De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Author Archives: Deparisenpiscine

Bonjour, appelez-moi Papillonista (Pap, ou Ista pour les intimes)...Je passe pas mal de temps chaque jour à nager, ça me met de bonne humeur, je connais toutes les piscines parisiennes, et les chemins pour y aller ou en revenir...

Nouvelle semaine, fin du mois de juin(suite et fin)

  Beauté du 13ème arrondissement 

Histoires de femmes : Cour Suprême des Etats Unis qui décide que dorénavant les états décideront eux mêmes de la légalité ou pas de l’avortement, et aussi sec plusieurs états emboîtent le pas et décident d’interdire…à terme on prévoit la moitié des états avec interdiction. Mieux vaut habiter la Californie ou New York que la Georgie ou l’Arkansas…ils sont même en train, le croiriez vous, dans certains états , de voir s’il faut pénaliser ou pas les femmes qui se permettraient de sortir de l’état pour avorter dans un état voisin… Ici, comme s’il n’y avait pas des choses plus importantes , voilà qu’on parle d’inscrire le droit à l’avortement dans la constitution…alors qu’à mon avis, et heureusement, il n’est pas menacé… en tous cas pas dans les circonstances actuelles, mais … Je suis pour le droit des femmes à disposer de leur corps, (en fait, la réalité c ‘est qu’il me semble NORMAL que les femmes disposent de leur corps , ça n’a même pas à être discuté, de même que les hommes disposent de leur corps, me semble t il, que tout être humain doit disposer de son corps et de sa vie à partir du moment où il ne fait pas de tort à autrui) et l’avortement fait dans de bonnes conditions n’est qu’une AIDE médicale aux femmes qui désirent avorter, pour que ça se passe dans les meilleures conditions possibles.  Je pense que si une femme ne veut pas de l’enfant qu’on a collé dans son corps sans lui demander son avis, et, la Nature (et les hommes) étant ce qu’elle est (ce qu’ils sont) , cela(être enceinte)  peut être vécu par cette femme comme une situation de LEGITIME DEFENSE. A partir de cela, elle n’aura de cesse de se débarrasser de cette contrainte, qui ne représente rien d’autre pour elle qu’une horreur. Tout le monde, cela dit,  devrait avoir à l’idée qu’ avorter ne peut pas non plus être un moyen de contraception, et que si ça le devient on doit se poser des questions sur soi-même, et aussi que passé un certain délai, avorter devient autre chose qu’une situation de légitime défense, c’est à dire qu’au bout de plusieurs mois, peut être 5 , (à voir), ça devient autre chose, et quant à la proposition qui avait été faite à un moment par je ne sais qui d’autoriser l’ « avortement » jusqu’au 9ème mois pratiquement (je me demandais si j’avais bien entendu ça), sous différents prétextes, je pense que c’est carrément une horreur … donc tout est une question de mesure : contraception, oui, mille fois (et contraception masculine, maintenant, il est temps de s’y mettre, Messieurs) et avortement possible médicalement parlant  jusqu’à tant ou tant de mois de grossesse, mais ensuite, pas d’avortement du tout, sauf circonstances exceptionnelles, et tout le monde pourrait s’entendre sur quelque chose de raisonnable. On dirait, à entendre les « anti avortement » que le monde demande à être repeuplé, alors qu’il y a déjà trop de monde (à mon avis)… encore et toujours ces considérations religieuses, c’est terrible, terrible, que la religion soit ce truc immobile, donc anti vie, en somme, qui ne cesse de pourrir toutes relations humaines (à mon avis) …ets ce que ça vous ennuierait, les religieux, que l’idée de Dieu devienne quelque chose de léger et non cette espèce de punition immanente ? croyez vous vraiment, quoi, que Dieu, qui sème la mort autant que la vie, même plus, se soucie d’un avortement à 3 mois , sur une terre où les gens s’entretuent gaillardement et sans aucun repos ? que chacun fasse comme il l’entende pour lui,  et foute la paix à ceux qui ne sont pas d’accord.

C’est fou, quoi, j’avais une certaine sympathie pour Trump, par exemple, pour certains trucs, et notamment parce qu’il était contre cette espèce de bien pensance mortifère qui sévit partout (tout le monde s’aime …etc …) mais quand j’entends qu’il est pour la peine de mort (en général les anti avortements sont pour la peine de mort…) et qu’il se réjouit de la quasi interdiction de l’avortement qui vient d’être votée (c’est en tous cas le résultat ), je me dis qu’il y quelque chose qui ne va pas, tant chez Trump que chez les woke, qui sont le contraire de Trump, et que je ne peux pas blairer, et donc tout cela, n’est ce pas , est très décevant…  🙂  🙂 j’ai l’impression qu’il n’y a pas beaucoup de gens sensés, vraiment bien, à la fois libres et respectueux des autres, libéraux et en même temps avec un sens moral personnel, et de la fantaisie, et même du talent, voire un brin de génie … où sont les gens, les artistes qui ont un peu de cela ? y en a pas des masses … 

Personne n’empêchera une femme de se débarrasser de ce qu’elle porte dans son ventre si elle n’en veut pas. la Nature lui aura joué un tour de cochon (être enceinte d’un homme qu’on n’aime pas du tout, par exemple, quelle horreur, en tous cas moi je le vis comme ça, ou alors être une énième fois enceinte de son mari qui est trop con pour faire attention, ou se gêner d’un iota , mais on ne se rend pas compte parce qu’on croit l’aimer, enfin toutes sortes de situations qui émaillent la vie de pauvres femmes qui ne voient pas d’autre vie, justement, que celle d’être flanquée d’un mari et d ‘enfants à la chaine …situation quasi générale de milliards de femmes dans le monde qui semblent n’être là qu’enchainées à des mecs parce qu’elles n’ont pas la force d’imaginer autre chose)…ouais, je sais, c’est super d’être aimée d’un homme, de faire des choses avec lui, de porter ses enfants, etc… 🙂 de vivre et vieillir avec lui, quand on a de la chance et qu’on a un bon niveau socio économique, mais bon, ce n’est pas la vie de pas mal de pauvres femmes, de par le monde, hélas, qui semblent n’être nées que pour servir de paillasson, de punching ball,   de bonne à tout faire et de réservoir à foutre, pour certains mecs… beurk.  Révolte, donc, révolte !  🙂 🙂 je me révolte pour elles, aussi … 🙂 

A coté de ça, les nouvelles tombent, à propos des « viols » que d’autres pauvres connes de pays riches croient subir, de la part de leur gynécologue féminin… hihi … là, tu rêves carrément …un examen gynécologique n’est pas spécialement une partie de plaisir, mais bon, si la gynéco n’est pas  en train de se tripoter elle même , se caresser les seins en bavant et en auscultant ton intérieur, tu peux raisonnablement en conclure que ce n’est pas aujourd’hui qu’elle te viole… 🙂 et qu’elle est juste en train de faire son boulot…pour t’éviter quelque maladie …  🙂 j’ai entendu à la radio les doléances de l’une de ces nanas qui portaient plainte pour viol contre la gynéco dont il est question partout actuellement … rien que d’écouter les conneries qu’elle racontait, et sa manière de parler « elle ne m’a pas regardé dans les yeux… » ça commençait comme ça… on comprenait tout de suite de quoi il s’agissait… « et ensuite elle m’ a fait mal .. » »je n’ai rien dit, je n’ai pas crié » … nunuche, va ! quel courage ! 🙂 que la gynéco ait été un peu sèche, peut être, elles le sont souvent, ça se comprend, elles voient défiler des milliers de teucha, on devient blasé… 🙂 , mais de là à un « viol »… on se demande si elles savent même ce que c’est, réellement, un viol… quelque chose de violent, justement , bien différent d’un examen gynéco, si pénible soit-il…  🙁

J’avais une gynéco, pendant des années, qui était une amie d’un copain médecin, et je détestais ces examens, d’autant plus qu’elle était tout le temps en train de craindre qu’il ne m’arrive des trucs hard genre cancer , (qui ne se produisaient pas, je touche du bois), elle flippait quand elle sentait quelque chose de pas normal , et elle ne trouvait pas non plus normal que ça soit rentré dans l’ordre à l’examen d’après, et essayait de m’avertir des dangers, tout en me pelotant les seins, hihi, me disant que même les gens qui faisaient de la natation pouvaient tomber malade (ce dont je ne croyais pas un mot)… 🙂  🙂 bref, à un moment je me suis aperçue qu’elle devait être lesbienne,  🙂 , mais tout cela n’a jamais dépassé le strict examen, et elle était très sympathique, prenant son activité de médecin responsable très au sérieux… elle se sentait responsable de ma santé, comme tout bon spécialiste…  🙂 par exemple, une fois, je lui avais dit que je mettais une certaine crème sur mon visage (anti ride, hihi), et cette crème, en vente libre,  contenait des hormones féminines , et elle en a fait tout un scandale, et comment les fabricants pouvaient se permettre de fabriquer de crèmes aux hormones, etc… 🙂 je détestais le spéculum, je détestais le pelotage de seins pour détecter d’éventuelles  irrégularités, je détestais tout ça, mais je le faisais quand même, et pour terminer ces séances éprouvantes une fois par an, avec injonction d’examens radiologiques et autres de dépistage  (elle s’arrachait les cheveux, elle aurait voulu plus d’examens) je faisais 4kms de natation avec une marche de 7 ou 8 kms dans Paris en me disant que c’était autant de pris contre de futurs malheurs physiques… 🙂 et vive la liberté ! 

Quelques news de la piscine : toujours là, la piscine, et maintenant  ils ont ligné tout le bassin.(j’aime bien) .  Toujours salée, l’eau, et toujours tiède… et toujours peu de monde, sans jamais personne qui nage vraiment bien. Il y a un monsieur qui semble être un habitué, qui fait du crawl en continu (un crawl d’abattage ) pendant plusieurs minutes, je le soupçonne de venir de Paris exprès pour ça, cette natation dans une piscine peu fréquentée … 🙂 de temps en temps un MNS raconte une histoire, sur sa vie de MNS, et tout ça c’est cool et calme, ça me convient tout à fait … 🙂 je m’habitue maintenant  à l’eau salée, mais hier elle m’avait semblé quand même chlorée : c’est de l’eau de mer , chauffée, mais ils rajoutent du chlore, (moins que dans une piscine normale), et la conjonction du chlore et du sel produit, parait-il, du brome… voilà l’histoire …  🙂 la ville est pleine, les week ends, les gens viennent montrer leurs pulls et pantalons d’été sur la promenade devant la mer, il y a une grosse proportion de gens chics, et beaucoup ont des chiens …ils sont ravis quand on caresse leurs toutous… j’ai fait connaissance avec 2 ou 3 dames, qui me racontent leurs histoires, et c’est souvent la même plus ou moins ; parisiennes, elles viennent ici la moitié du temps, les enfants sont élevés, et le mari est parti , et quand il est parti, c’est que c’était (souvent  🙂 ) un pervers qui leur a fait les pires trucs… la dernière dame que j’ai rencontrée, extrêmement sympathique , munie d’un chien blanc duveteux de 14 ans qui ne bouge presque plus , 🙂 , qui était(qui est encore)  photographe, m’a raconté que son ex l’empêche même de voir ses petits enfants … 🙂 un pervers « le plus grand pervers de la terre » … 🙂 je lui ai dit que ce n’était pas possible que ce soit le plus grand pervers de la terre, parce que celui-là c’est une autre dame, rencontrée la semaine dernière, qui l’avait eu comme mari … 🙂  hihi … 🙂 ben c’est pas triste, quand elles rentrent dans les détails de ce qu’elles ont subi… il faudrait aussi entendre le son de cloche du mari … 🙂 qu’a t- il à dire, celui-là ?  🙂 mais je les comprends , ces dames, bien sur , et c’est toujours intéressant de les écouter … 🙂 

J’ai lu « Soumission » de Michel Où-est-le-bec, qui se laisse lire facilement, et qui ressemble comme 2 gouttes d’eau au roman du même écrivain que j’avais lu il y a quelques mois … c’est intéressant, on a l’impression de faire une promenade en France et notamment à Paris, dans les quartiers que je connais, et je note que Ou-est-le-bec considère comme moi, que le meilleur , —enfin l’un des—remparts contre la religion dont on parle est certainement cette présence de la « communauté  » chinoise , capable d’absorber ce genre de truc … 🙂 les seuls … (je crois qu’il vit dans le 13ème, dans ce quartier où moi même je me sens bien, pas loin de la piscine Dunois où sont quelques copains) ; dans ces 2 romans, il y a toujours un narrateur, peu importe ce qu’il fait, c’est un double de Où-est-le-bec, bien sur, et je n’ai toujours aucune envie de le rencontrer, le héros, ni dans la vraie vie, ni dans le métaverse, hihi, ni en vrai, ni en figuré  … curieux, ce héros de roman qui n’inspire pas vraiment de sympathie … 🙂 complètement dépressif, de roman en roman… mais un discret sens de l’humour appréciable quand même… cela dit, dans « Soumission », il y a des trucs invraisemblables , par exemple quand le héros quitte Paris en voiture (pour aboutir dans le Périgord) : il fait des dizaines de kms sans croiser personne, ça c’est vraiment vraiment invraisemblable , pas ici, pas en France, (il faudrait au moins une attaque nucléaire, et encore… ) où il y a toujours toujours quelqu’un qui roule…faire 600kms sans rencontre âme qui vive, même en situation critique parisienne , attentats, etc… non, pas possible … 🙂  et la description de la prise de pouvoir du leader de la religion qui monte n’est pas bien montrée non plus … ça pourrait de loin ressembler à ce qu’on vient de vivre pour les élections de Maqueron-piège à c… , mais non, ça n’y ressemble que de très loin, (et il me reste les dernières pages à lire) et non, il aurait fallu inventer des péripéties, et montrer  la duplicité larvée , ainsi que la conquête cauteleuse du pouvoir par le leader de la religion-qui-monte, montrer un peu plus de résistance, me^me si effectivement il y a pas mal de soumission dans ce pays…  bref, j’ai trouvé qu’il manquait plusieurs chainons, et que le roman aurait dû faire 300 pages de plus… tranquillement… à part ça, ça fout un peu la trouille, si on se laisse faire, si une telle situation, ou une approchante, venait à arriver (est en train d ‘arriver semble t il parfois )… mais là, le roman est comme un chromo par rapport à la réalité… bon, c’est quand même un roman intéressant, avec des descriptions qui décrivent bien, je trouve, une certaine France, celle de toujours , France moyenne … il a le chic pour mettre la main exactement sur le mobilier qui convient, on peut dire ça comme ça … 🙂 oui, j’aime bien quand même, un roman de Ou-est-le-Bec tous les 6 mois, par exemple, ça va … 🙂 on ne s’ennuie pas…on ne vit pas dangereusement, en lisant un roman de Où-est-le-Bec, mais on ne s’ennuie pas , et on rigole aussi , même si le héros finit un peu par vous déprimer par contagion… 🙂  🙂

P.S. : J’ai fini le bouquin, le héros se soumet lui aussi, la peinture de cette soumission , bien que caricaturale, est assez proche d’un petit bout de vérité, et tout ça c’est bien sinistre à souhait… il y a , dans le monde que dépeint M. H. (je n’ai lu que 2 bouquins jusqu’ici), quelque chose de l’ordre d’une désespérance qui n’arrive pas à relever le col.(et les scènes de Q sont sinistres itou, je conseille  à ses héros d’économiser leur semence) ; C’est comme un tableau naturaliste urbain souvent , en plus, qui me touche, moi, parce que ça parle de lieux que je connais fort bien (beaucoup Paris), et j’ai remarqué les mêmes choses aux mêmes endroits; c’est troublant, quelque fois.  Et, par exemple, la maison où vit l’universitaire définitivement soumis , décrite vers la fin du bouquin, dans le 5ème arrondissement, près des Arènes de Lutèce, est une maison devant laquelle je passe souvent, (dans une petite rue en pente, à partir de la rue Monge, descendant vers Jussieu, etc… ), et tout le monde l’a remarquée, cette petite maison , qui était parait il, en plus, la demeure de Jean Paulhan à une époque … bien sur, je m’imagine tout le temps y vivre, quand je passe devant, comme chaque passant , je suppose, et je vais signaler à l’auteur, M.H., que récemment (il y a peut être 3 mois), un des appartements de cette maison était en vente … 🙂 —il y en a peut être 2 ou 3 des appartements,dans cette maison, en tous cas ce n’était pas la totalité de la maison qui était à vendre…  🙂  je signale aussi qu’il y a peut être mieux que cette maison, dans le même coin… 🙂 presqu’en face, légèrement plus bas, de l’autre coté de la rue, il y a une maison qui doit être une sorte de « maison des associations », un truc comme ça, qui a l’air vraiment bien, mieux même, et qui donne carrément sur les arènes de Lutèce , avec un jardin particulier, genre, (alors que l’ex maison de Jean Paulhan est de l’autre coté de la rue et ne possède apparemment pas de jardin, juste une petite tour , du plus bel effet certes, mais bon )… 🙂 

Dans ce livre « Soumission », à un moment, c’est marrant, parce que vous vous rappelez, il y a un mois environ,  j’avais trouvé la suite de « Histoire d’O » , et « une fille amoureuse » , par Pauline Réage, et j’avais raconté ça sur mon blog, et là, M.H. fait un parallèle entre le « plaisir »(c’est moi qui appelle ça comme ça)  de la soumission d’une femme amoureuse dans « Histoire d’O » (dont j’ai dit que ça me barbait, il semble que « Histoire d’O » le barbe aussi ) et le plaisir d’une soumission à ce « nouvel » ordre religieux décrit dans le livre … je ne me rappelle plus bien, (j’ai lu ça il y a plus d’une dizaine de jours, j’ai déjà pas mal oublié) , mais il y a une ou deux pages intéressantes , peut être les plus intéressantes du livre, à propos justement de je ne sais plus… comment il décrit cette religion « nouvelle » et le repos que ça peut amener de se dédier à ce truc sans restriction , avec un ou deux paragraphes plutôt « gentils » à l’égard de cette religion (ce qui lui évite sans doute d’être poursuivi par les fanatiques du truc, avec menaces de mort etc…bien que le bouquin tout entier soit quand même , en sous jacence, du moins j’espère, une grosse critique de la soumission à ce truc délétère, mais c’est pas tout à fait assez féroce à mon avis ) … le repos que ça peut amener , de se soumettre à ce truc, mais qui est quand même une vue de l’esprit, un gros leurre, parce que, essayez donc…  🙂 non, c’est impossible, à moins d’avoir eu l’esprit lavé à la naissance, ou d’être ce qu’on appelle un imbécile, vous croirez que ça vous apporte la tranquillité, l’immanence, je ne sais quoi, rien n’est plus trompeur …   🙂 certes on peut s’ensevelir , dans sa vie, sous toutes sortes de linceuls, la soumission à une « religion » en est un, d’autres bouffent de la purée de cacahuète devant la télé jusqu’à l’infirmité, mais non, il y aura toujours la peine et la douleur, et si la soumission était la voie royale pour s’extraire de la peine et de la douleur, ça se saurait… mais non mais non… c’est pas ça encore…  seule la révolte …  🙂 enfin, c ‘est un chemin comme un autre, la soumission, mais ce n’est pas le bon, en tous cas pour moi… En vérité, on ne sait jamais si on est dans la bonne direction ou pas …et s’il y a un seul doute, si on se demande, si seulement la question se pose,  c’est qu’on n’y est pas…  🙂  se soumettre ? eh bien autant se suicider, dans ce cas. se suicider, c’est la Soumission grand S. , juste plus rapide … allons allons, s’il ya la moindre grandeur dans le fait d’être humain, alors c’est la révolte contre le sort qui nous est fait , contre la Mort, contre la douleur, contre le Mal, contre la bêtise, la notre, là est la seule chose valable. LIBERTÉ  et certainement pas soumission. 

Je ne sais pas pourquoi, du coup, je repense à cette grosse noc à la peau grasse, l’ancienne rappeuse qui vient nous faire des sketchs sur la Voie qu’elle a trouvée en se voilant , et en se soumettant,  et que maintenant elle est dans la Vérité, ou je ne sais quoi, avec film au festival de Cannes…(et tous les crétins de trouver ça bien, avec interviews au sirop de beauf beauf… bof bof… si elle avait trouvé quoi que ce soit, on ne l’entendrait pas …  🙂  dégage ! 

Mardi, mercredi : 

On s’endormirait facilement en nageant, dans cette piscine, tellement c’est calme. Tout le monde est très poli, les gens, en vous croisant,  font d’abord un sourire spontané, parfois entendu, comme si on était d’accord sur tout avant même de se connaitre, on est d ‘accord, j’ai l’impression, sur le fait que c’est bien ici… 🙂   et il y a quelques petits enfants qui prennent une ou deux leçons avec les maitre-nageurs, faisant de leur mieux pour contenter tout le monde, les petits choux se sentent un peu perdus, dans toute cette eau qui les recouvre, mais ils sont vaillants et ne pleurent pas, et ils sont adorables.  On les mangerait tout cru  🙂 😉 tellement ils sont mignons. (c’est terrible, parfois, à Paris, quand on croise des gosses qui ont des têtes d’abrutis, ça arrive de temps en temps, et parfois on se demande si la mère à tête de cerbère décérébré qui est avec eux ne leur bourre pas le crâne avec des trucs abrutissants concernant les relations avec autrui… et je me sens assez coupable d’avoir de telles pensées …sans parler des gosses qui, à 2 ou 3 ans, ont déjà la tête de leurs parents vieux  et moches , avec des traits accentués, et l’enfance déjà gommée, pauvres gosses … 🙂 et ceux qui ont les traits encore un peu flous et ronds, mais dont on voit déjà la tête qu’ils auront à 50 ans…

Et il y a aussi les gosses qui, tout petits, montrent déjà une vivacité, une ouverture, quelque chose de vraiment revigorant quand on doute de l’avenir de l’humanité (comme moi, hihi) … 🙂 

 J’ai vu hier une petite fille de 6 ans avec sa nounou anglaise, ici, très mignonne, une petite nana miniature, pleine d’imagination et de malice, de gentillesse. Les gosses ici ont la vie belle, ils sont tombés dans de bonnes familles. on est dans une petite ville en dehors de la vulgarité dont on entend parler aux infos (ici comme à Paris, je suis branchée sur les chaines  info, c’est ça ou de la musique). On est loin de ces histoires d’attaques de touristes, de migrants soi disant mineurs, et de roms qui mettent les quartiers touristiques en coupe réglée, on est loin du quartier des Halles, on est loin des rats et de la chaleur poisseuse de l’été en ville (je ne comprends pas ce qui nous est arrivé, il n’y a pas si longtemps, lors des étés en ville, je grelottais tout le temps … qu’est il arrivé ?

Un bon niveau socio économique, pour les gens en vacances ici, et pour les autochtones , familles plus ou moins modestes, c’est tout aussi paisible, les seuls écarts qu’on peut noter, parfois, ce qui figure dans les journaux pour le local, ressemble aux écarts de toujours, dans une France tranquille, surtout des problèmes de code de la route pas respecté (les accidents sont quand même assez nombreux), d’excès de vitesse ou de refus de priorité, ou de petite grivèlerie , quelques cambriolages de temps en temps, et bien sur les classiques, le mec saoul qui bat sa femme, et la caissière d’association qui pense d’abord à ses propres affaires … 🙂 

J’ai rencontré hier un gars du coin, la cinquantaine, qui se lamentait sur l’avenir qu’il allait laisser à ses enfants, ceux ci, m’a t il dit, étant les seules personnes qui lui importaient …l’une est à Paris, l’autre à Lille … il payait pour leurs études, et c’était difficile pour lui, les courses avaient beaucoup augmenté, même chez Lidl,  (au fait, impossible de trouver de la moutarde où que ce soit … 🙂  bof, ben on va s’en passer) , il était presqu’en larmes, bien que, le voyant, on ait pu penser que tout n’allait pas si mal pour lui… (il avait une bonne tête de gars prospère) 🙂 j’ai essayé de la calmer, et mettant les choses au pire : vos enfants ne sont ni dealers, ni désoeuvrés, ni suicidaires, ni malades, bon, ben ça baigne, alors… bientôt ils auront un métier, se marieront, etc… la vie est belle … 🙂

Séance tranquille à la piscine, pas grand chose à raconter, une dame qui nageait très vite avec des palmes,  je l’admire, parce que pour moi les palmes sont comme des poids au bout des pieds . Ça sollicite beaucoup le coeur, de nager avec des palmes, et faire plusieurs aller-retours sans arrêter à toute vitesse, comme un hors bord, est épuisant … 🙂 je préfère nager en m’économisant, c’est à dire en dépensant un minimum d’énergie pour un maximum de distance… 🙂 quand je nage, je pense à mes copains qui nagent bien et qui ne s’épuisent pas non plus… 🙂  je pense à mon copain G. qui envisage d’ouvrir un jour des chambres d’hôtes quelque part dans le Périgord, par là, (là où l’homme de Cro-Magnon s’est établi il y a des millénaires, il avait repéré le bon endroit  🙂  ), avec une piscine, me dit-il… alors là, s’il y a une piscine … 🙂 le seul truc embêtant, dans le Périgord, c’est que la mer est assez loin; j’ai le souvenir de vacances d’enfance dans le Lot, chez mon grand père (sévère) , dans une ferme avec beaucoup beaucoup de choses autour, des bois mystérieux, des sources, des monts et des vallons, une carriole avec l’âne Mickey, et le bourg, une petite ville à environ 4 kms , où on nous emmenait quelques fois , plusieurs bâtiments anciens en grosses pierres blondes , et, même si la grand-mère était une peau de vache,  nous les enfants on adorait le pays, je raconterai ça un jour.  🙂  c’est là qu’on a vu des animaux de ferme classiques de près, pour la première fois, donc chaque fois que j’entends parler de ces contrées, ça m’intéresse … 🙂 c’était très doux, par rapport à la Vallée Radieuse où on habitait, très contrastée , ciel en zinc bleu-bleu  , neige blanche étincelante, jamais de pluie sauf une ou deux fois par an en automne,  jours bienvenus, où on se croyait dans le Wisconsin  pour 48 heures… vert émeraude radar de la végétation en été, insoutenable dans sa force (car il n’y a pratiquement pas d’atmosphère, pas de brume, pas d’humidité, pas de dégradés, vu l’altitude, et le soleil dardant directement, beaucoup plus proche que n’importe où en France. Donc n’importe quel autre région, à coté de ça, cette présence implacable de la Nature , était très surprenante . la Bretagne, ou la Normandie par exemple … (à ne pas s’en remettre, même … des enfants qui avaient été élevés comme nous dans la Vallée Radieuse, descendant en plaine, ou partant vivre à Paris, ne s’en sont jamais remis, et même n’en sont jamais revenus…  🙂 ils tombaient comme des mouches … c’est vrai …  🙂  se suicidaient, ou avaient des accidents … moi même, quand j’allais en visite à Paris, je finissais toujours par m’évanouir à un moment ou un autre … (mais après je me suis habituée, Paris est devenue ma ville , bien que finalement trop petite pour moi )… 🙂 

Au fait, ce n’est pas du tout de cela que je voulais parler… mais de l’Ukraine, et de M. Poutine …il y a une chaine de télévision qui parle de cette guerre quasi en continu, avec un ancien mec du KGB, très intéressant,  une commentatrice internationale, Samantha de Bendern, et  une femme ukrainienne blonde, jolie, acérée, qui est complètement va-t-en-guerre, mais qui est fascinante , qui connait plein de trucs, et qui, à elle seule, harangue la terre entière , très finement, pour que tout le monde absolument tout le monde se mette maintenant à l’effort de guerre.  🙂 —tout ça, en ce moment, sur fond de gesticulations du G7 (que va t il se passer quand la France ne sera plus que la 8ème puissance mondiale, hihi ? fini, le « G7 » ??? ) , Bo Jo qui fait le singe, avec la Von der Leyen qui fait de l’humour —-qu’est ce qu’elle fout là, la Von der Layen ? elle est dirigeant d’un pays du G7 ??? « Sortez-moi ça,  » hennit mon Cheval qui ne peut pas voir son brushing en peinture — et tous ces gens se foutent de la gueule de Poutine, pendant que ce dernier mijote visiblement quelque chose de vraiment vraiment vraiment méchant…(on entend ses dents qui grincent dans le noir). 🙂  et balance comme par hasard un missile sur un quartier de Kiev, ou un centre commercial ukrainien, comme ça, ça lui prend avec le thé du matin…  🙁  on se demande pourquoi il ne balance pas plutôt un missile sur le Q du QG du G7, (non, je n’encourage pas, c’est juste pour faire un mot , mais finalement on ne voit pas pour quelle raison on recevrait les bombes à leur place … )…de sorte à décoiffer la Von der Leyen une bonne fois pour toutes..   la gueule de ces dirigeants  du G7, avec les Etat-Unis à la manoeuvre , avec l’Otan , (un monstre qui semble renaitre de ses cendres) qui font bon marché, finalement, des pauvres gens qui sont les seuls à trinquer… Poutine ? les dirigeants réunis au G7 ? les mêmes salauds finalement… bon, OK, pas tout à fait pareil, mais si on regarde les trucs auxquels personne ne pense , à savoir ce qui ‘est passé en 2014, avec ce traité que l’Ukraine n’a pas respecté… (oui, on peut dire aussi que il n’y avait aucune raison que l’Ukraine respecte un traité que parait il on lui a imposé, avec une partition de l’Ukraine, détachée de sa Crimée… donc moi je dis que maintenant ça suffit, il faut s’installer à Moscou et essayer au moins de demander à Poutine s’il serait d’accord pour une autodétermination des provinces Crimée, Donbass, etc… référendum, et chacun , y compris Zélenski suivra ce qui sortira des urnes, et ensuite calmer Poutine et lui dire qu’il fait partie de l’Europe, oui, lui, Poutine, et élaborer des traités intéressants avec lui … qu’il sera d’autant plus enclin à accepter (il va sauter sur toute opportunité dans disons 2 ou 3 mois maximum) qu’il se rend compte, je pense, en ce  moment, que c’est la fuite en avant, que la Russie souffre économiquement, surtout les gens des villes, d’ailleurs, et ceux qui commençaient à tâter un peu de bien être économique, (il parait que les femmes n’ont même plus de protections périodiques)… et que ses oligarques sont en train de le lâcher…(on a vu un oligarque , qui était pas mal physiquement,  🙂  venir dire que cette guerre était une stupidité, il parait qu’il pouvait se le permettre sans craindre des représailles, car sa fortune, énorme, datait d’avant le sieur Poutine…) tout cela ne se voit pas, mais c’est comme un fruit carié à l’intérieur ça va imploser d’un coup, et Poutine est mort politiquement parlant, même si la majorité de la population russe dans les campagnes est composée d’abrutis vissés à la télévision et ne connaissant que la disette et la dureté de la vie. …   c’est très intéressant, cette chaine de télé qui parle de l’Ukraine toute la journée … (chaine n° 26 je crois) . il y a aussi des moments où on voit des repiquages d’émissions de la télé russe , avec des mecs ahurissants, munis de faciès qui font peur ,  qui viennent déclarer que la Russie vaincra contre les nazis de l’occident, notamment ukrainiens, (on a l’impression que ce sont les mêmes cons à la manoeuvre, là bas qui dénoncent les nazis partout , sauf eux, et ici en France, avec tous les cons de la France insoumise, qui voient aussi des nazis partout sauf dans leur slip (même leur teubeu est nazi à la F.I., c’est çui qui dit qui y est) )… les nunuches et les niais de la F.I., on se demande où Méchan-Lon est allé les trouver … oui des mecs monolithiques avec des têtes de Pat Hibulaire, (le Vé-ri-ta-ble monstre à tête stalinienne de toujours, mesdames, messieurs, est encore à la télévision russe), ce sont les ministres de Poutine, on dirait des robocops débitant le même discours glacial repiqué de la Guerre Froide des années 50/60,  décidément rien ne change…  🙂 disant avec assurance  qu’un petit missile n’aurait aucune peine, si la Russie le voulait, à détruire une grande capitale occidentale. 🙂  et que si l’occident veut faire la guerre, la Russie mourra en entrainant tout le monde dans la catastrophe … on croirait entendre des discours de combattants.;;vous avez les cinglés de la religion-qui-monte… et en Russie, tout ça c’est soutenu en plus par le patriarche orthodoxe Cyril… un vieux noc chenu , un vieux salaud, puisqu’il est 100% guerre en Ukraine, tu parles d’un saint homme d’église, avec un compte en banque gros comme celui de Poutine, vieux et moche, et que va t il faire de ses milliards de roubles quand il sera dans la tombe ?  🙂  « on vit vraiment dans un monde de merveilles » soupire mon Cheval… ça ne fait qu’empirer… tout le monde perd la tête, ou quoi ?  

Entre ceux qui disent que Poutine est en réalité à bout de souffle (il y a disette de munitions, et surtout de combattants, et quelques voix s’élèvent maintenant contre le débauchage des garçons , dans certaines provinces reculées, où les jeunes gens  sont enrôlés pour servir cette guerre—(les autorités  ont avancé l’âge où c’est possible de s’enrôler, les gosses des pauvres , enfants de paysans des provinces reculées, n’ont jamais autant été considérés comme de la chair à canon— quelques mères sont fières, mais d’autres ne veulent pas voir partir leurs enfants— et  les obus sont en train de manquer, les chars sont éclatés, etc… entre ceux qui disent ça et ceux qui disent que mais non, en réalité la Russie avance, dans le Donbass, lentement mais surement, et qu’il faut s’attendre à ce que, après le Donbass, Poutine veuille toute l’Ukraine, et puis les Pays Baltes et puis la Moldavie, et puis la Pologne, et puis je ne sais quoi , (je n’en crois pour ma part pas un mot, je pense que tout cela s’arrêtera avec une négociation sur le Donbass, quand Poutine aura récupéré une zone de terrain suffisante—et de toutes façons, même s’il veut toute l’Europe, ça m’étonnerait qu’il vive assez longtemps pour arriver au terme)  😉 , il y a bataille de commentaires et d’opinions, et des avis strictement divergents sur la conduite à tenir par l’Europe… et moi je pense que l’Europe devrait s’en tenir à une politique non alignée sur les Etats Unis … discuter, même si tout le monde dit que ce n’est pas le moment, envoyer quelqu’un à Moscou dare dare (Merkel est toute indiquée, mais ça ne semble pas être une option… )  🙂 

Les 2 dernières années, les médias ont été squattés par toutes sortes de docteurs et de médecins, de spécialistes de la santé, on a eu une overdose, c’est le cas de le dire, là, maintenant, c’est la Russie, l’Est, l’Ukraine, qui tient la corde, et les anciens du KGB, les spécialistes en géopolitique , et tout cela c’est un grand cirque bien plus intéressant, finalement, que toutes les fictions qui peuvent exister au cinéma ou à la télévision, ou même les romans policiers …  🙂 la réalité est toujours la même, elle aussi, mais elle est passionnante, parce qu’il y a toutes sortes de variantes, et que l’exercice, c’est d’arriver à la traverser dans sa VIE-DE-TOUS-LES-JOURS sans se faire prendre de front, comme de faire du surf sur un océan à grandes vagues … négocier son virage, et trouver les bons plans pour ne pas se noyer, c’est quand même assez difficile, (avec les sous en ligne de mire encore et toujours) surtout si on considère que la pénurie, les pénuries 😉 arrivent à grand pas … déjà, manque de moutarde, et je donne un scoop (je suis quand même dubitative) il parait que next week, ce sera pénurie de beurre … 🙂  on va enfin rigoler … quand on manquera de tout, je suis sure que je vais déployer mes meilleurs talents de survie … 🙂 je ne crains rien personnellement, par exemple, j’ai des vêtements pour au moins 3 vies encore ! 🙂 et depuis pas mal de temps, je me suis mise à réparer mes vêtements, j’adore ça …avec 2 vêtements, j’en fais un 3ème … 🙂  …une des marques comme quoi on va vers une époque de pénurie (d’ici quelques temps), c’est qu’il a moins de choses jetées dans les rues … 🙂 c’est très net … 🙂  quant à manquer de nourriture, ben, on verra, mais à mon avis ce n’est quand même pas demain la veille … 🙂 

Un poème pour M. Poutine : (de Charles Baudelaire ) —ce poème me fait penser à un tableau de Claude Gelée ( dit Le-Lorrain) , un port d’autrefois au soleil couchant . avec de hautes colonnes de palais en ruine… 🙂  

LA VIE ANTERIEURE

 J’ai longtemps habité sous de vastes portiques

Que les soleils marins teignaient de mille feux ,

Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,

Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

 

Les houles, en roulant les images des cieux,

Mêlaient, d’une façon solennelle et mystique,

Les tout-puissants accords de leur riche musique

Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

 

C’est là que j’ai vécu  dans les voluptés calmes,

Au milieu de l’azur, des vagues, des splendeurs

Et des esclaves nus tout imprégnés d’odeurs,

 

Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,

Et dont l’unique soin était d’approfondir

Le secret douloureux qui me faisait languir.

 

Et un poème pour moi :  (de Gérard de Nerval ):

UNE ALLÉE DU LUXEMBOURG

Elle a passé, la jeune fille,

Vive et preste comme un oiseau :

A la main une fleur qui brille,

A la bouche un refrain nouveau. 

 

C’est peut-être la seule au monde

Dont le coeur  au mien répondrait,

Qui, venant dans ma nuit profonde

D’un seul regard l’éclaircirait !

 

Mais non,– ma jeunesse est finie …

Adieu doux rayon qui m’a lui, —

Parfum, jeune fille, harmonie …

Le bonheur passait, –il a fui !

 

 

dernier week end en date, puis début de semaine (fin en début du next w.e.)

photographié place des Vosges 

Week end où la piscine ferma, et où je ne vais pas dire tout ce qui m’est arrivé.

Ouvrant la radio vendredi, pile poil je tombe sur une interview de Chantal Thomas, qui vient d’écrire « Journal de Nage » ; elle en parle . ( C’est une femme couverte d’honneurs, très active, qui a publié beaucoup, elle semble ne faire pratiquement que cela, écrire, et qui émarge en plus à différents postes prestigieux , et qui vient d’être élue à l’Académie française, au fauteuil de Jean d’Ormesson. Elle a un agréable visage ouvert, plutôt jolie, et je suppose qu’on peut dire que sa vie est une réussite.  🙂  j’ai regardé un peu sur internet, si elle était mariée, enfants, ou quoi que ce soit, aucune trace, mais peut être a t-elle une solide vie de famille, et tout cela serait caché et servirait de socle solide à son activité. A peine ai-je pu voir dans un article que, à un moment, elle est signalée quelque part « avec son compagnon » … bref , une femme enviable, contrairement à la mauvaise graine … (dont je fais surement partie, hihi)… 🙂 c’est marrant, mais j’avais trouvé par hasard l’autre jour son livre peut être le plus connu « Les Adieux à la Reine » , et je l’ai commencé, ça ne m’a pas semblé inintéressant, et je vais certainement le lire jusqu’au bout, j’espère qu’elle aura réussi à restituer la trame même des siècles passés, cette couleur indolente et fanée qui appartient dans notre imagination au 18ème de Louis XVI (je fais un effort pour écrire cet article de façons élégante …  🙂 )… sauf que je me fous un peu de Marie Antoinette … 🙂 bref, là, on apprend dans cette interview d’une femme intéressante et que j’envie un peu, qu’elle était à Nice pendant le confinement, et que ce fut une libération pour elle que de recommencer à nager sitôt que ce fut possible , comme je la comprends. Elle nous dit aussi qu’on oublie son corps quand on nage, on en est déchargé, c’est vrai, et avec ça tous les soucis, et que Kafka adorait nager, qu’il allait nager aussi souvent que possible, et notamment en Méditerranée à l’occasion de voyages(une nouvelle pour moi… kafka en Méditerranée …peut être en Italie, alors)  , et qu’il n’était pas l’être morbide qu’on voit maintenant en lui, mais plutôt quelqu’un de gai et d’insouciant qui aimait bien les trucs physiques, etc … 🙂 je ne trouve pas Kafka morbide, pour ma part, ni même sombre, mais je pense qu’il est perdu dans un sac de noeuds, dans un rhizome, et que cela a tout à voir avec l’atmosphère générale de ce début du 20ème siècle en Europe, l’antisémitisme et les horreurs qui vont se ramener, et qui existaient déjà en germes sporadiques  … peut être Kafka sentait il tout cela, sans trop en faire une histoire, et a t il préféré disparaître avant … Dès 1938, les nazis sont entrés dans Vienne, et vous pouvez lire sur Internet l’horreur que ce fut, chaque simple petit haineux antisémite ayant la permission de se livrer à des exactions, (ça rend malade), et ensuite, hop, c’est Prague, en 1939 , ainsi que le reste de l’Europe qui suit… et tout cela  couvait depuis longtemps, longtemps, et il est impossible que cette haine diabolique sous couvercle, avec sa fin pressentie,  n’ait pas été ressentie par cet écrivain sensible.

A un moment, il dit à Milena qu’il l’aime:   » Comme je t’aime (et je t’aime donc , toi la récalcitrante, comme la mer aime un minuscule galet de son fond, c’est exactement ainsi que mon amour te recouvre et que chez toi je sois de nouveau le galet si les cieux le permettent ) j’aime le monde entier et ton épaule gauche en fait partie aussi, non c’était d’abord la droite ……  »  🙂  🙂 et je me demande si, faisant en somme la comparaison de Milena avec un galet il ne s’est pas demandé, tout en écrivant, si celle ci n’allait pas se formaliser d’être comparée ainsi à un minuscule galet (au milieu de tant d’autres), alors que l’amour de Kafka est tellement immense qu’il est comparé à mer, et du coup il se met lui aussi immédiatement à la place du galet…  🙂 et ensuite la phrase se dévide en serpentins, jusqu’à arriver à quelque chose d’un peu plus charnel, mais ne rêvons pas, une épaule, la gauche, et puis la droite, « et c’est pourquoi je l’embrasse,  quand j’en ai envie(et que tu es assez gentille pour entrouvrir la blouse) » , … et ensuite on en revient à cette forêt, où semble t il il se serait passé des choses, « et le repos sur ton sein presque nu »  🙂 presque nu… 🙂 « Et c’est pourquoi tu as raison quand tu dis que nous n’avons déjà fait qu’un « … etc… 🙂    ils ont baisé, ou pas ? 🙂 

Comme pas mal de mecs, Kafka dissocie le sentiment qu’on peut avoir pour une femme (avec un désir qu’on ne peut accomplir vraiment jamais sans doute , et si on l’accomplit, il disparait, à moins que d’autres choses ne s’en mêlent—mais c’est aussi pareil pour quelques femmes je pense ) de la pulsion charnelle qui se satisfait de tout autre chose , et qui est beaucoup plus expéditive, et finalement plus satisfaisante, à condition de ne pas chercher l’alpha et l’oméga , et de vouloir une certaine liberté plus que tout (être libéré des pulsions par exemple) . Ainsi à un moment Kafka fait une confidence à Milena , voulant répondre à sa question  » strach- touha » (en tchèque, ça veut dire « Peur-Désir » )—il semble que ce soit sa première expérience ?  quelque chose qui lui est arrivé à l’âge de 20 ans —comme je n’avais pas bien lu, les caractères sont petits, j’ai cru lire 10 ans … 🙂 je me suis dit qu’il était très précoce, le petit Kafka 🙂 ) mais bon, donc un jour Kafka, qui semble être pas mal en chasse, comme tout mec qui se respecte et fait ça à sa façon, Kafka étudiait pour ses examens,  dans sa chambre , avec beaucoup de fébrilité, (« avec la dégoutante histoire du Droit romain coincée entre les dents « , c’est un bonheur, certaines expressions qu’il a ) et dans la rue, en face de sa fenêtre, il y avait un magasin de confection avec une jeune vendeuse , il fait très chaud, et finalement il s’entend par signes avec elle, pour aller la chercher le soir à 8h, mais quand il y arrive, un autre type est déjà là, mais la jeune fille, tout en s’accrochant à cet autre, fait signe à Kafka de les suivre,  ce qui signifie qu’elle le préfère,sans doute, et qu’elle va se débarrasser du type .Ils se baladent un peu dans Prague, Kafka derrière , et boivent de la bière à l’île des Chasseurs , une île sur la Moldau avec de la verdure et des guinguettes (Kafka à une table à coté) , et ensuite tout le monde (Kafka derrière) va jusqu’au logement de la jeune fille , qui rentre chez elle, l’autre gars s’en va, et la jeune fille ressort peu après et s’en va à l’hôtel avec Kafka . « Tout cela, avant même l’hôtel, était excitant, énervant, répugnant, et il n’en alla pas autrement  à l’hôtel » dit Kafka … 🙂 il n’est pas question là de sein à demi découvert ou de galet recouvert par une marée d’amour, ni même de visage entrevu dans la forêt  🙂 non, c’est juste un peu répugnant, et donc excitant, et, plus tard, il retourne encore une fois à l’hôtel avec  cette fille , mais ensuite ne veut plus la voir, et bien sur elle ne comprend pas et le « Suit du regard avec des yeux pleins d’incompréhension »  (elle travaille en face de chez lui). Et lui, Kafka, se sent hostile contre elle, (je comprends ça, le même truc a dû m’arriver, de ne pas admettre que quelqu’un qui ne vous intéresse pas spécialement , et même qui vous dégoûte un peu , puisse avoir une emprise transitoire sur vos sens , et justement, comme il ne vous est rien, vous le virez facilement ) , bien qu’il reconnaisse que c’était une aimable jeune fille … (il dit ça parce qu’il est honnête ); 

« Je ne dirai pas que la seule raison de mon hostilité (ce n’était sûrement pas la seule) fut que la jeune fille avait fait à l’hôtel une minuscule chose répugnante ,( pas la peine d’en parler) , qu’elle avait dit une petite saleté , (pas la peine d’en parler) ,  mais  le souvenir en était resté, je sus au même instant que je ne l’oublierai jamais , et en même temps je sus ou crus savoir que cette chose répugnante et sale , qui n’était pas du tout nécessaire extérieurement, l’était vraiment intérieurement, qu’elle était cohérente avec le tout, et que c’était justement ce coté répugnant et sale (dont le petit signe n’avait été que son petit geste, son petit mot) qui m’avait attiré avec une violence aussi insensée dans cet hôtel que j’aurais autrement évité de toutes mes forces. « (traduction de Robert Kahn) …et ensuite il nous explique que son corps , pourtant silencieux pendant des années,  est toujours attiré et excité par le désir d’une petite chose répugnante, de quelque chose de sale, etc… « Cette pulsion tenait du Juif errant , absurdement poussé, absurdement en chemin dans un monde absurde et sale » écrit-il à Milena… (je crois qu’il se trompe, cette petite pulsion, tout le monde l’a en soi, enfin, beaucoup, on y fait attention ou pas, Juif errant ou pas juif du tout … 🙂  )

Lundi, mardi, après fermeture de la piscine pendant 4 jours , il exagèrent ! 🙂

Je n’ai pas voté, ce que je regrette, mais c’était indépendant de ma volonté. Cependant, je suis plutôt contente de la percée du R.N., et que le diable m’emporte , je n’aurais jamais pensé en arriver là, il y a quelques années, mais le fait est que, loin de la diabolisation de ce parti, il semble que ce soient les principaux à aborder certains des problèmes de front, même si selon moi il faudrait qu’ils travaillent encore plus leurs solutions. De plus, en regardant les images, on se rend compte que Mme Le Pen est l’une des très rares qui parle avec sincérité, ce qui n’est pas rien. Si tu regardes Maqueron, c’est le mensonge que tu vois sur sa figure, très visible (son nez oscille à 180° comme celui de Pinocchio) 🙂 , même si, pour certains trucs,(assez rares)  je peux aussi être d’accord avec ce qu’il préconise. L’une des choses que je pourrai regretter , et qui ne sera sans doute pas mise en oeuvre, dans son (absence de …) programme, c’est le schéma de conditionner maintenant les aides genre RSA contre du travail (par contre je n’étais pas d’accord au sujet du « tarif » qu’il voulait mettre en place, qui demandait trop de travail contre cette aide…) . En effet, une des idées auxquelles je me cramponne (et que je ne vois reprise quasiment nulle part , mais personne non plus pour m’expliquer pourquoi ce serait idiot, on dirait tout simplement que personne n’a même l’idée d’aborder ça, sauf sous un angle tronqué comme chez Pierre Larrouturrou, (parti « Nouvelle Donne ») , qui « oublie » tout simplement 50% de ce qui serait nécessaire, ou les « 35 heures » de Mme Aubry, une grosse connerie … ) donc une de ces idées, c’est le partage du travail , mais strictement de la manière suivante : On récupère les aides sociales diverses , y compris d’ailleurs chômage et RSA (même si le chômage est souvent, quand il s ‘agit d’emplois non publics, versé par des caisses qui ne sont pas des caisses publiques, ce qui est idiot, il faudrait une refonte du système chômage, qui retire au privé les obligations de cotiser , etc…  devienne dévolu au public, (et les entreprises reverseraient des cotisations —moins importantes qu’actuel— à l’Etat ) et que le chômage , qu’il soit public ou privé, soit uniquement versé par les caisses de l’Etat, et à un niveau quasiment similaire pour tout le monde, (idée communiste… 🙂 ) employé du public ou du privé, gagnant beaucoup ou gagnant peu  (ce qui obligerait par exemple les gens gagnant de gros salaires à épargner quand ils sont en fonction, pour les jours les moins fastes—et qui, par conséquence ferait aussi baisser, je pense , par exemple l’immobilier dans notre pays, etc…une cascade de conséquences qu’on pourrait étudier) et donc je continue : ensuite, avec ces aides diverses, y compris le chômage (ce truc peut quand même être mis en place sans réforme du système actuel du chômage emplois dans le privé— il faut savoir aussi que le statut de chromeur indemnisé venu du privé donne automatiquement lieu, à la suite, à toute une kyrielle d’aides , de l’Etat, cette fois ci— qui rendent le statut de chômeur intéressant, quelque part, très intéressant même, à partir du moment où on privilégie ses recherches personnelles hihi —) et donc, l’idée c’est de partager le travail : pour tous les « petits travails » qui sont mal rémunérés, pour des gens sans qualifications et autres travailleurs précaires,  et qui trouvent d’ailleurs de moins en moins preneur en France … les emplois au smic ou guère plus, avec de gens obligés de faire 2 h de trajet ou plus pour y aller chaque jour … que tous ceux qui prétendent à de tels jobs, les femmes de ménage obligées de se coltiner plusieurs emplois pour gagner des misères (j’ai été comme ça à un moment 🙂 ), puissent avoir le même salaire, mais avec 2 fois moins d’heures de travail: un job de misère = temps de travail divisé par 2 pour le même salaire . Et pour créer l’emploi nécessaire correspondant (les 50% d’heures du job précédent), on utilise les aides, RSA, chômage, etc… les aides diverse … pour un nouvel emploi payé donc smic plein temps pour horaire mi temps… 

Voilà l’idée…

Certes, une telle organisation chamboulerait tout ce qui est actuellement en place, et très précaire, et nécessiterait des études approfondies pour concocter un système qui fonctionne, une machine de haute précision, mais on aimerait que les tartouilles qui nous gouvernent se mettent au moins au travail AU TRAVAIL (eux mêmes;, pas les cabinets de Conseil ),  au lieu de partir en week end dès le jeudi midi (appelez les ministères le lundi matin ou le vendredi…)  🙂 pour mettre ça au point. Oui, c’est possible, la preuve : des essais ont déjà été menés, au niveau local, je ne sais plus où (je l’ai indiqué, il y a plusieurs mois, dans un article ici) : création de jobs avec utilisation des aides publiques . Et ça marchait super bien, d’un coté plus d’aides publiques, terminé, (sauf pour les cas sociaux incapable de rien produire, bien sur, les handicapés,  etc… ) et de l’autre création de jobs, (car on a besoin de personnel partout), et c’était même, je me rappelle, quelque chose qui avait marché au delà des espérances, chiffres à l’appui, car chaque job avait rapporté de l’impôt, etc…etc …  🙂 C’EST UN TRUC QUI MARCHE ! 

Ce sont des idées d’avenir, et qu’est ce qu’ils attendent pour s’y mettre ? de plus, j’apprends (j’avais déjà vu ça, il y a plusieurs mois je crois pour la Finlande, et maintenant pour, il me semble, mais je peux me tromper et dans ce cas vous m’excuserez, pour la Grande Bretagne)qu’ils sont passés à la semaine de 4 jours … qui est donc une autre manière de partager le travail… je crois qu’il y a dans ce projet , enfin, dans cette réalisation si le projet est déjà bien en route, à la fois une transformation du temps de travail (un peu plus long chaque jour) et aussi une diminution au final (moins d’heures travaillées).  🙂 RENSEIGNEZ VOUS, AU GOUVERNEMENT, AU LIEU DE VÉGÉTER DANS  VOTRE PETIT SILLON  EN ATTENDANT LA QUILLE. Vous être TROP PAYÉS POUR CE QUE VOUS PRODUISEZ (la plupart d’entre vous, pas tous) , et quel mépris pour ceux qui produisent bénévolement, comme des millions de gens (il y en a , des millions de gens très humbles, qui ne demandent jamais rien…  🙂

Qu’est ce qu’ils attendent pour s’y mettre , au gouvernement ? quand je vois le petit outil complètement tirage de poils de c malin et sans douleur, de manière qu’on n’y voit que du feu, et aussi roué à 2000% (les mots me manquent) tout en étant d’une finesse (dans l’enc… excusez moi) absolue, et d’une rouerie indépassable, un truc vraiment ciselé à l’extrême et très précis (aucune aucune échappatoire, mais tu te demandes qui a bien pu élaborer ça, quel esprit tortueux … 🙂  🙂  et tu es bien chanceux(point euse hihi )  de comprendre, strate après strate, comment c’est opéré) , l’échafaudage d’un esprit bien supérieur au tien, quand tu vois, je veux dire , ce que le service des impôts français est capable de mettre au point pour certains trucs— 🙂 fait par des esprits supérieurs d’énarques, tellement élaboré que même certains des gens qui travaillent au impôts ne comprennent pas de quoi il est question tout à fait, et que les contribuables, eux, qui n’ont pas bac + 15, doivent ramer vraiment pour saisir ce truc ésotérique qui reste comme un gros oeuf inconnu devant leurs yeux éblouis et carrément admiratifs hihi,  🙂 eh bien tu te dis que mettre au point un système comme celui que j’évoque plus haut ne devrait pas leur poser problème, aux énarques français (même si l’ENA a été dissous en principe, il reste à mon avis pas mal d’énarques) , et qu’est ce qu’ils attendent, au gouvernement, pour commencer à lancer une étude  SUR LE PARTAGE DU TRAVAIL , au lieu de faire ch le monde avec la « retraite à 70 ans » ?

Mon Cheval prétend qu’ils préfèrent mettre leurs compétences à récupérer de l’argent;   et que mettre la retraite à 65, voire 67 ans, va permettre , sans se donner la peine d’examiner la situation et le fond du problème,  va contribuer énormément à une pression supplémentaire sur le « peuple  » et les salauds extrême droite de « populistes  » , que s’ils crient un peu, ils sont voir ce qui va leur arriver, comme d’ailleurs l’immigration—plus il y aura ici de pauvres types encore plus pauvres que les pauvres ici, moins on entendra les pauvres ici se plaindre de leurs conditions de travail, prends cette aumône, tu as droit à 100eu pour ton essence et ferme ta g…—

Examiner la situation et élaborer des idées vraiment d’avant garde, tout en les imposant PAR FORCE à une Europe, qui a des qualités certes, mais aussi de gros défauts, de manière à établir dans ce pays, dans cette Europe, quelque chose de nouveau (au niveau mondial, on pourrait être des leaders, un phare pour le monde, laissons les autres à leurs lubies end devenons un phare, je parle d’un phare au départ PHILOSOPHIQUE et aussi POÉTIQUE, c’est nouveau ça, en même temps qu’avec une grande douceur économique, c’est à dire un peu moins soumis aux forces capitaliste, les forces capitalistes, oui, mais sous le boisseau de l’intelligence poétique , c’est nouveau, ça hihi … c’est de la dentelle   🙂 ) et autre chose que ce marché uniquement tourné vers le profit immédiat …là aussi, il faudra trouver des nouveautés, et l’écologie intelligente viendra d’elle même à la suite … 🙂 vivre un peu moins soi même comme un con devrait suffire en plus … 🙂 

Revenons au partage du travail : 

 Mettre leurs compétences à faire épargner de l’argent aux français  tente beaucoup moins les politiques … paresse intellectuelle, sans doute ..;tout le monde le sait, quand on hérite d’ un système à faire tourner, le premier truc à considérer est de faire rentrer le fric… ensuite, tu peux te reposer … tu verras bien… si tu es, comme tous ces politiques, et notamment Maqueron, complètement cynique et méprisant (fais juste en sorte que ça ne se voie pas trop, ta bouche ment quand tu prononces tes phrases , surtout quand tu souris ) , tu fais carburer le programme de rentrage d’argent (y compris en empruntant d ‘ailleurs, après moi le déluge ! ) et ensuite , au besoin, c’est la distribution d’aumônes, et ça fera bien la liaison avec le prochain quinquennat, il a dû penser … peu importe, il a dû penser … aucun esprit de synthèse en faveur d’une redistribution des choses, aucune volonté d’un esprit de synthèse en pensant vraiment solidement à ce qui serait bon pour le pays… il pense seulement, le petit Maqueron, que l’absorption par l’Europe va tout faire, et lui éviter de penser au niveau local…  🙂 va falloir changer, M. Maqueron, vous avez un atout, votre jeunesse, c’est bien, maintenant faut changer de (comme on entend maintenant) « logiciel » … ce mot idiot … (et en pensant aux mots horripilants , arrêtez aussi de mettre , M. Maqueron  le mot « résilience » dans le circuit … la Loi « résilience et machin », non, non … un peu de poésie ne nuirait pas, quelque chose comme un élan vers le beau et la sincérité… « résilience » à toutes les sauces, j’en peux plus ! non sens, veut rien dire ..;collez ça comme une crêpe sur la face du médiatique qui l’a inventé, comment s’appelle t il déjà, ce —je ne sais pas ce qu’il est, comme titre ronflant— comme une crêpe, et qu’on n’en parle plus !  🙂 

C’est donc pour cette raison que je suis ravie que mme Le Pen ait plus de 80 députés (ou autour de 80) à l’assemblée nationale …ça va nous changer, même si la majorité reste à la Rem, ou quelque soit son nouveau nom bidon… 

Soir de ce beau jour doux : la famille moldave regrette déjà son achat de maison, c’est trop loin. Toute une équipe de copains moldaves est en train faire des travaux sur place, il y a beaucoup à faire…et il semble que les enfants n’aient aucune envie de s’exiler dans ce désert au fin fond de la campagne et loin de tout… je leur avais dit, mais ils n’ont pas écouté (je ne m’attendais pas à ce qu’ils écoutent de toutes façons … 🙂  je leur ai dit que leur maison allait prendre de la valeur, vu le comportement de l’immobilier en France. L., la mère de famille, a peur panique que leur maison perde de sa valeur, ils ont payé ça, en tout, frais d’agence + notaire, 205.000 eu… avec un gros emprunt… je leur ai fait le pari que dans 2 ans ça vaudrait 300.000 eu, voire plus, elle ne me croit pas, mais j’en suis sure… ( on a parié un enjeu intéressant pour moi…ils ont, par exemple, commandé des fenêtres chic en Moldavie … 🙂  ils ont tout changé , les planchers, refait tout l’électricité , la plomberie, et ça continue, ils vont en faire un palais flambant neuf, et j’espère aussi le jardin qui est un peu limite (4000m de terrain, mais pas joli , il faudrait arborer ) ,  j’ai vu des photos de l’équipe de travailleurs moldaves c’est impressionnant. au moins 10 personnes. Les 2 adolescentes sont des beautés bien élevées, toute blondes, et elles admirent les chats qui passent dans le jardin , alors qu’eux ont des poules et des lapins, qui ont déjà déménagé … 🙂 mais elles voudraient revenir ici … j’ai essayé de les rassurer, s’ils veulent vraiment partir (les enfants voudront surement, ils vont se faire suer, en pleine campagne, comme ça, sans pouvoir s’évader) , ils revendront ça beaucoup plus cher, no Problem… 🙂  .

ils détestent les communistes et le communisme, le laisser aller, l’approximatif, et sont à fond pour la responsabilité personnelle et le travail, n’imaginent même pas de vivre aux crochets de la société, tout en appréciant certainement les avantages français, (ils ont raison, mais la relation est très équilibrée je trouve, entre les avantages aux familles de 3 enfants (bientôt 4, un autre enfant, qui n’était pas prévu, est attendu) et le travail qu’ils fournissent dans l’intérêt de tous, et de leur famille… ils apprécient les bonnes manières, la gentillesse et l’entraide, je les trouve top !  🙂 .  très sympathiques.  🙂 de bons voisins. 

J’ai fait connaissance aussi de l’ainé, un ado que je n’avais pas bien vu jusqu’ici … qui conduit trop vite la petite voiturette sans permis.;;comme tous les ados… mais lui aussi est OK, je leur souhaite une bonne vie. Apparemment, ils ne sont pas encore prêts à dormir là bas, mais je ne sais pas comment ils vont payer un crédit pour cette maison, et un loyer ici en même temps (les 2 filles ne veulent pas partir, visiblement)… le garçon non plus… 

Bon, cela dit, je vois , en regardant le site « Fdesouche » qui est une mine d’informations, que la Commission Européenne (je ne sais même pas ce que c’est) plus d’autres instances européennes diverses n’arrête pas, mais alors n’arrêtent pas, comme s’il fallait nous faire entrer ça de force dans le gosier, de faire la promotion de la femme voilée, voire de la fillette voilée, ces connards osent faire ça… de l’inclure dans les illustrations pour telle ou telle chose, (y compris La Croix Rouge, d ‘ailleurs)et je veux dire ici, sur ce modeste blog, que Y EN A MARRE. Pas de femmes voilées partout, données en exemple…  ce n’est pas normal. Pas ici. ça représente … bon vous savez quoi, je ne veux pas de ça ici. Si c’est ça l’Europe (mais quel est le taré (la tarée) qui dirige l' »Europe » ? , autant se tirer de suite. SE TIRER. Pas de ça ici. Je n’en veux aucunement aux femmes voilées, et à cette religion, sauf que je veux que ce truc détestable me lâche les baskets ICI chez moi.  Ca n’existait pas il y a quelques temps. Pas ici. Je ne veux même pas que ça s’affiche en peinture, c’est déjà assez stressant de voir cette invasion de fillettes voilées, ça me semble relever des mauvais traitements à enfants, rien d’autre. L’Europe PUE à cause de sa complaisance envers cette idéologie, sont ils subventionnés par certains pays, par ce fric des pétrodollars dollars, ou quoi ? S.O.S. VENDUS ! quand on voit la connerie suante que ça recouvre. Que chacun vive sa religion dans son coeur, dans sa maison, et rien d’autre.  C’est déjà très bien. Quel mépris envers le reste du monde que de vouloir imposer ce truc conquérant, d »abord par la vue, imposée à tous, donc, assaisonnée de quelques petites voies de faits, presque rien, non, quelques attentats, plus quelques coups de couteaux de « déséquilibrés » , plus des menaces etc… et en plus faudrait ne rien dire, sinon on est raciste . ça suffit !  débarrassez nous en . 

Cela dit, contente du retoquage au sujet de l’habit religieux pour nager en piscine , pour une fois le conseil  d’Etat ne s’est pas roulé dans la fange, ce qui lui est arrivé plus souvent qu’à son tour. Bien fait pour les pouffes moches et délirantes qui sont tapé le lard en hurlant de joie quand l’horrible Piolle a fait voter cette demer. Retoqué, bien fait . on parie que ces nascos vont en appeler à l’Europe ? marre de l’Europe, si c’est ça. Rappelez vous, on a voté NON à ça, et notamment à ce qui concernait cette promotion de ce truc, mais ils n’en ont pas tenu compte, ces vendus . VENDUS ! NON. On ne veut pas de ça. 

Mais autre sujet de satisfaction today : un pas timide, mais un pas tout de même : pour la première fois , un pays de cette religion dont on parle n’inscrit pas dans sa constitution (ou enlève de sa constitution) le fait que cette religion est religion ‘Etat . Ils disent un autre truc, que cette religion, majoritaire dans ce pays, reste une partie de la grand communauté de ces « croyants »-là du monde entier , (c’est cette « communauté » qui fait leur force… on devrait leur balancer plus de scuds —intellectuels—dans le lard, mais que l’Etat n’est plus défini par cette religion, tout en précisant que la communauté des gens de cette religion ET l’Etat Tunisien sont 2 CHOSES DIFFÉRENTES. ON EN PLEURERAIT DE BONHEUR. POUR EUX.  La connerie régresse parfois. Que les Etats Unis d’Amérique prennent exemple là dessus, et bien que la liberté soit réelle aux States, et que tous les cultes soient acceptés sans autres formalités, y compris les sectes, ce qui est très bien, cette référence constante à Dieu , jurer sur la Bible, et tout ça, est parfaitement étouffante dans ce pays, et même un anachronisme… et cela bien que la situation des minorités soit loin d’être aussi minable que dans les autres pays sous tutelle de « Dieu » … le jour où tout le monde comprendra qu’on voit beaucoup mieux  Dieu  (et Diable) , et leur rejeton le Mystère 🙂 quand on ne le (les) fige pas quelque part, en les adorant bêtement, on aura fait un grand pas, et d ‘autres encore sur la lancée. une lancée qui n’a pas de limites. Etre athée, c’est aussi vouloir prendre la place de Dieu, (puisqu’il n’existe pas, la voie est libre) avec chacun son aventure, et c’est pourquoi il vaut mieux devenir complètement athée , en vivant autant que possible dans l’instant, jusqu’à arrêter le temps ! 🙂 (ces conneries de tard la nuit, ce n’est pas moi, mais mon Cheval qui les raconte, un peu fatigué de la tête )…  🙂  demain, encore un poème pour M. Poutine (un grand copain de la plus haute autorité russe religieuse, soit dit en passant, l’alliance du fer et du goupillon, rien ne change) dont les images nous indique qu’il est bien sur de lui en ce moment, même pas fatigué …prend son temps, c’est tout (c’est pourquoi je pense qu’on doit discuter avec lui)  pour quelqu’un qui est supposé avoir un cancer, il se porte bien…ne perd pas son flegme, et ment à tour de bras , sans  s’en s’en faire, c’est pourquoi on devrait lui envoyer Mme Merkel , une figure de lui connue … et respectée, s’il y en a une … 🙂 c’est à Moscou qu’il faut aller, en ce moment, et non à Kiev… on pourrait lui dire, par exemple, pour qu’il prenne l’Europe au sérieux, que c’est LUI qu’on voudrait inclure dans l’Europe, au moins comme partenaire privilégié, (ça va le flatter, il sera content) et aussi lui dire que pour lui plaire , on va inscrire les racines chrétiennes dans la constitution européenne, je suis sure que ça ferait son effet … et serait de nature à changer la face du monde… et éviter des milliers de morts supplémentaires, tous des pauvres gens … 

That’s all, Folks, for to night

Et voici un petit poème pour M. Poutine, (Hé ! M. Poutine, ÇA NE SE FAIT PAS D’ENVOYER  DES BOMBES SUR DE PAUVRES GENS. ! )—j’ai appris ces jours-ci l’existence de l’enclave de Kaliningrad ! (je ne savais même pas), un petit territoire enclavé coincé entre le bas d’un pays balte et la Pologne, appartenant à la Russie ! la Russie est le plus vaste pays du monde, et il leur faut encore d’autres territoires… 🙂 bref, M. Poutine n’est pas content parce que l’und es pays baltes, par lequel transitent les marchandises de Russie à Russie-Kaliningrad ne veut plus en entendre parler … 🙂 mais c’est bien fait, M. Poutine, qu’est ce que vous foutez en Ukraine ? normalement il ne devrait pas y avoir d’enclave de Kaliningrad, là, depuis longtemps, ce n’est pas naturel, ce truc … rendez le territoire … 🙂 

C’est un tout petit poème d’Agrippé d’Aubigné, poète français du du 16ème/17ème siècle, une simple inscription sur une fontaine.On peut imaginer la fontaine, si elle existe toujours , de la pierre grise embellie et ravinée par les siècles , avec une bouche d’où coule encore une eau claire et revigorante, une merveille modeste qui réjouissait sans doute tout un village. Peut être y a t il encore, de même qu’il en reste en France, des endroits comme cela,  au fin fond de l’Ukraine, ou de la Russie.

INSCRIPTION  pour une fontaine 

Vois-tu, passant, couler cette onde

Et s’ écouler incontinent ?

Ainsi fuis la gloire du monde, 

Et rien que Dieu n’est permanent.

 

Et un poème pour moi , très léger, adorable moment en dehors du temps  (de Théodore de Banville, poète français du 19ème siècle— ces poèmes aujourd’hui sont tirés d’un dictionnaire anthologie de la poésie française, de Pierre Ripert )  :

LE THÉ

Miss Hellen, versez-moi le Thé

Dans la belle tasse chinoise,

Où des poissons d’or cherchent noise

Au monstre rose épouvanté.

 

J’aime la folle cruauté 

Des chimères qu’on apprivoise :

Miss Hellen, versez-moi le Thé

Dans la belle tasse chinoise. 

 

Là, sous un ciel rouge irrité, 

Une dame fière et sournoise

Montre en ses longs yeux de turquoise

L’extase et la naïveté;

Miss Hellen, versez-moi le Thé.

 

 

 

Mardi, mi juin 2022, mercredi et jeudi

La « droite » extrême suggère, là où il y a duel entre —je ne sais plus quel est le nouveau nom du parti de Maqueron—et ça coûte combien, de changer des noms, comme ça ? et qui c’est qui paie ? —et la Nupes des Dupes , de voter Mechan-Lon contre Maqueron… disant qu’il y a peu de chances quand même pour que Mechan-Lon, enfin, la Nupes, ait une majorité à l’assemblée, mais que ça pourrait vraiment enquiquiner ce petit truc-chose de Maqueron, cynique sans états d’âme… cette idée est séduisante, mais il faut que je me pince pour me rappeler que de toutes façons, n’étant pas à Paris, je ne vais pas voter, ce que je regrette, sincèrement; j’ai pensé à laisser une procuration, mais c’était vraiment compliqué à faire. S’il y des progrès à réaliser, pour augmenter le nombre de votants, c ‘est aussi là. Cela dit, le message est très clair, actuellement , de la part du pouvoir : vous pouvez voter, mais on se torche de votre vote de toutes façons.   🙂

La dictature, c’est « Ferme ta gueule » , la démocratie, la notre, c’est « Cause toujours » .

Il fait très beau et chaud, comme partout en France. une  « Canicule » est annoncée partout  , on dirait que c’est le non-évènement sur lequel  les gouvernants, les gens qui sont au commande du pays , s’appuient pour débiter à longueur de journée des recommandations et des professions de foi pour nous montrer à quel point on a soin de nous, on est chouchoutés.. On a Nurse Borgne, pardon, Borne, avec sa voix de maitresse sévère mais juste , qui nous informe des précautions que le pouvoir va prendre pour nous garder de la terrible canicule. (à chaque fois un nouveau truc arrive quand ils sont à cours de munition—là, c’est la canicule, pour ne surtout pas causer du Stade de France et des mensonges éhontés qu’ILS nous ont servis, le gouvernement (Maqueron est à la commande) fait une annonce comme quoi il va y avoir tant de sous de débloqués pour des « îlots de fraicheur » dans les villes… on s’en fout, mec ! on s’en fout, il y a des choses plus importantes que de dépenser encore à tort et à travers l’argent qu’on nous ponctionne si allègrement tandis que les services publics se cassent la gueule, On se demande à quel moment ces pauvres nocs vont s’occuper réellement de ce dont il faut s’occuper… tout marche, plus ou moins, mais c’est uniquement par l’effet de ce qui a existé pendant tant de siècles, d ‘années, avant. C’est à cause des constructions du passé. En réalité ILS ne maitrisent rien et se contentent de mesurettes qui n’ont, souvent aucun intérêt… et ils ne se préoccupent pas du délitement de choses qu’on aurait au contraire intérêt à maintenir. Canicule toi-même ! on s’en fout, de la canicule, ça va durer 3 jours, c ‘est pas le bout du monde, on s’accommodera … 🙂 après la canicule, il y aura un épisode de froid, on parie ? par contre on aimerait ne pas voir, en doublure des protestations de « on fait tout ce qu’on peut, on a la situation en main « , que les mesures à la con qui sont prises chaque été, par exemple à Paris (et là c’est la ville et sa mère stupide qui sont en cause) , de fermer la majorité des piscine, et de faire fonctionner les autres à des horaires stupides, (comme la fermeture à 15h30…) en laissant 3 ou 4 bassins (en délégation, même pas les bassins en gestion directe) ouverts jusqu’à 19h, et un ou deux jusqu’à 21h, de sorte que les pauvres cons que nous sommes ne peuvent que barboter dans une eau dégoutante, en plus des queues monstrueuses à l’accueil…je ne sais plus ce que je disais..;oui, on aimerait que ces mesures à la con soient retoquées, mais on peut toujours attendre ..;des mesurettes, oui, de la poudre aux yeux, et les vrais trucs, basiques, importants, mais jamais ! jamais ! même pas évoqués ! des trucs comme ce que je dis de la fermeture de piscines à Paris l’été(pendant que la noc de Mère ouvre les quais bas , c’est à dire pendant la canicule tu regardes l’eau, mais c’est tout… )  existent absolument dans tous les domaines…c’est du même tonneau que la façon dont ils ont traité cette histoire de covid, comme des nuls, des abrutis, je n’ai pas de mots …et le pire, ce sont tous les moutons, derrière, tous ces imbéciles qui ne distinguent pas leur nez au milieu de leur face, qui ont trouvé que tout ça c’était bien et que Maqueron nous avait sauvés… nuls, et trop payés pour leur manque de compétence (ils sont compétents à 49% je dis, non, ce n’est pas assez) , et encore on n’est pas les plus mal lotis, dans le monde, quand on voit le reste … quand on voit les gouvernants, les malades et les cinglés, ça va du complètement cinglé, bon pour l’asile , à l’incompétent plus ou moins bonasse … c’est quoi, ce monde, cette terre, mais qui a créé ça , c’est tellement barge ! la seule chose dont on doive s’occuper, me dit mon Cheval, c’est de se mettre à l’abri pépère dans un coin tranquille, si possible dans le nord de l’Europe, et en plus c’est là qu’il fera le moins chaud … 🙂 

Je hurle, je hurle, mais personnellement, je ne vais pas si mal, dans ce monde de fous ! je fais ce que je peux, et j’ai adopté la devise de l’ancien Daniel Day-lewis (avant son mariage avec la fille d ‘Arthur Miller) « Pour survivre, je dois être seul », disait-il… 🙂 hélas , il s’est vite converti, après quelques années où il a failli perdre la raison, tout en étant le meilleur acteur du monde , et est parti vivre en Irlande, a fondé une famille … encore un de perdu … 🙂 du coup, il est devenu moins séduisant, moins beau  … 🙂 

Aujourd’hui, j’ai nagé dans la piscine de 50m, avec une grosse paresse au début, juste envie de regarder les autres, donc je ne faisais rien, que des battements en matant tout le monde (il y avait 2 ou 3 triathlètes, car un gros triathlon se prépare ce week end… ) et ensuite, je me suis réveillée et ai fait un gros kilomètre sans m’arrêter … 🙂 j’ai discuté avec le nouveau directeur, qui est un ancien sportif de haut niveau (il faisait 19kms par jour dans sa jeunesse, en équipe de France, et il connait mon copain ex champion de France de dos ), et je lui ai dit que j’aimerais bien le voir nager un jour…(un des MNS m’a dit qu’il nage vraiment très bien) il faut venir soit à l’ouverture, soit à la fermeture, m’a t il dit , on verra … 🙂 il m’a donné des news de la piscine de Dinard : ils sont en train de la casser, pour en reconstruire une autre. Et il y a un bassin, à Dinard, au bord de la mer, en béton, et assez profond, et qui se remplit avec la marée, c’est une piscine d’eau de mer, donc, gratuite bien sur, et il parait qu’elle a été construite par les allemands, pendant la guerre … je me suis dit que peut être un jour je déménagerais à Dinard, (ou à saint Malo), pourquoi pas … 🙂 mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour…c’est juste en cas de nuisances avérées ici, par exemple un aéroport qui ferait ch… 

La suite plus tard , avec un vrai poème pour M. Poutine, je n’abandonne pas, M. Poutine ! je me demande, dans 500ans, (si la terre existe encore) comment seront les régimes sous lesquels les gens vivront, et quel genre de progrès auront été faits, dans la moralité générale, je veux dire … 🙂 il y aura forcément du progrès, prétend mon cheval, mais le Pou de Droite, lui , est pessimiste, il voit l’avenir avec es couleurs sombres, et la pointe évoluée de l’humanité obligée de se casser et de commencer le voyage vers les étoiles … c’est idiot, je dis, il vaut mieux rester là, tout viendra à point à qui saura attendre ..;pas la peine d’aller chercher les extra terrestres, ils débarqueront surement un jour(ils sont d’ailleurs surement déjà, là, hihi…le truc, c’est qu’on ne les voit pas … ) 🙂 —non, je ne suis pas en train de perdre la boule et de raconter n’importe quoi, je n’y crois pas une minute, mais j’aimerais tellement, tellement … 🙂 

Je me demande comment on peut survivre à tout cela, cette guerre surtout, pas très loin;

Kafka avait un père, dont la figure se dissimule dans ses écrits, (je n’ai pas encore lu la  fameuse « Lettre au Père » …ça me rappelle un épisode que j’ai déjà raconté ici, je crois : il y a longtemps, je faisais partie (mais toujours un peu à coté, jamais acceptée vraiment, et très timide, ) d’une sorte de groupe informel d’extrême gauche (ça m’a dégoutée pour un moment… 🙂 ), des jeunes gens, des universitaires qui discouraient plus facilement que moi, réunis autour d’un intellectuel français connu qui, franchement, était quelqu’un de bien, haut  niveau moral , et qui est mort maintenant. Une fois, nous étions tous conviés à une pièce de théâtre, la lecture de la « Lettre au Père » de Kafka , dans un joli petit théâtre, où  le décor était soigné, avec une table rouge, une chaise, des lumières dorées, et un acteur qui lisait ça… tout le monde était censé écouter dans un religieux silence (sans doute ignoraient ils que Kafka, qui adorait faire des lectures , se fendait la pêche en le faisant, avec ses amis (j’ai lu, tout ça, je n’y étais pas … 🙂  ) … et donc, voilà l’acteur qui commence à dire le texte de Kafka, en le lisant à moitié, et j’ai trouvé ça extrêmement pénible, j’avais envie d’être ailleurs, on était coincés les uns contre les autres  , et il faisait trop chaud, et je me suis dit qu’un jour je lirais directement la Lettre au Père, et en plein milieu, je suis sortie (« excusez-moi, excusez moi » ) en essayant de me faire toute petite… Il y avait un garçon, dans cet aréopage, qui était un des  familiers du groupe, et qui se prenait pour le type le plus beau du monde, un brun avec un visage régulier, et effectivement, il était plutôt beau, très beau, même, sauf que je le trouvais absolument pas séduisant du tout, une rai con, même s’il parlait fleuri, etc… et ce jeune homme, par la suite, s’est élevé contre moi, en me fustigeant d’être sortie, comment, en plein milieu de la « Lettre au Père », il n’avait pas de mots assez durs … ma parole, il essayait d’obtenir à ce qu’on me vire du groupe… 🙂 ça rappelait tous ces cons de gauchistes qui sont plus sectaires que les plus sectaire des copains de Castro ou de Staline au moment des prises de pouvoir : la Mort, voilà ce que je méritais ! 🙂 , en réalité, je prenais une sorte de malin plaisir (quand j’y pensais, juste par malice,  mais il ne m’intéressait pas du tout), à ne pas montrer, comme toutes les filles qui faisaient partie de ce groupe, et qui se pâmaient devant lui, le moindre intérêt pour ce qu’il racontait, qui était souvent très oiseux, faut dire … un beau garçon, qui aimait bien qu’on remarque qu’il était beau garçon, mais oiseux et sans vrai charme (pour moi en tous cas) , qui s’écoutait pas mal parler … 🙂 qui sait ce qu’il est devenu…  🙂  et ça rappelle tous ces mecs qui, voyant qu’on ne s’intéresse pas à eux, se vengent, et je trouve ça minable, mais c’est la quintessence même du truc minable !  si quelqu’un ne s’intéresse pas à moi, j’estime qu’il a le droit, et je ne vais pas ourdir des trucs minables , des coups fourrés cachés, genre…  et voilà ma relation à la « Lettre au Père » , mais je vais lire ça dès que je rencontre le livre, ce qui ne saurait tarder… donc  Kafka avait un père, qui fut important dans sa vie, mais Milena aussi avait un père, qui la fit enfermer dans une maison de santé …il faudrait écrire un livre sur les pères qui ont ce fantasme d’enfermer leurs filles … 🙂  …Milena fait la traduction d’un texte « Détresse  » , traduction sur laquelle Kafka trouve qu’il y a 2 ou 3 petites incompréhensions »  . Il raconte qu’un lecteur de la Tribuna lui aurait fait des compliments, disant qu’il avait dû se documenter beaucoup dans un asile de fous . « Seulement dans le mien », lui répond Franz Kafka … 😉  et après quoi, le même lecteur essaie encore de le complimenter sur « son propre asile de fous « … 🙂 c’est ça qui est bien, avec Kafka, c’est qu’il suit le truc jusqu’au bout … n’importe qui s’arrêterait , racontant ça ou l’écrivant, à la première constatation,  mais pas lui, et c’est le mouvement même des choses. Et il fait ça tout le temps. « Quand je dois quitter ma chambre pour un instant « , écrit il encore ce jour-là,  » je dévale les escaliers et les remonte à toute vitesse pour pouvoir être à nouveau là et trouver le télégramme sur la table , moi aussi je serai à Gmünd samedi  » … je me demande si j’ai fait des trucs comme ça, moi aussi, et la réponse est oui…  🙂 

J’apprends en lisant ces lettres que non seulement il y a des frontières à passer, pour faire 300kms, mais aussi que pour certains des endroits qui sont évoqués dans ces lettres (peut être pour tous), il faut des visas ! et une « autorisation d’export », dans certains bureaux de postes, pour envoyer des livres ! quand on voit ça, on pense « Vive l’Europe » … (mais seulement pour ça)

Ils continuent; quand il y en a un qui serait disposé à une rencontre, l’autre recule et fait un pas de travers. Finalement, les lettres leur suffisent, faut croire ça … 🙂 ils s’envoient l’un à l’autre, en plus, les lettres qu’ils reçoivent d’autres personnes, quand ce sont des lettres qui comptent (pas de photocopieurs à cette époque, ni de fax…) 🙂  et ensuite ils se les renvoient,  au premier destinataire. Ils s’envoient des livres et des documents, se les prêtent, se les retournent, et je me demande si ce n’était pas mieux, finalement, que maintenant où tout est si abondant, qu’il est déprécié (voir ce qu’il advient des livres en ce moment, bien que le livre fasse de la résistance—au fait, il parait que la pâte à papier devient plus rare, d’où le prix du papier toilettes, peut être les livres ensuite… j’ai connu un petit bout de cette époque où pour faire une copie, on utilisait un carbone, et avant ça… mais je n’ai connu que l’époque du carbone, mes parents utilisaient ça… la photocopie fut une révolution… je ne sais même plus en quelle année elle a pris sa place, et maintenant, les scans… les mails… quelles seront les prochaines  étapes ? (quelque chose qui ira directement d’un esprit à un autre esprit ? comme cela la mémoire de l’humanité ne se perdra jamais, du moins à partir de notre époque, on deviendra , (l’espèce humaine) tellement savants … est ce que les pulsions du mal  se garderont de même ? toute la méchanceté accumulée par quelqu’un, par exemple, pourra t il la transmettre, comme par une greffe d’esprit à esprit ? (mon Cheval intervient et hennit que le Mal et la Méchanceté ont des facilités , et sont bien plus amusants, plus attractifs au début du moins, avant l’apocalypse, hihi, que  les choses qui font du bien, qui génèrent de la beauté,  l’amour, l’art, la générosité, l’aménité, le don de soi sans arrière pensée , la santé aussi,  et tout ça… 🙂 

« cette nuit, j’ai assassiné quelqu’un à cause de toi, un rêve sauvage, une mauvaise, mauvaise nuit  » , dit kafka à Milena … 🙂 il rêve parfois des trucs comme ça, avec des actions violentes de sa part… j’ai lu quelque part que les écrits de Kafka étaient scrutés par de psychanalystes, lus maintenant à cette aune, et il semble évident qu’il n’a pas su se libérer , et sans même avoir conscience sans doute que sa revanche serait d’être cet écrivain majeur … il était, de son vivant, connu des milieux littéraires de Prague, mais il ne savait pas qu’il serait lu un jour dans le monde entier, et qu’on en écrirait des tonnes sur lui … 🙂 (piètre consolation, s’il l’eut su, je pense que ça n’aurait pas calmé sa peur). C’est d’ailleurs très marrant de lire ce que les commentateurs disent de l’oeuvre des écrivains, la plupart du temps, on ne voit pas les choses de la même manière, quand on a lu les mêmes trucs, même s’il y a toujours un fond plus ou moins reconnaissable.Pour en revenir à ce rêve de Kafka, je ne peux pas m’empêcher de constater que moi j’ai rêvé souvent qu’on voulait me tuer (on me poursuivait avec un couteau, quelqu’un, tapi dans l’ombre, me voulait du mal ) 🙂 mais jamais que je tuais quelqu’un, jamais de jamais !  🙂  a t il rêvé , lui, qu’on voulait le tuer ? même une seule fois ? pas lu ça encore … 🙂  … dans chaque lettre, presque, il évoque un prochain voyageant quelques heures passées avec Milena  » Trop peu pour parler, assez pour se taire, se regarder dans les yeux , se tenir la main, » … 🙂  bof … c’est pas mal, quand même, même si c’est étrange…une volonté de ne pas casser le rêve, sans doute … 🙂  peut être n’étaient ils pas assez forts , tous les deux, pour survivre à une éventuelle vie commune ?  🙂 sauf que je fais une incursion au bout du livre (là j’en suis aux 2/3 à peu près j’ en ai laissé tomber la lecture pour quelques jours, ayant du boulot sur lequel je devais me concentrer ), et je constate que , dans les dernières pages, de nouveau, comme au début, Kafka l’appelle « Madame Milena » et lui dit « vous »—  mais que s’est il donc passé ?  🙂    je vous dirai, je vous dirai … 

M. Poutine, qui n’en a pas encore assez … à entendre les commentateurs, M. Poutine n’a pratiquement pas d’opposition dans son pays, et tout le monde décrit le peuple russe comme de parfaits idiots, qui croient tout ce qu’on leur fait avaler, et, dans un monde mondialisé comme le notre, avec des facilités pour accéder à l’information, refusent de voir quoi que ce soit d’autre que ce qu’on leur fait avaler … si c’est vraiment comme ça, c’est désespérant … encore que nous, ici, même un peu mieux lotis, nous ne soyons pas non plus au bout de nos peines … par exemple : je n’arrive pas à comprendre comment quelqu’un comme la Von der Layen puisse faire la pluie et le beau temps, en Europe, et régner sur tous ces trucs qu’on voit apparaitre tous les jours : c’est qui, la Von Der layen, elle est élue par qui ? qui l’a plantée là, dans le décor ? et qu’est e que nos députés européens, (dont on n’entend quasiment jamais parler une fois élus au parlement) ? des sortes de fantoches, on dirait … ça ne va pas, ça ! ça ne va pas du tout ! c’est la totalité du pouvoir européen, qui devrait être élue… pas seulement 3 pelés et un tondu sans potentialités…non, ça ne va pas… (le correcteur d’orthographe —peut être est ce lui qui dirige l’Europe— écrit « non, ça Neva pas  » … hihi…

Poème pour M. Poutine : M. Poutine, SVP, négociez, maintenant, et cessez le feu ! 

Un poème d’Antonin Artaud, écrit à 26 ans:

FÊTE  RÉGENCE

Hommes, ô larves du réel

—Et ce soir la cour, la cour danse—

Les cieux tournent dans chaque perle

Et la fête emporte le ciel.

 

O étincelants trépassés

Qu’agitez-vous, jambes et bras

Vous êtes morts, vous n’êtes plus là.

Vous appartenez au passé.

 

Et pourtant les jets d’eau chantonnent 

Avec le même enivrement 

Et les couples sur les étangs 

Font les gestes que l’on comprend.

 

O sentiment des choses visibles

Plénières sensualités 

Le clair de lune projette

Fouille les pierres insensibles.

 

Et les robes sont des pinceaux 

Plongés dans un email en flammes 

Dont la pointe traverse l’âme 

solide et dense de la nuit. 

 

Le clair de lune perce le vent.

Comme des souffles sur des pierres

Les mots traversent la matière

Inconstante des sentiments.

 

Il fait bon fixer son esprit

Dans la sensible sensible lumière

D’une vieille fête princière

Dont les feux sont hors de l’esprit.

 

La même bouffissure immense

Qui vous empêche de penser

Change en danse votre démence

Hommes, ô larves du créé.

 

25 septembre 1922 

Suite plus tard 

End of the week, future is beginning next week(suite et fin, lundi, juin 2022)

 Photographié place des Vosges (c’est l’oiseau « The end », celui qu’on aperçoit distinctement à la toute dernière seconde, comme vous voyez il emprunte 3 pattes cassées à un canard  )  

 

This is the end

Beautiful friends,

This is the end 

My only friend, the end

 

(Voici la fin

Magnifiques amis,  

Voici la fin

Ma seule amie, la fin .) 

(« The end », ça sonne mieux que « la fin » ) 

J’ai cette chanson des Doors dans l’oreille , bien que je n’appartienne pas à leur époque. la voix désolée de Jim Morrison, (un sombre désespoir de futur noyé  ) … et j’ai aussi leur présence en concert, bien que je n’aie jamais assisté à aucun concert d’eux… je les ai vus au cinéma ou à la télévision, voilà…  🙂 je me les rappelle comme si je les avais connus . J’aime les Doors, Nirvana, Coldplay,  Judy Collins,  Adèle,  toute la pop du 20ème siècle, quelques chanteuses de folk, j’aime la Country (je ne devrais pas…)  🙂 , j’aime la musique irlandaise, et un peu moins le hard ou le Métal. J’aime le fado, mais pas trop le flamenco… j’aime la musique du Cap Vert aussi (saudade) … et certaine ziques africaines aussi. Et j’oublie la musique sud américaine espagnole…  Et j’aime pas tellement le rap, même si certains raps américains sont vachement bien faits. (on se dit que c’est l’avenir , donc il faut aimer…le reste est passéiste  ) Et j’aime bien aussi le jazz, celui d’avant les années d’Elvis (j’aime Elvis à la folie) , le jazz de Miles Davis, beauté nocturne brillante en acier poli , et le son new yorkais, qui est le son du jazz des années 50/60, et aussi Count Basie… et aussi le New Orleans d’autrefois … 🙂 et j’aime toutes les musiques du monde, la flûte des Andes, les musiques de l’Amérique centrale aussi, la balalaika russe, les choeurs de l’armée rouge,  la musique « classique »,  les italiens, les autrichiens, les allemands, les français, tous les musiciens …  le violon, le violoncelle surtout, la musique médiévale , j’aime tout, en fait … j’aime absolument tout, sauf peut être la musique chinoise, contemporaine ou ancienne, qui est très loin de moi et m’échappe un peu. 🙂  j’en oublie surement, mais j’aime tout, et j’aime aussi le son de la piscine … chaque piscine a un son particulier… 

Riders in the storm….

Piscine donc aujourd’hui, dans la ville du bord de mer qui se polit les ongles avant le rush de l’été : un peu de monde, 3 dans le couloir, et puis 2, une petite dame qui a fait des palmes du début à la fin, alors que moi je nageais sans aucun matos. 

j’ai envie de TRADUIRE un poème, une chanson … choisir une chanson… de qui …? 

—————————————————————

Henry Martin (traditionnel écossais) 

They were three brothers in merry Scotland

In merry Scotland they were three

And they did cast lots with of them should go

Should go, should go

And turn robber all on the salt sea

 

The lot it felt first upon Henry Martin

He was the youngest of the three

That he should turn robber all on the salt sea

The salt sea the salt sea

For to maintain his two brothers and he.

 

He had not been sailing but a long winter’s night 

And part of a short winter’s day

When he espied a stout lofty ship 

Lofty ship lofty ship

Come abibbing down him straight way

 

Hello hello he cried Henry Martin 

What makes you sail so nigh 

I’m a rich merchant ship bound for fair London Town

London Town London Town 

Would you please for to let me pass by

 

Oh no, oh no, he cried Henry Martin,

This thing it never could be

For I have turn robber all on the salt sea

The salt sea the salt sea

For to maintain my two brothers and me;

 

Come lower your topsail and brail up your mizz’n

Bring your ship under my lee

or I will give to you there a full cannonball

Cannonball cannonball

And all your dear bodies drown on the salt sea

 

Oh no we won’t our lofty topsail

Nor bring our ship under your  lee

And you shan’t take from us our rich merchant goods

Merchant goods merchant goods

Nor point our bold guns to the sea

 

And broadside and broadside and at it they went 

For fully two hours or three

Till henry Martin gave to them the death shot 

The death shot the death shot 

And straight   to the bottom went she.

 

Bad news bad news to old England came

Bad news to fair London town

There’s been a rich vessel  and she is cast away

Cast away cast away

And all of the merry men were drowned


Traduction :

Ils étaient trois frère en la belle Ecosse

En la belle Ecosse trois frères ils étaient

Qui tirèrent au sort lequel d’entre eux s’en irait 

S’en irait, s’en irait, 

Se faire voleur sur la mer salée

 

Le sort tomba d’abord sur Henry Martin

C’était le plus jeune des trois

Qu’il devrait se faire voleur sur la mer salée

Mer salée, mer salée,

Pour maintenir  ses deux frères et lui .

 

Il n’avait pas navigué plus d’une longue nuit d’hiver

Et le début d’une courte journée

Qu’il aperçut un noble et robuste navire

Robuste navire, robuste navire,

Venir  s’abreuver droit sur lui

 

hello, hello, cria Henry Martin

Qu’est ce qui vous fait naviguer si près ? 

Je suis un riche navire marchand en route pour la belle ville de Londres 

Ville de Londres, ville de Londres

Auriez-vous la bonté,  s’il vous plait, de me laisser passer

 

Oh non, oh non, cria Henry Martin,

Cette chose-là ne se peut pas

Car je suis devenu voleur sur la mer salée

Mer salée, mer salée

Pour maintenir mes deux frères et moi.

 

Abaisse ton hunier, et réduit ta misaine,

Amène ton vaisseau sous mon vent

Ou je vais te donner une pleine bordée de canon,

Bordée de canon, bordée de canon

Et noyer vos chers corps dans la mer salée.

 

Oh non, nous n’abaisserons pas notre hunier

Ni n’amènerons  notre navire sous votre vent

Et vous ne nous prendrez pas nos  riches produits marchands

produits marchands, produits marchands 

Ni n’abaisserez nos fières armes  vers la mer 

 

Et de bordées en bordées ils allèrent

Pour bien deux bonnes heures ou même trois

Jusqu’à ce que Henry Martin leur donne le coup fatal

Coup fatal, coup fatal,

Et directement au fond coula t-elle ***

 

Mauvaises nouvelles, mauvaises nouvelles pour la vieille Angleterre

Mauvaises nouvelles pour la jolie ville de Londres

Il y avait un riche vaisseau et il a fait naufrage

Fait naufrage, fait naufrage ,

Et tous les joyeux compères  sont noyés.

 

*** le navire marchand est féminin 

Samedi soir/dimanche matin:

Du coté de la politique et des mauvais penchants de notre pays : un excellent reportage (honnête) sur une petite ville de l’Essonne au milieu des champs et comment la nouvelle population  gagne des parts de marché, avec une autre religion, d’autres moeurs, et avec incapacité de distinguer (à mon avis) les choses bien des choses moins bien, voire des choses extra nulles, et avec des habitudes assez hostiles, de la part d’une frange très agissante,  contre la population qu’on peut appeler « de souche » , qui comprend aussi les immigrés de bonne volonté et qui sont heureux d’avoir réussi à vivre ici. Et tout cela est vraiment navrant, aucune envie d’habiter dans des ambiances pareilles, c’est déjà trop à Paris qui est pourtant une ville cosmopolite;  connerie de cette religion qui ne tardera pas, si elle arrive à imposer sa bigoterie sans imagination, à semer des trucs …dont je ne veux sous aucun prétexte… c’est déjà, hélas, le cas… non, je ne veux pas cohabiter avec ça si « ça » se manifeste tout le temps contre moi , comme ça, dans l’espace public. Je demande à ces gens, ceux qui manifestent « ça », leur religion, dans l’espace public, de bien vouloir ne pas le faire…aucune raison de m’assener ta religion en permanence … si c’était un truc exaltant, encore … mais non… c’est terne, sans valeur (la preuve : pour s’imposer auprès de ceux qui n’en veulent pas , ça fait appel à la terreur et la coercition…non, ça ne va pas … )  que tu le fasses, (m’imposer de force la vue de ta religion) prouve bien que tu n’y comprends rien, que tu ne me respectes pas, toi qui n’a que le « respect à la bouche » , et que tu es, au contraire,  au degré zéro de ce que doit être un être humain qui se respecte. Je ne veux pas qu’on touche à un seul de tes cheveux, mais tu ne m’inspire vraiment rien de sympathique ni d’intéressant, et je prie avec ferveur pour que tu ailles vivre ailleurs… si ton pouvais dégager, ce serait merveilleux… 

Bon, voilà, c’est terminé … ça fait du bien… à rapprocher des compte rendus de la fin du procès du Bataclan… on y est presque, à la fin…avant les plaidoiries… une dame , la mère d’une jeune fille assassinée  , est venue dire qu’elle ne comprenait pas vraiment ceux qui disaient « vous n’aurez pas ma haine » (personnellement, je suppose qu’ils veulent dire « vous aurez plus que ma haine, mon mépris », mais bon… elle, elle ne comprend pas, et je suppose qu’elle continue à avoir de la haine , et elle bien raison… j’ai de la haine moi aussi, bien que je n’aie perdu personne au Bataclan, et ça ne date pas d’hier. Je n’ai perdu personne au Bataclan, mais j’ai perdu tout le monde, tous ces inconnus, et j’ai perdu aussi les journalistes de Charlie Hebdo, et je ne pardonne pas. Ma haine m’aide bien pour justement rester toujours sur la brèche et en alerte, et j’espère que ces sales cons d’assassins prendront le maximum. Il parait qu’il n’y en a pas un qui aurait exprimé des regrets … au contraire, ils échangent des trucs pas nets (genre clins d’oeil, amorces de ricanements)  entre eux, quand ils en ont l’occasion… mépris total pour les gens assassinés, ce qui démontre qu’ils sont carrément dans un monde antagoniste, et je suppose que c’est parce qu’ils ne font même pas l’effort de quelque chose qui relèverait de la Pensée —c’est ce qui me semble caractériser cette frange minoritaire issue de la religion dont on parle, cette incapacité à faire du chemin, comme si les choses étaient fixées une fois pour toutes dès la naissance, dès que la notion d’incapacité a été fourrée dans la tête…la paresse intellectuelle fait le reste—qu’on puisse trouver ça intéressant, ne pas le voir, ou refuser de le voir, me dépasse totalement. On les a vus faire la grève du paraitre, à un moment, les accusés, en disant qu’un des leurs était mal traité, mal soigné, (pauvre chou) , et M. Sale Abdel Slam n’était pas content parce qu’il trouvait que ses gardiens n’étaient pas humains avec lui, et qu’on le traitait tellement mal… et puis quoi encore ? (je m’en fous, mec , je me fous de ce qui peut t’arriver…) : ils ont des avocats payés pour l’aide juridictionnelle, c’est à dire par nous, et je n’ai aucune envie d’entendre (d’un autre coté),  ne serait ce que ce que l’un des juges s’est permis de dire à un moment, je ne me rappelle plus exactement, mais c’était un vrai scandale de mépris contre les parties civiles  (il y quelques mois). Et voulez vous savoir, on n’en serait pas là si on traitait toutes les repousses, toutes les têtes de cette hydre comme elles le méritent, c’est à dire en vomissant ça dès l’apparition du truc , même si le sang n’est pas (encore) tout à fait au bout … il, y a beaucoup à faire, on a vraiment le choix : que diriez vous, pour commencer, d’interdire le voilement des petites filles , ICI, en FRANCE ? je crois halluciner en écrivant ça : je n’aurais jamais pensé que « ça » pourrait exister, au vu et au su de tous, en France, ici… que foutent les associations d’aide à l’enfance ? on ne les entend guère sur le sujet : donc qu’on les suspende ! plus de subventions, voilà. Le chat est trop gros, disent elles, on ne peut rien faire, on tremble de peur d’être attaquées, et , enfin, hein, c’est CULTUREL … pauvres tartes d’associations …  sous couvert de « coutumes » et de « Culture » et d’ « Antiracisme » on commence à ressembler à ce qui se passe en Afghanistan ou en Iran. c’est à dire, en plus du reste, un pays forcément raciste, je parle de cette frange raciste issue de la religion dont on parle, qui ne se cache pas et assume son racisme et sa violence insupportable d’autant mieux que notre opposition est racornie.Ben non, il faut s’emparer de ce sujet immédiatement, et pour tout dire, ça ne me dérangerait pas que le vêtement « religieux » soit interdit dans la rue en France. Ca n’a pas de chance d’arriver , tout le monde est anesthésié, sauf quelques personnes rapidement taxées du vocable d’ « extrême Drouâte » mais vraiment on devrait lutter plus sérieusement contre ça. (et pourquoi, chaque fois que quelqu’un se sert de ce vocable, ne pas attaquer en justice , systématiquement, car c’est devenu maintenant carrément une insulte … (hélas, la justice est tellement en déshérence, dans ce pays, qu’il vaut mieux se tenir loin des tribunaux, engorgés qu’ils sont—et les administratifs par les situations des « migrants » — c’est la loose …

C’est fou ce que ça me crispe, impossible de se détendre, la seule chose porteuse d’espoir, c’est qu’il y a encore pas mal de nanas qui ne veulent pas de ce truc, (l’étendard de la progression nazie, pardon… vous aurez rectifié…) mais on a l’impression ‘une sorte de marche inexorable, quelque chose comme la montée d’un truc nazi, oui …la « lente montée d’un uniforme »… pour le malheur et la désolation du monde … et honte à ceux qui confortent dans cette direction, par visées électorales, comme l’horrible Mechan Lon, mais comment ça peut exister, ça … ? (il y avait un article, je ne sais plus où, il parait que Mechan Lon a tellement peur des « fous » (c’est ce qu’il raconte), qu’il a un service d’ordre important, et de plus en plus (tout comme le nardco de Maqueron, qui a transformé une partie du 8ème arr. de Paris en bunker…mais où vit-on ?), des centaines de gars pour le protéger… sales cons, cyniques, qui se foutent de la manière dont vivent les petites gens démunis, et pas protégés… et eux, avec leurs protections qui nous coûtent la peau des fesses… payées par nos impôts (et qui paie pour la protection de Méchan Lon, le « tribun » ???   89% de ses discours sont de la m… piquez lui les 11% restant (quand il dit qu’il faut valoriser le domaine maritime français, par exemple, ou quand il veut sortir de cette Europe, ) et envoyez le se faire mettre pour le reste … 

L’autre article interessant du week end, c’est dans  » L’incorrect », une interview de David Lisnard, le maire de Cannes … en accès libre, ne vous privez pas … je trouve que ce type est tout à fait compétent; J’ai lu un peu de sa bio: il a travaillé, eu une entreprise, c’est pour cela sans doute qu’il est nettement moins con que les nocs qui n’ont jamais rien fait d’autre dans leur vie  que d’émarger ans des trucs de fonctionnaires , après des études dont plus ça va plus que me rends compte qu’une grande partie est bidon… j’admirais beaucoup les gens qui ont fait des études (moi j’étais programmée pour, mais je me suis sauvée de chez moi avant), parce qu’ils ont une parole , je trouvais, plus structurée que la mienne, mais maintenant je trouve que chez beaucoup il manque pas mal de trucs … ils ne sont pas si bons que cela, les universitaires … pas tous, bien sur, mais certains…ça ne suffit pas de faire des études, bac + je ne sais combien, il faut aussi vivre un peu, et ne pas avoir peur d’expérimenter, créer, etc … donc ce David Lisnard , qui n’a pas fait l’Ena, me semble tout à fait apte à diriger sa ville, et surement aussi le pays, pourquoi pas … il n’y a pas tellement de mecs de droite qui soient compétents et sans peurs, en voilà un. Vive la Droite ! 

Vous ne me croirez pas, mais je ne voulais absolument pas causer de politique… 🙂 

Today, beau temps, avec au début (ce truc ridicule qu’à 14h en réalité il est midi… qui ‘est qui a décidé ça, encore? l’Europe ? sans consulter personne ? m ! … et j’entends aujourd’hui, que l’Europe va décider sous 15 jours si elle admet ou pas la candidature de l’Ukraine, et on voit apparaitre la tête enfarinée de Mme Von der leyen, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est la dame qui fait actuellement la pluie et le beau temps en Europe… élue par qui ? on m’a posé la question , à moi ? non. Et est ce qu’on va me poser la question si je veux de l’Ukraine dans l’Europe ? non, pas plus… il me semble que admettre ou pas des pays devrait être une question à poser , non ? les bras m’en tombent … dans 20 ans, on en sera à quémander un peu d’autonomie pour la France, enfin ceux qui ne seront pas totalement anesthésiés … 😉 … incroyable, cette histoire d’Europe…qui partait d’une bonne intention, mais là encore, les « pères » de l’Europe avaient les yeux totalement tournés vers le passé, la guerre qui les avait effrayés et maintenant les empêchaient de penser clairement, et ils se sont précipités dans cette idée d’Europe, sans même travailler suffisamment au projet, ce qui accouché d’un objet à 5 pattes qui ne casse pas trois pattes à un canard, et qui est complètement bancal, avec en plus, mais cela passe inaperçu, l’Allemagne qui e ré-arme ! et la guerre en Ukraine (l’Europe a aussi sa part de responsabilité dans ce truc, je pense) , et le déclin de la France, qui devient un pays touristique avant tout, (quelle horreur!), la mondialisation, et des petites filles voilées partout où l’Europe , avec ses institutions satellites, pas officielles mais un peu représentatives quand même, veut en mettre, car des forces obscures veulent à tout prix que cette Europe soit « multiculturelle » avec la part belle à des idéologies en des religions dont on feint de ne pas voir qu’elles sont extrêmement conquérantes, aussi conquérantes qu’elles sont dangereuses… 

De sorte qu’on a l’impression de mener un combat d’arrière garde en disant non à tout ça, en disant « eh ! stop un peu ! nos acquis sont merveilleux, et ce qu’on a fait de mieux depuis longtemps en occident, vous êtes des misérables de ne pas les défendre ! 

En fait, je suis un peu triste, parce que la famille moldave que je connais a acheté une maison (pas trop chère) dans la campagne, avec un prêt de la banque,  et qu’ils seront partis dans un mois…c’est un peu comme si ma famille déménageait … ces moldaves ont des enfants très beaux, les filles sont vraiment jolies, grandes et blondes comme les blés d’Ukraine… aujourd’hui, le père de famille m’a écrit leur email et leur n° de téléphone sur un bout de papier, et j’ai vu qu’il savait à peine écrire … 🙂 ses enfants parlent maintenant le français à la perfection, et étudient à l’école, eux savent bien écrire … c’est merveilleux qu’ils se trouvent bien ici, en France, mais je regrette qu’ils aillent habiter à 20kms…  ils vont emmener leurs poules aussi, la semaine prochaine (ils ont 3 poules qui trainent ici et là, et picorent dans le jardin public à coté, et même traversent la route quand ça leur chante…  🙂  … 🙂  c’est marrant, d’avoir des poules, non ? ça ne me viendrait pas à l’idée, mais peut être qu’on en sera tous là dans quelques mois… 🙂  là où est leur maison, il y a beaucoup de terrain autour, ils vont faire un jardin… ils seront en pleine campagne, très contents d’être chez eux…propriétaires … :-), même si leur domicile actuel , une location, est dans un endroit vraiment très beau …   implantation de moldaves en France, je trouve ça très bien…  🙂

Un mot de Franz Kafka , et des lettres à Milena : 🙂  ..; j’ai un  peu suspendu la lecture, le temps de terminer autre chose , il y a tant à faire ici. Le tiers au moins des lettres est axé sur des plans pour se rencontrer : j’ai regardé sur une carte, combien de kms entre Vienne, où Milena vit avec son mari,  et Prague, où Kafka vit et travaille  : c’est très près,  seulement un peu plus de 300, et des liaisons ferroviaires ; mais aussi une frontière à passer, ce qui semble être assez compliqué . En fait, je lis les commentaires sur Internet et la préface de Robert Kahn, et il semble que Kafka et Milena ne se soient pas rencontrés souvent, peut être 2 ou 3 fois en tout… il l’a vue dans un café, il a trouvé qu’elle ressemblait à une flamme vive, et ensuite ils se sont écrit… mais à lire les lettres, on a l’impression qu’ils se voient tout le temps … 🙂 Kafka a l’air obsédé par les horaires de train, il échafaude des plans d’itinéraires, avec un souci du détail, tatillon, prévoyant des cas de figure et projetant des aléas, qui n’a d’égal que le mien, (je me compare hardiment) à une époque de ma vie—et je suis encore capable de faire ça—  🙂 …non seulement il lui écrit comme s’il venait de la voir, ou allait la voir le week end prochain, mais encore on a l’impression qu’il la voit devant lui, bref l’imagination travaille, bien que cela reste assez chaste, finalement… on se demande s’il l’a baisée ou pas, (excusez moi de parler crûment) , et qu’en pensent les analyseurs de l’oeuvre de Kafka ? impossible à savoir… à un moment, elle lui demande s’il l’aime , et il botte en touche… j’aurais pu lui dire, à Milena, … c’est vraiment la question à ne jamais poser … car (selon moi) la réponse est toujours décevante … 🙂  personne n’aime jamais personne, pour commencer … ensuite , supposons que la personne qainmée (ou qu’on croit aimer) réponde « oui, je t’aime » … ben, c’est bel et bien bon, mais comme moi vous savez que l’amour n’existe passe t qu’il n’y a que des « preuves d’amour » … il est possible que les preuves d’amour soient toujours décevantes, surtout peut être dans le cas de Milena , lorsque Kafka répond , quand elle lui dit qu’elle va venir, de n’en rien faire… on a toutes (tous) connu ces trucs-là : on veut venir voir quelqu’un qu’on aime… et la personne vous dit « non, non, ne venez pas, je crains de vous aimer trop pour —au choix—supporter de vous perdre ensuite—ou : savourer ce moment avec vous , je ne suis pas assez bien pour vous », ce genre, quoi … 🙂 et mille autre façons de faire savoir qu’on vous aimes certes, mais… 🙂  et donc, si, à cette question « m’aimez vous ? » (m’aimes tu ? ) la personne end ace, non dénuée d’un certain courage, a le culot de vous dire que non, elle (il ) ne vous aime pas , mais alors là pas du tout, ben, c’est exactement pareil que s’il disait qu’il (elle) vous aime ..;de toutes façons, même s’il (elle) dit qu’il (elle) vous aime, on trouvera qu’il ne le montre pas assez … on trouvera ça bizarre, qu’il dise aimer, alors que ses actes ne sont pas en adéquation…  et si on trouve quelqu’un qu’on aime, et qui vous dit qu’il vous aime lui aussi, d’un amour ardent, et si par malheur effectivement il montre un amour ardent (je ne sais pas trop ce que c’est) ??? 🙂 , alors il y a des chances pour que ça tourne rapidement à l’eau de boudin… 🙂 bref, il faudrait un miracle, des miracles, pour que cette question que Milena pose naïvement à kafka ait une réponse satisfaisante … 🙂 ce qui n’empêche pas…elle a posé sa question, elle a eu une réponse , dont on peut déduire que quand même Franz Kafka lui voulait du bien … mêle s’il avait une peur panique de toute relation un peu charnelle , du moins relation suivie (je suis sure que ça ne lui posait aucun problème avec d’autres ) , il se soucie d’elle, de sa santé, lui écrit sans arrêt, lui envoie des sous quand elle en manque, et elle, elle traduit ses écrits , admire cette écriture, et apparemment il aime bien sa traduction (je me demande, puisqu’il parlait tchèque, pourquoi il ne traduisait pas lui même, mais il devait être à même d’apprécier la traduction )  🙂 …c’était une personne bien, cette Madame Milena : je pense que je vais lire sa biographie. Elle a écrit un texte touchant à la mort de Kafka,  où on sent qu’elle avait saisi l’essence d’innocence du personnage, et même si elle a compris que toute vie commune était impossible avec lui, elle lui a gardé son amitié, et l’a défendu…reste que mon impression en lisant tout ça, et de plus en plus de choses différentes concernant cette période et ces gens-là, mon impression est celle d’une nasse dans laquelle ils étaient pris, et que cette nasse allait se refermer quelques années plus tard, comme s’ils étaient des pantins dansant sur un fil, mais pas libres du tout, qui seraient jetés dans la fosse commune , de toutes façons… tous assassinés, sauf ceux qui étaient morts avant … Milena aussi est morte dans un camp : elle n’était pas d’origine juive, mais elle s’est mise à porter l’étoile jaune pour emmerder les nazis, dès le début… c’est sa compagne de camp, qui a survécu,  qui a écrit par la suite  une biographie, je crois. 

To je pro dnesek vse  (il y a un accent circonflexe inversé sur les « s » )  🙂 

Il y a de plus en plus de lecteurs de ce blog un peu (beaucoup) foutraque, et je ne sais pas vraiment à quoi c’est dû…  🙂 mais ça me ravit, même si je n’y attache pas tellement d’importance. j’ai débuté avec peu de lecteurs, il y en a maintenant beaucoup plus, peut être que dans 10 ans, si j’y suis toujours 🙂 … peut être que dans 10 ans … 🙂 

Au fait, on a retrouvé Mme Merkel ! j’ai entendu un truc, il y a 2 ou 3 jours : mai tenant, en Allemagne, on lui reproche son attitude avec Poutine, et comme quoi elle aurait mis l’Allemagne dans les mains de la Russie, avec la dépendance au gaz russe, etc… il ne vient à l’idée de personne, justement au lieu e lui reprocher cette proximité, de maintenant s’en servir (c’est le moment) et de déléguer à Mme Merkel une « Mission impossible » (dont mon Cheval pense qu’elle serait tout à fait possible et même indiquée) , celle d’un cessez-le-feu en Ukraine, en attendant les négociations …oui, elle est capable de le faire, j’ai grande confiance en ses capacités… Mme Von der layen, elle, est déjà allée 2 fois à Kiev, arrêtez ça, c’est à Moscou qu’il faut aller, même s’il est impossible de se fier à Poutine … il faut jouer aux échecs avec lui, et se montrer juste un peu plus malin… après avoir analysé la situation avec un oeil neuf. Et arrêter avec ces conneries comme quoi Poutine est Hitler, vraiment, ça n’a pas grand chose à voir. Donc sortez mme Merkel de son repas du dimanche, et envoyez la à Moscou ! 🙂  elle ne refusera pas… 🙂 

Il paraîtrait que Washington et Moscou se seraient mis d’accord (je ne sais pas si c’est tacite ou s’il y a eu des négociations secrètes) pour que la guerre devienne une guerre lente, circonscrite à quelques territoires, et non une guerre totale, c’est à dire que les russes vont grignoter le Donbass et l’Ukraine de l’est, sans aller jusqu’à Kiev, en tous cas pour un moment, et que cela arrangerait tout le monde …De fait, ce sont les pauvres, le plus pauvres gens , qui reçoivent le prix de cette guerre, avec des bombes sur la gueule, et obligés de vivre dans des caves, des sous sol, ou bien de fuir quand ils peuvent, et ce sont aussi les pauvres soldats des 2 camps qui trinquent, (il parait que pour la Russie, il y a une majorité de soldats d’une province, (vers la Sibérie) qui serait en majorité de la religion dont on parle, minoritaire, et ce seraient des gens plus tournés vers l’inhumanité , disons, je ne sais pas comment dire …quant aux soldats ukrainiens, je n’ai pas d’infos… y en a marre, merde, arrêtez de vous battre… envoyez mme Merkel pour des négociations, coûte que coûte, et arrêtez d’envisager des « guerres longues » … que cette option ne soit pas celle privilégiée.

Lundi : la piscine était fermée samedi et dimanche, pour cause de compétition . J’ai donc passé 2 jours sans nager, remplacé par une marche de fou, je commence à avoir mal aux pieds ! 🙂 et dimanche, j’ai perdu mon temps, alors que j’avais des choses à faire, parce que mon ordinateur devenait obèse, et qu’il fallait l’opérer d’urgence. J’ai donc contacté un copain, à Paris, qui est un  connaisseur d’ordinateurs Mac, et on a échangé, par mail, et autant vous dire que je suis arrivée à récupérer quelques GO de mémoire (c’est comme ça qu’on dit), mais que le gros morceau, lové dans la mémoire « autre » de l’ordinateur m’échappe encore…j’ai pu faire un peu de spéléologie, mais pour arriver à se débarrasser des gros dossiers, c’est coton, on les enlève, et ils reviennent !! comme des revenants … 1°) ça m’a permis de me rendre compte que m’occuper de cela me barbait terriblement (à un moment supprimer des dossiers un par un revient à vider un lac avec une petite cuiller), 2°) il ne faut surtout pas se servir de trucs genre « Mac Cleaner » , c’est plusieurs copains qui me l’ont dit) 3°) je me rends compte que, passé un certain niveau de difficulté, personne, je dis bien personne, et même pas le concepteur de ces ordinateurs sans doute, n’est capable de vraiment maitriser le truc… j’en ai déjà fait l’expérience : ayant apporté un jour un gros Mac Pro qui n’avait pratiquement pas été utilisé , à la boutique Apple de Saint Germain, pour qu’ils me résolvent un problème mineur, je me suis retrouvée , après tripotage du conseiller en Mac, (donc forcément un type qui s’y connaissait), avec un ordinateur qui, depuis, s’allume, mais tourne sur lui même sans arrêt, et donc j’ai le projet de revenir un jour dans cette boutique, ou alors de contacter Apple pour voir ce qu’ils peuvent faire, sauf que ça me barbe et que j’ai d’autres choses à faire… Et donc , 4°), je répète ce que j’ai dit au début : ça me barbe, ça me gave, ça m’ennuie, je refuse de rentrer dans ces histoires informatiques, je n’ai pas le niveau (bien que, à force, j’aie un niveau un peu meilleur qu’au début), et je ne veux pas faire d’efforts pour ça. C’est un monde particulier, assez chiant, pour tout dire … j’envoie des mails, je rédige des trucs sur ce mac ou un autre, mais je refuse d’en faire plus. j’ai perdu une partie de mon dimanche à ça, eh bien Ç’EST ASSEZ, DIT LA BALEINE.  🙂  ça devrait être plus simple ! (tout ce que je demande à un ordi, c’est de pouvoir écrire ce blog, écrire des trucs et des lettres, et recevoir des mails, aller sur internet me renseigner sur le monde .., écouter des chansons et de la musique (sans enregistrer), et regarder des trucs en podcast (sans enregistrer), c’est tout, donc un usage fluent, sans stocker … Et malgré ça, des trucs sont stockés par devers moi, et impossible de s’en débarrasser après, sauf au compte goutte, je vois des trucs ahurissants enregistrés, sans intérêt, et parfois en 6 ou 7 exemplaires, voire plus !  🙂 la seule solution, racheter un ordinateur quand celui dont on se sert est plein comme un oeuf ! 🙂 

Je suis retournée à la piscine today, seule pratiquement toute la séance dans mon couloir, avec quelques méduses qui trainaient ici et là, et une dame qui a nagé tout du long avec ses palmes. Elle faisait du crawl avec les palmes (ici c’est aussi l’endroit où on voit des gens crawler avec des palmes ET des plaquettes … 🙂 ), mais bien sur ça l’épuisait, (c’est immonde de crawler avec des palmes, ça tue !) et elle s’arrêtait au bout pendant 5 minutes entre 2 longueurs, pour discuter avec un MNS, là fort à propos. 

Sinon, un très vieux monsieur, qui nageait comme une méduse, sur le dos, « dos brassé » pour ceux qui connaissent … il allait si lentement , si lentement … je n’arrivais pas à le doubler, parce qu’il occupait tout le couloir … 🙂 il y a quelques personnes comme cela, dans cette piscine, les pauvres n’ont aucune habitude de faire de l’exercice, et c’est surement leur médecin qui leur a dit qu’il fallait nager sur le dos pour améliorer leur colonne vertébrale … 🙂  peut être ont ils passé leur vie devant des bureaux, à travailler, écrire des trucs le dos voûté, pour gagner de quoi mettre leur famille à l’abri, travailler, travailler encore, … Forger l’acier rouge … avec mes mains d’or … (je pense de plus en plus à cette chanson , de Bernard Lavilliers, qui me plait de plus en plus, au fil des années )… et ensuite, grande promenade, encore, toujours agréable dans cette petite ville, au soleil, même si le fond de l’air est frais… presque toujours les mêmes circuits (il y a 3 ou 4 circuits, avec des variantes, mais c’est toujours plaisant)… il y a des tonnes d’animaux, ici, et j’aime bien, sauf les moustiques, dont on ne se méfie pas assez, et qui attaquent dès qu’on a passé la frontière … 🙂 je ne sais pas pourquoi, mais ils adorent ma tête et mon cou, et aussi mon pouce… mon Cheval se demande si le Moustique Tigre est déjà arrivé là , car il y a une piqûre suspecte depuis une dizaine de jours, qui diminue peu, sur ma nuque … comme un gros bouton..;ou alors peut être est ce un de ces insectes étranges qui rentrent à l’intérieur dès qu’ils peuvent, et qui sont tout en jambes, en pattes, fines, comme des araignées, mais plus fins, et ce ne sont pas des araignées …(et font penser à ce livre de mon enfance « Papa Faucheux, les faucheux sont des insectes dont la description ressemble à cet insecte que je vois , mais ça n’a peut être rien à voir )  j’ai regardé une nouvelle carte qui vient de sortir, de la France , avec les régions que les tiques adorent ! 🙂 ça instille une sorte de crainte : les tiques sont à l’origine d’une maladie très invalidante, voire mortelle, la maladie de lyme. En vérité, si on creuse un peu, on voit que la maladie de lyme est quand même assez rare, et qu’on peut être mordu par une tique sans l’attraper, mais bon, méfiance … 🙂 je me rappelle avoir passé un été dans le massif Central, quand j’étais très jeune, avec un chien, et ce chien attrapait tout le temps des tiques, et un ami m’avait dit de les lui enlever avec une pince à épiler , car les tiques s’accrochaient à la peau du chien comme des sangsues ..; comme des tiques, quoi … 🙂 et donc je passais mon temps à enlever des tiques sur le chien, et à les jeter …mais si on m’avait dit que je risquais moi aussi d’être piquée … mais ce n’était pas d’actualité , à cette époque-là… donc la carte de France des endroits que les tiques adorent habiter vient de sortir, avec une graduation de plusieurs couleurs (sans surprise, le rouge décore les régions que les tiques préfèrent , et sans surprise, vous verrez que c’est plus au sud qu’au nord, mais malgré tout (je ne suis pas au sud), il semble y avoir quelques tiques aussi dans la région où je suis, encore que le bord de mer semble épargné … tant de périls nous guettent … 😉 oh la-la ! 🙂

Encore un mot sur une amie à moi, qui vit dans une Île en Méditerranée , et qui vient à Paris quelques jours sans me prévenir à l’avance … bien sur, elle me prévient 2 jours après son arrivée, et moi je ne suis pas à Paris ! je lui dis de venir ici, mais elle repart presque juste après, donc ça ne va pas … elle loge à Saint Germain des Prés (mon ancien quartier) … elle me raconte : dès qu’elle arrive, elle se colle au Flore, et elle s’aperçoit qu’il y a maintenant la queue (avec un auvent parait-il) pour accéder au Flore , et arriver à boire un verre à cet endroit!  « les gens font la queue pour entrer au Flore ? » dit mon Cheval, avec incrédulité  , tellement il trouve ça bizarre … mais elle, elle a doublé toute la file, et s’est adressée au Maitre d’Hôtel directement en lui disant « Voilà, je ne vais pas attendre dans une file, j’ai besoin de m’asseoir, et bla bla » et le loufiat du Flore (qui a dû reconnaitre une personnalité du monde entier, une sorte de Beautiful inconnue appartenant au monde du Saint Germain des Prés éternel —qu’on recherche maintenant à la loupe—que dis-je, au microscope—  🙂 l’a amenée directement à une table , en doublant toute la file, où elle a pu envoyer ses mails, etc… avec le wifi du café …(elle n’a pas le wifi là où elle est),  et ensuite, elle me raconte que dans le métro un type (bien habillé, assez chic)  lui a demandé s’il pouvait prendre une photo d’elle car il trouvait qu’elle avait une très bonne allure, beaucoup de classe … (ce n’est pas à moi qu’on va demander ça, hihi … 🙂 mais l’autre jour, j’étais sur le front de mer, pour changer, j’allais à la piscine, et un Gars derrière moi se hâtait et me demande un renseignement, son chemin, et je lui donne « c’est par ici, vous suivez …  » et ensuite il continue à me demander des trucs, et je lui dis « je vais à la piscine » (qui était à 50m), et le voilà qui me dit, toujours derrière moi, quelque chose à propos du « Burkini » … 🙂 si je portais un burkini, ou ce que je pensais du Burkini …  🙂  🙂  je l’ai regardé un peu mieux, habillé très correctement, et je ne voulais pas le décourager, au cas où ce serait-ce-fût , je ne sais pas, moi, Lord Rothschild, hihi 🙂 , et je lui ai dit, je vais à la piscine, je rencontre les gens exclusivement à la piscine … je donne mes rendez-vous exclusivement à la piscine  🙂  (comme si c’était le Flore… ) … 🙂 il était pas mal, bah, juste une petite bedaine saillante (ce qui ne se porte plus beaucoup), et mon Cheval m’a fait la remarque discrète que … mais bah, je ne vais pas vous le dire … en tous cas, ravie de me faire draguer , même si rien ne se passe … 

Et donc mon amie D., me raconte aujourd’hui qu’elle est allée diner(ou déjeuner, je ne sais plus)  hier chez Lipp (elle fait des trucs que je ne fais plus du tout) , et qu’elle s’est retrouvée à coté d’un couple d’américains genre très friqués, que le gars était genre nouveau riche plein aux as homme d’affaire ,(ils devaient faire la tournée du saint Germain des Près d’avant),  mais que sa compagne était plus intéressante, donc voilà mon amie qui se lance dans une conversation en anglais avec ces gens, (elle est parfaitement bilingue) et bien sur le gars a pris son addition pour lui… 🙂 je la trouve formidable ! 🙂  j’ai dit que je parlerais d’elle dans mon blog.  🙂  sa vie est beaucoup plus intéressante que la mienne . 

Et pour terminer, ce sera une chanson ancienne pour M. Poutine, cette fois-ci, et non un poème de Mandelstam, car j’ai oublié le recueil à Paris. Mais cette chanson ira for bien . je suis sure que M. Poutine cache quelque part un coeur d’artichaut (quand la fiancée a 40 ans de moins que lui et qu’elle est jolie…)  🙂 Arrêtez le feu en Ukraine, monsieur Poutine, et vous, européens, dites qu’il faut négocier, ne pensez qu’à ça, et vous, jolie fiancée de M. Poutine, épouse cachée qui avez plusieurs enfants avec lui, intercédez pour la paix, ne cédez rien, réveillez vous . 

 « Silver Dagger »

« Don’ t sing love songs , you’ll wake my mother.              

She’s sleeping here, right by my side

And in her right hand  a silver dagger

She says that I can’t be your bride 

 

All men are false, says my mother

They’ll tell you wicked lovin’ lies

And the very next evening, they’ll court another 

Leave you alone, to pain and sigh 

 

My daddy is a handsome devil

he’s got a chain five miles long

And on every link a heart does dangle 

Of another maid he’s loved and wronged

 

Go court another tender maiden

And hope that she will be your wife

For I have been warned, and I decided

To sleep alone all on my life 

——————–

Et la traduction, pour moi :

« Epée d’argent « 

Ne chante pas de chansons d’amour, tu vas réveiller ma mère

Elle dort ici , à mon coté 

Et dans sa main droite une dague d’argent 

Elle dit que je ne peux pas être ta femme

 

Tous les hommes sont faux, dit ma mère

Ils vous disent de méchants mensonges d’amour 

Et le lendemain même ils en courtisent une autre 

Vous laissent seule à se languir et soupirer 

 

Mon père est un démon séduisant 

Il tire une chaine longue de 5 miles 

et sur chaque maillon il y a un coeur qui se balance 

Celui d’une autre  jeune fille  qu’il a aimée et trompée

 

Va courtiser une autre tendre jeune fille 

Et espère qu’elle deviendra ta femme 

Car j’ai été prévenue et j’ai décidé 

De dormir seule tout le reste de ma vie. 

 

 

pentecôte, et début de semaine (suite et fin)

 photographié place des Vosges 

 

J’ai appris aujourd’hui la signification de la pentecôte : c’est dans le calendrier chrétien, l’ « Esprit Saint »  serait descendu, 50 jours après Pâques (M… me dit mon Cheval, on est déjà 50 jours après pâques ! le temps file de plus en plus vite) sur les apôtres assemblés et aussi sur une centaine d’autre personnes qui se trouvaient là, au début de notre ère, je suppose que c’était en Judée, ou en Samarie, ou en Galilée (n’ayant pas eu d’éducation chrétienne, je voyais tout cela de très loin );  ce qui semblerait indiquer que l' »Esprit Saint », qui pourrait être aussi une « Grâce » , j’imagine ça comme ça, se promène quelque part à l’extérieur de nous et nous visite de temps à autres … 🙂 comme lorsque, il y a plusieurs semaines, j’ai senti très nettement quelques minutes, (ou secondes) de bonheur pur prendre possession de moi, et ensuite ça a disparu… 🙂

« Mais tout cela ne nous avance pas à grand chose » ,  me confie le Pou-de-Droite qui a pris possession des oreilles de mon Cheval, et qui volète de temps en temps (c’est un pou avec des ailes, qui a des pastilles noires sur son dos rouge bombé, et de temps en temps ses élytres se déploient, quand il change d’oreille, et non, ce n’est pas une coccinelle, bien qu’il y ressemble furieusement … 🙂  ), non, cela ne nous avance pas à grand chose, ce qu’il faudrait c’est une Grâce forte et robuste qui s’installe durablement, et qui surtout soit plus forte que la mort et la maladie, alors là, je dis OUIII !  🙂  … J’écris ça, parce que j’ai écouté une émission sur la foi chrétienne, et quelqu’un insistait sur le fait que ces élucubrations (il n’appelait pas ça comme ça) sur l’ « Esprit Saint », etc… ce n’était pas pures conjectures, des choses immatérielles, mais qu’il y avait des preuves réelles (alors là, ça commence à être intéressant) : j’écoutais d’une oreille, car je fais plusieurs choses à la fois, mais j’ai cru comprendre que chez l’un des apôtres, ou alors l’une de personnes ayant reçu l’Esprit Saint ce jour là, il y a plus de 2000 ans, (il y a une histoire concernant aussi un feu qui aurait pénétré dans les corps ) et dont le coeur s’était gonflé de cet Esprit Saint,  il avait été pratiqué une autopsie après sa mort : on l’avait ouvert et on avait découvert que les poumons avaient été écartés , comme par une force invisible, de manière à laisser plus de place au coeur … le coeur qui s’était dilaté d’amour… 🙂 j’adore ce genre de trucs, les miracles, (même petits), etc… les choses qu’on ne comprend pas,  qui semblent mystérieuses, qui n’ont pas d’explication, les coïncidences abracadabrantes, bref j’aime bien, mais je n’y crois pas(je veux dire je ne crois pas , jusqu’à preuve du contraire, qu’il y ait des origines « divines »,  … 🙂 tout en y croyant… 🙂  je ne m’en occupe pas, quoi … 🙂 de toutes façon, le « divin » extérieur, tant qu’il n’a pas vraiment pris possession de moi, je ne m’en occupe pas… 🙂 … cela dit, l’histoire de Jésus,  est bien la meilleure histoire des religions du « Livre »… les autres religions, celles qui ne sont pas la chrétienté basée sur la « geste » de Jésus, sont invraisemblablement cons , ça charrie pas mal de pesanteurs, malgré quelques trucs vaguement sympathiques dont on se passerait facilement, d ‘ailleurs… non, les religions  charrient trop de lourdeurs… mais l’histoire de Jésus est légère, ce truc des miracles, les Petits enfants, etc….c’est plutôt sympathique, et si jamais c’est vrai, c’est à dire factuellement vrai , alors là…on peut vraiment espérer, mais malheureusement je n’y crois pas trop… 🙂  certains se sont amusés à donner une explication rationnelle à tous les miracles, et j’ai moi même pensé à des explications  🙂  reste que l’histoire de Jésus tranche vraiment avec ces trucs lourds et cruels qu’il y avait partout en ces temps antiques (crucifier les voleurs, par exemple …  considérer les femmes comme de la m en barre … bien que ça continue encore de nos jours dans pas mal d’endroits…) , oui l’histoire de Jésus semble une brise légère sur un enchainement de duretés … oui, ce serait bien que maintenant, en nos temps modernes, quelque chose d’aussi merveilleux advienne, mais je ne sais pas … 🙂  

Voilà, c’était la Pentecôte, (le nom vient du grec —penta signifie 5 , pentecôte signifie 50 …jours après Pâques … ) 

Je continue à nager, tout en lisant les lettres de Kafka à Milena un peu chaque soir, je m’endors avec Kafka … 🙂 c’est tout juste si ses insomnies récurrentes ne provoquent pas chez moi un sommeil profond… je dors pour nous deux… 🙂 … il est marrant, ce Frank Kafka (Milena l’appelait « Frank » )… à un moment, Milena semble-t-il, propose de venir à Prague … Kafka trouve l’idée passionnante, il ne rêve que de ça, cependant il pense qu’elle ferait mieux de ne pas venir … 🙂 … parce que, si elle vient, forcément elle devra repartir … hihi … 🙂 marrant, non ? 

Une dénommée Stasa est souvent évoquée, c’est une amie de Milena, (dont il semble que Kafka la voie plus fréquemment que Milena, souvent en même temps que son mari) : Kafka a carrément des dons de voyant avec elle, il voit toutes sortes de trucs chez cette Stasa, une lumière céleste qui avait existé à un moment, mais qui s ‘est éteinte de manière effroyable, etc…il voit toutes sortes de choses sur le front de cette Stasa, (son front de pierre sur lequel est écrit en lettres d’or « je suis morte, et celui qui n’est pas mort, je le méprise »),  et une autre fois, il voit « Vous qui entrez ici, perdez toute espérance » … 🙂  il les voit vraiment, physiquement,  et aussi, il pense que c’est le mariage qui l’a tuée… 🙂 

Kafka fait plusieurs allusions à des choses qui se seraient passées dans une forêt, avec Milena, ce qui semble lui avoir laissé un souvenir merveilleux, mais franchement on se demande s’il a rêvé ça, ou si c’est vraiment arrivé … 🙂 … Il y a un ménage à 3, à quatre plutôt  🙂 , d’un coté Milena et son mari, de l’autre Kafka et sa peur … 🙂 parle plusieurs fois de cette peur qu’il a , et j’ai essayé de me rappeler de ma propre peur (que j’ai plus ou moins réussi maintenant à contenir, et je suis sure que si Kafka avait vécu plus longtemps, il y serait arrivé aussi) : je ne vais pas trop raconter cela ici, mais à une époque qui a duré assez longtemps, même, j’avais une peur panique qui m’envahissait, au point que je ne pouvais plus bouger … horrible truc dont je ne garde maintenant qu’un souvenir, bien que, forcément, la peur soit toujours là, tapie quelque part… c’est en travaillant, en faisant des choses, en réalisant, que cette peur a disparu , enfin a pris des formes plus acceptables. 

Kafka imagine qu’il est un meuble de la chambre de Milena, une heureuse armoire, comme ça il peut contempler sa Milena en train de dormir … idiotement, ça me fait penser à ce scandale à propos du Prince Charles, il y a quelques années, avec des conversations téléphoniques détournées , qui avaient été livrées en pâture au public et avaient fait le tour du monde : Charles voulait devenir la petite culotte, ou , mieux, même, le Tampax de Camilla … 🙂  hihi … 

Il semble aussi qu’il flirte avec l’ubiquité, ou alors il se dédouble façon hologramme … avec lui, on ne sait jamais de quoi il est question vraiment : « De nouveau un étranger est assis à mon bureau » écrit-il… avec n’importe quel autre écrivain, on peut se dire que c’est un effet de l’imagination, ou alors une facilité d’écriture pour nous faire comprendre quelque chose, mais avec Kafka, la question est plus sérieuse … 🙂  je pense qu’il voit réellement un étranger à son bureau, une sorte d’apparaissance , d’émergence d’un double, on ne sait quoi … 

Des coïncidences littéraires marrantes, comme ça en passant : « Merci pour la Donnadieu » écrit-il … je saute à la note à la fin du livre (à ce propos, je tiens à dire que c’est très très pénible, de devoir sans arrêt, car il y a beaucoup de notes, et elles sont toutes intéressantes et éclairent le livre, de devoir sans arrêt se reporter à la fin du livre, même avec un marque page : il eut mieux valu mettre les notes au bas des pages mêmes … ) la note parle d’un livre , prêté par Milena à Kafka, d’un certain Charles-Louis Philippe, traduit en allemand,  intitulé « Marie Donnadieu » …Marie Donnadieu est le nom de la mère de Marguerite Duras, mais ça n’a rien à voir, je pense … je voulais mettre aussi aujourd’hui une ou deux phrases , la description d’un nourrisson, d’un bébé, vraiment marrante, mais je ne retrouve plus la page …  🙂 l’impression générale, c’est que c’est très moderne, ces lettres, et même en avance dans la modernité , malgré des tournures qu’on pourrait trouver démodées à première vue , mais c’est peut être la traduction, aucune idée de ce que ça peut être en allemand.  de plus en plus intéressant. 

Après 2 jours de soleil et de chaleur modérée, quand même agréables, d’énormes orages ont éclaté, comme dans toute la France, et je ne pense vraiment pas que cette contrée du ponant (ou bien dit-on « au ponant » ) manque d’eau … tout est gorgé d’eau, tout est humide… 🙂 . Aujourd’hui, j’ai regardé les nuages en marchant, à travers mes lunettes de soleil (qui sont mes anciennes lunettes de ski, des Vuarnet), et on voyait très nettement, en fin de journée, bien au dessous des nuages, des nuages très bas et transparents : on ne les voyait qu’avec les lunettes , qui décomposent les tons, les couleurs, et d’autres reliefs apparaissent  … que faire, sinon se réfugier à la piscine ? c’est donc là que je suis allée, comme chaque jour, d’ailleurs, pour une fois elle était ouverte à des horaires étendus, contrairement à demain où elle sera fermée une partie du temps. Toujours merveilleux de nager à cet endroit.

Deux mots de ce qui se passe en ce moment, en France : des policiers ont tiré sur une bagnole qui fonçait sur eux, et bien sur on a quelques nocs comme méchan Long qui parlent de bavures, et voilà, on en a marre : les gens doivent obéir aux policiers, et doivent s’arrêter quand les flics leur demandent, et basta… et s’ils ne s’arrêtent pas, ils s’exposent à ce qu’on les arrêtent de force, c’est comme ça.

Et on se demande aussi, en voyant les prévisions de sièges des députés pour les prochaines élections, comment il se fait que les sondages indiquent autant de sièges à Mélanchon Tête de Con, alors  que c’est le Pen qui est arrivée derrière Maqueron, et non Mélanchon… et la portion congrue pour la « Droite »… par quel tour de passe-passe, encore … ? ça suffit, ça aussi, ce serait bien que la proportionnelle prenne sa place dans le pays… 

Ca me dégoûte totalement, et pas que ça… 

Quant à M. Poutine, il aura lui aussi son poème demain ou après demain … 🙂 marre de la guerre, qui dure…il faut discuter, il faut arrêter ces livraisons d’armes open bar, IL FAUT DISCUTER avec Poutine, REVEILLEZ Mme Merkel, enfin, bordel, pour quelle raison personne ne pense à ça , en Europe ? la Von der Leyen fait de la retape pour plus d’armements, qu’elle aille se faire voir. Elle est cinglée , ils sont tous fous … Il faut que l’Ukraine lâche du lest, et il faut maintenant des discussions, et vite : Poutine pense que l’Europe va se lasser de cette guerre, il table dessus, mais il faut aussi que les européens se détachent des Etats Unis et de ce qu’ils veulent faire, c’est à dire, on a l’impression, une guerre très longues de manière à défaire Poutine … nous, on doit absolument se démarquer, et appuyer chaque jour, chaque heure, pour une solution négociée, et un cessez-le-feu immédiat… c’est possible, il faut juste envoyer des émissaires à Moscou, réveillez Mme Merkel, je suis sure qu’elle ferait merveille… 

il y avait une vidéo d’un pauvre gars pitoyable, à Severodonetsk , qui montrait sa maison, probablement sa seule possession  : l’Esprit Saint , sous forme d’une boule de feu, était descendu sur elle… on voyait des flammèches sur un auvent en tôle… c’est insupportable, à la fin !          BASTA !

——–

Mardi :

——–

Policiers en garde à vue : ceux du Pont Neuf mis en examen , mais pas les derniers, ceux du 18ème, avec la mort de la passagère , libérés ce jour de leur garde à vue. (tant mieux). Je ne suis pas d’accord  pour que des policiers soient mis en garde à vue  dans ce genre de circonstances.  🙁 S’il y a des tirs de la police, et mort d’homme, ou blessures, il faut une enquête bien sur, mais des policiers dans l’exercice de leurs fonctions ne doivent pas être mis systématiquement comme ça en garde à vue. Ce ne sont pas des criminels; on dirait que les juges mettent en garde à vue pour contenter le Moloch médiatique de la bien-pensance  , pour satisfaire le bashing actuel contre la Police, avec notamment les  propos de Mechan-Lon, sale type . La police française est supposée faire au mieux pour préserver la tranquillité publique. S’il y a des bavures, elles doivent être sanctionnées, mais en principe, dans une police républicaine, les bavures sont l’exception. La Police devrait être réhabilitée, en France, et sérieusement, et je veux croire à une police qui préserve la paix; et d’ailleurs il suffit de voir ces flics, ces agents qui sont dans la ville, pour se rendre compte à quel point , quelque part, ils sont recommandables et aux service des gens ;  et souvent d’ailleurs, ils ne supportent pas la laideur de ce qu’ils affrontent, et deviennent dépressifs, ou se suicident…  🙂 … ce sont des enfants bien élevés, venus de familles moyennes, sans histoire, pour la plupart, et aussi maintenant de familles issues de l’immigration africaine et qui ont pris leur place tranquille dans la société, et le temps venu de choisir un métier, ils optent pour la police, fonctionnariat, une carrière, le salaire qui tombe tous les mois, les avantages, une famille, la retraite au bout;   😉  ils ne sont pas préparés, pour beaucoup , à ce qui les attend, peut être pas assez formés… pas endurcis, trop tendres quelque part … (je parle de la majorité du corps des flics, surtout les plus jeunes, je ne parle pas des éventuels moutons noirs, il y en a comme partout, mais je note que l’ambiance est différente, entre les flics qui étaient là quand j’étais très jeune, etc eux de maintenant ..c’est vraiment différent. (j’ai discuté avec pas mal de flics, dans ma vie) … Il y avait pas mal de têtes de cons, autrefois, je n’ai pas l’impression, maintenant , que ce soit le cas…Je pense que quand un flic est vraiment une tête de con, un mouton noir, on le remet au pas dans son unité. Ce serait bien de considérer que la police est le premier rempart contre la barbarie, sans les flics, personnellement, j’aurais disparu depuis longtemps. marre de tous les Mélanchon, sales démagos, vade rétro, disparais, nul de chez nuls. p… j’espère qu’il n’aura pas une voix aux législatives … Nupes, tu parles, chaque fois que j’entends ce vocable, j’entends « Dupes », surement comme beaucoup… les Dupes, c’est nous… qu’il se casse, ce Méchan qu’est là depuis trop Long…disparais ! 

J’ai entendu cet après midi plusieurs commentaires sur le sujet de la passagère de la voiture qui ne s’est pas arrêtée, et qui a reçu une balle , et aussi le témoignage de l’un des passagers , qui était à l’arrière avec une fille, la copine de la fille tuée).  Il s’est exprimé, reconnaissant que le conducteur n’a pas voulu s ‘arrêter, mais d’après lui, celui ci n’a pas foncé sur le policier… Il a dit aussi qu’ il avait vu les flics dont les doigts tremblaient sur leur arme, nervosité …(peut être ont ils paniqué, aussi, la situation devait être difficile pour eux )…  le conducteur a fait semblant d’obtempérer, dans un premier temps, mais il a dit aux autres que non, pas question qu’il s’arrête, et ensuite (après le premier tir peut être) , les autres ont hurlé qu’il devait s’arrêter, ce qu’il a fini par faire … ce garçon qui s’exprimait, (aucune idée de son âge, peut être environ 19 ou 20 ans) était , ça s’entendait, un mec issu de l’immigration, (à plusieurs générations, selon moi il était né en France).Ce garçon parlait mal , devait posséder quelques dizaines de mots pour s’exprimer, rien d’autre, c’est à dire qu’il n’avait jamais lu un bouquin de toute sa Life…c’est à dire aussi  qu’il n’en avait jamais rien eu à faire de l’école, je pense…  c’est à dire qu’on sentait qu’il n’avait pas d’instruction, malgré le fait qu’il n’avait pas d’accent étranger, juste cette manière de parler des banlieues actuelles , issues de l’immigration africaine et nord africaine. Et si on mettait, une fois pour toutes, en question les cultures qui conduisent à ce genre de résultat ? et pour quelles raisons les jeunes issus des « communautés » asiatiques  réussissent ils tellement mieux et plus que ceux issus des »communautés » africaines et nord-africaines ? c’est ça qu’on devrait mettre sur la table, et marre du politiquement correct. Décortiquer ça… garder ensuite ce qu’il y a de bien, et virer le reste. 

Ensuite on a entendu un résumé par un journaliste , de ce qui s’était passé avant : il y avait 2 garçons et 2 filles dans cette voiture : d’après ce que j’ai entendu, les 2 filles ne connaissaient pas les 2 mecs, elles avaient été draguées ( ces gens s’étaient rencontrés) un peu avant : il y avait  une nana à l’avant, à coté d’un mec, le conducteur, et l’autre, sa copine, à l’arrière, à coté du copain de conducteur… (chacun avec sa chacune… ) ces 2 nanas on tiré le mauvais lot ce soir là, l’une est morte, à cause de son choix débile de continuer la soirée (ou la journée) avec 2 débiles , et à cause des choix débiles de ce débile de conducteur , qui refuse de s’arrêter ; quant à l’autre, la rescapée, il parait qu’elle a pris un avocat…on a entendu l’avocate de cette jeune fille … qu’elle ne s’en prenne qu’à elle d’être entrée dans cette bagnole avec ces 2 imbéciles bourrés , c’est le genre de trucs qu’on fait à 18 ans, quand on n’a pas beaucoup de cervelle (j’ai fait des trucs similaires moi aussi, mais il ne m’est jamais rien arrivé d’aussi grave) et elle a eu de la chance de ne pas être touchée par balle elle aussi. Que veut elle, en prenant un avocat ? demander des dommages et intérêts à la Police ? pour préjudice moral ?   il parait que le conducteur  aurait dit , au moment où il a vu la police « je ne vais pas m’arrêter, je n’ai pas de permis, etc … » (il était bourré et avait fumé des trucs aussi, je crois) et il a continué à vouloir se tirer , ou à foncer sur les flics …moyennant quoi, les flics ont tiré pour l’arrêter , et parce qu’ils ont cru, à tort ou à raison, l’enquête le dira, qu’il fonçait sur eux, (une voiture est une arme) , et personnellement j’aimerais que ce qu’on dise, avant tout, et qu’on fasse savoir haut et fort, c’est que quand la Police vous demande de vous arrêter, il faut vous arrêter. Point barre.Je ne comprends même pas comment il peut y avoir la moindre polémique sur le sujet. 

Bizarre, cette vie : vie et mort mêlées, sans arrêt sans arrêt, on ne s’en aperçoit pas vraiment (sauf de plus en plus à mesure que les années passent), mais chaque fois que j’y pense, cette configuration me semble plus qu’étrange, et pourquoi c’est comme ça et pas autrement ? par exemple on pourrait imaginer la vie comme le truc inverse : arriver sur terre vieillard et rajeunir progressivement, et alors là, ce serait la panique au fur et à mesure qu’on rajeunirait, rapetissant et terminant bébé … à la merci de n’importe qui, quoi … (comme les vieillards en ehpad maintenant) ou alors on pourrait imaginer une vie où les seules manières de mourir seraient dues à des choses extérieures aux humains, la maladie, la mort naturelle, mais jamais la mort donnée par les humains eux mêmes… (ça, par contre, c’est un objectif qu’on pourrait éventuellement atteindre— c’est déjà suffisamment préoccupant de devoir la mort à des causes naturelles, pour ne pas y rajouter l’obsession humaine d’infliger la mort à son semblable). Ou alors on pourrait aussi imaginer le contraire : on ne mourrait plus de causes naturelles (vieillesse, accidents rarissimes, maladies), mais uniquement la main des humains… de sorte qu’on aurait une chance, une petite de durer vraiment…en évitant les ennuis… 🙂  Et pourquoi cet aspect physique, aussi, ces « capteurs » qu’on a partout sur nous, y compris la peau, pour le tactile, les nerfs, pourquoi tout cela n’est il pas fait d’une matière inoxydable ? pourquoi est ce tellement périssable ?  (les oreilles, par exemple, quand on regarde ça avec une distance, c’est des trucs très bizarres , les oreilles … 🙂 c’ est étrange, ces cornets acoustiques de chaque coté, les yeux aussi … 🙂 on pourrait imaginer un monde où tout le monde n’aurait que des sens tactiles par exemple, etc …etc… oui, tout est bizarre, quand on regarde avec une distance, pourquoi c’est comme ça, et pas autrement, pourquoi la « Vie » n’a t elle pas une autre forme … n’importe quoi d ‘autre… c’est pourquoi je pense aussi , quand je regarde (avec scepticisme ) les émerveillements des scientifiques qui trouvent régulièrement des planètes dans la galaxie, ou une autre galaxie, qui ressemblent à notre terre… ressemblent, mais complètement différente, et même s’il y a de l’eau et les trucs nécessaires à imaginer la vie, je suis sure que nous sommes seuls dans l’Univers, complètement seuls, car il est certain que tout est tombé sous cette forme pile poil au milliardième de milliardième de mm près… si ce ne sont pas exactement les mêmes conditions, le résultat n’existe pas. 🙂 et, autre bizarrerie , parfois , quand on rencontre, ou quand on croise  un être que soudain on trouve très beau, on ne pense plus à tout ça, on trouve sa forme parfaite, on ne voit même plus les détails (les cornets de chaque coté du visage, etc… ) 🙂 , non, on a l’impression que quelque chose de très céleste est descendu, là, s’est incarné … 🙂 tout change aussitôt de dimension, et même le temps est aboli… 🙂  mais ça n’arrive pas tous les jours … L’enfer, c’est les autres, mais les autres, disons quelques rares autres, ça peut être aussi le paradis … 😉  et la beauté, d ‘une manière générale, même la beauté d’un site, d’une oeuvre d’art, d’une musique, c’est la chose qui vaut la peine , tout est racheté en un moment, mais là non plus, ce n’est pas tout le temps, malheureusement… il y a trop d’horreurs aussi, loin de la beauté… (j’en peux plus…) 

En attendant, j’essaie de profiter de la moindre seconde, et je vais nager (seule dans mon couloir, une piscine entière pour moi, presque, de 50 m en plus, avec l’orage qui menace dehors, et qu’on voit par les baies vitrées, et la mer est juste derrière, par delà les restaurants de plage, la promenade et les cabines de bain…  🙂  c’est TROP BIEN ! et en plus elle est chaude, cette piscine, contrairement à Berlioux qui est continuellement glacée… (désolée, mais 25 ou 26°, pour moi c’est un peu froid…j’aime bien 28°… même si je peux accepter aussi 27.5… 🙂 j’échange 3 mots avec le Maitre nageur (pour lequel j’ai plus de sympathie que pour les autres),  c’est le père du nageur d’eau libre qui fait les championnats du monde et qui  s’entraine avec Philippe Lucas. Il a une bonne tête, il parait qu’il était un excellent nageur il y a au moins 2 décades : c’est terrible pour les nageurs : de haut niveau, ils finissent tous par être entraineurs ou Maitre nageurs, et ne gagnent jamais le fric de fous des footeux, par exemple, et c’est une grande injustice, car les exploits sont similaires, finalement… aussi méritants les uns que les autres…  🙂 

Avant cela, j’avais rapidement lu quelques articles de « Causeur » , dont un qui tape sur une émission d’A.  Traquenard, pardon, Trapenard, sur France Inter, je crois, en tous cas une radio du service public,  : le gars interviewait la super ennoc Mélanie G, anciennement —bah, je ne me rappelle plus de son nom, elle était « râpeuse » à un moment, pardon : rappeuse, et maintenant elle est cachée sous un suaire, (dieu m’a donné la foi, raconte t-elle,  avec juste sa tête de ennoc bien nourrie qui dépasse des voiles (eh ! dis-donc, qu’est ce que tu te permets, toi, qu’on voie ta tête, c’est pas bien , ça, fais la nous  complète, svp, comme dans les parties sanglantes de la Syrie, c’est dieu qui le veut) … cette  tarte a parait il présenté un documentaire sur sa conversion à la religion nouvelle au Festival de Cannes (décidément le Festival de Cannes ne fait que tendre vers sa disparition complète)  🙂 , incroyable, non, cette appétence d’un grand nombre d’imbéciles acculturés (y compris pas mal de « journalistes »)  pour cette religion , cette idéologie d’une bêtise confondante, incroyable ! si on continue comme ça, sur terre, m’est avis qu’on n’en plus pour longtemps …  docu que je ne verrai jamais, ce qui ne m’empêche pas de le commenter, c’est exactement comme si je l’avais vu…  🙂 sa vie de vedette (elle se prenait pour une vedette ! —elle rappait comme un pied, c’était pas spécialement beau, ni intéressant, pas étonnant  qu’elle ait trouvé sa vie « vide » , elle se faisait ch elle-même, voilà— sa vie de « vedette  »  lui pesait, était vide, tu m’en diras tant,  et voilà, heureusement elle a trouvé dieu sa mère dans les plis d’un ample vêtement noir qui la recouvre (pas encore assez, j’ai dit, on veut l’ensevelissement total, et surtout qu’elle ne se manifeste plus) , exactement comme chez les troupes des cinglés viandards  dont il reste des poches en Syrie, Irak, Afrique, etc et dont l’un des plaisirs dans la vie est de mettre les nanas en position courbée, bien ensevelies, surtout l’arrière train … le pire, c’est que (probablement pas tout à fait persuadée), elle vient nous porter la révélation, et excuse moi, mais on s’en fout, dégage … vis ta vie de mère de famille bigote et lâche-nous … tire-toi ailleurs, aussi, si tu peux … (c’est fou, ce que ces sennoc peuvent me porter sur les nerfs)…  bref, cette tarte est invitée par M. Traquenard, et tout l’article de Causeur explique comment l’interview s’est passé, et il est manifeste que le gars de France Inter ne s’est pas foulé pour poser les bonnes questions, et au lieu de ça, de lui remettre la pendule à l’heure,  s’est mis à lui dérouler un tapis complaisant sous les fesses, à ce que j’ai lu, et l’article de Causeur, auquel je souscris à 2.000 %  se demande qu’est ce que c’est que ces journalistes qui ne font pas leur métier… qui le font aussi mal… et c’est vrai qu’on voit ça de plus en plus souvent, jamais de questions qui fâchent, jamais d’impertinence, (sauf contre Zemmour ou « Marin’ le peine » et l' »extrême drouateuh », c’est débile  ) rien que du ripolinage, et toujours le brossage d’aisselles et le peignage de poils de culs … je n’écoute jamais France Inter et je ne connais pas ce journaliste, mais c’est vrai aussi que j’en ai marre de ces parti-pris « de gauche » , sur des radios subventionnées par notre argent (j’écoute France Infos et parfois c’est flagrant, mais sans doute moins qu’à France Inter) …surtout quand il font comme ça la part belle à des conneries de chez Maison-Connerie, qu’on devrait vraiment bannir à tout jamais… ne jamais donner le micro à ça…It Stinks ! réveillez-vous ! 

Et il faudrait aussi que toutes les radios et tous les journaux reçoivent la même subvention, à partir du moment où ils ont un tirage minimum. Comme ça, on aurait les émissions qu’on aime sans cette publicité énorme (je pense aux « Grosses têtes », que j’aime bien, sur RTL, mais franchement, je n’en peux plus de la pub…

Bon, j’arrête, et je reparlerai de Kafka sur un prochain article , (grand plaisir de le lire , j’ai l’impression de m’épanouir en faisant un transfert, hihi 🙂 )  ,néanmoins voici un poème pourM. Poutine, trouvé sur internet, et toujours du même poète russe, Ossip Mandelstam …M. Poutine, il faut maintenant négocier, M. Zelenski, il faut maintenant négocier, suggérez  au chancelier allemand et à Maqueron de demander une mission spéciale à Mme Merkel, elle sauvera la situation, j’en suis sure, au moins, contactez là… ça vaut le coup !  🙂 

Poème pour M. Poutine :

D’un corps on m’a fait don. Que faire de ce bien, 

Que faire de ce corps si unique et si mien ? 

 

Paisible joie de vivre et respirer

Qui, dites-moi, dois-je en remercier ? 

 

Je suis le jardinier, je suis la fleur —

Dans ma prison je ne me sens pas seul .

 

Sur le vitrage de l’éternité,

Mon souffle, ma chaleur sont déposés.

 

Et un motif va se graver dessus

Que depuis peu l’on ne reconnait plus. 

 

Que de l’instant s’efface la buée,

Rien n’otera le dessin bien-aimé.

 

Et un poème pour moi :

Seuls à présent les baisers nous demeurent ,

velus, tels des abeilles minuscules

Mourant hors de leur ruche, et qui murmurent

 

Dans les fourrés de la nuit transparente.

Le bois dormant du taygète est leur terre,

leur pain le temps, la luzerne et la menthe.

 

Or, pour ta joie prends mon présent sauvage,

Le collier humble et sec d’abeilles mortes

Qui ont leur miel en soleil transformé. 

(1920) 

(Traductions de Michel Aucouturier).

 

 

 

 

 

 

 

Week end au calme, et puis début de semaine(suite ET FIN)

Photographié place des Vosges, dans une galerie d’art

Week end au calme , je suis loin de l’agitation : J’apprends qu’un autre gosse a été percuté par un nardco que je suppose issu de la diversité,  en plein rodéo sauvage : le gosse n’a pas été blessé (il a 7 ans et faisait tranquillement du vélo sur la route), les parents ont décidé de ne pas porter plainte, encore des courageux …on imagine comment ils vivent, repliés dans le petit appartement de leur cité… pas vus, pas remarqués, ne nous regardez pas… nous on ne s’intéresse pas à la politique…peur des représailles…  le même genre de nardcos , en bandes de pilleurs, ont semé la pagaille et détroussé les touristes et visiteurs,  aux abords du stade de France à Saint Denis hier soir, où devait se jouer la finale d’un grand match de foot : Saint Denis n’est pas Paris, Paris est merdique, rempli de racailles (un mec tué à coups de couteaux dans le quartier du Marais  hier par on ne sait qui, moi je sais, je vois exactement le genre de sale déchet qui l’a tué . Combien de mecs portent des couteaux sur eux, actuellement ? ), mais le Neuf-trois  , et notamment Saint Denis, c’est carrément comme la forêt de Bondy au 19ème. glauque, et on y risque sa vie. Un footeux, qui gagne des millions mais connait le pays, Thierry Henri,  l’a dit il y a quelques semaines à la radio ou la télé : qu’est ce qu’il n’avait pas dit là ! le maire de Saint Denis a quand même; reconnu qu’il y « avait des problèmes », mais il a déclaré d’un ton indigné qu’il ne fallait pas stigmatiser la population! la vérité c’est que Saint Denis schlingue sévère, et que tout le neuf trois est gangrené, que ça merde sec, entre les voleurs et les gnasses voilées, les cailleras sans états d’âme, et les braves gens qui font profil bas … Il vaut mieux ne pas sortir après 21h dans ce département, ni d’ailleurs être touriste aux abords du nord de Paris en ce moment. Et la seule chose à faire , c’est se tirer, ou bien rentrer dans le tas, et je pense que c’est la première solution qui prévaut. Je ne doute pas qu’il y ait encore des poches de relative tranquillité, dans le Neuf trois, mais la gangrène gagne, et nous sommes tous responsables, et j’en ia marre aussi des gens qui ne vivent absolument pas dans ces zones et se permettent, comme j’ai entendu aujourd’hui, de continuerencore et toujours à dire de ne pas stigmatiser, et que la faute est à tout le monde sauf aux délinquants qui en prennent de plus en plus à leur aise…j’en ai vraiment marre de ça… la victimisation de petits salopards, ça suffit vraiment. Chacun est responsable de ce qu’il devient. Il faut savoir dans quel genre de pays on veut vivre : moi je suis relativement protégée, je vis dans des zones calmes (relativement) pour l’instant , mais ce qui se passe à coté ne m’est absolument pas indifférent. Ca m’atteint… la maladie de la France, c’est l’acceptation de ces faits et zones de non droit, et je considère que les gens qui sont en lutte contre ces conneries, souvent stigmatisés de vocables insultants « Extrême drouate » sont à soutenir, ce sont les seuls à s’opposer à ça, cet sauvagerie qui se développe, et ils prennent là la place de la gauche d’autrefois… (même si , parfois, pour moi la « droite » n’est pas parfaite,   en retard sur certains concepts sociaux, par exemple la libéralisation u cannabis…il faudrait trouver un équilibre, la « droite » devrait être résolument engagée pour la Liberté,c elle qui e limite seulement à l’endroit où elle empiète sur la liberté des autres… (on a le droit de se détruire, je veux dire, si on veut, voilà, la « droite » devrait assouplir quelque chose de rigide qui lui reste, mais pour plein de trucs c’est elle qui a raison, contre la « gauche » actuelle ) on devrait travailler sur ce concept… et croyez moi, si une véritable « extrême droite » fasciste et nazie, comme on en a connue par le passé , se ramenait de nouveau, nous serions attentifs et ne laisserions pas faire, mais pour l’instant, les mauvaises choses ne vienne pas de « l’extrême drouate » mais plutôt de la gauche extrême et servile actuelle, qui trouve des beautés à un système totalitaire dont on aperçoit le vilain museau essayer de prendre des parts de marché, insidieusement, (et même franchement) dans le pays. Ils sont protégés par cette connerie du « Vivre ensemble » érigé en dogme, et à tous ces trucs sinistres, le wokisme, toutes ces conneries , l’écriture inclusive, etc…

Non, on ne peut pas tous vivre ensemble en harmonie… l’indifférence et même la haine sont des sentiments humains, la civilisation, ce qui est bien, c’est d’arriver, avec cela, à se tolérer…et aimer qui on veut aimer, certainement pas tout le monde…se tolérer, voilà, pour avancer chacun comme il peut…  personnellement, je ne vais pas du tout encadrer ce qui tend à se passer, bien que j’arrive à y échapper en ce moment … mais je défendrai farouchement mon idée de la Liberté, de la liberté des femmes, aussi, qui est complètement opposée à celle des nascos féministes actuelles, qui prétendent que le Burkina, pardon, le Bourre Kiki,  serait une « Liberté »… et autres suavité chloroformées .. ça me navre, tellement , tellement… un coup de pied au cul, et surtout, faites en sorte de leur couper le fric sous le pied, à ces bonnes femmes indignes, arrêtez par exemple de donner des contrats à Mme Ass, pardon, Haas… Stop that ! 

Vous avez laissé rentrer en France des millions de personnes venant de pays où la vie humaine n’a pas la même valeur qu’ici ( ici où l’on a mis des siècles pour arriver à un certain respect de cette vie humaine, notre civilisation qui était sur un essor), et vous pensez sérieusement que, par le miracle du passage d’une frontière, ces gens , formatés dès l’enfance et jusqu’à la moelle par des trucs notamment prétendus religieux, qui sont une grande source de malheur, selon moi,  vont se transformer et adopter d’un coup nos « valeurs » ???? la plus grande partie se tiendra tranquille, ne désirant que récupérer de quoi vivre mieux que là d’où ils viennent, mais à un moment, quand ces gens différents par la culture seront en très grand nombre, il suffira d’une petite mèche pour allumer une guerre civile car les civilisations ne sont pas tellement solubles les unes dans les autres, et très exactement, il y a une civilisation, qui est conquérante, et pas tolérante, qui viendra, quand elle se sentira suffisamment forte, imposer ses vues, et voilà… voilà ce qui nous attend …(par les urnes…ou alors par la terreur …c’est déjà un peu ça, on ne peut même pas dire ,noir sur blanc ce qu’on pense, ni insulter une idée qu’on trouve conne…rien que ça, selon moi, mériterait qu’on arrête tout et qu’on se débarrasse du truc…  )  le pire n’est jamais certain, mais rien que cette perspective mériterait qu’on y pense un peu avant, parce que c’est déjà bien avancé, et au mieux, on aura une partition du pays, chacun dans son ghetto, et même, si ça devient comme ça, finalement c’est moindre mal, et je m’en foutrai…  il y a des chances pour que le mec trucidé la nuit dernière dans le Marais l’ait été par un de ces mineurs isolés qui n’ont rien à faire ici , ou un quelconque laissé pour compte qui aura sauté sur l’occasion de se faire un mec seul , en essayant de le voler en prime , pendant que personne ne le regarde. Des laissés pour compte, trop éloignés de toute culture intelligente, à qui personne n’a appris l’envie de travailler et de se transformer, d’évoluer, (c’est très triste, mais c’est comme ça, c’est la réalité),  ou des racailles de banlieue,  qui se croient dans un super marché où on fait main basse sur tout ce qui traine, des pillards pour qui la vie n’a aucune valeur, voilà ce qu’on croise tous les jours à Paris.  🙂 

De toutes façons, le truc est joué d’avance : ici, ça devient comme aux Etats Unis, avec une ségrégation, des quartiers pour certains, et des quartiers  pour d’autres, et les anciennes minorités vont devenir majoritaires, et là, je n’ai vraiment pas confiance ! 

J’ai appris que Raphael Enthoven venait de sortir un bouquin,(il y a quelques semaines ou même quelques mois)  une fable, (« Krasnaïa »), où il est question d’animaux et de leur vie en société … le pays est dirigé par un cheval, qui ‘appelle Vladimir,  🙂  …là, j’écoute une sorte de conférence de Enthoven, qui ressemble à un one man show, c’est pas mal, il est sur une scène, avec une nana à coté, qui ne pipe pas un mot, et un public… c’est toujours agréable de l’écouter , il est quand même assez bon, à part quelques trucs … intelligent …  🙂 là où je suis, il y avait une conférence aussi, et toutes les places (peu chères) vendues plusieurs jours à l’avance … 🙂 au cas où j’aurais eu envie de bouger mon c.. pour aller ailleurs qu’à la piscine …  :-). ;-). 🙂  premiers émoticones de l’article …Là, il nous parle de Flaubert et de l’Education Sentimentale, en lisant la dernière phrase du bouquin, en changeant les temps de la phrase … et ça ne dit pas du tout la même chose…oui, intéressant, vraiment … 🙂 

J’écris ça en écoutant Raphael Enthoven sur mon ordinateur… 🙂 

Il y a 2 ou 3 jours, je suis allée dans une sorte de bibliothèque, exactement un endroit où on trouve des livres, on en dépose, on en récupère, je voulais trouver de la poésie, mais rien du tout…(je sens que je vais finir par acheter mon ami Kafka en pléiade dans la librairie chic de la petite ville ) il y avait de tout, vraiment, un large éventail de livres, mais aucun ouvrage de poésie… (je deviens très sélective, maintenant, je vois un bon livre comme un gâteau gourmand) et voilà que je tombe sur  un petit livre rose : « Retour à Roissy —une fille amoureuse » —de Pauline Réage, avec une postface de A. Pieyre de Mandiargues … j’ai lu « Histoire d’O » , un jour, il y a longtemps, comme tout le monde, et ça ne m’avait pas laissé un grand souvenir , je dois dire,(je voyais ça un peu comme « Emmanuelle » , ça me barbe toujours ces histoires où les filles sont les proies sexuelles des mecs … 🙂 Sade m’ennuie pas mal aussi, c’est toujours la même chose …bon , je sais, ça doit être vachement bien, mais j’ai autre chose à lire avant) …  mais là, je me suis un peu intéressée, et il me semble que ça prend sa place dans le puzzle …     🙂 …quel puzzle, me demanderez-vous ? bah, bof… un puzzle personnel … 🙂 je n’ai pas lu « Retour à Roissy », juste quelques pages ici et là, et ça m’intéresse toujours aussi peu, par contre, j’ai lu « Une fille amoureuse » et découvert l’histoire de « Histoire d’O » , qui en fait a été écrit par une écrivaine , Dominique Aury, qui  travaillait à la NRF (et tout ça c’est des histoires du temps passé, héhé, en ce moment je suis branchée sur de la littérature début 20ème, on dirait, avec des gens nés fin 19ème ou début 20ème, et ayant traversé une partie, grande ou petite, du 20ème…  et comme d »habitude, les femmes vivent plus longtemps que les mecs)  🙂 ..;et donc je vois que Dominique Aury avait pris un pseudo pour écrire ça, qu’elle a révélé la chose quasi 40 ans après la publication, par Pauvert, bien sur, à cette époque, pour les bouquins qui faisaient scandale, il n’y avait que Pauvert) et que ça avait été inspiré par son amant Jean Paulhan, écrivain , et je retourne donc dans la boucle… Dominique Aury, folle amoureuse de Jean Paulhan , avait écrit « Histoire d’O » comme un présent à l’homme qu’elle aimait clandestinement , en imaginant une histoire de femme qui se livre physiquement pieds et poings liés à un homme pour qu’il fasse d’elle ce qu’il veut … (mais je ne me rappelle plus de « Histoire d’O », je ne connais que ‘l’argument )…et bien sur, le petit livre que je viens de trouver, c’est plus ou moins la suite, en finale conclusion peut être  (mais je ne le lis pas, seul m’intéresse le texte « une fille amoureuse » ou Aury raconte la genèse du livre histoire d’O ) , avec une post face de Mandiargues, (et on sait que Mandiargues est toujours dans ce genre de coups … quand il est question de sexe et d’érotisme distingué littéraire , ces messieurs …) 🙂  ça aussi , c’est très intéressant, je lirai surement les écrits  de Jean Paulhan maintenant, et j’ai vu un peu sa vie , ce qu’on en dit sur Internet, apparemment c’était un gars bien, rapport à ce qu’il a fait pendant la guerre; j’ai regardé des photos aussi, il avait l’air sympathique, Gange surement à être connu, quant à Dominique Aury, on voit sa photo, l’air un peu effacée, pas spécialement très jolie, mais surement personnalité intéressante … 🙂  il parait qu’ils ne voulaient pas troubler la vie domestique qu’ils avaient par ailleurs, lui surtout, qui était marié, et on sent, dans son écriture, dans « une fille amoureuse » (elle ne dit pas « une femme amoureuse ») qu’elle est toute triste quand même de se retrouver seule après les étreintes furtives (chambres d’hôtel) de son amant … 🙂  apparemment elle devait supporter ça plus mal que lui … enfin, je ne sais pas … 🙂 … 

Différence entre le pessimiste et l’optimiste selon Enthoven : un père fait de cadeaux à ses enfants, l’un d’eux, le pessimiste, reçoit un vélo, et l’autre, l’optimiste, du crottin de cheval : le lendemain on leur demande ce qu’ils ont pensé de leurs cadeaux, le pessimiste dit « ah, zut, je voulais une mob, mais j’ai seulement reçu un vélo », et l’optimiste dit « c’est merveilleux, j’ai reçu du crottin, mais je ne sais pas où est passé le cheval… » 🙂   (les gens éclatent de rire quand Enthoven raconte ça ) il est sur scène avec un autre philosophe qui livre lui aussi une histoire : pour lui l’optimiste et le pessimiste, c’est le même,  sauf que le pessimiste est mieux renseigné

Et donc, c’est très intéressant, aussi, cette histoire, ces vies,  gens qui nous ont précédés, mais quand même, quasi 20 ans de différence d’âge entre Aury et Paulhan … (soupirs de mon Cheval qui lit par dessus mon épaule et qui ‘intéresse aux amours clandestines …) c’est beaucoup, quand même … 🙂 

Pour la suite, demain, ce sera un poème pour M. Poutine, en espérant que les négociations vont arriver, et aussi le récit de mes séances de piscine, et aussi la suite du feuilleton commenté par mon blog des amours à distance entre Franz Kafka et Milena (qui a 2 noms, de jeune fille et de femme mariée) … 

Lundi, mardi, mercredi : Il y avait un peu de monde lundi à la piscine, mais rien à voir avec les piscines parisiennes. On gèle, malgré le soleil, mais mon Mari resté à Paris me dit que là aussi…Mardi, pas grand monde, les gens sont partis après ce long week end de (est ce pentecôte ou l’ascension, je ne sais pas …c’est une fête religieuse catholique, que je n’ai jamais fêtée, mais j’y tiens cependant, je veux que ça reste comme ça, je veux une pérennité, na. ), les gens sont tellement partis, ont quitté cette ville de bord de mer, que mercredi je nage SEULE, non pas dans la piscine, mais dans ma ligne, et même dans mes 2 lignes. Quelques minutes avant, il y avait un monsieur et son fils de 17 ans, dont j’ai fait la connaissance mercredi dernier , et on a discuté de triathlon (ses enfants sont au club  de la ville). Ils nagent pas mal. j’ai discuté aussi avec le Maitre nageur dont le fils s’entraine avec Philippe Lucas dans le midi pur les championnats du monde d’eau libre, dans quelques semaines. ce garçon est spécialisé en demi fond, et il fait quelque chose comme 3’48 (j’espère ne pas me tromper) aux 400m libre… ce qui est vraiment bien. Il est temps de coller un émoticone dans mon récit  🙂 et même deux, tiens !  😉

Je ne nage pas très bien en ce moment, d’abord parce que l’eau est plus épaisse qu’à Paris, en effet il s ‘agit d’une piscine d’eau de mer, et ça change beaucoup de choses.  Je rencontre dans les vestiaires parfois des dames idiotes … 🙂 hier, une qui me dit « vous ne trouvez pas que l’eau est beaucoup plus salée que d’habitude ? » « Pourquoi, vous venez tous les jours ? » « Non, je ne suis pas venue depuis longtemps  » (en la confessant, je me doute qu’en réalité elle n’est encore jamais venue dans cette piscine, c’est sa première fois, mais elle veut pas me le dire) « Non, j’ai trouvé que c’était pareil que les autres jours », lui dis-je » on finit par s’habituer, c’est une piscine d’eau de mer , et donc on a les fesses qui sortent un peu, mais on finit par arriver à nager comme ailleurs » « Ah, mais pas moi, d’ailleurs j’ai écourté ma séance, je suis sure qu’ILS ont rajouté encore du sel aujourd’hui » … « ben, si vous le dites…  » 🙂 (les gens sont persuadés qu’il y a un complot contre eux, et qu’on va saler un peu plus quand on les voit arriver, et quand ce n’est pas saler un peu plus, c ‘est autre chose …  🙂 j’ai connu une dame, une fois, qui était persuadée qu’elle savait tout mieux que tout le monde , tout le temps, et en tout ! 🙂 elle développait des théories simplistes et tirait des conclusions amalgamantes … 🙂 contre toute logique… (je suis un peu comme ça moi aussi, mais je m’appuie sur une multitude de faits, que j’enregistre dans mon ordinateur personnel, mon cerveau, quoi,  🙂  , et j’arrive quand même un peu à prendre de la distance avec moi-même …hihi, si vous comprenez ce que je dis … 🙂 je faisais une comparaison, hier, aussi, avec cette piscine , qui est vraiment une bénédiction de luxe, jamais vu un endroit aussi luxueux, (c’est à dire sans grand monde), et les piscines de la ville de Toulon, où je suis allée pas mal en vacances : les piscines de Toulon, et du Var en général, (en tous cas dans la région de Toulon) sont la loose complète: non seulement il y en a peu , mais encore elles ferment quasiment toutes en été : Toulon possède une piscine extérieure de 50m, le seul bassin ouvert l’été, mais complètement au soleil, cagnard direct,  et les habitués ont tous des têtes et des corps de homards, avec la peau parcheminée et crevassée … la piscine de Hyères est bien, la seule du coin, avec une partie où l’on peut nager à l’ombre bienfaisante, et des bassins intérieurs…et 2h de bus pour y aller …et donc je faisais la comparaison avec cette piscine miraculeuse que je peux gagner à pied , chaque jour si je veux, et j’en pleure d’émotion … 🙂 il y avait une autre idiote dans les vestiaires, hier (à part moi l’idiote en chef ) 🙂  une dame qui ne parlait aucun langage , je ne sais pas ce qu’elle foutait là… 🙂 bredouillait quelques mots incompréhensibles avec un gros accent (aspect d’une dame suédoise ou islandaise âgée et protégée, qui se veut distinguée ) , je lui demande si elle parle français, elle fait comme si elle ne comprenait pas, ensuite je lui parle en anglais, en italien, (et même en espagnol) , pareil… 🙂 je voulais lui demander son avis sur la piscine, en fait, discuter 5 mns, quoi … 🙂 (j’adore parler aux gens, comme ça, qu’ils me racontent des trucs …) 🙂 et donc, à mon avis, elle a dû me prendre pour quelqu’un qui voulait lui extorquer quelque chose (j’ai déjà vu cette attitude),et du coup elle faisait la bête, 🙂  bien que ayons été entre dames de bonne compagnie dans les vestiaires d’une piscine chic et chère de la côte… 🙂  … Ensuite, toujours hier, j’ai rencontré 2 moldaves communistes, que la famille moldave sympathique qui vit à proximité de là où je suis a qualifiés de « communistes » … 🙂 …en effet, il y a une grosse invasion (pacifique) de moldaves en France, notamment en région parisienne, et ils vont faire des chantiers un peu partout , et notamment dans la région où je suis en villégiature (villégiature de travail, néanmoins, je n’arrête jamais, si j’arrête , je meurs !) , les clients préfèrent trouver des entreprises de la région parisienne pour leurs chantiers, et les entreprises engagent volontiers des moldaves et leur paient l’hôtel ou une résidence sur place le temps du chantier. Ces moldaves-là (que la famille que je connais considérait avec un certain mépris, et il m’est apparu qu’il y avait un vrai antagonisme à couper au couteau, déclaré,  entre les moldaves « communistes « et les autres, qui haïssent le communisme), trouvaient que Poutine était vraiment un type bien, et savait ce qu’il faisait … que dans le temps, quand la Moldavie était communiste, au sein de l’empire soviétique, (ça fait un moment quand même, les deux moldaves à qui je parlais ne devaient pas être bien grands quand il y a eu éclatement de l’URSS) , tout le monde avait à bouffer et vivait bien, et que maintenant, à cause du Satan américain, tout va mal, et ils sont obligés de s’expatrier pour gagner 3 sous… j’ai raconté ça au père de famille moldave non communiste que je connais, et il s’est écrié « tiens donc, mais alors pourquoi ne vont ils pas trouver du travail en Russie, pourquoi viennent ils ici, hein ? » …il a raison…  🙂 ces deux personnes-là ne s’effaroucheraient pas de l’entrée de Poutine en Moldavie… l’un d ‘eux m’a même raconté que les ukrainiens, d’après lui, étaient tous mauvais , et qu’un ukrainien lui avait même mis une fois un couteau sous la gorge… 🙂  que dire, que dire … personnellement, je ne pense pas que Poutine va envahir la Moldavie, (apparemment certains n’attendent que ça … ), je ne crois pas que l’histoire se rejouera de la même façons (entrée des chars soviétiques en Hongrie, à Budapest, dans les années 50, pour mâter la révolte qui avait commencée avec les étudiants) , on a oublié ce que c’était que l’ Est, et ce qu’on appelait le « Rideau de Fer » …j’avais lu un truc une fois, je ne sais plus de qui, sur des tentatives de passage de Berlin Est à Berlin Ouest, et sur la physionomie de Berlin Est, pas joyeuse joyeuse … les transfuges russes qui demandaient l’asile en occident, Nouréev, et une tapée d’autres … non, franchement, l’URSS et le communisme, c’était vraiment le contraire de la liberté, même si effectivement, la tentative soviétique avait dans une certaine mesure assuré à tous, enfin, à beaucoup,  une sorte de vie terne et sans fantaisie où on avait à manger, où tout était égal, sauf pour les apparatchiks qui formaient la Caste à part, mais où c’était au prix d’un manque de liberté et d’innovation terrible, avec la censure , et tout et tout…non, plutôt crever dans le monde libre , je suis pour la liberté de crever de la façon qu’on veut ! des personnes de ma famille  étaient « de gauche » , à l’époque de la guerre froide, l’une d’entre elles ,  complètement azimuthée par la propagande,  était allée en Union Soviétique, dans un voyage organisé pour les sympathisants , et dont elle revint enchantée , tellement tout était bien et propre et ordonné en Union Soviétique, amitié entre les peuples…  : nous eûmes des photos de ce voyage, qui se passa en partie en bateau (je crois qu’elle visita Saint Petersbourg, qui s’appelait alors Leningrad , la plus belle ville du monde, une Venise du nord), et elle ramena des disques de mélopées russes qui restèrent dans la famille et que j’écoutais en boucle tellement je trouvais ça beau. Bien sur, on ne leur fit pas visiter la Sibérie, ni aucun goulag, ni rien du tout … 🙂  eux non plus, ne voulaient rien voir… 

Je continue lentement mon exploration des lettres de Kafka à Milena, (lentement en ce moment. car j’ai un travail à terminer avant la fin de la première décade de juin, je suis donc ralentie en tout) et je regarde de près la langue tchèque, dont il me semble que je ne l’apprendrai jamais , trop compliquée ; de temps en temps Kafka écrit en tchèque à Milena, et il pose son propre nom dans la phrase , son propre nom, dont il semble qu’il puisse le décliner de plusieurs façons différentes (un peu comme, en russe, on a des terminaisons différentes de noms propres suivant que c’est un homme ou une femme) … 🙂 dans ses lettres, dont il semble que parfois il en écrive plus d’une par jour, (je ne sais pas comment il aurait géré une époque comme la notre, avec mails et téléphonie mobile—pourtant le téléphone existait, puisque il y a mention dans son journal, mais il ne semble pas qu’il téléphone à Milena, il lui envoie une flopée de lettres, des télégrammes, peut être des pneus, quand ils sont dans une ville à pneus, —-ou alors je m’imagine ça—mais il ne l’appelle jamais …  ), Milena est sa bouée, on dirait parfois, et il décrit souvent un univers de moyens de transports qui devient assez kafkaïen, justement, hihi … les trains, les horaires, les changements de lignes, les gares ici ou là, les hôtels, c’est assez rigolo … tout le temps, tout le temps, il est tout le temps en voyage, et quand il est à Prague, il ne pense qu’à voyager…  🙂 on s’y perd, mais c’est marrant, (en fait, je n’imaginais pas du tout Kafka sous ce jour-là , j’avais, avant de commencer à regarder ses écrits, une image complètement différente … 🙂 bonne surprise, néanmoins …j’ai lu un truc sur Internet où on parle à son sujet, de surréalisme, ben c’est vrai, on y est en plein … le surréalisme en littérature, voilà …c’est très rare parce que les surréalistes qui écrivaient dépotaient assez peu, en réalité, ils parlaient d’un autre monde, mais ne s’y aventuraient pas, ou guère, ne le cherchaient même pas … il y avait eux, et leurs comportements bourgeois , et les trucs qu’ils écrivaient, ou peignaient (qui sont intéressants quand même )… je pense à André Breton, par exemple, ou même à Aragon, du temps où il flirtait avec les surréalistes, ou d’autres, mais il n’y en a quasiment pas qui ait perdu la tête par immersion dans autre chose… toujours la différence entre ce qu’on raconte, ce qu’on écrit, et ce qu’on fait, et sa vie personnelle, pleine de fadaises…(prenez Picasso, qui n’était pas surréaliste, mais qui passe pour un grand génie, et qui se disait communiste : il aurait mieux fait de fermer sa g…  sur le sujet  🙂  —au fait, les féministes commencent (enfin ?) à s’attaquer à Picasso le grand génie —poil au zizi…— 🙂

    Mais Kafka, lui,  (révérence) , a bu la potion magique dès sa naissance.  Et ne s’est pas économisé, d’une manière complètement inédite, il y a de ça…  🙂  il tisse les fils d’une correspondance, (dommage de ne pas avoir les lettres de Milena, quand même),  je dirais même qu’il n’y a que ça qui l’intéresse, échafauder une correspondance, au moment où il écrit, (et je voudrais bien savoir quel était le degré de sa douleur physique, il y a des gens qui disent qu’il était hypocondriaque, mais quand même, il va mourir 2 ou 3 ans plus tard… il semble ne jamais dormir, ce qui est terrible—je suis sure que Breton tête de c… faisait toutes ses nuits, lui…— ), il a envie de s’en remettre à cet échange avec Milena,  et travaille du chapeau  là dessus …apparemment il est plus ou moins fiancé à une autre demoiselle, (qu’il n’appelle jamais par son prénom, Julie, mais qu’il appelle « la Jeune Fille  » et qu’il remet en quelque sorte entre les mains de Milena… ),   🙂 et j’ai l’impression qu’il cherche à complexifier tout ça, et que plus c’est embrouillé, plus ça lui convient, sans doute parce qu’il y a matière à littérature, ou alors peut être s’imagine t il que quelque chose de complètement incroyable va jaillir de tout cela … 🙂 …qu’en entrechoquant les relations, quelque chose d’inédit va se présenter … 🙂 

Un autre truc est qu’il ne semble pas s’intéresser à la musique, il ne semble pas sensible  à cet art-là, et même aux arts picturaux, à la peinture, la sculpture,  je n’ai rien vu passer encore, mais peut être que je me trompe, je n’ai pas lu grand chose finalement… non, il est entièrement dans les méandres de son esprit, qui est une cosmogonie à soi tout seul ( qui sont une cosmogonie à eux tout seuls ??? )  🙂   très étrange, tout cela, une vraie découverte . 

Et maintenant, un poème pour M. Poutine, (et le même pour moi) dont on aimerait qu’il commence à lâcher l’Ukraine, et tiens, le poème, ce sera pour demain, sur cet article-là…

EPIGRAMME CONTRE STALINE

Nous vivons sans sentir sous nos pieds le pays,

Nos paroles à 10 pas ne sont même plus ouïes ,

Et là où s’engage un début d’entretien —

Là on se rappelle le montagnard du Kremlin.

 

Ses gros doigts sont gras comme des vers ,

Ses mots comme des quintaux lourds sont précis.

Ses moustaches narguent comme des cafards ,

Et tout le haut de ses bottes luit. 

 

Une bande de chefs au cou grêle tourne autour de lui,

Et des services de ces ombres d’humains il se réjouit.

L’un siffle, l’autre miaule , un autre gémit,

Il n’y a que lui qui désigne et punit. 

 

Or, de décret en décret, comme des fers , il forge —

A qui au ventre, au front, à qui à l’oeil, au sourcil.

Pour lui, ce qui n’est pas une exécution, est une fête.

Ainsi comme elle est large la poitrine de l’ossète. 

Poème d’Ossip Mandelstam, —traduction d’Elizabeth Mouradian et serge Venturini


Hier, je suis tombée sur un exemplaire récent de l’Observateur, journal que mes parents lisaient assidument, mais que je n’ai pas ouvert, pour ma part depuis un moment, et je découvre un long article : « Littérature, le Grand bain ». : « Dans le sillage de Chantal Thomas, une nouvelle vague littéraire déferle en librairie. D’où vient la passion de Constance Debré , Colombe Schneck, Natalie Azoulai et tant d’autres pour la natation ? enquête ». 

Je lis l’article, illustré par une photo de Constance Debré de dos , qualifiée d ‘ « écrivaine et nageuse »  …Debré est tatouée sur les bras, ce qui me permettra de la reconnaitre si un jour je la rencontre dans une piscine, bien que cela semble peu probable, car nous n’avons absolument pas les mêmes horaires  🙂 … nageuse qui écrit des trucs, je suis moi aussi, mais je n’en tire aucun revenu … 🙂  occupation entièrement financée par moi même … Une photo de Chantal Thomas (dont je n’ai jamais rien lu), avec une citation « l’eau permet une ouverture à la libre association d’idées » …  et, en plus, en ce qui me concerne, mes rêves me reviennent pendant que je nage… c’est bizarre, toutes ces dames qui se mettent à associer l’écriture et la natation, et encore plus bizarre, je constate que des chevals se baladent aussi un peu partout dans la littérature, pas seulement chez Kafka , mais chez Enthoven, (que j’ai mentionné il y a 2 ou 3 jours) et aujourd’hui j’apprends que la reine d’Angleterre elle même, quand elle avait 7 ans et qu’on lui demandait ce qu’elle voulait faire plus tard, répondait « Cheval, je veux être cheval » … 🙂 …dans cet article, on a aussi une photo des 2 dames Schneck, (dont une qui a écrit « la tendresse du crawl » ) en maillot dans ce qui doit être une des piscines les plus anciennes (genre les Amiraux), au nord de Paris, il parait qu’elles ont écrit un guide des piscines parisiennes, mais en matant leur physique, je me dis qu’elles devraient plutôt s’inscrire à un club de natation, elles ont l’air de pratiquer ça en dilettantes molles, contrairement à Debré qui s’est fait quelques muscles dans le dos. L’article cite aussi plusieurs dames, Véronique Pittolo et son livre  » A la piscine avec Norbert » , Annie Leclerc et son  » Eloge de la nage » Déborah Levy « Sous l’eau », etc…(que des inconnues, hihi) ;  Dans « Souvenirs de la Marée basse », parait-il, Chantal Thomas a raconté comment sa mère Jackie a déployé son « crawl parfait  » dans le grand canal des jardins du Château de Versailles … « Crawl parfait »…euh euh, je demande à voir, quand même … profondeur du Grand Canal ???  🙂 dans son « Journal de nage » , Chantal Thomas, dit l’article, entrelace avec fluidité bains de mer et réflexions sur Casanova, Kafka —grand nageur— ou les estampes japonaises … 🙂 nous y voilà… mais je n’y suis, pour ma part, pas encore … 🙂  … toutes ces dames ont repris l’idée, natation + écriture,  et c’est encore mieux surement de faire de l’argent avec , mais je suis la seule qui tienne un blog non lucratif en écrivant autour de  mes séances de piscine … 🙂  et probablement la seule aussi qui ait assisté passionnément à des entrainements de natation d’équipes de compétition, et qui sait jusqu’où je nagerai… ?  🙂 Bref, maintenant tout le monde qui écrit, ou presque,  fait de la natation et plusieurs y vont à Cheval… 🙂 c’est tendance … 🙂 … 🙂  donc, au passage, j’apprends que Kafka serait un « Grand Nageur » … c’est vrai, il y a 2 ou 3 allusions à la piscine, dans son journal, mais je n’ai pas encore vraiment vu ça… qu’il nageait beaucoup, je veux dire  🙂  si, j’ai vu une photo avec Max Brod sur une plage, mais pas de Kafka dans une piscine, jusqu’ici … 

Avant de quitter Paris, j’avais retrouvé l’article de Libération d’il y a quelques années à propos des nageurs ukrainiens dont j’ai parlé, et le journaliste disait « qu’ils fendaient l’eau d’une droite pure » … 🙂 phrase complètement tarte, et à coté de la plaque … les nageurs ne sont pas des boxeurs, et en plus, phrase même pas poétique, écrite par un journaliste qui ne connais rien à la natation, mais bien sur peu importe… phrase qui rejoint le « Crawl parfait » sorti de la tête de Chantal Thomas,  cité plus haut … un petit livre d’images était paru, il y a quelques années « le goût du chlore » de je ne sais plus qui, qui était pas mal, le seul dans un océan d’âneries, et je me rappelle aussi ce film, sur des mecs qui deviennent nageurs de Synchro (comme certains mecs du Paris Aquatique , club Gay de bon niveau, qui sont les seuls à faire de la synchro à Paris, comme mecs, je veux dire) film complètement invraisemblable … 🙂 (que je n’ai pas vu, rien que de tomber dans les journaux sur les soi disant nageurs aux poitrails enveloppés, rien à faire, aucune envie de voir ça… pas plus qu’un autre film qui était surement très sympathique, mais tout aussi invraisemblable, à propos d’un type qui allait faire des championnats en Norvège ou en Suède alors qu’il nageait depuis 3 mois… ce genre …  🙂 oui, je sais,  ce sont comme des « licences poétiques », des « arguments  » de départ, qui peuvent donner de très beaux films, et la véracité du truc n’est pas la première préoccupation, mais quand c’est trop invraisemblable, ça gave, quand même…(bof bof) la base du sujet est hors sol…mais voilà, je ne sais pas pourquoi, mais les gens qui prétendent broder sur la natation, et méprisent complètement le corps du sujet, ou s’imaginent des trucs erronés (les années d’études et de nage pour arriver à faire un truc à peine correct, et encore faut il commencer très jeune, ou bien avoir pratiqué un autre sport assidument ) m’ennuient sérieusement, prenez n’importe quel sujet, mais pas la natation, svp, qui est une affaire sérieuse…          🙂  quand on regarde les soeurs Schneck en maillot, sur une photo , si sympathiques soient elles, on a envie de leur dire, OK, faites un guide des piscines parisiennes, ça en fera un de plus, mais n’oubliez pas de dire surtout que ce qui caractérise les piscines parisiennes, justement, c’est qu’on ne peut pas y nager, (pas assez nombreuses pour l’affluence) , sauf cas particuliers, et volonté farouche, même, et sauf si on est une « brasseuse gynéco », ou un « brasseur vertical »,  lents, donc, et re-donc,  rien à voir avec la natation, ne mélangez pas tout … 🙂 ce n’est pas de la natation, que vous faites, mais de la trempette … 🙂  donc « littérature  » (et j’imagine aussi la sorte de littérature »  de ces dames, une honnête resucée d’un guide pour que l’âme et le corps soient en harmonie, hein, ) et trempette,  ben il faut de tout pour faire un monde … bref, j’ai bien peur que leur littérature soit au niveau de leur façon de « nager »…

 montrez moi svp une excellente nageuse qui en plus écrirait des trucs qui déménagent  … 🙂  je brûle d’en connaitre une … Constance Debré dans une dizaine d’années, peut être …?  🙂 

 

 

 

 

 

Début de semaine , fin de mois, suite et fin

Mise en scène à coté de Beaubourg.   🙂 🙂  marionnette 

 

Je me suis arrachée de Paris, laissant mon Mari avec son tricot ,  et je suis au bord de la mer, pas loin d’une grande piscine de 50m où j’ai nagé today.  🙂 Bonjour bonjour!  🙂  … 

1h de natation, avec quasiment personne dans les lignes, quel plaisir ! tranquille ! juste une dame, qui m’a dit un mot sévère à un moment, quand je l’ai légèrement heurtée en dos , mais ça s’est arrêté là…  🙂 il fait très frais, alors qu’à Paris il faisait plutôt chaud, mais le temps a changé durant mon voyage, et les nuages sont arrivés en masse, avec le vent. Je regrette de n’avoir personne, (mais ça ne durera pas) avec qui admirer les nuages, aujourd’hui.  🙂 quelqu’un avec la même sensibilité… ce serait génial ! 

Dans le train, hier, au début j’étais assise en face d’une jeune femme, dont j’ai pensé tout de suite qu’elle devait être nonne, ou aspirante à la vie monastique , la manière dont elle était habillée, et son visage (normalement, je devrais essayer de la décrire de manière aussi surprenante que le fait F. Kafka dans ses cahiers, mais j’ai oublié tout ce que j’aurais pu écrire sur ce blog, j’aurais dû prendre des notes comme je le fais parfois  🙂 je me rappelle seulement qu’elle avait des yeux bleus laiteux, avec une forme en amande, très bien dessinés, un visage ovale et avenant, mais les cheveux juste tirés , un peu ternes,  avec une simple queue de cheval, la voix douce, et un corps de nonne , un peu lourd, très lourd, même pour dire la vérité, grande, ossue, avec des hanches très larges, sous un vêtement très couvrant uniforme et de couleur abricot rose passé, (j’ai cru au début que c’était une sorte de surplis) sans coquetterie : elle voyageait simplement avec un panier genre pique-nique, (petit pot de beurre, confiture et pain, avec une serviette ) , mais voilà, je me suis mis le doigt dans l’oeil, parce que c’était une étudiante en mathématique, et je crois bien qu’elle faisait des calculs algébriques sur son portable pendant le voyage. Moi, j’avais à la main les lettres de Kafka à son amie Milena, le fameux amour à distance, on veut tout savoir —  (j’ai laissé tout le reste à Paris, Mandelstam et le Journal de Kafka—il m’en reste un peu moins de la moitié à lire, j’ai laissé ça après une histoire troublante à propos de rats , cloués sur une planche en bois, et leurs petites pattes griffues ressemblent à des mains, —c’est vrai, c’est l’impression qu’on en a dans certaines circonstances similaires—lue juste après l’histoire de rat assommé que m’avait racontée mon ami,  coïncidence 🙂 , et je ne pouvais pas tout emmener avec moi, à cause du poids —et je vais devoir remplacer Mandelstam par d’autres poèmes pour M. Poutine, car cette foutue guerre en Ukraine continue—mais il y a beaucoup de livres ici— ) et j’ai discuté un peu avec cette jeune fille, elle n’avait jamais entendu parler des lettres à Milena, et elle ne lit que des livres de mathématique. Et elle ne va pas rentrer au Carmel (je pensais qu’elle allait descendre à une ville sur le trajet qui possède un Carmel, mais j’avais tout faux— j’étais vraiment contente à l’idée de discuter un peu avec une personne se destinant aux ordres, j’en ai un peu marre de la version moderne de la jeune fille actuelle , celle qu’on voit partout, quand ce ne sont pas les spécimens sans imagination  qui se collent un voile sur la tête et le cul )   🙂 je profite de cet article pour pester une fois encore à propos des nouveaux trains conçus par on ne sait qui, et qui sont vraiment conçus stupidement, sauf si la finalité est de nous assigner à résidence  : chaque wagon, en plus d’avoir un étage qu’on doit monter avec sa valise, comme dans les TGV), a des marches à monter et descendre à chaque bout… de sorte que si vous avez un bagage et voulez circuler à bord du train, par exemple pour trouver une meilleure place, c’est une marche vers l’enfer, obligés de monter et descendre continuellement de marches, en plus des cahots du train… en fait, c’est évident, ils ont conçu ça pour décourager les gens de circuler avec leurs valises ou leurs sacs. Non seulement tu dois prévoir ton voyage un mois à l’avance, sinon c’est 3 ou 4 fois plus cher, mais en plus, tu dois te mettre à la place réservée, et ne pas en bouger. je passe sous silence les modes de réservation de maintenant, et le fait qu’il n’y ait plus de boutique SNCF nulle part, et que les seuls endroits où on peut retirer un billet sont maintenant les grandes gares, avec de moins en moins de personnel, des horaires réduits, et d es queues monstrueuses. D’après ceux qui nous mènent comme un troupeau d’imbéciles, tout doit se faire sur Internet (et je n’ai toujours pas de moyen de paiement sur Internet), et je ne peux pas vous dire à quel point tout cela , de A jusqu’à Z, me gave, mais alors j’en reste pleine de rage. quel monde de cons ! retour immédiat au temps où quand tu voulais voyager en train, tu prenais un billet le jour même à un guichet (car la veille tu ne savais même pas que tu allais partir) où il y avait seulement une personne ou deux devant toi, car il y avait des préposés en suffisance, et ensuite tu t’asseyais où tu voulais, et voilà, simple, non ? ben c’est plus comme ça, ça fait ch ! monstrueusement ! grrr grrrr grrr ! monde de cons ! 

Mises à part ces considérations sur le monde d’aujourd’hui, je me plonge dans le monde d’hier , et dans les lettres à Milena, et je suis vraiment heureuse d’avoir fait la connaissance,  enfin de commencer à faire la connaissance de M. Kafka. J’en suis seulement au tout début du bouquin,  et dommage vraiment qu’on ne puisse lire celles de Milena à Kafka  🙂  au début, il l’appelle « Madame Milena »,  ( « Chère Madame Miléna », écrit-il)  et ça me rappelle quelqu’un qui persiste à me dire aussi « Comment allez-vous, Madame **** (mon prénom), au revoir, Madame ***  )    🙂  , mais très vite Kafka  change de braquet, et mêle son nom , Milena, à ce qu’il écrit, de sorte qu’on a l’impression qu’il l’a en permanence devant lui quand il lui écrit, et ça restitue une sorte de dialogue , même s’il manque un des protagonistes .  

Je me demande comment j’ai pu me passer de cette littérature pendant tant de temps … 🙂 c’est absolument et prodigieusement intéressant. Et ça éclaire l’existence. (et je ne ferai aucun effort pour écrire quelque chose de délicieusement poétique, ou qui ouvrirait des mondes, aujourd’hui,  je ne suis pas en compétition  … )

Voilà, rien d’autre à dire aujourd’hui, sinon qu’une excellente nouvelle est arrivée ce soir, et que je travaille aussi à une autre excellente chose, dont vous ne saurez rien pour le moment .  🙂 

La suite plus tard, et il y aura des poèmes pour M. Poutine, il faut VRAIMENT que cette guerre s’arrête, ça me donne des boutons . Ils commencent vaguement à parler de pourparlers, dans les 2 camps, ces jours-ci … Zelenski réclame des sommes extravagantes pour pourvoir gagner, et tout le monde s’étonne maintenant de ce que la Russie soit repartie à l’offensive sur une autre ville maintenant que Marioupol est écrasée, mais qui nous dira dans quel état sont les réserves d’armes de la Russie ? ils ne peuvent quand même pas tenir vitam aeternam, comme cela , non ? j’espère que non ! 

IL FAUT  NEGOCIER ! PAS ODESSA,  JAMAIS, Mais les provinces sécessionnistes qui ont déjà fait l’objet d’un traité non-respecté en 2014. Auto détermination, voilà, on doit commencer sur ces bases. Quelque chose me dit que Poutine est quand même en position précaire, et il faut de toute urgence envoyer des plénipotentiaires pour discuter à Moscou ! Et Mme Merkel, pourquoi ne pas y penser ? mission spéciale !

———————-

Bord de mer, 26, 27, 28 mai de l’an 2022 de notre ère.

———————–

2022, nous renvoie à 1922 : on sortait à peine de la guerre, bientôt Franz Kafka, l’un des esprits  les plus singuliers de notre temps allait mourir, et personne ne se doutait qu’une autre guerre allait débuter dans pas tellement longtemps, juste 20 ans après la fin de la dernière (ou de la première , si on préfère), qui serait aussi meurtrière, voire plus, avec une autre forme atroce et singulièrement repoussante, désespérante . C’est pourquoi les gens , qui peut être sentaient confusément que l’état de grâce n’allait pas durer, ne pensaient qu’à s’amuser, à vivre toutes sortes d’expériences, aidées par un  progrès technique qui prenait son essor et n’était pas encore l’aboutissement industriel avec ses magnificences et ses horreurs  que nous connaissons maintenant, Bien et Mal indissociés .

« entre les 2 guerres », et ce furent 20 années de haute intensité , qui ont vu fleurir toutes sortes de mutations sociétales, artistiques,  le charleston qu’on dansait partout, etc… jusqu’à ce qu’un couvercle de plomb s’abatte sur la fourmilière des humains insouciants qui jouissaient de la vie  et buvaient, avec les jupes qui raccourcissaient (les jupes raccourcissent et les seins jaillissent toujours après les guerres, pour les femmes, mais les hommes, eux, ne changent guère de costume …guère de différence , finalement entre le costume de Franz Kafka, au début du 20ème, celui qu’il porte sur quasiment toutes ses photos, et les costumes actuels, jusqu’à ce que le « casual » —et les baskets—et la mode avachie remplacent tous les costumes . Kafka a l’air engoncé, alors que les hommes de maintenant, en costume Berlutti, par exemple, semblent plus décontractés, mais , plus près de nous, Karl Lagerfeld, l’homme qui faisait la mode, qui était la Mode,  n’était il pas l’homme le plus engoncé dans ses costumes que l’on pouvait voir ? 

Tout ça pour vous informer de  que je n’ai pas grand chose à dire aujourd’hui, écoeurée que je suis par ce qui se passe en France,  dans la politique, dans les faits divers, dans ce qu’on raconte dans les médias,  qui ronronne doucement, tout le monde semble H.S….  et moi aussi …je suis échouée ici, juste CONTENTE de ne pas avoir de trottinettes de tous les cotés, voyez où on en est, pauvre de moi  !  🙂  🙁  et ailleurs c’est pareil, la guerre de nouveau, et les nouvelles du coté de Poutine ne sont pas excellentes, il joue au con, il ment, il manipule, et il a tout organisé pour la suite , c’est la résistible ascension d’Arturo Ui, il y a de ça (j’ai écouté une émission sur son enrichissement qui est MEGA, avec l’argent confié à des amis à lui, rien d’important n’est à son nom…  🙁 …il ne peut garder l’argent que s’il reste au pouvoir , sinon , s’il perd le pouvoir, ses copains oligarques le lui étoufferont en 2 coups de cuiller à pots…  l’idée c’est qu’il doit être à la tête de la Russie jusqu’à l’âge de 83 ans, il a tout organisé pour ça, et il pille le pays… bordel, qu’est ce qu’il veut faire de tout ce fric, s’il continue à tenir le pays d’une main de fer, (ce qui l’épuise et le rend malade) , sans pouvoir en profiter, il semble n’avoir pas assez d’imagination pour des ambitions disons plus fécondes, même un Elon Musk a l’air plus doté d’inventivité, à coté de Poutine…  

de plus , ayant commencé à regarder ce qui se trouve dans la bibliothèque ici, je ne vois pas un seul bouquin de poèmes ou d’écrits poétiques et allumés (mais je n’ai regardé qu’une petite fraction des centaines de bouquins, je continuerai plus tard). Je n’ai trouvé que quelques trucs intéressants, les « Fragments d’un Discours Amoureux », livre que je possède à Paris, où il est très abîmé, alors qu’ici il est presque neuf   🙂  : je ne l’ai pas ouvert depuis plusieurs années, mais je me rappelle que j’y trouvais du réconfort, à des époques successives  où je m’intéressais à des hommes après d’autres hommes , des hommes différents, mais avec lesquels tout se passait toujours plus ou moins de la même façon  🙂  avant mon Mari, bien sur ! 🙂   …ensuite, je trouve « J’irai Cracher sur Vos Tombes » de Boris Vian, et ça, ça me dit bien, je vais relire…  Ensuite nous avons. « Les Aventures de Nick Adams » de Hemingway, et ça me rappelle que j’ai laissé les  » Balades au Paradis » de Sam Shepard à Paris, avec pas mal de livres que j’avais envie de lire cet été. Et il y a aussi « L’Amérique » , de Kafka, quelque part ici… 🙂 

Mais heureusement, j’ai amené avec moi les lettres à Milena, dont je lis quelques pages chaque jour, mais je n’en suis qu’au début. Kafka écrit régulièrement quelques mots, quelques phrases en tchèque, il parsème ses lettres,  pour se rapprocher de Milena, sans doute, et ça a l’air intéressant et bizarre, comme langue …  (il y  a plus de mots en tchèque  que dans son « Journal », j’essaie de relier ces mots et ces phrases à des langues que je connais–j’en connais peu, que des langues européennes, et des bases de grec et de latin — , mais je n’aperçois que peu de concordances avec des trucs déjà connus, faut ue je regarde mieux, mais si ça se trouve le tchèque est une langue bizarre, aussi bizarre que le hongrois…  ) ;  🙂 

J’ai l’impression qu’il avait véritablement peur de la sexualité, si on peut dire ça comme ça, tout en ayant absolument besoin d’une présence féminine, mais seulement quelque part, pas trop près quand même   🙂 dans sa pensée est le lieu idéal … oui, besoin de penser à quelqu’un en l’idéalisant , comme nous tous sans doute . De loin, cela lui convenait mieux, semble t il, pas dans la même ville —il y a des phrases entières où il est question de voyages pour aller voir Milena, ou qu’elle vienne, avec des itinéraires , des trains, des express, des lignes qui s’ouvrent… 🙂  (des grèves même, ça ressemble au monde d’aujourd’hui), mais ça ne se fait pas souvent , de loin c’est plus magnifique, c’est plus pur, ça risque moins de se casser la gueule, ça maintient les illusions, même si ça a un coté frustrant (pour une personne « normale » 🙂 hihi , mais qui est normal, en ce bas monde, à part les légions de gens heureux qui nous passent tous les jours sous le nez en promenade, et qu’on envie véritablement tout en les regardant un peu de haut, il faut bien ? —je suis dans un endroit en ce moment où il y a beaucoup de gens , de familles, qui sont ensemble et qui ont l’air très normaux ).

 J’ai l’impression que Kafka n’était pas sur de lui, de son physique surtout, de son corps, par exemple je suis sure que c’était le genre de gars à se poser des questions angoissantes sur son haleine, sa maigreur, ce genre de choses, et si ses particularités physiques n’étaient pas de nature à incommoder la jeune fille en face. En plus, s’il crachait du sang… Tout en ayant desespérément besoin d’une stabilité émotionnelle, qui à l’époque, ne pouvait être conventionnellement trouvée sans doute que dans le mariage.Il y avait surement une pression de sa famille pour le mariage.  Dans son journal, il parle brièvement de ses désirs charnels, qui semblent, comme chez la quasi totalité des mecs, être trouvés de façon satisfaisante plus volontiers chez les personnes avec qui il n’y a aucune relation sentimentale (on baise mieux avec des filles qu’on n’aime pas… 🙂  et bien sur les prostituées… j’ai une théorie à ce sujet : on s’abandonne mieux quand on n’en a rien à foutre  de l’autre, ni de paraitre devant lui , et qu’il n’est qu’un sexe … sexe avec sexe, et oubliez le reste !  🙂  )…à ce propos, j’ai appris, en lisant des trucs ici ou là, que Max Brod se serait permis de caviarder un peu , voire de remanier , les cahiers du « Journal » de son ami Kafka , en expurgeant certaines parties un peu trop scabreuses de son avis…je ne sais pas si c’est exact ou pas, sans doute un peu, mais moi je voudrais TOUT lire, absolument tout. (c’est vrai que je trouvais que le Journal était assez discret sur la partie charnelle de la vie de Kafka, à part quelques timides allusions , il en avait forcément une, de vie charnelle , quelle que soit sa forme, et je pense qu’il écrivait ce journal d’une part comme un brouillon pour des débuts de textes, juste un document de travail, et d ‘autre part que ce journal n’avait pas vocation c’est vrai, pour Kafka, à être imprimé et connu du public…donc il a dû écrire des trucs encore plus intimes…  :-)… on se demande avec laquelle de ses fiancées (officielles) il a baisé : moi je pense que c’est plutôt avec la dernière, celle avec qui il voulait ouvrir un restaurant à Tel Aviv… avant de mourir… 🙂 , avec les autres on n’est pas très sur, d’autant plus qu’il les voyait quand même assez peu… mais bon, je ne suis pas kafkaiologue, même si je vais sans doute le devenir, car , à mon avis, et si la Fortune me prête vie, je vais tout lire, absolument tout… 🙂  🙂  🙂 

Kafka tutoie rapidement Milena, il lui demande instamment de lui dire « Tu » (il est parfois impérieux avec elle) et visiblement elle aussi le tutoie, et c’est une sorte d’intimité qui s’installe. On sent aussi la différence d’âge , qui n’échappe pas à F. Kafka qui la souligne (20 ans) : plusieurs allusions et à un moment il l’appelle « Mon petit enfant, mais mon petit enfant…  »  ce qui rend ces lettres vivantes, c’est sa manière de s’adresser à elle comme si c’était une conversation entre personnes présentes. Et cette histoire de judéité, non judéité…je n’avais jamais réalisé à quel point, entre les 2 guerres,  ces questions étaient prépondérantes dans les vies des gens , dans cette Europe centrale…les juifs d’Europe centrale ont été les premiers à mourir en masse ( ils ont disparu à 90 % à certains endroits, alors que par exemple en France, il y eut beaucoup moins de déportés). (quelques fois je me demande , si cette chose n’avait pas eu lieu, si les sciences, la médecine, la littérature, etc… n’auraient pas pris une dimension encore plus importante, si l’humanité n’aurait pas produit de choses plus intelligentes et grandioses, sans cette élimination de millions de gens… (et si on rajoute le communisme… ) mais peut être fallait il que ce soit comme cela, en tous cas, ça a été comme cela… Kafka    continue à parler de ses rêves, de son sommeil, de ses insomnies … je regrette vraiment de ne pas l’avoir connu dans la réalité, parce que l’insomnie est aussi la grande affaire de ma vie … 🙂  j’aurais pu lui indiquer certains « trucs » que j’ai eu le temps de mettre au point concernant ces sujets … 🙂  avec moins d’inventivité que Kafka cependant pour transformer l’insomnie en littérature (mais ça va venir, hihi) … 🙂  j’ai entendu ces jours-ci une écrivain, Marie Darrieusse(c)q, qui parlait de son insomnie … j’étais vraiment curieuse de ce qu’elle allait dire : parce qu’il y a plusieurs sortes d’insomnies , dont certaines sont sujettes à caution, pour le moins (les gens disent qu’ils ne dorment jamais, mais ça n’a pas l’air… ) là, rien qu’à voir la figure de Darrieussecq, on comprend que oui, elle ne raconte pas du flan… exactement comme chez moi quand je dormais mal, (ce qui m’arrive encore quelques fois mais beaucoup moins souvent, parce que j’ai pris ça en main, j’ai mis ça dans la ligne de mire, avant toute chose presque), et j’avais vraiment l’air égaré, et totalement épuisée, down, ça se voyait sur ma tête, avec ne plus des problèmes satellites, (dont je n’ai jamais trouvé trace chez qui que ce soit d’autre), pas seulement ne pas , ou mal, dormir…  par contre chez Kafka, on ne voit pas —je ne vois pas—sur les photos traces de ses insomnies et de sa maladie … quand il écrit ces lettres à Milena, c’est peu de temps avant sa mort, il a déjà 38 ans, et va mourir à 40 ou 42, et il dit à un moment qu’il a maintenant le même visage qu’à 6 ans, à part les cheveux qui grisonnent… et effectivement , sur les photos , c’est le même visage … 🙂 alors comment pouvait il être aussi malade et que cela ne se voie pas sur son visage ?  🙂 grand expectative… 🙂 

Je crois que je suis en train de rêver de Kafka, parfois, depuis que je lis les pages qu’il a écrites,  sans m’en rappeler au réveil, parce que, quand je nage, des bribes de rêves me reviennent … je serais incapable de me rappeler de quoi exactement, quand je refais surface après le sommeil, juste des fragments  … 

Séance de natation dans une piscine de 50m, les leçons ont repris: il y a un MNS qui porte les cheveux très longs, et qui est un beau jeune homme (normalement il a un catogan, mais aujourd’hui, c’était la coiffure à la Louis XIV—au fait, je ne vous ai pas dit, mais à Paris, avant d épartir, j’ai fait une visite dans la salle de rédaction d’un journal, et ce n’était pas Libé—et tous les journaliste (que des mecs) étaient jeunes et portaient les cheveux longs … 🙂 très étonnant… 🙂 journal de droite, mais je ne vous en dis pas plus … 🙂

 : une toute petite fille  le  regardait (le maitre nageur) avec une sorte d’adoration, je ne voyais que son visage levé vers lui les yeux équarquillés ,pendant qu’il lui expliquait un truc,  il sait bien s ‘y prendre avec les enfants, elle était toute petite,  gentille , jolie, une miniature de petite femme, peut être 5 ans …ou 6 après tout… un truc, ici, c’est qu’il y a pas mal de gens niveau classe supérieure, c’est assez particulier, ça ressemble un peu à un quartier du 16ème arrondissement, et ça me convient assez (bien élevés), et les gosses, particulièrement les petites filles, sont vraiment mignons… adorables … si jamais il y a des possibilités de renaître, j’aimerais assez que ce soit dans une famille de ce genre … 🙂 les gosses ont l’air heureux, ici… même les gosses des gens qui vivent toute l’année… j’ai revu la famille moldave , les 2 filles ont un peu grandi, et ce sont des jolies ados blondes . La famille a acheté une de ces voiturettes sans permis au fils (qui est l’ainé), et je l’ai aperçu hier ou avant hier qui dévalait la route, pied au plancher… je l’ai dit à ses soeurs aujourd’hui « Il roule trop vite, s’il a un accident, sa voiturette sera pliée en 2 en un rien de temps » et savez vous ce que la petite m’a répondu ? « il a déjà eu un accident, mais il n’a rien eu, lui » … 🙂  elle doit penser qu’un ange plane sur son frère … 🙂

Et pour terminer, un poème pour M. Poutine, que je supplie de mettre fin à cette boucherie en Ukraine, de même que je supplie M. Zelenski  de s’arranger pour entamer des négociations avec le fou.(poèmes trouvés sur Internet, car j’ai laissé le livre des poèmes d’Ossip Mandelstam à Paris)

                                                            SILENTIUM

Elle n’est pas encore née,

Elle est musique et verbe ensemble,

Et de toutes chose vivante

La liaison inviolée.

 

Mer, seins calmes qui se soulèvent

Dans la folle clarté du jour…

Le lilas pâle des embruns

Dans un vase d’azur et d’encre.

 

Que sur mes lèvres recommence

Le mutisme des origines

Comme une note cristalline

Et qui est pure de naissance. 

 

Demeure écume, Anadyomène, 

Verbe, à musique sois rendu.

Au principe de vie fondu

O coeur, la pudeur te retienne…

 

Et un poème pour moi :

 

                           LE TENNIS

Parmi les villas pataudes

Un orgue de barbarie

Titube, et la balle saute

Seule, appas plein de magie. 

Fin de semaine (suite et fin)

 C’était lors d’une sorte de manifestation (avec des stands, c’était peut être sur la place des Innocents , il y a toujours des rassemblements à cet endroit ) contre ce qui se passe et je ne sais même plus où, je pense peut être en Iran, mais ça pourrait être dans n’importe laquelle de ces dictatures immondes de par le monde,  et j’imagine  les espoirs des personnes qui produisent ces photos, de proches tués , et combien leurs efforts sont vains, ces régimes restent en place , hélas.

 

Hier, je me suis fait avoir par la météo , qui annonçait 25° et du soleil, je suis donc sortie aussi peu habillée que la veille, où il faisait plus de 30° et tout le monde parlait de températures extraordinaires, les plus hautes pour un mois de mai, et on s’était habituée, voilà, presque juin, et quelques temps après, alors que je déambulais, crapahutais plutôt, dans la ville, voilà un vent aigre et froid qui se ramène, méchant carrément, revanchard, qui rigolait (jaune)  tout seul , rien que pour enquiquiner les passants, (je n’étais pas la seule à être décontenancée, je voyais des gens ramener des pans de chemise sur eux) ) chûte de température , et moi je me mets à grelotter, surtout que je sortais de la piscine avec les cheveux mouillés, et je n’avais que mon short et une chemise légère , à manches courtes… heureusement, mon Cheval me signala que j’avais un journal dans mon sac,  et je dis  « Journal, c’est le moment de me réchauffer, pour une fois, s’il te plait, steuplait, pour une fois !  !  » 🙂 et je plaçai le journal tout entier sur ma poitrine, sous ma chemise, et effectivement cela me réchauffa pas mal, le temps d’arriver chez moi.  C’est un vieux truc des skieurs, que nous pratiquions parfois, dans la Vallée Heureuse, quand il se mettait à faire très froid, sur les pistes de ski, et qu’il nous manquait un pull ou deux… 🙂 vous placez un journal, ou même simplement une ou deux feuilles de cette feuille de chou ,  entre votre chemise et la peau, et ça réchauffe d’une manière incroyable, quand on n’a pas autre chose: le journal est de la fibre de bois, en principe, et ça protège. Coupe vent et tout… 🙂 

Et ensuite, va savoir pourquoi,  je me suis demandé si je ne devrais pas faire un appel à mes lecteurs, ça m’est venu d’un coup, que s’il y avait un ou des lecteurs qui ne me voudraient pas de bien, je parle en toute hypothèse, et je parle de lecteurs que je connaitrais déjà, ou que j’aurais croisés en vrai, dans ma vie , à un moment ou un autre, —notamment à la piscine, mais pas que— eh bien il vaudrait mieux qu’ils ne lisent pas mon blog… et quand je dis « qui ne me voudraient pas de bien », je parle au sens où on dit, en Italie  » Ti voglio bene »  … (pour quelqu’un qui vous veut du bien) eh bien, s’il y a des lecteurs qui ne me veulent pas de bien,  quelles que soient leurs raisons, que je respecte , il vaut mieux qu’ils ne lisent pas mon blog… 🙂 c’est étrange que j’aie pensé cela, car en principe on se fiche de qui lit ou ne lit pas ce qu’on écrit. mais voilà.   🙂 

Et de quoi furent faits ces derniers jours ? un petit fond de tristesse, avec un éphéméride en arrière plan, mais qu’y puis-je ? et la sensation , à un  moment, en passant du coté de la rue Mallebranche, pour aller vers le Luxembourg, que j’étais en 1930, et pas du tout en 2022,(je me suis dit, je vais noter ça dans mon blog) ,  sensation fugitive d’une minute environ,  (je me demande si ça n’avait pas à voir avec un tableau d’un peintre d’entre les 2 guerres, qui peignait des rues de Paris tranquilles avec un rayon de soleil, et un coté à l’ombre, maintenant quand j’y pense, parce que c’était ça, l’angle de la rue + le bout de soleil qui trainait, et juste une personne à part moi) ,  juste le temps de passer et de rejoindre la grande artère  pleine de véhicules, qui débouche sur le carrefour avec le célèbre jardin au fond;

et j’ai noté , comme j’habite le Quartier Latin, qu’il y a vraiment beaucoup beaucoup de librairies, et qu’elles sont pleines de gens, que les gens s’intéressent, et je vois des jeunes filles qui feuillètent des ouvrages de toutes sortes, et c’est très réconfortant, et moi même je deviens un peu moins crétine sur le sujet et maintenant je vois la littérature comme un soleil avec plein de nuances . Je m’intéresse à des livres dont je n’ai jamais entendu parler, et je m’émerveille de la diversité  des parutions  🙂  incroyable, le nombre de bouquins écrits sur des trucs inattendus, dont on se demande si les personnes intéressées se comptent sur les doigts d’une main …j’ai même vu, l’autre jour, dans une petite librairie près de chez moi, située dans une rue où il y a au moins 3 magasins du « Vieux Campeur » , 2 ouvrages de quelqu’un que je connaissais, qui était le fiancé d’une amie à moi, et qui est mort prématurément, et je ne savais même pas qu’il écrivait  des bouquins, comme ça … 🙂  …avec des titres … on se demande … 🙂 c’est assez merveilleux, finalement  … 

Et bien sur, des séances de natation, l’invention de la piscine et du perfectionnement de l’art de se mouvoir dans l’eau sont vraiment du coté du cheminement positif de l’humanité… aujourd’hui, je suis allée dans une autre piscine que Berlioux, où quelqu’un m’a raconté toutes sortes d’histoires , donc celle du rat qu’il a tué récemment : je vous la raconte : cette personne habite en banlieue, dans le 94 : dans une petite maison près de la Marne , avec un jardin qui descend vers l’eau . Il y a toutes sortes de bêtes dans le coin, bien que ce soit très habité, des renards, des ragondins, des furets, des écureuils, des insectes… dernièrement un gros rat (il m’a montré les dimensions , et j’ai dit « es tu sur que ce n’était pas un mulot? » « pas du tout, les mulots sont tout petits, celui là était énorme, et c’était un rat ») avait élu domicile chez lui, dans sa cuisine : le rat ne voulait pas partir ; il se plaisait là, pas loin de la poubelle à compost, avec rien que des restes de bon bio, de l’avocat, des trucs … et mon copain ouvrait la porte de la cuisine, puis essayait de le déloger avec un bâton, pour qu’il se tire à l’extérieur, mais rien à faire, le rat changeait de place, mais restait à l’intérieur, et pouvait  se faire menaçant , l’attaquant en lui filant entre les jambes pendant qu’il maniait son bâton, et impossible de le mettre dehors. Du coup mon ami a eu une idée : il est descendu à la cave où se trouvait une bouteille d’un excellent rhum (fournie par l’un de ses amis planteur en outre-mer , ou ami de planteur d’outre-mer ) 🙂 et il a placé ce rhum dans un de ces flacons qu’on utilise pour pulvériser des trucs sur les rosiers, etc… (ces petits flacons de toutes les couleurs qu’on remplit avec ce qu’on veut);  lorsque le flacon a été rempli, il a placé un tube diffuseur bien long (il y a des tailles différentes ) sur l’embout et a balancé ça de loin sur le rat qui le regardait d’un oeil alerte … 🙂 il a balancé tout le flacon… et voilà le rat qui est devenu complètement schlass  🙂  ivre mort, quoi (ça c’est l’interprétation de mon ami) … le rat s’est trainé sur la pelouse dehors, péniblement, et il était saoul, oui, complètement ivre … 🙂 et là (c’est la partie la plus horrible, âmes sensibles passez le paragraphe), mon copain lui a refilé un bon coup de balai sur la tête et l’a tué …ensuite il a pris le cadavre du rat et l’a transporté plus loin, en lisière d’un bâtiment vide depuis plusieurs années, et l’a mis là, sur un tas de feuilles, se disant que la nature allait se charger de l’éliminer … et effectivement, il est repassé le lendemain, le rat avait disparu… sans doute bouffé par plus gros que lui, un renard par exemple, ou bien dépecé par des colonies de fourmis …  🙂  la nature retourne à la nature , m’a t il dit … 🙂 

Et je suis contente aussi de l’avoir vu, car j’avais une interrogation à propos de quelque chose, et bien sur, il avait la réponse, la bonne direction… il connait plein de trucs, notamment qui touchent à la natation , et autour… mieux que beaucoup… 

Reste que tout le monde croyait , la semaine dernière, que c’était arrivé, que l’Ours russe se cassait la figure et se faisait mettre minable par les ukrainiens, mais là, l’offensive russe se fait vraiment sentir, et c’est reparti, la Russie ne recule plus, et tout cela me fait suer, ça ne m’est pas du tout indifférent, certes, c’est présenté comme un spectacle, mais pour ma part ça me pourrit la vie , au moins en partie, ça participe à une atmosphère que je trouve délétère. Donc je retranscris encore, en fin d ‘article,  un poème pour M. Poutine, en espérant que cette horreur va se terminer bientôt. J’ai vu un article dans Paris Match, sur la 2ème femme de M. Poutine, et il ya avait 2 ou 3 photos , où on voit Poutine à coté de la jeune femme, et franchement , ce n’est pas du tout le même Poutine que ce qu’on voit en général , le Poutine amoureux a l’air un peu moins inhumain … 🙂  il y a une sorte de lueur qui transparait… comme quand un ours voit un pot de miel, j’imagine…  🙂 il parait que la dame, qui a été dotée de propriétés en nombre, n’a vu aucun de ses avoirs saisis, on craint parait il la réaction de M. Poutine si on s ‘en prend à sa chérie… c’est quoi, ces conneries ? je croyais qu’on allait saisir toutes les propriétés des oligarques et des proches ? si c’est pour épargner les plus proches, la famille, autant ne rien faire…

et… elle est super jolie, la femme de M. Poutine, (mais elle était plus jolie adolescente, une vraie beauté russe, entre sa mère et sa soeur, très belles également), elle est super jolie, (il parait qu’elle a plusieurs moutards avec Poutine)…ok ok… mais c’est quoi, ça, Madame ? vous êtes la préférée de M. Poutine, et vous ne vous mêlez pas d’arrêter la guerre , au moins essayer ?  … faites attention, vous pourriez finir par ressembler à Mme Imelda Marcos, ou à quelque autre célèbre garce épouse de dictateur , on en a vu des flopées depuis la nuit des temps …  

Et sinon … et sinon, je continue à lire le journal de Kafka , passionnant,  et j’ai trouvé aujourd’hui  sur un banc un n°du magazine « Geo » , qui date des années 90, sur Prague :  🙂 

Bientôt la suite … allo allo, ne quittez pas !  🙂 

La suite today : encore nagé dans une autre piscine que Berlioux, mais demain j’y retourne. un copain m’a fait marrer, c’est toujours comme ça avec lui.   🙂  les gens se retournent et se demandent ce qui se passe  🙂 

Et alors hier soir, en retrouvant le petit Franz Kafka (dont, après la lecture de son journal déjà jusqu’à la page …la page … voyons, 353,  je commence l’année 1914 ,  et je commence à voir un peu la silhouette et les contours du jeune Kafka, que je commence à trouver très sympathique ; je pense que si j’avais vécu à Prague à la même époque que lui, malgré ma famille omniprésente sans doute et mes jupes longues de début du 20ème siècle, je ne serais pas tombée amoureuse de lui, non, (il n’est physiquement pas mon genre) mais j’aurais surement voulu devenir son amie, à ceci près qu’il avait quand même l’air un poil misogyne, (j’ai vu passer un paragraphe dans le journal… )  🙂 mais bon, je l’aurais prié de me considérer comme un garçon, après tout, j’aurais fumé la pipe et jeté les chichis au moulin.Et j’aurais tenu la littérature pour la chose la plus intéressante du monde. 

et la chose que j’ai trouvé étonnante, hier, c’est que d’abord je tombe sur la page…voyons voyons…(j’ai corné), la page 345 : (je précise que, souvent, en lisant ce journal, on ne sait pas trop si F.Kafka est dans un rêve—un rêve de sommeil—, qu’il nous raconte, ou dans la pure réalité , ses sorties, ses amis, ses lectures, sa famille, son mal physique, l’usine, le bureau, ses insomnies, ou alors il passe de l’un à l’autre, ou alors il rêve éveillé, c’est assez ambigu des fois, mais bien sur peu importe ). 

« C’est par un après midi d’automne que le cheval blanc apparut pour la première fois à A., dans une grande rue peu fréquentée . Il sortit du couloir d’une maison…  » ….(et ensuite on a un paragraphe sur ce que fait ce cheval, qui semble autonome, et aller quelque part, sans personne pour le diriger, etc …jusqu’à ce qu’un agent de police , quelques temps après, arrive à l’arrêter par la bride. )

et ensuite :

« cela a du sens, mais c’est faible, le sang coule en filet mince, trop loin du coeur. J’ai encore de jolies scènes en tête, et cependant je m’arrête. Le cheval blanc m’est apparu pour la première fois hier avant de m’endormir. J’ai l’impression qu’il est d’abord sorti de ma tête à un moment tournée contre le mur, qu’il a sauté au bas du lit par dessus mon corps et s’est perdu ensuite. Ce dernier point n’est malheureusement pas réfuté par ce que je dis au début. » 

(entre parenthèses, ce sont les mots du journal, traduit par Marthe Robert) . 

c’est marrant pour moi, de lire ça, parce que je parle toujours de mon Cheval, et ce Cheval, le mien, m’est apparu aussi un jour, je me rappelle très bien (c’est une création imaginaire, et je pourrais l’abandonner du jour au lendemain) , alors que j’écrivais des conneries sur un site de nageurs du public, un soir, peu avant d’ailleurs que je décide de ne plus participer à ce site, en écrivant je ne sais plus quoi, une pensée a jailli ,s’est imposée je pourrais même dire sincèrement, comme quelque chose de furieusement important, création  que j’ai trouvée excellente sur le moment , comme quoi j’avais un cheval, voilà, et qui m’accompagnait dans mes séances de natation, mais il ne nageait pas. et voilà. 

ensuite je me suis dit, comme ça, mais sans que cela ait trop d’importance, que ça pouvait être un Cheval blanc (la majuscule à Cheval n’est apparue que plus tard ), parce que je passais pour ainsi dire ma vie sur le Pont Neuf, et que s’y trouve le cheval d’Henri IV, en statue, Chevalette que courtisait mon PD de Cheval, et cette plaisanterie récurrente à l’école (remplie de petits crétins qui sortaient toujours les mêmes trucs) : « de quelle couleur est le cheval blanc d’Henri IV » à laquelle je repense parfois … ) 

Et, avant la page 345, (du Journal de Kafka)  j’étais passée par la page 341, où j’avais déjà noté quelque chose qui m’intéressait, il s’agissait des 5 chevaux de M. de Grusenhof (à ne pas confondre sans doute avec un noble, M. de Grusenau, qui a un cocher que personne d’autre ne pourrait supporter , à la page 343), et les 5 chevaux, Ramos, Grasaffe, Tournemento, Rosina et Brabant, à un moment se lèvent dans l’étable, (l’écurie, plutôt, non ?) alors que les 2 palefreniers dorment sur le dos dans la paille;

… » Les mouches montaient et descendaient au dessus de leur bouche ouverte, il n’y avait pas d’obstacle. Grasaffe  se plaça de façon à avoir les deux hommes sous lui, et tout en observant leur visage, se tint prêt à leur envoyer un coup de sabot au moindre geste qui signalerait leur réveil. Pendant ce temps les quatre autres quittèrent l’étable l’un après l’autre; en deux bonds légers, Grasaffe les suivit » 

 et j’ai trouvé hier encore un hebdomadaire de la semaine dernière, avec un petit article intéressant à propos de ce que j’avais vu déjà en vitrine des libraires , une nouvelle édition des « Journaux et lettres » de Kafka, de 1897 à 1924, avec une nouvelle traduction, et l’article est intitulé  » Après-midi piscine »,  et fait référence à l’été 1914 où Kafka note dans son journal  « L’Allemagne a déclaré la guerre à la Russie. Après-midi piscine  » (mais je n’en suis pas encore là)…   avec un parallèle avec ce qui se passe en ce moment en Ukraine … l’auteur de l’article se demande si nous ne vivons pas dans une semblable indifférence aujourd’hui  » La Russie brûle l’Ukraine, après-midi hamac » … etc … oui, c’est bien ça… dans cet article, il est question aussi de la traduction , la nouvelle traduction dit , (au lieu de « après midi piscine « ) , « après midi école de natation « …je ne connais pas le terme allemand original,  mais personnellement, je préfère « piscine » à « école de natation » … ce serait quand même intéressant de savoir quel est le terme exact que Kafka a employé … 🙂 ..;ensuite je retrouve , dans cet article, un des célèbres « Aphorismes de Zürau », de Kafka (c’est la première fois que j’en entends parler, je les trouverai sans doute au fil de ma lecture), et l’un d’eux, cité dans cet article,  me rappelle quelque chose :   » Dans le duel qui t’oppose au monde, fais-toi le second du monde » (ancienne traduction, parait il « seconde le monde » , que je préfère moi aussi )… j’avais vu ça il y a longtemps, chez quelqu’un d’autre, sous un forme un peu différente ,  qui donnait une alternative un peu plus en faveur du monde, si on peut dire… 🙂 et j’y avais souvent pensé, et y pense encore , et d ‘y penser, j’avais réussi à changer des trucs en moi » …  🙂 

Reste que cette parution est dans la Pléiade, et je déteste lire des trucs dans la Pléiade, mieux que ça, je n’y arrive pas …  🙂 j’ai quelques bouquins de la Pléiade, chez moi, offerts par quelqu’un que j’aimais bien, il y a fort longtemps, mais je n’arrive pas à les lire , il faudrait peut être que je m’habitue. (je me rappelle quand même avoir éprouvé du plaisir à lire Gérard Le Narval—euh… Gérard  de Nerval  lol—   🙂 dans cette édition, à un moment) .  le Journal de Kafka, que j’ai acheté il y a quelques jours, (éd. Grasset) me convient très bien, bon format, bonne impression, caractères à la bonne dimension, bonne tenue en main , etc…et j’ai acheté aussi en même temps les « Lettres à Milena » éditions « Nous » , traduit par Robert Kahn, mais je n’ai pas encore commencé … 🙂 

🙂  …… un triangle ? ……………. 🙂 Bermudes ? 🙂 

Et maintenant, suite au redoublement des activités russes en Ukraine, qui me font réellement mal au coeur, mais me font apprécier aussi le calme où je vis, au milieu des tempêtes du monde, voici un poème de Ossip Mandelstam, pour vous, M. Poutine : 

La flamme réduit en poussière

Ma vie racornie,

Je ne chante plus la pierre,

Mais le bois maintenant ,

 

Le bois rude et léger.

Ils ont les mêmes veines,

La rame du pêcheur 

Et le coeur du chêne.

 

Enfoncez encore les pieux, 

Faites sonner, marteaux, ce paradis de bois

Où les choses pèsent si peu.

(1914) 

 

Et un poème pour moi (et pour Kafka) 🙂 :

 

Nuit sans sommeil, Homère. Voilures étarquées.

j’ai lu jusqu’à moitié le catalogue des vaisseaux :

cette longue nichée, cette volée de grues

qui  sur l’Hellade un jour s’est déployée.

 

Triangle migrateur visant des rives neuves 

— la tête de tes rois dans l’écume divine —

où courent tes vaisseaux  ? et si ce n’est Hélène ,

qui vous appelle à Troie, ô guerriers achéens ?

 

Homère et l’océan, tout est mû par l’amour .

Moi, qui dois-je écouter ?  Homère ici se tait

et voici que la mer, ténébreuse, oratoire, 

déferle pesamment à mon chevêt .

(1915) 

(Mandelstam et Kafka, contemporains …) 

 

 

 

 

 

De. Lundi. à. Jeudi

exposition de couteaux je ne sais où, c’est comme un tableau cubiste

Mon blog a eu plus de 3.090 pages vues aujourd’hui, c’est le record depuis le début…je me demande vraiment quels sont mes lecteurs , d’où ils viennent, qui ils sont, je n’en connais qu’une petite dizaine … 🙂 

Trop chaud, trop chaud, les canicules de mai et juin sont les plus redoutables, car le soleil tape en synergie avec la durée de la lumière. Il fait jour très tard, et personne n’a envie de rentrer chez soi, on préfère rester dans la rue, et j’ai encore vu un toutou qu’une trottinette avait défoncé, et depuis, dès qu’il voit un de ces engins sur le trottoir, m’a dit sa maitresse, il hurle à la mort, c’est à dire qu’il passe une partie de son temps de promenade à se révolter … tout comme moi, d’ailleurs, qui ai juste envie d’avoir un flingue avec moi, et qui dégaine ma voix de marchande de poisson … 🙂 quand un de ces nardscons fait n’importe quoi, c’est à dire que ça arrive tout le temps… je ne comprends pas comment les associations de piétons n’attaquent pas les Pouvoirs publics devant les tribunaux en les faisant cracher un maximum pour la non gestion des engins à roulettes qui font n’importe quoi sur les trottoirs… mais passons, je vais devenir cinglée avec ça… en plus des touristes béats qui sont de nouveau partout maintenant, fonche… de nouveau on voit des publicités « Offrez vous une ESCAPADE à…  » escapade, ça veut dire un week end… pour quelle raison on nous bassine avec les économies d’énergie, et la pauvre planète, et en même temps tu vas en avion passer 3 jours à 3000 kms , en mettant ton empreinte carbone là où personne ne va la chercher…

Bon, ça me gave, tout ça, cette connerie ambiante, et dieu sait qu’il n’y a pas que ça… la nana qu’on avait déjà eue comme ministre, tu parles d’une nouveauté, désignée premier ministre, et quelle est la première chose qu’elle dit ? qu’il faudra dire  » Madame la Première Ministre » et non « Madame le Premier Ministre « … c’est à dire qu’elle est complètement noc, exactement le même genre que Maqueron, et pas de prozac, jack ! et son couplet sur les petites filles qui doivent comprendre avec cet exemple que …les femmes… je m’en balec… comme disent les vulgaires issus de la diversité … depuis quelques jours on voit et on entend Mme Cresson, l’autre premier ministre qu’on a eu, il y a des plombes, et franchement,  elle apporte un air neuf… 🙂 une socialiste comme on les faisait autrefois, et dommage qu’on n’en ait plus guère des comme ça… (j’aime bien Mme Cresson).

Bon, passons …je vais faire une prophétie , cependant, je suis dans un bon jour :  🙂 ils nous ont dit de lâcher le masque partout maintenant, y compris dans les transports en commun : je suis sure que cet automne, et peut être même avant, il va y avoir une flambée de cas de Covid (tout le monde a compris maintenant qu’on peut attraper le Covid plusieurs fois, même en étant vacciné … ) 🙂 et ces salauds-là vont repartir pour un nouveau serrage de vis … et le fait de laisser tomber le masque dans les transports en commun va participer à cette nouvelle dynamique d’épidémie —je suis sure que ce qu’ils veulent, quelque part, c’est nous mettre en carte, et nous museler… d’ailleurs on entend maintenant de plus en plus de clips à propos de la « 2ème dose de rappel », procédé sémantique(est ce bon vocable ??  hihi)  honteux pour qualifier une 4ème dose de vaccin… ce sont des petits trucs comme ça qui font que je ne peux pas les voir en peinture, ces politiques, je trouve ces manières de faire méprisantes, et à politiques nuls comme ces gens-là, correspond, hélas, le peuple de veaux que nous sommes, qui avale tout comme une rainette gobe un truc qui lui passe devant, pas tous heureusement, mais trop d’entre nous… beuh ! 

En plus, Mme Borne est une « femme de gauche »… non ? elle sera , cela dit, la voix de son maitre, rien de plus, tout comme Castrex le faux débonnaire… je croyais que c’était Marine Le Pen qui était arrivée en second ? pourquoi qu’il prend pas, M. Maqueron,  une premier ministre de droite, du coup ? 

Comme ces derniers jours, j’ai nagé à Berlioux, mais je pense aller ailleurs demain. Plus il fait chaud dehors, , plus il y a du monde dans la piscine, et plus il y a des trucs pas terribles qui flottent entre 2 eaux ou s’amoncellent dans le fond du bassin. 

Passons aux choses sérieuses, les rencontres d’abord : les ukrainiens sont dans la place ! 🙂 4 jeunes gens, 3 garçons et une fille, dans le jardin des Halles ; le jardin des Halles, rempli de clochards du monde entier, avec les poubelles qui débordent, et le gazon sur les pelouses qui viennent de s’ouvrir à tous est déjà pelé et jauni… les ascenseurs puent, et sont en panne, mais l’église en face , la Sainte Moustache, comme je l’appelle (Saint Eustache), continue son travail d’aide aux paumés de partout, ils sont vraiment bien dans cette église, je trouve…  mais bon, malgré ça, il fait beau, du soleil, de la chaleur , tout juste un peu moite, comment plein été,  : Deux des jeunes gens jouaient aux échecs , avec un petit jeu portable, assis sur les murets, et ce qui est étonnant, c’est qu’ils jouaient à la pendule (avec un capital temps de 10 mns chacun) , parce que non seulement dans le jardin des Halles on ne voit jamais jouer aux échecs (c’est pourtant l’endroit idéal pour ça), mais à la pendule en plus… 🙂 ils parlaient russe, et c’était  des ukrainiens, et il y avait avec les deux  un garçon très beau avec une fille très jolie aussi, qui se penchait sur son petit ami assis pour lui faire des trucs dans les cheveux (blonds) , lui attraper la tête, elle avait l’air de l’adorer , et elle était moldave , et lui ukrainien … sympathiques, ces gens de l’est … attitude complètement différente des « mineurs non accompagnés » africains qui sont aussi partout aux Halles, dont on peut avoir un peu pitié, parce qu’ils ont vraiment l’air paumé, c’est à dire centrés sur eux mêmes, pas ouverts du tout, leur groupe , et complètement disjonctés par rapport à ce qui les entoure … qu’ils ne voient pas… j’aimerais les voir jouer aux échecs, ceux-là, par exemple, mais il semble qu’ils ne sachent rien faire de ce genre, juste scotchés à leurs portables . les ukrainiens /moldaves dégagent des bons trucs … 🙂 il y avait Cohn Bendit qui disait, il y a quelques heures (en fait il déplorait, ça fait bien de sa part, il est dans son rôle)que les européens accueillent si bien les ukrainiens, alors que les africains, ben, c’était une autre paire de manches…  :-)… et qu’il faut changer ça, dit-il !  je voudrais lui demander : ah bon, et qu’est ce qu’on fait quoi alors ? on va « changer » ce qui est dans la tête des gens ? même la personne la mieux disposée est frappée par la différence entre les migrants ukrainiens, et les migrants africains, si bien disposée qu’on soit … c’est juste que ça se passe en un quart de seconde, tu as de la sympathie ou pas, et tu n’as pas envie de te forcer … non, vraiment pas envie de me forcer… je l’assume… mais le plus important, quand Cohn Bendit nous raconte ça, (il doit médiatiquement se montrer à la hauteur de ses choix politiques, de gauche, etc … alors que depuis longtemps…bah… ) ce n’est pas toutes ces bonnes pensées, comme ça, qu’ils ont tous, mais moi je voudrais savoir comment ces gens-là vivent cette générosité au quotidien … déjà ce que je sais de la vie de C. Bendit ne m’incite absolument pas à le suivre sur quoi que ce soit (j’aime bien que les conduites soient en adéquation avec ce qu’on professe, C. Bendit vit comme le pire des Bourges, et basta, dans ce cas qu’il la boucle… ), et sur la question des migrants  africains, je voudrais juste savoir s’il en a accueilli seulement un une fois chez lui, pendant un temps donné … juste savoir ça… 🙂 —mais oui, ça a tout à voir— 

Ensuite, j’ai discuté avec le polonais qui squatte au coin de la place Maubert, avec quelques copains de l’est, et son chien, une sorte de grosse bête un peu frustre, au poil abondant et rêche très agréable et dont je connais l’histoire : ce polonais (qui a à peu près 45 ans) était à Perpignan où des gitans maltraitaient ce chien, et lui l’a sauvé et l’a pris avec lui. Le chien a quasi perpétuellement une sorte de muselière fabriquée avec du tissu noir, parce qu’il attaque les autre chiens (par contre il adore les humains —ainsi que les humanoïdes comme mon cheval— 🙂 je ne vous ai pas dit que mon Cheval était un humanoïde ? hihi, je ne vous dis pas tout… 🙂  et on voit la grosse truffe mitée de ce chien qui dépasse de la muselière , et ça m’émeut beaucoup — donc je discute avec ce polonais que je connais, et son histoire est qu’il marche péniblement avec 2 béquilles, le soir venu, après une journée de manche, parce que il travaillait au noir dans le bâtiment il y a 4 ou 5 ans, ici à Paris,  il est tombé et s’est fêlé la colonne vertébrale…il est sdf, (c’est dur, avec le chien) , il appelle le chien « son fils » et ils s’aiment d’un amour sans retour, et pas un  rond de la Sécu parce qu’il bossait au noir … 🙂 il parle très mal français, et on parle en anglais (qu’il parle mal aussi, mais on comprend un peu mieux) …bref, il a une assistante sociale dans un endroit près de la Gare du Nord, qui s’appelle « Aurora » , et cette assistante sociale ne fait que « bla bla » m’a t il dit plusieurs fois …donc ce mec, qui n’a pas l’air d’avoir abandonné tout espoir, et qui n’est pas non plus pris de boisson, comme souvent les mecs sur le trottoir, mériterait d’être sauvé, par l’extraordinaire système social français, et je crois que je vais m’intéresser à son cas de plus près et discuter si possible avec l’assistante sociale qui ne dit que du « Bla bla » … pour commencer, bien sur … je ne sais pas si je poursuivrai le truc jusqu’au bout, mais je vais essayer. quand c’est trop compliqué, des mecs complètement échoués et qui noyautent systématiquement tout ce que tu peux faire, ou qui perdent la boule en direct, c’est trop compliqué, et je ne suis pas assistante sociale, par contre, parfois, un interlocuteur qui fait une médiation peut permettre d’avancer la situation …ce monsieur devrait avoir une petite chambre pour lui et son chien, et une pension d’invalidité… ça doit être possible, non ? c’est le type même de la personne qui a droit à cela, ici en France, et en plus, il fait partie de l’Union européenne… j’avais eu des contacts avec 2 personnages qui zonaient aux Halles, à un moment, avec un chien aussi, une dame qui était d’une vallée proche de la Vallée Radieuse, et son compagnon, un allemand qui était pas mal et avait eu des vicissitudes, et ils avaient aussi des problèmes à propos du RSA, mais ça s’était arrangé… donc pourquoi pas pour ce polonais … 

Ensuite, je continue à lire le journal de Kafka , et une fois ou deux, ça me rappelle quelque chose que j’ai déjà lu  🙂 …c’est très intéressant, bien que parfois je ne comprenne pas le cheminement de sa pensée … il passe d’un truc à un autre truc ( en laissant autre chose en plan), et on ne voit pas le lien, mais ça reste intéressant , et finalement on se dit que les bouquins où on voit toujours le lien entrée un truc et un autre ne sont pas tellement passionnants… j’ai discuté avec une dame aujourd’hui, aussi, dans la rue Rambuteau, rue très animée …elle était devant la vitrine d’un libraire, et je lui ai demandé ce qu’elle avait lu de ces livres en devanture , des sorties récentes, apparemment aucun, et pourtant, m’a telle affirmé, elle était lectrice assidue… 🙂  auparavant, j’avais demandé au libraire ce qui marchait bien, apparemment rien ne marchait, sauf le dernier « Céline » … 🙂 même le OÙ-est-le-bec , tout emballé, ne marchait pas … 🙂  (trop gros, me souffla le libraire, et les gens en ont assez, c’est tout le temps la même chose)  ça m’a rappelé que j’en avais lu un, dernièrement, et que, malgré qu’on sentait peut être un peu trop (mais c’était bien ficelé) que Ou Est Le Bec s’était bien inspiré de certains manuels d’agronomie pour placer ça dans son bouquin au bon moment, ça demeurait intéressant … 🙂 bref, cette dame, qui était absolument présentable (pomponnée, rouge à lèvres, coiffée avec coupe de cheveux régulière chez un coiffeur) , mais pas du genre moderne, une dame de la cinquantaine, très classique, peut être fonctionnaire, n’avait quasiment rien lu de ce qui figurait sur la devanture de ce libraire et elle me recommanda de lire les carnets de voyage de Joseph Kessel, une splendeur, d’après elle, et aussi Joseph Roth, dont je connais le nom, mais jamais rien lu, et elle me dit avec un clin d’oeil qu’il buvait beaucoup… et écrivait très bien… donc il faut voir ça… je lui ai dit que je lisais le Journal de Kafka en ce moment, et elle me dit qu’effectivement elle préférait le « journal »  aux romans de cet écrivain …

Pour en revenir à Franz Kafka et à son journal, j’ai compris que certaines des personnes citées  le sont avec seulement leurs initiales (ce serait une initiative de Max Brod) parce que elles étaient encore vivantes … mais si j’ai bien compris, là aussi, le journal a été traduit et édité dans les années 50, et nous sommes maintenant plus de 70 ans après, et tout le monde a disparu, alors pourquoi ne pas mettre les noms entiers (le correcteur d’orthographe écrit « les noisetiers « … 🙂 . Ainsi on assiste à la rencontre de F.B. avec Kafka, à un diner,(il ne la trouve pas terrible physiquement)  et on comprend qu’il s ‘agit de Felice Bauer, et ensuite très peu de détails, à un moment il va à Berlin la retrouver, et ensuite il écrit des lettres (il écrit beaucoup de lettres à plein de personnes) notamment au père de la jeune fille … 🙂 et il n’a pas vraiment envie de se marier … 🙂 …une chose que je ne comprends pas non plus : il avait quelque chose comme 30 ans, quand il écrivait ce journal (j’en suis à l’année 1913), et comment pouvait il encore vivre dans sa famille, comme cela ? pourquoi ne vivait-il pas seul ? on voit de temps en temps apparaitre la mère, rarement, et le père aussi (bizarre, le père, je crois que je vais me plonger  dans la « Lettre au père » sitôt le journal terminé, d’ailleurs la lectrice rencontrée aujourd’hui me l’a conseillé) , et il semble que Franz Kafka , qui prétend vivre en complète autarcie au sein de sa famille, ils ne le voient pas, et lui ne les voit pas, ressente quand même leur amour, et il semble aussi qu’il aime bien ses soeurs … une des soeurs s’appelle « Ottilie » , je trouve ce prénom très joli. Et aussi, en lisant ce journal, on ressent à quel point Kafka était baigné dans une atmosphère juive ,(et si par extraordinaire il rencontre une chrétienne, il le mentionne) et cela devait être étouffant…comme les temps ont changé… 🙂  malgré le fait qu’il semble avoir une distance , une distance mais en même temps il ne remet pas vraiment en question cet environnement juif, —bien que par beaucoup de cotés, il le dépasse— …tout en survolant quand même, parce que comme il analyse tout…il y a quelques chose en lui qui analyse, et de temps en temps il bat quand même la campagne de façon surprenante … 🙂  tout un paragraphe sur le Diable, « les diables » , Kafka nous démontre  avec une réthorique à laquelle je ne pipe pas grand chose, tout en restant intéressée, que si le Diable existe, il n’est pas possible qu’il soit seul…je n’ai quasi rien compris, avec ma raison, en lisant ça, mais il est resté  est une sorte de paragraphe en forme de truc hérissé , très surprenant, attirant, (que j’ai vite fourré dans le placard mental où je range le Diable), 🙂 et c’était très bien comme ça… une « Foule de diables en nous », donc … soit  🙂  —je continue à y penser— 🙂

 continue à parler du sommeil  » Désir d’un sommeil plus profond, plus dissolvant » … s’évanouir dans le sommeil, moi je dis … (exercices à faire, quelques fois ça marche assez bien, lâcher prise … il doit y avoir des trucs orientaux , pour ça, des mantras,…tout abandonner  )   il décrit une séance de circoncision, aussi,  et puis il note des bouts de phrase, on suppose que ça doit ramener aux images d’un roman à écrire , et d ‘autres fois il débloque à fond;

« Aujourd’hui j’ai inventé en rêve un nouveau moyen pour circuler dans un parc escarpé » 🙂 en fait, ce truc qu’il a inventé , que j’ai essayé de me représenter en 3 dimensions, conviendrait parfaitement à un spectre, ou à une entité évanescente, mais en aucune façon à un homme —ou une femme—normaux… 🙂 …) dans un parc escarpé de la vie réelle, je veux dire…le mien, c’était le parc très très escarpé de la Vallée Radieuse, qui ne sont pas les Carpathes, mais il y a de ça…  🙂   mais ce sont les rêves, on voit des trucs très cohérents, et puis ça s’effrite au réveil… Kafka en Léonard de Vinci, inventant des machines sophistiquées … mais parfois on trouve vraiment des trucs, en rêve, des solutions, du savoir-faire qui se précise—  🙂 ,  

et ensuite des trucs marrants : il parle de son oncle : « Mon oncle d’Espagne … —sa manière de traverser l’antichambre en planant pour se rendre aux WC. Il ne répond pas si on lui adresse la parole à ce moment-là— …  »  🙂  (le WC est-il un endroit central, chez les Kafka ?  🙂 )  et « planer », utilisé comme ça, est un mot des années très ultérieures… ou alors son oncle planait vraiment ? avec des ailes ? 🙂  on me suggère une autre image : l’oncle, devant se rendre aux WC , marchait d’une telle façon qu’il essayait de ne pas y être… 🙂 

Raconte un rêve (très cohérent) sur le port de New York, (et là, ça ressemble à un vrai rêve), quelque chose sur 4 hommes qui mangeaient un rôti de chat, (il y a des trucs cruels, parfois, ou des injonctions de violence) , l’histoire d’un jardinier, neurasthénique (et là Kafka se sent lui même neurasthénique), qui se tue à la suite d’une mélancolie, et dont l’amie est atteinte de mélancolie elle aussi « Ils allaient souvent au cimetière ensemble » … 🙂  🙂 ça me fait marrer… les gens passent leur temps à lui raconter leurs histoires… et lui il en fait de morceaux de littérature … 🙂 

« Je n’aurais jamais pu épouser une jeune fille avec qui j’aurais vécu toute l’année dans la même ville » : très marrant, ça aussi … en général, les gens épousent d’autres gens avec qui ils vont, justement vivre plus d’une année dans la même ville  🙂  et pourtant … cette phrase est d’une évidente vérité, même pour d’autres…et pour moi peut être aussi … 🙂 

« Je ne peux pas dormir, je n’ai que des rêves, pas de sommeil » … cet homme-là subissait une torture … il a dû vraiment prendre sur lui pour écrire toutes ces pages … à un moment cependant, il raconte comment il a écrit un texte tout d’une traite, toute la nuit, et en se sentant merveilleusement bien (c’est du moins ce que j’ai compris)…  🙂 dans un état d’exaltation…celle de la jeunesse sans doute, un état d’exaltation comme on a pu connaitre, nous aussi … en sortant  quelque chose de bien… ça vaut toutes les souffrances du monde …   🙂

il n’aimait que la littérature, et je pense que la littérature l’ empoisonnait lentement … 🙂

Et bon, j’en suis à la moitié environ, et c’est passionnant .

Jeudi : après maintes tribulations, et une séance de natation (ce n’était pas de la natation) hier dans la piscine découverte Joséphine Baker, car j’avais à faire dans le quartier, et on ne m’y reprendra pas par beau temps —pourquoi ne restreignent ils pas les entrées, quand il y a foule et canicule comme cela ?  je suis retournée à Berlioux aujourd’hui où c’était un peu mieux, mais j’ai passé une partie de la séance à parler avec un monsieur qui organise des expositions à Paris, très intéressant, on connait les mêmes personnes (enfin des personnes que j’ai croisées à un moment) qui sont des sommités de l’art à Paris, des références de name dropping, et bien sur je ne les connais pas réellement bien, ces personnes, je les ai juste côtoyées à un moment ou un autre, mais si on leur dit mon nom, elles se rappellent… 🙂  « Ah oui… »  🙂 bof, hein…  je le vois de temps en temps à la piscine, ce monsieur, et quand il est parti, il a enlevé son bonnet, et il avait complètement la boule à zéro, il ressemblait à Tondu de Tif et Tondu… c’était bizarre, et rétrospectivement j’espère que ce n’est pas pour des raisons médicales, il m’a dit qu’il allait bien , dans les premiers échanges, alors … (comment allez-vous ? bien, et vous? bien aussi)  🙂 

je voulais simplement envoyer un nouveau poème de Mandelstam àM. Poutine, car, malgré les rumeurs, je vois que ça continue… oui, il y a toutes sortes de rumeurs à propos de l’état de santé de M. Poutine, mais apparemment il est toujours là, et il se plaint, semble t il, de ce que M. Zelenski ne voudrait absolument pas négocier…  🙂  j’ai été contente que les soldats de Marioupol se soient rendus, finalement il n’y avait que ça à faire, et ils ont été évacués dans une atmosphère très « sereine », uniquement parce qu’il y avait la presse internationale, et j’espère que la peur de la presse internationale va leur sauver la mise, et qu’ils seront échangés… le Kremlin en fait des « criminels de guerre » et des nazis…incroyable, non ? c’est la Russie qui envahit un pays, et les gens de ce pays qui le défendent sont des criminels …  (c’est bizarre cette guerre, tout le monde est tenu au courant de presque tout presqu’en temps réel, et on juge dès à présent un soldat russe, qui semble être un pauvre type, et ça donne une idée de qui ils embauchent, dans ce genre d’ « opérations » militaires… mais bon, le gars n’était pas obligé de tuer un autre pauvre type civil ukrainien sur son vélo… (ça rappelle par certains cotés cette histoire qui refait surface en France où une c… de juge veut déqualifier le massacre d’un chauffeur de bus, jeté à terre et frappé à la tête par des merdeux que je … , et il parait que dans le dossier figure un témoignage comme quoi ces petites m… disaient « Finis-le, finis-le » … se branlaient ils en proférant ça ? je suis sure qu’ils bandaient… à plusieurs sur un pauvre type tombé à terre… je ne pardonne pas. Si ces phrases ont réellement été prononcées, (et même sans ces phrases, d ‘ailleurs), je ne vois pas comment on peut qualifier ça de coups ayant entrainé la mort sans intention de la donner … je pense que quand ces petits con.ards en sont à ce point (et ça arrive chaque jour), l’intention de donner la mort , ou de ne pas la donner n’est vraiment pas claire dans leur tête…je pense au contraire qu’ils frappent de toutes leurs forces jusqu’à la haine, et qu’ils ne désirent rien tant que de donner la mort, justement, sur le moment, parce qu’on a osé s’opposer à leurs majestés d’oisifs antipathiques , et dans la généralité ils sont trop cons pour imaginer un autre monde que cette m… , ne supportent pas que quelqu’un leur rappelle des règles , et j’espère qu’on leur collera la perpétuité, ce qui leur permettra de sortir dans 15 ans, tellement le système français se casse la gueule…ces « jeunes » n’ont jamais ouvert un bouquin e leur vie, ils viennent d’un milieu qui les a mal éduqués, et j’aimerais bien qu’on fasse le procès aussi, de ce milieu, leur foutue famille, avec sa foutue culture, dont je suis sure qu’elle a une grosse part de responsabilité .  Et comment cette culture peut elle enfanter autant de décérébrés ? Il y a toujours eu des jeunes gens qui, ivres de leur force physique, prétendent, à cet âge là, imposer leurs volontés à tout le monde, mais quand vous rajoutez à ces pulsions assez communes , des cultures qui exacerbent l’égoïsme et la révérence soi disant due aux mâles, la prééminence des mâles, ça atteint des sommets de connerie dévastatrice , et c’est ce qui se passe trop souvent maintenant ici dans notre pays.  Je hais de toutes mes forces ces agressions merdiques, qui peuvent tomber sur n’importe qui, en plus de cibler quotidiennement les pauvres gens qui occupent des emplois de fonctionnaires, police, pompiers, chauffeurs de bus, etc… je ne peux pas kiffer ça, vous comprenez, Y EN A MARRE, et il semble qu’il y en ait de plus en plus, je ne pense pas que ce soit une vue de l’esprit.   J’ai assisté une fois, Bd Saint Germain, à une altercation entre 2 jeunes gens très jeunes, peut être 18 ans, mais en pleine force: c’était la force extrême associée à la connerie extrême de jeunes gens pas encore formés à réfléchir: c’était d’une violence inouïe, (ça a éclaté d’un coup, je n’ai aucune idée du motif) , je n’avais jamais vu ça, et j’ai cru qu’un d’entre eux allait être tué…un mec est arrivé, un inconnu avec beaucoup de force, et a réussi à arrêter ça, à les séparer, et un autre passant s’y est mis, et l’un d’entre eux, l’agresseur, a soudain tourné les talons et s ‘est tiré… 

Et puis rien que d’essayer de marcher dans Paris centre , ce jour, avec cette agressivité qui est partout présente, finalement, protéiforme, est un vrai pensum, avec les centaines de mini agressions , en plus du reste que sont les circulations des soi disant « mobilités douces » de la … appelons là Tartouille, qui engraisse à l’hôtel de ville…cette tasse a condamné la Rivoli, qui est parcourue par un flot imbéciles de vélos et trottinettes (la version moderne des « amoureux » de Paul Guth et Peynet, ou des fiancés de Chagall même si c’est une insulte à Chagall  : 2 TDC , mâle et femelle, l’un dans l’autre, se tenant droit sur une trottinette lancée à pleine vitesse dans la circulation ou sur un trottoir , celui où je marche, bien sur… quel spectacle ! je vais me tirer sous peu… et pendant que la Rivoli est toute entière vouée à ces 2 roues soi disant doux, les quais  à coté et toutes les rues adjacentes sont totalement engorgés … ne songe même pas, Ô passant, à emprunter un bus, tu iras plus vite à pied, et c’est ce que je fais, en risquant ma vie à chaque carrefour, parce que ces cons à trottinette ou à vélo, ne pouvant passer les ponts , font n’importe quoi sur les trottoirs, et jamais jamais personne ne leur dit rien…ils brûlent les feux, circulent à 2, voire 3 (TROIS) sur leurs vélos ou trottinettes, circulent partout où ils voient un trou où s’engouffrer , et on ne peut rien faire, rien du tout ! mais c’est quoi, à la fin, cette ville de merde ? on apprend en plus que la tarte de maire veut engorger aussi les boulevards extérieurs, ou le périphérique, je ne sais plus ,(en créant des jardins,  cette conne, fous la paix aux jardins, ils existeront sans toi)  et moi j’ai appris dernièrement qu’un artisan dont on avait besoin dans mon immeuble ne voulait absolument pas se déplacer à Paris, (vous comprenez, quand on arrive à trouver une place, on a des PV…) quant aux autres, ceux qui acceptent de se déplacer, ils doublent leurs prix, vu les problèmes de la circulation…la connerie atteint partout des sommets, la connerie et la lâcheté, la saleté intellectuelle aussi, comme celle du maire de Grenoble, et il vaut mieux que j’arrête avec ça, parce que je vais vraiment devenir insultante, ya plus rien que ça à faire, devenir un bloc d’insultes ! 🙂 …

Donc, je m’occupe ce soir du dialogue avec M. Poutine, et comme la poésie adoucit les moeurs, voilà :  

Je me suis lavé de nuit dans la cour,

Le ciel brillait d’étoiles grossières.

Leur lueur est comme du sel sur la hache,

Le tonneau, plein jusqu’au bord, refroidit.

 

Le verrou est tiré sur le portail

Et la terre, en conscience, est rude.

De trame plus pure que la vérité

De cette toile fraiche, on n’en trouvera pas. 

 

Dans le tonneau, l’étoile fond comme du sel

Et l’eau glacée se fait plus noire,

Plus pure la mort, plus salé le malheur,

Et la terre plus vraie et redoutable. 

(1921)

 

Et un poème pour moi :

Je ne sais s’il y a bien longtemps

qu’on chante cette rengaine :

sourdine aux feutres du voleur,

au bourdon du roi des moustiques…

 

Je voudrais pour ne rien dire 

parler encore une fois,

chuinter comme une allumette,

houspiller la nuit, l’éveiller,

 

soulever le bonnet de l’air

suffoquant comme une javelle 

secouer et vider le sac

bourré de graines de cumin,

 

pour que le lien de sang rosé,

carillon de ces herbes sèches, 

lien dérobé, soit retrouvé :

outre-siècle,  outre-fenil, et rêve.

(1922) 

ces poèmes (tous ceux que j’ai transcris sur ce blog depuis quelques semaines) sont dédiés à la mémoire de Nadejda Mandelstam, la femme du poète, qui l’accompagna dans son exil ,  et font partie d’un recueil La revue des Belles Lettres… des années 80… 

 

 

Milieu de semaine, fin de semaine, passent les jours et passent les semaines

La ville, sur le fleuve.  (photo P.A.M. )

 

…fait trop chaud… des touffes de choses sales indistinctes dans le fond de la piscine,  de loin c’est si gros que je crois que c’est un gosse qui s’est oublié , ou alors un coprophile qui veut laisser une trace …   🙂 une dame qui se rhabille dit que « ce n’est jamais nettoyé » , ce qui est faux, car les MNS mettent tous les soirs un robot qui parcourt la piscine tout seul et avale tout ce qu’il trouve. Quand on nage à la dernière heure, on voit les préparatifs… le robot, qui est une personne assez importante, bien que trapue, disparate  et dentelée ,( le « Golem de la piscine, », le qualifie le Pou de Droite),  est laissé juste devant la dernière ligne, au milieu, et à la fin le MNS le bascule d’un coup dans l’eau, et toute la nuit il parcourt le fond du bassin, avalant tout sur son passage (en principe), et au matin, je suppose qu’on le vide, comme un poisson … **** mais peut être que ce n’est pas suffisant : en effet, quand il fait beau, comme en ce moment, les gens se précipitent tous à la piscine, et c’est plein … des dizaines de nageurs dans les lignes, embouteillages…coups sur les bras, les mains … 🙂 alors c’est très sale, l’eau est trouble, malgré le chlore, malgré le renouvellement . Dans les douches il y a des touffes de on ne sait quoi, des poils… ou alors des cheveux qui sont collés aux carreaux, et les dames du ménage arrivent toutes les demi heures, pour nettoyer, et  pour chasser tout ça dans les évacuations. Elles ont une très grande aisance, elles ramassent très rapidement tous ces poils et déchets divers , en maniant des balais en caoutchouc qui ne sont pas fait pour ça du tout, elles poussent avec un coin et puis un autre elles rassemblent en des petits tas qu’elles tapotent, (de loin, avec le balai) pour en faire un monticule aux proportions parfaites, et elles évacuent ça soit dans les poubelles, soit dans les évacuations d’eau, tout en passant un jet par dessus l’ensemble, pour terminer l’ouvrage. (je les regarde, fascinée, dextérité est le mot ) . Tout devient immédiatement propre, clair, net et rutilant, et après ça, elles nettoient les W.C., les cabines, et puis les casiers, et c’est vraiment la piscine la mieux tenue de Paris, aucun doute.  🙂  un travail merveilleux… 

J’ai nagé à une heure inhabituelle pour moi, et trop de monde, alors je ne me suis pas foulée… gros travail de regarder partout, garde-toi à droite, garde-toi à gauche, etc… je n’ai vu aucun habitué, ils ne sont pas fous, ils viennent à d’autres heures. il y avait des cours sans arrêt, pour les gosses, pour les adultes, (qui apprenaient le crawl, c’était marrant de les voir, le défaut principal quand on commence le crawl, c’est qu’on met ses mains et ses pieds à angle droit, au lieu de les mettre dans le prolongement des bras, des jambes, sans se rendre compte , d ‘ailleurs que ça oppose une force à l’eau, alors qu’il faut offrir le moins de résistance possible à l’eau, c’est le premier truc à comprendre. Un peu moins fatiguée aujourd’hui, bien que m’étant levée trop tôt , mais je n’ai pas bourré du tout, j’ai essayé, comme hier, de faire des exercices…  il y avait une ou deux filles qui nageaient bien, pas démontées dans ce bordel, (j’admire), et une autre , qui nage mal mais n’arrête pas, et qui semble avoir une fixation névrotique sur la natation, et ça me faisait penser à moi à mes débuts (mais ça ne s’est pas arrangé du tout, avec le temps … 🙂  ). 

Je continue à lire le Journal de Kafka, c’est très intéressant, c’est marrant parfois, et moderne (ça pourrait être un jeune homme de maintenant, dans ses formulations ); ses relations avec ses soeurs, bien qu’il n’en parle pas beaucoup, (j’en suis très exactement à la page 175, mais je pense qu’il me faudra lire ce journal 2 fois au moins), et de temps en temps on entend parler de son père, et la rumeur publique disant qu’il avait quelques problèmes avec son père, je surveille ça attentivement, chaque fois que le père entre en scène, mais on ne le voit pas très souvent… et je m’aperçois que la mère…ben, la mère …la mère ?  au fait, on n’en entend pas vraiment parler … je ne suis aps sure qu’il y ait une mère…je vous dirai…  🙂 ce garçon, Franz Kafka semble sortir beaucoup, aller au théâtre, et , du moins dans ces premières pages, a l’air très branché sur une actrice « Mme Tschissik » 🙂 , quel nom étrange … on ne les appelle jamais « Mademoiselle », les actrices, visiblement, à cette époque, mais toujours « Madame » , peut être parce qu’elles semblent toutes mariées … 🙂 peut être ne pouvait on faire du théâtre yiddish , à Prague, à cette époque, sans être mariée ? quel statut pour les comédiens, pas terrible, ils ont l’air quand même relativement affamés… Kafka semble être assez aimanté par cette madame Tschissik » (mais pas qu’elle) , et on rigole de temps en temps, à la manière dont il raconte les choses, quand il lui arrive de « discuter » avec Mme Tschissik,(il perd ses moyens…)  ou de l’apercevoir avec son mari à travers la vitre d’un café…  🙂 ensuite, une autre chose est qu’il commence à parler de ses insomnies et de son rapport avec le sommeil, qui n’est pas simple, (et des métamorphoses de son corps), et alors là, ça m’intéresse  VRAIMENT, parce que, si je l’avais rencontré, on aurait vraiment pu échanger nos points de vue;   je ne sais pas si quelqu’un qui n’a jamais eu de problèmes de sommeil pourrait vraiment lire Kafka et le comprendre, en tous cas le journal, parce que ces histoires de ressenti physique sont vraiment au centre de tout, ont beaucoup d’importance en tous cas … comme pour moi … (toutes proportions gardées, je ne suis qu’une petite inconnue, et la littérature n’est pas le centre de ma vie, et de toutes façons j’ai déjà vécu beaucoup plus longtemps que cet écrivain,  (ce qui est un miracle) , mais pour ce qui est du combat avec les métamorphoses d’un physique, qui vous échappe, et puis revient, et se transforme en des trucs incompréhensibles (et douloureux), et diverses manifestations qu’on ne retrouve chez personne, ainsi que cette obsession du sommeil, comme il décrit très bien ces phases de sommeil , quand ça n’en est pas (dormir à la surface, quelle horreur), alors là, oui, j’en connais un rayon…  🙂  j’aurais vraiment voulu le rencontrer et échanger avec lui…(aller nager avec lui, je suis sure que ça l’aurait calmé pas mal) ,   cela dit, si on juge par ses photos , ces problèmes de sommeil , ses démêlés avec son corps, ne semblent pas se voir sur son physique (contrairement à ce qui a pu m’arriver)… quand je pense qu’il y a des gros boeufs qui se mettent sur un lit et s’endorment aussitôt , sans rêves, pour un sommeil de 8 heures… et ce leur vie durant… on est envieux… 🙂 quand d’autres se tournent et se retournent, cogitent et suivent le circuit nerveux qui doit normalement amener au sommeil ,  de A jusqu’à Z, sans résultat … 🙂 (à un moment, Kafka, qui se met au lit à n’importe quelle heure, il essaie parfois de dormir alors que tout s’agite dans la maison (il dit qu’il est au centre du bruit) raconte qu’il a essayé de rabattre le sommeil au dessus de sa tête … 🙂 (comme une cagoule ?) 🙂  je suis sure qu’il essayait toutes sortes de trucs, des circuits mentaux fignolés,  qu’il devait mettre au point jour après jour, nuit après nuit plus tôt… 🙂  je connais ça… 🙂  . par contre, il a l’air de rêver tout le temps, et il se rappelle de ses rêves, et les raconte sur une page et demi… ses rêves semblent influencés par le surréalisme (naissant) … et ça pour moi c’est curieux … 🙂 je rêve aussi, mais j’oublie tout dès que je me réveille, sauf les rêves très prégnants, et comme je n’accorde pas beaucoup d’importance au rêve, sauf si ce sont des cauchemars récurrents, j’oublie, j’oublie…  🙂  la plupart des gens qui racontent leurs rêves , à mon avis, brodent pas mal… mais qu’en est il de Kafka ? impossible à savoir… 🙂

C’est très intéressant, tout ça, ce journal, et ça me fait voyager dans la Prague du début du 20ème siècle, en noir et blanc, bien sur, que je peux imaginer (ainsi que la banlieue de la ville où souvent Kafka se rend pour son travail…en train…je ne savais pas qu’il y avait une banlieue à Prague… ) que je peux imaginer  aussi lumineuse, pour les gens qui y vivaient et la parcouraient comme Kafka, loin des châteaux et des forêts  des montagnes de  Bohème,  aussi lumineuse que la photo de Sven Nikvist  une génération plus tard  , — et bien que ça n’ait rien à voir …—  🙂 

Je ne sais plus où, j’ai lu que, vers la fin, Kafka avait le projet d’ouvrir un petit restaurant en Israël , à Tel Aviv, avec Dora Diamant, sa dernière fiancée, où il serait le serveur, et Dora serait aux fourneaux… et qu’il avait eu aussi le projet chimérique de déménager au Paraguay , puis à Madère puis à Berlin (on pense aux projets de Rimbaud, là… )  🙂 , mais que finalement il était toujours resté à Prague … 🙂 

Et je tombe sur un article (seulement un bout) de l’Obs, de 2010 (que j’avais mis de coté, et voilà que ça me tombe entre les mains), à propos de l’héritage de Kafka, tous les cahiers, les écrits, et leurs tribulations, après la mort de Max Brod en 68 : Israël veut mettre la main dessus, mais une certaine Mme Esther Hoffe (je n’ai que la fin de l’article) fait ce qu’elle veut, et semble avoir vendu une partie du « magot », et quand elle meurt (à l’âge de 102 ans, hihi), on découvre qu’elle avait un million de dollars en cash sur son compte en banque … 🙂  plus quelques autres possessions … 🙂 …je suppose (l’article date pas mal et j’ai la flemme de regarder la suite sur Internet) que les choses se sont arrangées,  depuis… voilà, l’héritage de Kafka… il voulait que son ami Brod détruise son oeuvre, ce que ce dernier ne s’est pas résolu à faire … mais peut être avait-il raison : peut être que s’il avait vécu, il aurait écrit d’autre choses beaucoup plus intéressantes encore , du moins de son point de vue… 

Ukraine : Les russes ont quitté la 2ème ville la plus importante, Karkhov, après l’avoir détruite à 25% … et on a vu des photos de combattant de l’usine , encore retranchés dedans … il faudrait qu’on les sorte de là vite fait, et qu’on les soigne,  certains ont perdu des bras, etc… leurs femmes ont rencontré le pape … elles disent que les gars veulent bien se rendre à condition de pouvoir aller ailleurs, parce que si on les laisse aux russes, ils sont surs d’être tués, torturés… je ne sais pas si c’est le pape qu’il faut aller voir pour ça, il a l’air quand même assez noc, ce pape… il vaudrait peut être mieux aller implorer le pope qui se prend pour un personnage très important , vit à Moscou , est copain de Poutine, qu’il a accompagné dans son ascension, et qui aime bien le luxe…j’ai vu sa bobine : eh bien on ne voit rien, rien qu’une barbe, qui sait la tête falote qu’il y a peut être dessous…  🙂 c’est lui qu’il faut implorer, peut être lui reste il un centième de la spiritualité que son ministère est censé défendre  ? 

Poême pour M. Poutine : (M. Poutine, arrêtez cette farce … c’est vous l’envahisseur, cessez- ça, laissez l’Ukraine à son destin; votre empire est le plus vaste pays du monde , il faut maintenant le développer, laissez les ex républiques soviétiques aller leur chemin, vous vous en fichez, vous pouvez devenir la plus grande puissance mondiale, si vous voulez, rien qu’en développant la Russie telle qu’elle est ). 

J’ai appris que ça commence à s’armer , la Russie à l’est et les états Unis à l’ouest, en Alaska, en Sibérie, parce que bientôt on pourra passer à pied sec l’été d’Alaska et Sibérie … 🙂 et les territoires immenses, jusqu’à présent sous la neige toute l’année, maintenant vont se trouver presque verdoyants une partie de l’année, à cause du réchauffement climatique, avec parait il des sous sols gorgés de choses sur lesquelles on peut se faire des fortunes…  🙂

J’ai entendu aujourd’hui que M. Macron  avait discuté au téléphone avec M. Zélenski, en lui suggérant de reprendre les pourparlers avec M. Poutine (je donne à tout le monde du « Monsieur » , comme le journal Le Monde autrefois, ça j’aimais bien… )…d’où les protestations INDIGNÉES de M. Zelenski, qui préfère maintenant, (il doit avoir des conversations privées avec Bidon, pardon, Biden, qui le pousse à la roue ) aller jusqu’au bout, et puis s’imagine que les russes vont repartir la queue basse … (M. Zelenski veut que M. Macron CESSE de discuter avec M. Poutine… il est fou, ou quoi ? il faut discuter, au contraire… quand même, il devrait se poser des questions, M. Zelenski, épargner des vies, ce n’est pas rien… négocier veut dire économiser des vies, du sang et de la peine… et il y a cette histoire de guerre qui durait depuis 2014 entre le pouvoir ukrainien et le Donbass… peut être que retrouver une souveraineté en Ukraine vaudrait bien la proposition d’un référendum autodéterminatoire pour les provinces qui pensent, ou penchaient vers la Russie, avant 2022… faut voir… un autre pays, je ne sais plus lequel, dans les parages, (Georgie ?) veut précisément organiser maintenant un tel référendum… ce serait bien que tout se termine comme cela… Il faut coute que coûte terminer cette guerre, et non aller vers un renchérissement des livraisons d’armes , et tout et tout… souveraineté en Ukraine, et que les provinces qui n’étaient pas sures de l’endroit où elles veulent se trouver puissent se déterminer par référendum, et en parallèle, il faut absolument rassurer Poutine, et lui proposer un partenariat avec l’Europe, mais pour cela il faudrait aussi que l’Europe se détermine comme étant de base chrétienne, ce qu’elle devrait vraiment faire au lieu de s’imaginer qu’elle doit cohabiter avec une autre culture (on peut accueillir d’autres cultures, mais le dominant doit rester la base chrétienne )… il n’y a aucun pays multiculturel qui arrive à s’en sortir… j’ai écouter une émission sur le Liban aujourd’hui, il parait que c’est la pire crise depuis le 19ème siècle … pays multiculturel, s’il en fut, la loose complète, les gens crèvent la jeunesse se tire, le Hezbollah pourrit tout, seuls les gros richards arrivent à survivre, les autres non, et le pire c’est que personne ne se rend compte que le modèle n’est pas viable… 

cela dit, à propos des troubles actuels en Israël/Palestine, et de l’assassinat de la journaliste (qui était chrétienne à ce que j’ai compris), ils ont invité à France Infos, un gars universitaire reconnu qui a livré sa version des faits, complètement orientée du coté bien gauche, et j’en ai marre d’entendre toujours le même son de cloche …La moindre des choses, d ans une radio de service public qu’on paie avec nos impôts est d’exposer les points de vue les plus divers. je ne sais pas ce qui s’est passé, et qui a tiré sur la journaliste, mais ça suffit de toujours montrer le même point de vue de gauche …  l’armée israélienne dit qu’en l’état, on ne sait pas ce qui s’est passé, et j’ai entendu aussi que l’autorité palestinienne refusait de communiquer sur ce qu’elle sait, refusait une enquête conjointe, et de montrer la balle qu’on a récupérée dans la topette de la journaliste, dont par ailleurs on ne peut même plus voir le corps (je reporte ce que j’ai entendu à la radio, je marchais le long des quais, dans le soleil)… donc, moi, ce que je pense, c’est qu’on pourra savoir quelque chose quand tout le monde acceptera de coopérer, et actuellement, il me semble que l’autorité palestinienne ne coopère pas … (et peut être d’autres non plus, mais rien de précis à ce sujet). 

Poème pour M. Poutine, (Poême de Ossip Mandelstam, comme chaque fois) , un poème pour les jours heureux et insouciants. 

Tennis 

Parmi les villas au goût chic

Où s’enroule la ritournelle,

La balle vole seule,

Tel une espèce d’appât magique .

 

Qui, domptant sa fougue rustique

Et de neige alpestre couvert,

Avec la fringante a ouvert

Ce débat olympique ?

 

O lyre aux cordes désuètes :

Un anglais jeune à jamais

A tendu pour nous les donner

Les cordes d’or de la raquette !

 

Il crée le rite du jeu,

En aussi légère cuirasse

Que le soldat de la Thrace

De son ennemi amoureux !

 

Mai ! Lambeaux de nuées d’orage.

La verdure morte s’étiole.

Partout moteurs et tapages,

Et le lilas sent le pétrole. 

 

Le gai sportsman au gobelet 

Boit une eau des sources venue,

Puis au combat l’on se remet 

Où passe une cheville nue. 

(1913)

 

Et un poème pour moi, M. Poutine : 

 

Volent les Walkyries , chantent les violons.

Touche à sa fin l’opéra un peu long.

Sous leurs lourdes pelisses, les valets

Dans l’escalier de marbre font la haie.

 

Déjà le rideau va tomber, se refermer;

Au paradis, le sot bat encore des mains;

Les cochers dansent autour des brasiers .

La voiture d’un tel !  Départ et fin.

(1913)

 

————————————————————————————————————-**** à propos de poisson : je viens de voir la photo d’une prise énorme, dans une rivière ou un fleuve, ici en France: un jeune homme s’est photographié avant de remettre le poisson à l’eau : un silure énorme, de plus de 2 m de long ! le silure est un poison de rivière que personnellement je trouve répugnant … j’en avais vu un énorme, aussi, une fois, sur les quais de la Seine, sorti par un pêcheur, et on se demandait comment de tels monstres pouvaient exister… (je croyais naïvement que les poissons de rivière et de fleuve avaient tous des dimensions genre truite , voire gros brochet, mais pas plus… 🙂 et là, le silure ! gros et mou, en plus d’être immense, et comment peut on envisager de manger ça ! déjà rien que de le regarder, on se sent pas très bien. Pourquoi ? la couleur, d’abord, et puis tu as l’impression que cette bête molle se nourrit de toutes les saletés qui encombrent les fleuves et les rivières maintenant, et qu’elle double de volume en quelques décennies…un peu comme les rats à Paris qui sont en train de livrer passage à une génération de mutants, à cause de la bouffe trop abondante   … (et les corneilles, qui sont énormes aussi …mais là, ce sont des oiseaux qui me plaisent)  ça ressemble à une bête malade, en fait… le silure me met mal à l’aise … ça n’a rien d’un poisson joyeux, rien des poissons comme les requins, qui sont énormes aussi, mais ont une bonne tête…non, le silure … (le nom aussi, me met mal à l’aise , Silure, ), et d ‘ailleurs, je ne suis pas sure qu’on le mange …