De Paris en piscine Le blog de Papillonista

mercredi , dernier jour de mai 17

Photo C. LEBRANCHU

Mai 17 se casse, bonjour juin 17… La sottise n’a plus de limites, le monde est entré dans une phase lumino-répressive de retour sur le bouillon mijoté de sa c… rie basique;  mon Cheval analyse :  peur de l’inconnu et de ce qui nous attend avant la naissance, pardon, après la mort … 🙂 , bof, je m’emmêle …  partout, radios, médias, journaux, tous les obsédés du politiquement correct, heureux de montrer à quel point y sont idoines, les petits vendus au confort et au tout-connecté, tout ce petit monde sans imagination, y va de son couplet (chaque année c’est pire) à propos de la saison de la nouvelle piété à ras de terre, à ras de cul, à ras de trou de balle, et ça va durer plus d’un mois : ce qu’il faut ne pas faire, et faire, et quoi manger et quoi pas manger, comme si n’importe quel pékin n’était pas capable de le sentir de lui-même, et comment aller à la selle sous le regard du Trés-haut,  et louanges à la gloire et pudeur de la piété, et , J’ECLATE !  c’est tout des trucs sans intérêt, limite débiles, non, même pas limite, débiles en plein , sinistre farce à pleurer, et pas une once de transcendance là dedans, aucune beauté, manquerait plus que ça,  juste stupide à faire peur … 🙂 mets-toi la tête dans un trou, et ne bouge surtout pas, tu obtiendras l’équivalent… 🙂  mais de quel droit on m’assène ça à longueur de journée,  ? mais de quel droit je paie pour écouter un média (qui m’assomme avec de la pub ou alors vit des subventions de MON argent) qui va me seriner des choses aussi peu intéressantes ? qui ne me regardent pas, ne m’intéressent pas, et me ruinent ma journée ?  ? ?   de quel droit ? comment on doit leur dire ? la bondieuserie, c’est la sphère privée : si des t.d. c.veulent s’abîmer dedans, libre à eux, mais la moindre des choses serait de ne pas faire d’écho … pas d’écho, chuuutttt …chuuuttt… Il y a tant de choses plus intéressantes à traiter, allons, on manque de temps, on manque d’espace pour suivre un semblant de réalité lumineuse, allons, allons … 

Oubliées par le flux du 21ème siècle débutant (déjà bien avancé , ricane mon Cheval… Presqu’au premier quinquet … comment peut on dire premiers 1/5èmes ? ) les bonnes choses du 20ème siècle, après la guerre, alors qu’on pensait que les remugles étaient derrière nous, terminées  les bienheureuses rencontres de fortune, les poèmes écrits par des gens sincères et allumés, jetés au vent, disparus les jeunes gens habillés, par hasard,  de vêtements signifiants (quand j’avais 20 et 30 ans, on rencontrait de réels poètes de l’habillement, avec des trésors d’invention—j’avais un ami vêtu comme un aristocrate anglais du 18ème, grand, blond-roux, avec catogan, vêtements en velours et dentelles, qui roulait dans une DS corbillard de couleur mauve , où est-ce que tu vois ça, maintenant ?  🙂  sa copine chantait du rock , et ils se poursuivaient mutuellement sur les 5 continents …  🙂 … ), maintenant ce ne sont que trognes  obtuses, même si elles ont les joues lisses (greffées au portable, hinc hinc), faciès sans variations, têtes de tartignolles  des 2 sexes, gargouilles moins inspirantes que celles de Notre Dame … 🙂

Aujourd’hui, j’ai nagé dans la grande , très grande, gigantesque piscine pleine d’eau claire et de soleil !

heureusement qu’il y a ça … Comme d’habitude, je n’étais pas enthousiaste à l’idée de faire une longue séance, parce que, comme d’habitude, je ne me sentais pas dans mon assiette (je crois que j’ai peur de la mort, tout bonnement, mais je ne sais pas si j’ai quelque chose de physique, ou si c’est seulement psychologique…Le seul truc que je sache, avec l’habitude, c’est que ça ira mieux après avoir nagé … 🙂 et comme d’habitude, la prédiction s’est réalisée …dans le bus du retour, je me sentais d’une jeunesse éternelle, alors que 2 heures auparavant, je m’auscultais le coeur avec précaution … c’est de la faute à mon Cheval, aussi ! il n’arrête pas de me dire que , à mon âge, ce n’est pas normal de se sentir bien : on doit avoir forcément quelque chose qui commence à déconner : le coeur qui lâche (je venais de tomber sur un article à propos des pacemakers :tout le monde trouve ça merveilleux, surtout les vieux sur leurs fauteuils, mais  il parait qu’on vient de découvrir que 2 pacemakers sur 3 auraient des problèmes de mauvais fonctionnement …Imagine un peu : ta famille te presse de te faire implanter une e ces engins, pour te garder plus longtemps parmi nous, pépé, et voilà, après tant de souffrances, que tu découvres que la meilleure chose à faire c’est de le changer dare-dare … 🙂  mon Cheval, qui peut être une vraie Rosse, par moments, me disait que normalement, encore quelques années, mais qu’après tant de peines de coeur, normalement, oui, on devrait m’en coller un dans le sternum … et de me rappeler ce vieux nageur de mon ancien club (avec qui je ne m’entendais pas, mais j’aurais voulu lui éviter la moindre peine) ;: il était un as du papillon, faisait toujours les compétitions  pour rapporter des points au club, et voilà il avait tant forcé que maintenant il nageait avec un pacemaker … 🙂 mais je pense qu’il souffrait plus qu’il ne voulait l’avouer … continuait de nager par orgueil, mais à trop forcer … 🙂  voilà ce qui m’attendait, me disait la Rosse qui me transportait vers la piscine, ce Cheval mité et miteux … 🙂 ou alors (il enfonçait le clou), le premier choc viendrait de l’intestin ! l’intestin est la racine de l’homme ! les créationnistes disent que le Tout Puissant a d’abord créé l’intestin (un intestin, tout seul sur un chemin… ) , et ensuite, tous les organes se sont greffés autour ! (non, j’invente, les créationnistes ont moins d’imagination que ça !) … 🙂 

Bof, allons, je résume : il y avait un gars qui est arrivé —on était 2 dans le couloir—qui nagait très mal, genre triathlète tapant l’eau, mais plus vite que moi …A un moment, je l’ai quand même suivi, et ça ne lui plaisait pas, alors il a tapé l’eau encore plus fort … je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça … 

dans les couloirs d’à coté, il y avait les gosses du mercredi en entrainement, de 10 à 13 ans environ …les gosses du mercredi font de la natation en encadré, mais pas de compètes … en général, ces gosses-là s’entrainent juste 2 fois par semaine, contrairement à ceux qui font de la natation intensivement, dans les 4 ou 5 fois/semaine …

Il y avait une petite fille qui nageait très mal :  elle avait un gros problème : tout un coté de son visage était couleur lie de vin, avec une grosse tache, du front au menton, et tout était tordu, et pendait, les lèvres pendaient,vraiment un truc éffroyable, bref, il y avait de quoi trouver qu’elle était comme un monstre … La pauvre gosse le sentait bien (les autres enfants ne lui parlaient pas et la laissaient de coté) et je voyais , au T, qu’elle tremblait … A part ça, elle suivait le programme (ils étaient 5 ou 6 en tout, pas plus), et nageait fort mal, et j’avais envie de lui demander comment elle s’appelait, et de lui donner un conseil pour nager mieux … mais je n’ai pas osé…A un moment, 2 autres petits garçons, dont un qui avait une bonne tête, se reposaient au T, et je leur ai dit qu’ils devraient parler un peu avec l’autre petite fille, parce qu’elle ne se sentait pas bien, et l’un des gosses , celui qui avait une tête sympa, a fait un sourire, et dit que oui, il comprenait, et qu’il allait le faire … 🙂 🙂 🙂 

Après quoi je suis partie, en oubliant que je n’étais qu’un intestin, et en oubliant ma maladie de coeur , ainsi que plein d’autres pesanteurs, et dans le bus, je me sentais aussi légère que les petits nuages : dans ces cas-là, je compte mes abattis un par un, je fais un check up complet, et je dis à mon Cheval de tout noter, pour s’en rappeler quand ça va mal … 🙂

A part ça, encore entendu les journalistes parler de ce que M. Micro nous prépare, et bien sur ce sont des impôts en plus , tu m’étonnes ! hé, ho, y en a un, quelque part, qui pourrait ARRETER avec les impôts ? faites avec ce que vous avez, rien de plus ! moi, je pourrais, si je dirigeais la France ! bien sur, les journalistes, ils s’en fichent …ceux qu’on entend ou qu’on lit, ils gagnent bien …en plus, ces c…là, ils ont des avantages fiscaux dont personne jamais ne cause ! rien que ça ! évidemment, ceux qui se font lourder, et qui rejoignent la cohorte des laissés-pour-compte, on n’en entend plus parler …  🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation