De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi, nous sommes en plein milieu du SEUL pont de mai 2016

DSC_2732Photo P.A.M.

J’ai terminé le premier livre de M. Onfray, qui s’est lu trés vite (ou alors je n’ai pas vu le temps passer) … » le songe d’Eichmann » (éditions Galilée) … 2 parties, qui disent la même chose, mais sous 2 formes différentes …la première, le philosophe part du fait que E (je ne vais l’appeler que par ses initiales), célèbre bourreau nazi, a dit lors de son procès (rappelons qu’il s’était enfui en Argentine après la guerre, en passant de pays en pays avec l’aide du clergé catholique (par le canal des monastères et de la filière vaticane !) , on en apprend, des choses, et qu’il s’est fait arrêter en Argentine, je me demande même si ce ne sont pas les Klarsfeld qui sont à l’origine de cela..*** il y eut un procès, et il fut condamné à mort …  Donc, E. a dit lors de son procès, qu’il s’était inspiré de Kant (philosophe du 18ème siècle), et dans ce livre, M. Onfray examine comment E. le tortionnaire a pu affirmer cela … La 2ème partie du livre est sous forme d’une pièce de théâtre, avec 3 principaux protagonistes, E., attendant son exécution à l’aube, Kant qui lui apparait et avec qui il dialogue, et Nietzsche, présent aussi, (dont on devine qu’il est le préféré de Onfray), et qui joue un peu le rôle de la marionnette ponctuant brièvement les discours des uns et des autres …

j’en ai appris assez long (mais c’est quand même succinct, bah, ça suffira) sur Kant, avec pas tellement d’envie de me plonger dedans, par contre je jetterais bien un coup d  ‘oeil sur Nietzsche, que je connais mal …

En résumé, kant était un fana de l’ordre et de l’obéissance, et le dénommé E., bourreau sans trop d’états d’âme (de temps en temps il se pinte pour supporter ce qu’il fait, mais pas une minute il songe à quelque ruse pour échapper à cette horreur), semble-t-il , a dit, pour sa défense, lors du procès, qu’il n’avait fait qu’obéir aux ordres d’en haut (son supérieur, qui, lui même prenait ses ordres du fourreur en chef, pardon, du fuhrer (je plaisante, mais je ne trouve pas ça drôle du tout), le rognon moustachu, et que de toutes façons, il n’avait pas le choix … Il était conforté dans ce choix (le choix inexistant, puisqu’il n’avait pas le choix) par la lecture du philosophe Kant (amené par son père semble-t-il), qu’il avait interprété » de façon monolithique … Kant mettant au dessus de tout l’obéissance à l’ordre … (parait-il…Il doit y avoir plein d’autres trucs chez Kant, il parait que c’est trés ardu à comprendre, mais bon, je ne vais pas me taper tout Kant juste pour en retirer la quintessence de sa philosophie , d’autant plus que ma propre vision philosophique du monde, quoique forcément moins travaillée, me suggère, sous la forme des discours décousus de mon Cheval, de ne confier à personne d’autre que moi le soin d’examiner chaque syllabe de ce que profère l’autorité, avant d’y adhérer ou pas ) … Voilà…

Quant à Hannah Arendt, qui a suivi le procès E., en 1960 et des poussières, entendant que E. se réclamait de Kant, elle en avait conclu qu’en fait il n’avait rien compris à Kant …Onfray n’est pas d’accord, il dit que malheureusement, E. était fondé à se réclamer de Kant… Donc que quelque part, Kant est une truffe …parce qu’il a bâti une philosophie idéale, et n’a pas pris en compte la réalité, qui est que le pire, le mal,  est dans l’Homme … Kant n’a pas pensé une seconde qu’un nazi pourrait s’appuyer sur sa philosophie pour accomplir les pires horreurs …

Obéir aux ordres d’assassiner ! et puis quoi, encore ! mieux vaut faire un infarctus  sur le champ !

Ce qu’il faudrait examiner, selon moi, c’est à quel point le mal et la souffrance des autres peuvent exciter quelque chose chez certains … Etait-ce le cas d’E ? je ne connais pas les minutes de son procès, mais lui a-t-on posé la question, ou au moins essayé de savoir … ?

Cette excitation, ce truc sadique, existe vraiment de par le monde, est vraiment répandu … les tortionnaires sont hélas partout ! Que ce soit le type qui bat son chien, celui qui frappe et humilie sont enfant, les gens qui prennent plaisir à torturer … etc …

C’est ça qu’il faudrait voir…D’où ça vient… Pour une part, je pense, de maltraitance subie durant l’enfance, mais il y a aussi  des gens qui ont ça en eux et qui n’ont pas été maltraités … Alors ? d’où ça vient … ?

Le petit bouquin de Onfray mériterait d’être relu encore 2 ou 3 fois, surtout pour quelqu’un comme moi qui ne connait pas grand chose à la philosophie, bien que ce ne soit pas vraiment un bouquin de philosophie (du moins je suppose)… mais ces jours prochains, je vous parlerai (peut-être ) des 2 autres qui sont sur ma table de nuit… 🙂

En attendant, je vous raconte ma séance de piscine, à berlioux : Eh bien, il n’y a pas grand chose à dire, parce que, juste en commençant à nager, j’ai eu mal au dos (au milieu), ce qui ne m’arrive jamais …C’était assez embêtant, et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi …Je ne suis restée qu’une demi-heure, et en sortant, je me suis dit que j’allais faire une grande ballade au soleil, jusqu’à la place Clichy, et retour…Pourquoi la place Clichy ? eh bien, pourquoi pas !

Immédiatement après avoir décidé ça, le mal de dos disparait ! mon Cheval me dit que c’est un mal de dos opportuniste ! qui voulait que je change de programme ! … 🙂 🙂

Des news du piwik : le problème vient d’une grosse machine quelque part, qui déc… et une armée de geeks s’affairent à voir d’où vient le trouble …Il n’y a pas que mon blog qui est en cause … 🙂

Il parait qu’il y a toujours le même nombre de lecteurs, presque invariablement !  ouf ! … 🙂 🙂 😛 😀

*** En fait, E. fut capturé par des agents secrets israéliens, je viens de voir ça sur Wikipédia …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation