De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Virus, mon beau virus !(suite et fin)

il y a un hussard sur mon toit !

Ah, c’est génial, un médecin, chef de service d’urologie à l’hôpital Cochin, le Dr Peyromaure dit exactement la même chose que moi (Moa Moa !, et d’autres), du coup je me sens intelligente : il le dit à une heure de grande écoute dans un média très écouté, et le plus curieux, c’est que le journaliste dit que son opinion « peut nous prendre à rebrousse poil », mais qu’il faut écouter toutes les opinions, (vous vous rendez compte d’où on vient ?… des solutions qui devraient sauter aux yeux de tout le monde sont des trucs que ces esprits apeurés et timides n’arrivent même pas à appréhender… et un autre (journaliste, un bon gros qui n’a jamais vu grand chose, m’est avis) qui ‘arrache les cheveux , tout en disant que ce n’est pas possible,(il en est convaincu, il est à fond pour le bouclage ad vitam aeternam),  que ce serait « non assistance à personne en danger » (les gens qui vont mourir du Covid), etc… le Dr Peyromaure explique tranquillement que dans 10 ou 20 ans, on se rendra compte de la folie collective de ce qui se passe , et qui est plus ou moins internationale…c’est dit il un grand sujet de sidération pour lui.Et c’en est effectivement un, de voir que cette folie est collective… 

Voilà un mec NORMAL, ce médecin— qui est au service d’urologie , service (ou était ce tout l’hôpital, je ne me rappelle pas)dirigé autrefois de main de maitre par un des fils de M. Debré , un monsieur  avec les idées claires…il a même dit qu’il verrait bien un lieu dédié, un hôpital rien que pour le Covid… exactement ce que je raconte, je suis à 100% avec lui… 

Oui, le plus étrange, le plus étonnant est de voir cette folie qui s’est emparée d’une multitude de dirigeants … il faut croire qu’ils se sentent à l’abri…comme le dit un autre journaliste animateur de radio/télé, s’ils étaient indépendants, entrepreneurs ne dépendant que d’eux mêmes et de leur travail, ils auraient une autre vision… 

On se demande jusqu’à quand cette folie collective va se poursuivre… 

… Mettre le paquet sur la santé, l’hôpital (ce médecin a rappelé, en plus, qu’à aucun moment le système de santé n’a été débordé en fait de lits de réanimation…il a dit que si c’était saturé d’un coté, d’un autre ça ne l’était pas, et que notamment, pendant la première vague, on n’a même pas tenu compte des lits des cliniques privées… et qu’ils continuaient, ces effrayants(c’est moi qui dit ça)—c’est cela qu’on devra leur demander en justice, et pas autre chose—à fermer des lits d’hôpitaux ! je les hais !

faire une sorte de dentelle : laisser les gens travailler et l’économie circuler… faire respecter des normes sanitaires et les gestes barrière, sévir sur ces trucs là, qu’on puisse faire ses courses ou aller dans une administration sans risquer grand chose, ouvrir des lits d’hôpitaux, commencer maintenant, de sorte à SOIGNER les malades , tous les malades. Faire en sorte de fluidifier les échanges /transports, notamment à Paris … plus de bus, de métros, de RER et les voies sur berge rive droite ouvertes aux bagnoles (ce sera un soulagement de ne plus les avoir en train de piétiner partout ailleurs)

S’il y a quelque chose à freiner et à fermer partiellement, cela dit, c’est bien le transport longue distance, pour les denrées et les personnes, lorsque ce n’est pas indispensable, et voilà quelque chose qui rejoindra une écologie.

Des tests dans les aéroports, certes, et tout le tintouin , mais les gens seront si heureux de recommencer à bosser qu’ils ne diront rien. 

On ouvre le val de Grâce, hôpital dédié aux maladies émergentes, et on laisse les jeunes gens et les gosses se contaminer, ils ne risquent rien. Ils n’en mourront pas et nous rendront le grand service de faire circuler ce virus qui, plus il circulera, plus s’affaiblira… Aux plus vieux, qui sont très prudents de toutes façons, on expliquera que maintenant les hôpitaux seront en capacité de les traiter (ça se fera de plus en plus , si on commence à prendre les bonnes mesures maintenant) et même en réanimation, mais qu’ils sont au courant des risques, et que s’ils veulent courir ces risques, sachant que les mesures sanitaires barrière etc..prises à grande échelle leur garantissent quand même un minimum de vie sociale protégée du virus, des virus, s’ils veulent courir ces risques, donc, CA LES REGARDE. Ils peuvent en mourir, mais ça les regarde . de même que fumer un pétard et se goudronner les poumons ne regarde que celui qui cède à ce penchant, de même que se suicider ne regarde que celui qui désire cela plus que tout, de même que, de même que , de même que se prostituer sans y être obligé (ée) par quelqu’un d’autre ne regarde que soi… voilà… vivre et laisser mourir… 

Pour le reste, on continue comme avant. Et OUVREZ LES PISCINES !

Ah ! et on rachète les brevets des vaccins,(on peut même voler la formule , à la guerre comme à la guerre, on dédommagera plus tard)  et on ouvre une ou des unités de production ici en France. Incroyable que l’Institut Pasteur se déballonne aussi vite… là aussi, ça manque de fric, on sent que la recherche en France est sacrifiée ..;à la consommation, aux allocations, toutes ces conneries dont je ne perçoit pas un centime (si j’étais payée moi aussi, c’est sur que je serais à fond pour les allocations)…j’ai vu aujourd’hui (lu, plutôt) je ne sais où, un article illustré par la photo d’une nana , qui  disait qu’elle n’avait plus d’espérance… l’état lui payait un hôtel, elle ne savait que faire parce que ça allait bientôt se terminer, elle allait être majeure, je crois…j’avais lu aussi un article, il y a quelques mois, à propos d’un gars, cette fois là, de 16 ou 17 ans, qui avait le même genre de blues…  ce sont les « mineurs pris en charge par l’Etat, et qui se sentent abandonnés … j’ai connu , autrefois, des mineurs qui n’en avaient rien à f… et se débrouillaient par eux mêmes… tirez vous, les enfants, personne ne peut rien pour vous, c’est à vous de tout découvrir. je crois que le problème est largement partagé, parce que la vie est dure; personne d’autre que vous ne peut vous la rendre plus douce. Arrêtez de penser que vous êtes abandonnés : certes, vous l’êtes, c’est le lot commun…alors autant l’oublier.  Nous sommes tous abandonnés, et qu’est ce que je devrais dire, moi, qui n’ai même pas la chance d’avoir 17 ou 18 ans. La recherche de l’amitié, la recherche de soi-même, l’apprentissage d’un métier, la rencontre des livres (j’ai l’impression ‘être un vieux con en parlant de livres…le fait est que si ces « jeunes » lisaient plus, cela les sauverait… voilà les voies à suivre, les enfants, vous allez y arriver si vous voulez. 

A propos de livres, j’ai lu, enfin j’ai essayé, parce que je l’ai trouvé dans la rue, le livre de Guillaume Musso, « la vie secrète des écrivains » … je me suis dit ça ne peut quand même pas être si mauvais que ça, avec le succès que ça a … c’est un tout petit bouquin, il n’y a pas beaucoup de pages (juste le minimum syndical) , et c’est extrême enquiquinant…je suis arrivée au quart ou au tiers du livre, et je n’ai même plus envie de continuer…ça m’ennuie terriblement. Ça m’avait fait pareil avec Marc Levy, (et aussi avec Romain Sardou) qui grenouille dans le même  créneau, on pourrait dire, je croyais que bon, ça ne cassait pas des briques, mais que quand même on allait passer un moment, eh bien non, impossible de lire ça… une autre fois, j’ai essayé encore une de ces nanas qui vendent des centaines de milliers de livres, je ne sais plus si c’était Agnès Martin Lugand, ou plutôt Aurélie Valogne(s), tu commences avec un a priori favorable, tu voudrais trouver ça bien,(enfin ! …)  d’autant plus que quelqu’un qui n’est pas le dernier des cons avait dit que c’était bien, mais là aussi, impossible, au bout de quelques pages, je laisse tomber, mon Cheval, qui lit par dessus mon épaule,  baille d’ennui… peut être que ça devient bien vers le milieu du livre, mais impossible d’aller jusque là… 

J’ai trouvé aussi « lady L  » de Romain Gary … là c’est quand même autre chose, plus consistant, mais ce n’est pas ce que je préfère de lui : c’est assez court, et on voit qu’il a bien consulté de la documentation sur les anarchistes de la fin du 19ème… cela dit, il a réussi quelque chose, j’étais persuadée que le héros, l’anarchiste, jeune et beau évidemment, avait vraiment existé..;la faute aux notes bidonnées de bas de page… un tour sur Internet, et la vérité c’est que c’est un personnage inventé, peut être inspiré de Ravachol… et puis, j’en ai marre de ces héroïnes qui sont toujours « très belles » , ça me gonfle, quelque part… et c’est malgré tout une mère de famille, aussi quelque part (les mères de famille me gonflent , hihi … 🙂  …) cela dit, on lit ça jusqu’au bout et ça ouvre quand même des sujets de réflexion, c’est pas mal quand même …  🙂   …  

Mais le bouquin que j’ai eu le plus de plaisir à lire, ces jours ci, et que j’ai acheté 20 centimes chez Boulinier (Boulinier fait de la résistance, achetez ce que vous pouvez chez eux, il y a 3 librairies dans Paris , Bd Saint Michel, aux Halles et Bd saint Denis (enfin à Strasbourg Saint Denis) surtout qu’ils vont peut être refermer à cause du prochain confinement, fuck fuck et fuck ! bref, ce livre c’est un bouquin , un polar, mais super bien, de Evan Hunter, qui n’est autre qu’un des pseudonymes d’Ed Mc Bain…  Dont je dois avoir à peu près tout lu…Ed Mc Bain a écrit une série qui se passe dans une ville du nom d’Isola, qui n’est autre que New York, avec un flic fétiche, inspecteur Steve Carella, mais là, dans ce bouquin, ce ne sont  pas les « chroniques  » du  ixième district ,  non c’est un polar indépendant qui se passe un peu à Saint Barth,  et un peu à New York, et c’est vraiment bien, tu ne t’enquiquines pas une minute, que dis-je, pas une seconde… il est question d ‘une belle blonde (mariée,(à l’assistant du procureur de New York, en charge du démantèlement d’un réseau mafieux) avec  un enfant, une fille, la petite fille est racontée  étonnante de justesse) qui tombe amoureuse justement du chef de ce réseau mafieux, un italo américain beau comme un ange ,(non, j’en ai pas marre des héros de roman beaux comme des dieux) 🙂  un peu plus jeune qu’elle—le papa du mafieux est en taule longue peine —et complètement amoral, tueur sans états d’âme, (mais elle croit qu’il est dans les affaires légales évidemment )  ils n’arrêtent pas de baiser , c’est l’amour, chacun à sa façon, (pendant que les flics planqués dans une voiture banalisée écoutent ce qui se passe, parce que dans cet immeuble, dès que la blonde s’en va, il y a des réunions de chefs de gangs, mais, pour que leurs écoutes soient recevables, ils doivent interrompre quand ça devient privé, et bien sur ils ne le font pas) et voilà, c’est super bien écrit , et je cherche le bouquin pour vous dire le titre, parce que j’ai lu ça il y a un mois et que j’ai oublié , bouquin que je ne me résous pas à laisser dans la rue pour quelqu’un d’autre tellement c’est bien, et je ne le retrouve pas…dès que je me rappelle du titre, je vous le dis… 🙂

Vendredi : les annonces de Jean Castex :  OUF ! OUF ! on ne reconfine pas ! peut être dans quelques jours, mais pas maintenant (on vit au jour le jour).

les centres commerciaux de plus de 20.000 M2 fermés : on s’en fiche! ça profitera aux petits commerces, donc on va supporter ça avec sérénité.dans Paris intra muros, on n’est guère concernés.

Les frontières fermées ? je m’en fiche. ceux qui doivent être heureux, ce sont les riverains des aéroports qui dorment mieux depuis 1 an…

Je suis en train de cavaler dans la ville, comme chaque jour , et je me dis que le truc qu’ils devraient faire, c’est de changer l’heure du couvre-feu (puisqu’ils tiennent à un couvre feu —un couvre feu à 23h serait plus indiqué, ou, s’ils poursuivent leur folie, à 21h, voire 20h… mais 18h, c’est super nul : en effet, comme on n’a pas le temps de tout faire avant 18h, on s’entasse dans les métros, les bus… aujourd’hui, devant transporter quelque chose, je prends un bus qui termine rempli comme une boite de sardines, et malheur, j’avais une vieille conne moche devant moi, du genre qu’on a envie d’aplatir comme une crêpe … 🙂 qui a commencé à se plaindre de l’objet que je transportais alors qu’elle avait choisi de s’asseoir juste devant… allons, je préfère ne plus y penser… je suis en train de cavaler, après cet épisode, en essayant de rallier une piscine à proximité , (ou en revenant) et j’entends l’éditorial d’un intervenant sur une radio qui explique qu’Israël a tout bon en ce moment puisqu’ils ont réussi à vacciner 35% de leur population (c’est énorme et presque suffisant ), et que les hospitalisations ont chuté énormément… et comment ont ils fait ? les juifs sont ils plus malins que tout le monde ? quelques fois on pourrait le penser, au moins les dirigeants : ils ont tout simplement acheté des vaccins un peu plus cher (même que les américains), quelque chose comme 20% + cher … et voilà..eux, ils sont livrés …  et qu’a fait la France au même moment, disait l’intervenant ? elle a mis (on disait le chiffre, en milliards) …milliards dans un parc éolien au cap Fréhel en Bretagne … et l’intervenant concluait « on a les priorités qu’on choisit »et voilà, c’est exactement ce que je disais , et je me jette une rose… 🙂 des milliards dans des plans pour promouvoir une écologie qui n’est actuellement pas prioritaire, mais ILS sont incapables de le voir (donner de l’argent aux gens pour qu’ils mettent leurs chauffages au fuel à la casse, leurs voitures à la casse, subventionner des conneries, des parcs éoliens qui vont pourrir la vie de milliers de gens, et cela alors que la politique de vaccination n’est pas ce qu’elle devrait être, et ne parlons même pas de la politique de soins, de l’hôpital, etc… 🙂 et pallier , croit-on, à toutes ces insuffisances en empêchant l’économie de survivre… a t on vu un truc plus stupide ever ?  quand on y réfléchit, c’est exactement du même tonneau que plein d’autres trucs qu’on pourrait gérer autrement, la question écolo, la question de la « drogue » la question de la prostitution, la question de la guerre contre la Liberté que mènent quelques structures avec le masque de la religion , et si on se rend compte à quel point on est à la masse, en France d’abord, sur ces questions, mais aussi largement ailleurs dans le monde, Europe comprise (je donne un % tage,  pour les pays dits les plus « libres » , je dis que c’est nul et mal pensé, à disons 50% … peut être 45… ) , si on se rend compte à quel point on est à la masse, alors cette gestion calamiteuse (à 70 %, là) du virus qui nous fait la nique , n’est pas surprenante… voilà… 

Notons aussi que les anglais semblent tenir la corde, dans cette histoire de vaccination, et j’entends aussi qu’ils ont, eux , commencé à organiser une vaccination éventuelle bien en amont…

Pourquoi nous, ici, sommes nous tellement à la masse ? 

On va suivre , pour Israël, mais il semble d’ores et déjà qu’ils soient en avance sur pas mal de pays. 

J’entends aussi parler, aujourd’hui, pour la première fois, d ‘un vaccin chinois, et aussi d’un vaccin français , mis au point par une petite Start up nantaise, qui serait disponible en octobre, mais dont les premières doses iront en Grande Bretagne, parce que la Grande Bretagne a été la première à subventionner cette Start up (Start up est le nom moderne et branché pour « entreprise » 🙂 

le vaccin va arriver, et déjà, je pense, assez rapidement, on verra les effets sur les hospitalisations en Europe, variant ou pas … même avec seulement 20% d’une population vaccinée, on commence à voir des changements, et 40%, ça change radicalement la donne …

Ce qui n’empêche que : tout ce qu’on a raconté ici avant est à mettre en oeuvre, vaccin ou pas, c’est à dire création ou amélioration des structures de soin , de manière à répondre à toute la demande. Il faut préparer l’avenir. Il devrait être possible de mettre au point un système d’hôpital annexe, capable d’être opérationnel en quelques jours , de manière à absorber des vagues de nouvelles pandémies…il n’y a pas que des virus, il y a aussi des bactéries , et il y a aussi tout ce qui peut se produire à quoi on ne s’attend pas, accident nucléaire, catastrophe naturelle, etc… j’ai lu dernièrement un article (impossible de mettre la main dessus) à propos des virus qui dorment dans le permafrost en Sibérie par exemple : le réchauffement climatique peut les réveiller..;etd e toutes façons, concernant les virus, je suis certaine qu’on va en voir de plus en plus, des nouveaux, et plus enquiquinants que ce Sars Covid 19… donc prévoir, élaborer des structures qui permettent de parer à ces menaces, de manière à ne pas être pris en défaut le cas échéant. N’importe quoi peut se produire, il faudrait un plan d’ensemble, aussi intelligent et clairvoyant que possible. 

Ensuite, quand ce sera fait, on pourrait redevenir vraiment insouciants, et tricoter des pulll overs aux étoiles, ou autres… 

J’ai retrouvé le titre du livre de Evan Hunter : « Conversations criminelles » …(en anglais « criminal conversation »… ça date de 1994, on ne s’en rend jamais compte, à part que les mecs n’appellent pas trop sur leurs portables , mais on s’en fiche tellement c’est bien…

Un intervenant parle de « supplice chinois » imposé aux français en attente des décisions du gouvernement (et ce serait pourquoi Castrex s’est exprimé ce vendredi au lieu de dimanche…) rien n’est plus exact : j’étais tellement stressée en écoutant les premiers mots de Castrex que je me suis mis plusieurs bonbons à la suite dans la bouche , en attente de paroles qui me couperaient la tête, quelle horreur !  🙂  heureusement  que la séance de natation (seulement une demi heure, je n’ai pas pu plus)a été vigoureuse, je ne me suis pas arrêtée une minute … 🙂

Je suis en train de lire les mémoires de Kirk Douglas … 🙂 très intéressant . Ce gars-là a connu tout Hollywood de la grande époque; Il y a des inserts de photos, comme dans toutes les biographies, et je constate que son papa jeune (chiffonnier illettré, mais qui a eu le courage de venir en Amérique depuis son Ukraine natale) me plait plus que lui… 🙂 enfin, la photo…  🙂 ça m’arrive souvent, ça…tel mec considéré comme très beau, qui a réussi de manière éclatante, etc… et celui que je trouve encore plus beau, c’est l’ancêtre en sa jeunesse, un inconnu dont le portrait figure toujours dans ce genre de biographie … je ne sais plus qui, encore, récemment…

🙂 

Je ne peux pas terminer sans donner la recette de la tarte aux pommes que j’ai inventée :  vous coupez des pommes en tranches très fines, après avoir enlevé un peu la peau et les trucs durs (pépins ) au milieu. (4 ou 5 pommes) . Vous avez acheté de la pâte toute préparée(feuilletée ou brisée, on s ‘en fiche) : vous disposez la pâte sur un moule, et vous répartissez vos quartiers (fins) de pommes sur la pâte. D’un autre coté, vous préparez le mélange suivant : 3 ou 4 oeufs entiers mélangés à du sucre, battez le mélange, ajoutez de la farine, mélangez, et terminez en incorporant un bon demi pot de crème fraiche. Vous versez ce mélange sur les quartiers de pomme. (il y a des versions dérivées en rajoutant de la cannelle au mélange, ou des amandes).Vous aurez préparé votre four  qui devra chauffer par le dessous. Vous enfournez votre gâteau dans le four bien chaud et vous laissez cuire un moment. Quand il vous semble que ça commence à être un peu cuit, vous changez le chauffage du four, vous le mettez  sur le bas  ET sur le haut, et vous arrêtez quand le haut du gâteau prend une couleur bien dorée… 

je sais qu’on doit donner les recettes avec la température de cuisson, et des mesures exactes, farine, etc… mais comme on peut varier les mesures des ingrédients à chaque fois, c’est à chacun de s’adapter … bien sur, si vous mangez une part de ce délicieux gâteau fait maison, vous devez faire les kms de natation correspondants pour que tout cela ne se loge pas directement dans des endroits inadéquats de votre corps … 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation