De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Divers éducatifs

EDUCATIFS  DE  BRASSE :

2 mouvements de jambes pour 1 mouvement de bras (on appelle les mouvements de jambes des ciseaux de brasse). Les ciseaux se font dans la phase où les bras sont en extension devant . C’est facile d’en faire un, c’est plus difficile d’en faire 2 à la suite. Ensuite on peut essayer d’en faire 3 pour 1 mouvement de bras.

En général, dans la brasse technique bien nagée, il y a comme un mouvement d’ondulation quand les bras vont en extension devant, ça parait curieux mais c’est ainsi… On prend un appui avec les bras, puis il y a comme une sorte de plongée en même temps qu’on met le ciseau de brasse en place. cette plongée commande une sorte d’ondulation.

Ce qui est difficile, dans l’éducatif dont je parle, c’est de faire une ondulation aussi avec le 2ème ciseau de brasse… Je n’y arrive pas trés bien, personnellement, mais j’ai vu un jour un petit nageur de l’équipe 1 d’un grand club le réaliser parfaitement, cet éduc…

 

————————————————————————————————————————————————————

EDUCATIF POUR NAGER EN DOS  CRAWLE:

Cet « éduc » s’appelle le « POPCHANKA » (du nom de la nageuse) :

Il peut remplacer avantageusement l’éducatif  de dos que tout le monde connait :(celui où les mains se rejoignent et se touchent à la verticale dans le passage aérien,avec un temps d’arrêt ) 🙁

Vous êtes sur le dos (évidemment…), les bras étendus en avant,  l’un des bras part en arrière (comme normal)  EN PASSAGE  AERIEN,  (rappelons que les mouvements de bras sont alternatifs en dos crawlé), puis, au lieu de revenir le long du corps avec la poussée sous l’eau, repart en avant en passage aérien (pendant ce temps l’autre bras reste tranquille le long du corps), et puis le même bras repart en arrière, et cette fois-là revient avec la poussée sous l’eau (donc une sorte de mouvement de va et vient rajouté au mouvement normal du dos)…Alternativement chaque bras, évidemment…je crois que c’est ALENA POPCHANKA, nageuse connue,  qui l’a inventé, cet éduc : il m’a été montré par mon copain entraineur d’un club parisien…On le maitrise assez vite, en fait, après un temps d’adaptation pour la synchronisation…

L’avantage de cet éducatif est que pour se maintenir on doit gainer (tendre les muscles du bassin), et battre des jambes d’une manière intensive pour arriver à être stable, car il y a en fait un long temps « mort » où les bras ne sont pas en propulsion…D’où l’usage et le maintien du reste du corps…

je regrette, pas d’illustrations maintenant…J’sais pas encore les mettre..;

————————————————————————————————————————————————————

EDUC  DE BASE POUR LE PAP:

les bras sont alternatifs de bras de crawl, il n’y a qu’un passage de bras simultané sur 3 (par exemple, mais on peut moduler, après), et les jambes restent les jambes de papillon.

Je lance le bras droit comme une attaque de crawl, ondulation des jambes, puis je lance le bras gauche comme une attaque de crawl, ondulation de pap (je décompose, ouh, c’est dur à expliquer), puis attaque des 2 bras en simultané, avec ondulation des jambes à la suite…penser qu’on est un serpent de mer, tout ondule à la suite…ou bien un galet qui ricoche…On plonge (les yeux regardent le fond du bassin, mais on ne plonge pas trop profond, on reste juste en dessous de la surface…L’avantage de l’éduc de pap avec les bras en crawl, c’est qu’on a la même respiration sur le coté qu’en crawl…Le problème du pap (en plus dur este), c’est la respiration…

En dos, la respiration est facile, un tout petit peu de maitrise évite le pince-nez 🙂 , en brasse aussi, pas de blème, en crawl, le premier truc que disent les débutants, c’est qu’ils s’asphyxient…On finit par gérer ça avec un peu de pratique. Par contre en pap, la respiration doit être calée là où il faut, et il y a trés peu de temps et d’espace pour arriver à respirer : 1°) pour respirer à fond il faut souffler un max, ça peut se faire dans l’eau, 2°) respirer(en principe par la bouche) demande à avoir celle ci hors de l’eau, juste assez, mais le problème est que si l’ondulation, avec la poussée en 2 mouvements n’est pas assez puissante, on ne se soulève pas assez, et du coup on lève la tête pour prendre de l’air, ça deséquilibre, on aspire en même temps que les bras passent par dessus, alors qu’on ne doit respirer que lorsque les bras sont encore en arrière…Bouh…Il faut caler ça au millimètre…Compliqué…Le pap, moi je le nage trés bien en apnée…C’est lorsque je dois respirer que ça se corse…Et je suis sur le coup depuis des années, c’est dire…

Cet éduc de pap doit absolument allonger vers la prise d’appui du crawl, en général les débutants lancent un bras en arrondi, non, le corps est à plat sur l’eau, pour le moins, et tout le corps accompagne le bras qui s’enfonce en oblique sous l’eau pour chercher l’appui…A un moment vous devez être « deséquilibré » vers l’avant, les yeux doivent viser le fond du bassin en oblique…

je sens que je vais m’adjoindre les conseils d’un spécialiste…C’est toute une organisation…On trouve des vidéos un peu partout sur internet, qui sont trés bien, avec quelques fois le schéma du mouvement en images de synthèse…

Comment j’apprends à nager, moi qui ne nage pas trés bien : Je regarde beaucoup les bons nageurs, sur l’eau et sous l’eau…Par exemple parfois je définis les questions pour moi même (que dois-je faire à tel moment précis…), et je regarde un trés bon nageur juste ce qu’il fait à ce moment là… Exemple : virage crawl : A quel moment dois-je me retourner quand je vire : je me retourne trop tôt…Le bon nageur, lui, est carrément sur le dos juste après le virage et il se retourne à ce moment là…Ma vrille est trop courte…Parce que quelque part j’ai peur…Le bon nageur est bien tendu, juste après le virage, et pas mal sous l’eau, la tête dans les épaules, les bras joints…Moi je suis trop en surface, et mes bras sont un peu mous…Donc regarder tous les points précis, toutes les étapes d’un bon nageur apprend énormément… 🙂

————————————————————————————————————————————————————

EDUCATIF  DE CRAWL :

Trés classique : Nager avec le poing fermé…Ca permet de développer les appuis. En effet, avec la main on a un appui sur l’eau plus large qu’avec un poing fermé… L’éduc poings fermés permet de trouver des appuis ailleurs, sur l’avant-bras, par exemple… On est obligé de se débrouiller…

———————————————————————————————————————————–

EDUCATIFS AVEC LA RESPIRATION EN CRAWL :

On respire avec des temps différents : Par exemple : 25m respiration 3 temps, puis 25m respiration 5 temps, puis 25m respiration 7 temps, puis 25m respiration 9 temps (ce qui veut dire qu’on respire tous les 3, 5, 7, ou 9 coups de bras…)

Personnellement je ne respire que d’un coté, et en général tous les 4 temps… respirer alternativement, tous les 3 temps est une tragédie pour moi, je n’arrive pas à respirer du coté gauche, je ne le « sens pas », je suis déséquilibrée… C’est pourquoi j’essaie de faire des exercices pour m’améliorer…

Prendre conscience de sa respiration est important en crawl, et garder son souffle un moment avant d’expirer permet de flotter mieux aussi, on est comme un ballon gonflé d’air… Instinctivement je nage avec les poumons vides, en apnée, c’est pas terrible. J’essaie donc de m’améliorer de ce coté aussi…

————————————————————————————————————————————–

————————————————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *