De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Journée de la Femme (et les autres jours qui suivent)

Je ne sais pas pourquoi j’ai mis ce titre…

SOUS TITRE : UNE FEMME QUI GUEULE

2 profs dont les noms sont jetés en pâture (on sait ce que ça veut dire, ce que ça peut être, c’est lourd de conséquence…) par les petits fascistes de gauche de l’université de Grenoble, peut être l’UNEF de ce patelin…quel scandale . Et l’UNEF, vous allez dissoudre cette association de fachos, M. Darmanin, vous allez y penser, oui ou non ? et leur supprimer les crédits, ça va se faire quand ? il ne convient pas que nos impôts aillent alimenter ÇA. 

 ( A part ça, je me rappelle de la piscine de l’université de Grenoble, excellente, mais c’était avant Piolle, j’allais y nager pour essayer de supporter l’imminence du départ d’un proche, l’université n’était pas loin de l’hôpital).

Le maire de Grenoble, Eric Piolle, écolo  sexy (le jean bien rempli, le ventre plat, je suis sure qu’il fait du ski aux Deux Alpes) , mais dont les idées sont courtes , ce sont les mêmes plus ou moins que ce sale noc  de Jabot pour qui les petites mômes voilées ne sont pas un évènement, n’en a finalement rien à faire de ce qui peut se passer dans sa foutue ville , il a intégré comme les autres l’idée d’une perte en vies humaines par actions violentes avoisinant un certain pourcentage que je ne me risque pas à évaluer… il a intégré aussi  l’agressivité de cette gauche de m, qui fait pendant à l’agressivité des racailles dont sa ville est bien munie  :  lui aussi il est contre le truc phobie : ce con ferait mieux de s’occuper des trucs vraiment dommageables dont sa ville est productrice, et arrêter d’arroser les « quartiers » avec les impôts des gens, pour les calmer… et il faudrait vraiment m’expliquer pour quelle raison je ne peux pas être PHOBE d’un truc aussi con qu’une religion con, très con même, avec des Attendus qui rasent la moquette (au lieu de la fumer), et belliqueuse en plus, par un maximum d’aspects,  et cela même si, dans le meilleur des cas, dans sa face la plus « montrable », celle qu’elle nous ressort après chaque attentat accompli par des extraterrestres en son nom, elle prône une espèce de je ne sais pas, entre aide limitée , je ne sais pas comment dire, cette gnangnanterie de mise quand la religion  ramène sa face montrable …  seule la poésie (et une empathie qui engage soi même directement et matériellement) et une manière fulgurante d’interpréter la vie, tout en étant résolument contre toute forme d’agressivité hors d’âge réclamant du coulage de sang est de nature à inspirer  éventuellement un mode de vie. et c’est du ressort de l’expérience individuelle, en plus, pas d’un truc à assener aux masses, encore que, malheureusement, il semble que les masses , quand elles sont incultes, aient une appétence à suivre un truc comme des moutons , n’importe quel truc, en fait, pourvu que l’individu ne pense pas par lui même, et ne comprenne pas que tout est tout le temps à remettre en cause, jour après jour, tout est bon… Aucune religion ne parviendra à une appréhension poétique de la vie . Leurs « Livres » ne sont que des tissus d’imbécilité, quoiqu’on raconte (la poésie du Livre Saint, gna gna et autres fariboles—de toutes façons, vous remarquerez, quelle que soit la religion, c’est toujours avec les femmes en situation d’infériorité, de minorité, ravalées à leur assignation de ventre ou d’élevage des mâles, et ces pauvres connes ont intégré ça, en plus, ça coule dans leurs veines depuis tant de millions d’années, non, j’exagère 🙂 de milliers d’années , que c’est logé dans leurs gênes …ça vient de leur infériorité physique et du fait qu’elles portent les enfants…impossible de claquer le beignet au con qui les met en coupe réglée, il est plus fort physiquement, et elles doivent protéger le fruit de leurs entrailles… quelle misère..;(je dis des généralités, évidemment, mais ces généralités sont  le modèle répandu)  il n’y aura que la conception et la gestation des embryons humains, quand elle se fera (c’est inévitable) , à l’extérieur des corps , qui changera ça, vous verrez… pour notre malheur ou notre bonheur, je ne sais pas..;je n’y serai plus, bien que ça commence… ça changera tout, ça, vous verrez…)

  Cette religion, et les autres aussi, ne sont que des approches rudimentaires de la manière de se conduire, valables peut être il y a 1000 ans, mais qui sont vraiment déclassées maintenant. Il faut trouver autre chose, et cet autre chose est mouvant, qu’on se le dise. Et cette religion particulière, en plus, celle qui a inventé le truc phobie avec l’appui des petits gauchistes non issus de son background, pour mettre l’opprobre sur qui la critique (ils ont raison, elle ne résiste pas à la critique, elle s’effondre comme un mauvais soufflé dès qu’on l’examine d’un oeil acéré et joyeux) prétend mettre tout le monde à son pas, EN PLUS .Il y a seulement 10 ans, je n’aurais pas pensé une telle chose possible, eh bien si, et en plus ça gagne … 

Et puis quoi encore ? on ne devrait pas être phobe de ce truc ? c’est une marque de santé d’esprit que de l’être !  ras le bol, nous sommes en France, la patrie de Descartes , nous sommes au 21ème siècle (ou au 22ème, hihi), et je ne veux plus entendre parler de religion.

Pour nous changer les idées, un clitoris géant a été installé au Trocadéro (gonflable) : « ça ressemble furieusement à un dinosaure », gémit mon Cheval    🙂  … ça ressemble aussi à ces nouveaux ballons gonflables qu’on donne aux enfants, en forme de petits toutous, 4 papates, un corps allongé (le toutou est un basset), et une tête/museau … ces ballons ressemblant eux aussi terriblement à des sculptures de Jeff Koons, déclinées en des centaines d’exemplaires signés… 

Le clito est rouge sang/tomate, évidemment, tu ne vois pas qu’ils (elles) l’aient fait vert, en plus … 🙂 

Marre des conneries avec la journée des femmes, le clito / pas clito, et aucune envie de voir non plus cette pièce jouée partout depuis des lustres qui s’appelle « les monologues du vagin »… je ne sais même pas de quoi ça parle… du journal « Elle » qui passe ses éditions la tête dans des vagins,  et marre de tous les traités scientifiques et autres articles documentés  sur le « plaisir féminin » et comment triturer le clitoris pour obtenir enfin le râle de plaisir auquel toutes les femmes ONT DROIT !  ça suffit déjà d’avoir un vagin, moi j’dis, c’est déjà assez traumatisant, (de même que d’avoir des intestins, j’essaie de ne pas trop y penser) autant que d’avoir une prostate, en fait … on essaie d’oublier tout ça, d’par chez nous … 🙂 surtout que mon Cheval, qui est né mâle, se prend parfois pour une chamelle, pardon, une femelle … 🙂 

J’ai oublié que je suis une femme, en fait, et c’est très jouissif, je suis un garçon, je suis un garçon, je suis un garçon ! je suis un garçon, même si j’ai la panoplie entière de la femme, et pas de petit robinet devant, je suis un garçon parce que je fais tout ça que c’que qu’est-ce que je veux quand je veux, comme je veux ! hihi, c’est un vrai pied, savez vous … 🙂

De quoi je vais dire un petit mot ? Meghan Markle : vous notez que les médias, tout comme Katerine future reine d’Angleterre qu’ils s’obstinent à appeler « Kate Middleton », l’appellent Meghan Markle , alors qu’elle est mariée depuis des mois maintenant.  🙂  Michel Onfray a fait une bonne analyse des choses la dernière fois qu’il s’est exprimé sur le sujet Harry/Meghan : en substance : ils veulent le beurre et l’argent du beurre, les tourtereaux , les droits et pas les devoirs, c’est typique de l’époque;

Et en plus on apprend que Meghan se plaint de racisme … la pauvre chérie fait partie des personnes à plaindre, c’est sur … ferait-elle partie des tartes ? on espère que non, pour elle… elle devrait la boucler et faire avec ce qu’elle a, ou alors elle me refile le bébé, je suis sure que je m’en tirerai très bien, sans gémissements ni complaintes … 🙂

Et de toutes façons on s’en fout, hein, c’est juste plus rigolo que les histoires de couteau, ou de truc phobie , c’est sur… 🙂 Vive la reine d’Angleterre ! 

Je suis allée nager dans plusieurs piscines différentes ces jours ci : aujourd’hui c’était à Taris : il y a de plus en plus de monde , c’est nul… comme les gens n’ont rien à faire, visiblement, ils viennent à la piscine, ils y passent la journée … dans mon couloir, 5 personnes à un moment, 4 nanas avec des palmes , c’est la saison de la palme , et un gars qui ressemble à un mec que je connaissais autrefois au point que je me suis demandé si ce n’était pas lui, ressuscité (car il est mort)… des palmes là aussi, et il n’avançait pas … pour couronner le tout, à la fin, england plus des palmes il s’est mis des grosses plaquettes aux mains, et a commencé à nager sur le dos ! imaginez le spectacle , le gars faisant la grenouille avec des plaquettes qu’il ne maitrisait pas … le reste de ses abattis, les James, munies de palmes aux extrémités, trainaient quand même lamentablement sous l’eau, car il n’avait pas la force de battre suffisamment… (dans ce cas il vaut vraiment mieux nager sans rien, même si on n’avance pas du tout) . Il occupait toute la largeur du couloir, assez coton à doubler … 🙂 mais bof, bof, on ne se plaindra pas, non, parce qu’on nage malgré tout. Simplement il serait temps d’ouvrir toutes les piscines, au train où ça va. Hier ou avant hier j’ai discuté avec une petite dame qui m’a confié n’avoir appris que très récemment qu’il était possible de nager avec une ordonnance… 🙂

Ensuite, un shoot de métro, ligne 7 , peu de monde. Un gars au bout, qui lisait . un gars d’origine africaine, du genre prolo africain, pas le genre universitaire ou homme d’affaire. un grand mec, avec des yeux noirs brillants d’un éclat mat particulier à l’Afrique ( comme des escarboucles) . j’avais une amie kabyle, à une époque, qui avait des yeux comme ça. Une brillance particulière des yeux noirs . C’est tellement étrange de voir un gars africain, avec un physique de travailleur de chantier, en train de lire un gros roman (je suis désolée si cette remarque vous semble inappropriée, je vous entend d’ici: la vérité c’est qu’il y a peu de gens qui lisent, maintenant dans le métro, je veux dire autre chose que son portable, et parmi eux, bien peu, pour ainsi dire aucun sont des gens d’origine africaine, je veux dire des prolos africains, c’est du moins ce que j’ai remarqué) : du coup, je me suis assise à coté, presque, et on a échangé quelques mots : il lisait ce qui semblait être un roman à deux voix(roman choral ?)  , la première partie le point de vue d’une nana, et la 2ème partie le point de vue d’une autre nana. le point de vue de 2 personnes sur un même évènement.  A voir la couverture, je me suis demandé si ce n’était pas un roman d’amour , et il me l’a confirmé, en me disant que ça se passait dans un ranch, aux Etats Unis, ce qui semblait lui plaire. Ce mec m’a semblé très sympathique, avec le peu qu’on a échangé, je ne voulais pas le distraire trop,  j’étais seulement très étonnée de voir quelqu’un lire un LIVRE dans le métro, ça arrive de moins en moins souvent .J’ai seulement appris qu’il travaillait dans une blanchisserie, quelque part vers Bobigny, et qu’il n’aimait pas les réseaux sociaux, les Face book, Instagram,  toutes ces conneries, il se servait juste de son téléphone pour téléphoner, tout comme moi… à un moment, il a enlevé son masque brièvement parce que je ne comprenais pas ce qu’il disait, et il avait un beau visage …  il m’a demandé si je lisais, j’ai répondu tout le temps, et il m’a demandé, dans ce cas, pour quelle raison je n’étais pas en train de lire pendant le trajet : il avait raison : 1°) j’avais oublié mes lunettes, ce qui me faisait bien suer, je venais de le découvrir, et 2°) c’est quasi impossible en ce moment pour moi de lire dans le métro , alors que je le faisais tout le temps avant la foutue pandémie, parce que, avec le masque, c’est de la buée tout de suite…il faut arriver à coincer le bord du masque sous  les lunettes (mais là, tu manques t’éborgner avec le liseré de métal sous le tissu, quand le masque remonte… ) … 🙂 ce gars-là lisait sans lunettes, lui, quelle chance…il devait avoir la trentaine à peine, en fait…je lui ai donné les adresses de Boulinier, des endroits où on achète des livres et des revues pour rien du tout, et on est tombés d’accord que des livres  on pouvait en trouver  vraiment partout. Ça lui semblait être une grande bénédiction, et à moi aussi… 🙂   Si la nouvelle invasion africaine ressemble à ce mec, tout va bien … 🙂  quelqu’un de bien. Sympa de discuter un peu… 🙂 

Sinon, je viens de terminer justement un livre intéressant, le premier roman de Raphaël Enthoven, (il n’a écrit que des essais avant) . C’était interessant, parce qu’on ne s’ennuie pas une seconde. Bien sur, le gars est médiatique , du coup ça renvoie à des tas de petits scandales, ou des pages d’hebdos people, (tout le monde se rappelle des photos avec Carla Bruni) c’est toujours intéressant … on est en plein Dans la gauche caviar française, là, et je lisais ça juste après les histoires à propos de Duhamel/ Pisier/ Kouchner, etc… d’ailleurs on ne peut pas s’empêcher de faire un parallèle entre l’épouse de Duhamel, défunte Evelyne Pisier, et la mère d’ Enthoven, Catherine David  : un peu le même genre de femmes, diplômées , gauche friquée, épouses de mecs influents gauche parisienne, le cénacle, etc… et les 2 semblent, quoi qu’il arrive, inféodées à leurs maris, qu’on peut voir comme des « monstres » de gauche … c’est très étonnant, ça … des femmes intelligentes, belles aussi, en tous cas séduisantes, ayant poussé loin les études (je suis envieuse), et quand même soumises aux maris … comme s’il n’y avait pas autre chose à faire que de fonder des familles, ce qui semble être, quand même, la grande affaire définitive de ces gens là …comme tout le monde, quoi.

Dans le livre de Enthoven, il y a  des mots que je ne connaissais pas , à chaque page, presque … tous ces beaux mots attirants que je ne comprenais pas … je n’avais pas envie de lire avec un dictionnaire à portée de main, alors j’ai passé sur ce vocabulaire énigmatique, mais qui était assez rare (un par page, parfois moins) pour que ça ne gêne pas la lecture . ou alors, peut être que je vais reprendre le bouquin en m’arrêtant à chaque mot inconnu.  🙂

La mise en page de ce roman est intéressante, en petits chapitres courts (2 pages), ce qui permet de ne pas trop se soucier de la chronologie, qui est assez lâche, avec des va et vient , c’est du moins comme ça que je l’ai ressenti … c’était un peu comme des instantanés de la vie d’Enthoven. j’ai lu dans une interview qu’il disait avoir pris plus de plaisir à écrire ce premier roman, qu’à tous les autres bouquins qui ont précédé, et qui sont autre chose que des romans. 

Son roman se termine avec la rencontre de la nana qu’il appelle je ne sais plus comment (Barbara ? j’ai déjà oublié—je vérifie, c’est « Béatrice » ) et dont tout le monde sait qu’il s’agit de la célèbre Carla Bruni, mannequin médiatique . Il semble, alors, parti pour passer 100 ans avec elle…Amoureux comme on ne l’a pas encore vu dans le roman… 🙂  le résultat, (on prend l’histoire avec du retard 🙂  ) c’est que, quelques années après, pas tant que ça, ils ne sont plus ensemble, elle, elle est accrochée à Kossar  comme un coquillage à son rocher, et sans doute Kossar à elle (la fine mouche a compris que Kossar était un exemplaire de keum relativement fidèle, ce qui est très très rare … 🙂  ) et (je vais dire des rosseries) 🙂 elle chante toujours comme un pied, c’est terrible (on voit dans le roman de son ex qu’elle est consciente de ça;  elle fait une remarque un jour alors qu’ils sont dans un « RYAD » à Tanger … 🙂  ils discutent sur le toit, au soleil couchant (ou alors  c’est moi qui m’imagine… je fantasme la vie des riches et célèbres) en fumant un pétard, et « Béatrice » avoue  qu’elle n’aime que la musique en regrettant de chanter comme un pied (c’est moi qui le dit comme ça)…au moins elle est lucide . 🙂  Le problème avec Carla Bruni, quand elle chante, et même quand elle ondule des hanches de manière gracieuse,  aimantant tout le monde mais ne charmant vraiment personne avec son chant, c’est une nana super bien faite, etc… , mais le problème c’est que tout ça s’est assez mou, mignon gentillet, et il n’y a rien à faire … 🙂  comparez avec la nana qui chante « Marcia Baila » par exemple, Catherine Ringer , qui est moins belle plastiquement, mais qui déménage … (j’ai entendu ça today, c’est pour ça) y a pas photo, ou même comparez avec la nouvelle Vénus Hottentote, l’incroyable « Yseut (ou Yseult) , prénom improbable pour une nana avec un physique assez atypique, rien à voir avec C. Bruni, et qui chante Super Bien ! vraiment Bien ! au point qu’elle détrône l’indéracinable Aya Nakamura, dont on commençait à désespérer de l’entendre à tous bouts de champ, ou l’autre, la crétine qui prétend que les flics sont des tueurs, et qui fait son beurre sur ces déclarations abominables (mais elle est en perte de vitesse, hihi, BIEN  FAIT !  Disparais ! ) …  je ne  connais pas Carla Bruni,  je ne l’ai jamais vue qu’en photos, (et je me rappelle d’un reportage sur Paris Match, où elle marchait le long d’un rivage avec un jeune acteur français, il y a bien longtemps, c’était le grand amour, elle était superbe) , et je me dis que  chacun ne peut donner que ce qu’il a , et elle a certainement beaucoup, peut être même est-elle gentille, ce qui la placerait au sommet de mon panthéon,  🙂  ;  comme  mannequin elle était , elle est toujours, parfaite, ou comme femme de président, d’ailleurs, mais comme chanteuse, c’est trop gentil, timoré, même, ça ne va pas … ça ne remue rien du tout, quoi… bof, personne n’est parfait …tout le monde le sait, ça, qu’elle chante bof bof, mais comme c’est un personnage incontournable , que peut être on trouve sympathique, on fait comme si c’était bien. c’est juste pas trop mal, en tous cas pour moi … je n’ai pas des masses de sous, et pas question d ‘acheter quoi que ce soit de ce genre. 

Donc on termine le bouquin au moment où l’auteur se met en ménage avec « Béatrice », et bien sur, le seul truc qu’on voudrait savoir et dont on espère qu’il va nous raconter ça dans un autre roman, le prochain, c’est pour quelles raisons, et en quelles circonstances ce bel amour est devenu finissant, et comment ça s’est fait, quoi … 🙂 ayant regardé sur internet, j’ai vu que ce garçon, Enthoven, avait, après la belle Carla, vécu avec au moins 2 autres nanas, une actrice, dont il a eu un enfant, et aussi une navigatrice , (a t-il été bluffé par ses exploits—elle a traversé une partie des mers à la rame, toute seule, incroyable ! —  s’est il dit « voilà enfin une nana qui en a ! ) dont il a eu un enfant aussi, et maintenant il serait avec une philosophe, et je suppose qu’il a fini par avoir envie de parler avec quelqu’un qui aurait un langage similaire au sien… 🙂 c’est ça qu’il devrait nous raconter, maintenant, dans un sien prochain roman… 🙂 ce serait intéressant, parce qu’il explique les trucs pas trop mal,  bien que … mais bon, personne n’est parfait… et ce gars-là possède vraiment quelque chose à partager et nous faire comprendre.  

j’ai bien apprécié aussi le coté « scandale » du bouquin , où il n’y va vraiment pas avec le dos de la cuiller (pour une fois, dans un bouquin, ça y va franco)  🙂 où on apprend des trucs sur tous ces mecs de gauche qui n’ont pas de problèmes de fin de mois… 🙂  il parait que son père, J.P. Enthoven n’était pas content du bouquin, qu’il ne voulait plus parler à son fiston, bla bla … mais j’ai trouvé , moi, qu’une grande tendresse sourdait de ce livre qu’a fait son fils, une grande tendresse pour lui. Il y a beaucoup de « mères juives » dans la littérature , dont certaines sublimes au delà de l’étrange , mais des « pères juifs » il n’y en a pas tellement que ça … 🙂 bien qu’ Enthoven père soit autre chose, certes qu’un « Père juif » … 🙂  ..;j’ai bien aimé la retranscription de certains dialogues d’ Enthoven avec son Pater… et puis on voit sur les photos (sur internet) qu’il l’aime son papa … 🙂 

Ouais, c’était une bonne lecture …R. Enthoven  est encore un peu vert, bien qu’il approche des 50 ans, je me demande comment il va tourner … 🙂 il a l’air de cumuler les trucs, les cours, les livres, les interventions de ci de là… il doit avoir du mal à entretenir tous ces enfants, en plus, il semble qu’il en ait au moins 3… 🙂 … il faut sans doute qu’il gagne sa vie (c’est peut être pour cela que ça a capoté avec « Béatrice  » ? je ne la vois pas s’intéresser à un keum avec peu de sous, si intelligent soit-il … bof bof …

 

des news des piscines ? ça ne s’arrange pas …hier: fermée ! « mouvement social !  » incroyable ! mouvement social de quoi, encore ? pas contents de quoi exactement ?

Aujourd’hui, énormément de monde, et surtout, ce qui me rend chèvre, c’est les embouteillages, 7 personnes en train de passer TOUT LEUR TEMPS à jacasser au T, à grande et haute voix, comme s’il n’y avait pas de Covid (je n’ai pas peur du Covid, mais je fais attention quand même..;quel culot ! ils se font faire des ordonnances, mais ce n’est pas pour nager, c’est pour faire salon de thé et de conversation dans l’eau …marre de ça, fermez vos gueules, bordel de d… 

Ils se croient où ? à cause d’eux les piscines vont fermer, ça pend au nez de tout le monde …on a réussi à survivre jusqu’ici en nageant, il faudrait que ça continue, et que ces crétins comprennent…il y avait 2 vieilles nocs, que je vois à chaque fois, et qui commencent à passer 30 minutes à jacasser,  le cul dans l’eau et la bouche grande ouverte au dessus, et ensuite, tout en continuant à jacasser, (ne font aucune longueur, et ne se mettent même pas dans le petit bassin) font des espèces d’exercices qui n’en sont pas, (elles bougent vaguement un pull boy avec leurs mains… ) en utilisant le matériel prêté, qu’elles ne replacent même pas d’ailleurs et abandonnent là sur le bord, et elles sont énormes , et ça va durer… vieilles commères à médisances… j’avais envie de leur dire « ce que vous faites et peanut, c’est pareil » … « vous ne maigrirez jamais »… et en plus, elles dégagent une sorte de remugle, qu’on sent à 3 mètres autour d’elles… la loose…  bof là aussi…envie de me tirer, vraiment … demain je vais essayer une autre piscine, ce n’est plus possible, là, à Taris …en plus, il semble que dans pas mal de piscines, dont Taris, on se complaise à faire ch la jeune fille myopathe… je ne peux pas le croire ..;tous ces nocs sur leurs 2 jambes s’ingénient à trouver es prétextes pour la faire suer…là, c’était dans une autre piscine qu’on lui a dit que son accompagnatrice ne pouvait pas rentrer ! il a fallu qu’elle montre sa carte d’handicapée avec la mention « besoin d ‘accompagnement »pour qu’ils la laissent entrer …ils voient une nana (à la tête penchée comme Stephen Hawking, qui ne peut ni marcher ni bien respirer, ni parler, avec des jambes et des bras comme des allumettes immobiles, et ils disent que l’accompagnatrice, sans laquelle elle ne peut rien faire, ne peut pas rentrer ! mais c’est quoi ça, encore ???? d’où ça sort, ça ??? grrr rrr

 Spring is coming !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation