De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Piscine Godard

J’étais dans le quartier, vers la porte de Bagnolet, après un épisode désespérant à la poste, que je ne vais pas raconter ici, sinon je vais m’énerver… 

La piscine Yvonne Godard : en quelques jours, les choses se sont encore modifiées: la piscine était assez bourrée, avec des gens qui  s’interpellaient, s’installaient en bout de ligne pour des discussions interminables, te soufflant leur haleine de chien en pleine figure (et les gens mal lavés exhalent un truc qu’on peut sentir à leur proximité, et qui vient de la dégradation de quelque chose sur leur corps au contact du chlore, je déteste ça) , exactement comme si c’était le temps d’avant, et qu’il n’y avait pas de Covid. Ce serait pas mal de leur rappeler que si d’aventure une seule personne attrape cette saleté de maladie après une séance de piscine, on est tous bons pour la fermeture absolue de  toutes les piscines de Paris. Elles sont ouvertes, théoriquement pour les gens qui ont besoin de nager pour leur santé, ce n’est donc pas un salon de thé, un bar à chicha ou une sortie entre copains, ou un endroit où on vient se distraire sans nager… Ça me tape sur le chou, les conduites de certains, comme par exemple un gros crétin de malien (avec le petit chapeau malien, ça a un nom, je ne le connais pas, une mini toque colorée)  il y a 2 ou 3 jours , à la Gare du Nord : enfermés dans un ascenseur pour remonter du RER, on était 3, l’ascenseur était petit, mais il fallait que cet imbécile hurle en postillonnant dans son téléphone, à 10 cms de moi, avec le masque à moitié baissé, sur le menton, et quand je lui ai dit de la fermer pour 15 secondes, le temps que l’ascenseur arrive au Rez de chaussée de la gare, ce gros nul m’a dit qu’il était chez lui…  🙂  moi aussi, je suis chez moi, ce qui fait que , lorsque  l’ascenseur a atterri,  alors qu’il y avait des vigiles qui passaient et j’en ai profité pour désigner le mec, en demandant bien poliment qu’on fasse savoir à ce mal élevé comment se conduire, et c’est alors que cet imbécile s’est éloigné, le téléphone toujours vissé à l’oreille,  sans demander son reste. Je ne devrais peut être pas mentionner qu’il était malien, parce qu’il y a des tas de maliens bien élevés, et des tas de malpolis qui ne sont pas maliens, mais je le mentionne quand même , après tout, pourquoi pas. 

Le quartier de la Porte de Bagnolet : bien sale, comme tout Paris, 1/4 des bonnes femmes sont voilées, ou portent le truc qui indique leur religion, et d ‘ailleurs la caissière de la piscine aussi , vous le croyez, ça ? je croyais que les administrations devaient garder une neutralité… : engoncée dans un ample vêtement noir qui la recouvrait entièrement et le truc sur la tête, je ne sais pas comment l’appeler, pas un simple fichu, non, le truc bien reconnaissable…par contre, pas de masque sur la figure, rien… 🙂  elle aurait eu le masque en plus jusqu’au nez, on se serait crus à Kaboul, ma parole… 

la vieille p… qui dirige Paris veut absolument, mais absolument encourager le communautarisme … c’est pas compliqué, tous ces quartiers de la « diversité » sont littéralement encouragés à développer leur communautarisme … sont confortés dedans …ne changez pas, surtout, leur dit la Mère, vous êtes très bien comme ça, dans votre vase, vos croyances , vos modèles de vie végétative, dont vous n’arrivez pas à vous extraire, vous êtes les « défavorisés », vous faites pitié, vous aurez des allocations, mais rien d’autre… bel exemple de mépris de la part de cette vieille p de maire … par exemple, qu’est ce qu’elle met comme fontaines, dans le quartier ? (les sculptures ne sont pas mal, d’ailleurs), des représentations typées de cette culture … j’avais vu ça la dernière fois que j’étais allée à la piscine Godard , (en marchant vers la porte de Montreuil) c’était quelque chose comme(justement) des paysans maliens, ou des tirailleurs sénégalais, ça m’a fait cet effet, un truc comme ça, excusez moi de ne pas être plus précise… c’est exactement comme quand elle fait une salle pour le hip hop dans Les Halles, comme si les mecs « de la diversité » n’étaient pas capables de se sortir autre chose des tripes que du rap ou du Hip hop, en matière artistique …ces fontaines, en forme de sculpture étaient plaisantes, je le reconnais, mais alors, quel besoin de mettre ça dans un quartier comme ça ? pourquoi ne pas les installer dans le 16ème, rue de La Muette, ou n’importe où ailleurs dans Paris, et mettre un buste de Mozart ou la statue de Rimbaud (celle qui est maintenant dans le jardin des sculptures rue Saint Bernard) , sur les extérieurs, à la porte de Bagnolet ?   🙂  « les gens ne se sentiraient pas concernés peut être », me dit mon Cheval « ou alors c’est ce que croit la Mère » …si les gens ne se sentiraient pas concernés, tant pis pour eux… etd e toutes façons, certains se sentiraient concernés, j’en suis sure, par des choses aussi exotiques … je veux le croire, sinon c ‘est trop triste. 

Ou alors on déplace la sculpture d’Ipoustéguy que j’aime bien, sur le quai Saint Bernard, qui est complètement érotomaniaque …(Ipousteguy s’est bien lâché, là… ) 🙂  🙂 provocation ce serait , si elle était installée dans ce quartier de la porte de Bagnolet ? elle serait taguée en 2 temps 3 mouvements… voire cassée à coups de masse, tellement il y en a qui sont c … parce qu’il y a une population qui se sent facilement « offensée », etc…  ? provocation, ça ferait du bien… 🙂  … (il faudrait faire une étude sur cette histoire d’ « offense » qui semble être un des piliers  qui sous-tend cette culture , cette religion… un sujet d’étonnement, pour moi, c’est que les offenses sont toujours terriblement peu offensantes, finalement, quand on y réfléchit, alors que les vrais sujets, ceux qui touchent à l’intégrité physique, au versement du sang (des autres, bien sur) ne sont pas considérés comme devant porter le nom d’ « Offenses »  : un « regard  » mal placé peut être offensant, a t-on entendu maintes fois, mais y répondre par un coup de couteau ou un tabassage,  y compris avec mort d’homme consécutive,  semble  être considéré comme quelque chose  qui se situe au même niveau … de même qu’une caricature offensante semble, pour certains,   mériter la mort, tout simplement… il y a comme un problème, là, une  inversion des valeurs, là, celles dans lesquelles j’ai été , moi, élevée, qui mériterait une étude sociologique poussée … « Culture de l’offense  » ou « quelle est la forme de leur cerveau  » ou  » « de l’influence de la religion-cercle-de-fer imprimée dès le berceau dans une distorsion durable de la Morale » , voilà un livre qu’une sociologue (autre que la mère Delphy ou une tarte du même genre) devrait écrire …cette culture (ou idée) de l’offense est plutôt un doudou du Maghreb, moins de l’Afrique sub saharienne … 

Cela dit, certaines sculptures, dans Paris , surtout quand il s’agit de bustes de types inconnus , en général moustachus,  🙂 vous avez remarqué, érigées au 19ème principalement, dans des petits squares miteux, ne sont pas terribles, (avec 3 crocus plantés symétriquement sur un bout de terreau en dessous du buste, ça me rend terriblement triste, là aussi) et auraient intérêt à être remplacées … 🙂 mais ce n’est pas la peine de mettre , dans les quartiers de la « Diversité » des sculptures rappelant les origines de la « Diversité » , ça me parait complètement hors de propos… je suis sure  qu’il y a une contrée, au dessus de toutes ces histoires, où le « Beau » est le maitre, s’impose, et là, les origines de ceci ou cela deviennent complètement anecdotiques … laissons la « Diversité » accéder à l’universel, au lieu de la ramener éternellement dans le caca , bon , allez, magma, des origines  … 

Le résultat des efforts de la « Gauche  » gémissante et avisée, celle qui fait des bulles glou glou en disant tout le temps la même chose sur l’ « oppression » etc… c’est , comme le montrent les stats qui sortent actuellement, que les jeunes, « défavorisés », les soi-disant « laissés pour compte » les « oubliés »  🙂  —dont on se demande souvent s’ils ne sont pas plus favorisés que n’importe qui du point de vue du fric qui est déversé sur eux—  qui ne savent ni écrire le français, ni même le lire (on va supprimer les livres, bientôt, pour ne pas les « offenser », vous verrez, déjà on les édulcore) , le résultat, c’est cet énorme pourcentage d’écoliers qui trouvent très bien que les nanas portent le voile au lycée, et qu’on arbore sa religion partout…  (ce sont les mêmes sans doute qui pensent qu’une fille doit avoir de la pudeur, et que si on la viole, c’est parce qu’elle l’a cherché,  qu’on ne doit surtout pas se moquer des religions, qu’il faut des créneaux séparés à la piscine, etc…et que Charlie l’avait bien cherché, ou que, non, certes, il ne fallait pas tuer les journalistes, cependant la religion doit être respectée… ) et un autre  résultat,  c’est qu’aucun établissement scolaire en France n’a été baptisé du nom de « Samuel Paty », à ce jour… tout le monde, parents d’élèves , professeurs, etc…se mettant d’accord pour ne surtout pas rentrer là dedans, quand il en a été question , et ces gens, ceux qui ont refusé que leur collège soit ainsi baptisé, plus tous ceux qui ont fermé les yeux, ou ne se sont pas opposés, les pouvoirs publics, etc…, je les emm , je les insulte, je les méprise et plus encore;  ce sont des minables, et des salopards, des vendus, et des tas de m .

 « Vous préférez le déshonneur à la guerre, eh bien vous aurez les deux » On entend beaucoup ces mots de Churchill, actuellement, prononcés il y a bien des années, tout le monde le cite, et c’est d’actualité .C’est profondément vrai. Ça veut dire qu’on doit se battre pour son idée de l’honneur, justement, quand celui ci est foulé aux pieds par une sorte de facisme rampant (ou pas tellement rampant). Quand je pense que certains au Royaume Uni veulent déboulonner Churchill, pour je ne sais quelles obscures et stupides raisons, je m’inquiète beaucoup. 

Et tiens, si on demandait à la Mère Hidalgo de baptiser un collège ou un lycée parisien du nom de Samuel Paty … On pourrait avoir « Lycée Henri IV-Samuel Paty » par exemple, les 2 noms … 🙂  je ne sais pas si ça dépend d’elle, ou bien de l’Education Nationale, mais ça devrait se faire. 

A Marseille, on a donné un nom d’avenue à un jeune homme d’origine algérienne qui avait été tué par un colleur d’affiches du F.N. il y a pas mal d’années, pourquoi pas, mais rien du tout pour les 2 jeunes filles victimes d’un attentat terroriste à la gare Saint Charles , lié à la religion-dont -on-parle , plus récemment, et rien pour Samuel Paty… marre de ces 2 poids/ 2 mesures, comme aussi la récente déclaration de Maqueron au sujet des exactions de je ne sais plus qui de l’armée française, lors de la guerre d’Algérie … ce qui serait bien, c’est qu’on reconnaisse ce qui s’est fait des 2 cotés, les exactions DES DEUX COTÉS. Ou mieux, qu’on arrête d’en parler …  Et qu’on reconnaisse aussi ce que la « colonisation  » a pu apporter de bien. Oui, il y a eu du bien. Qui a profité aux algériens, notamment après le départ de la France. Bien que les algériens n’aient pas su grandir et devenir une vraie démocratie. malgré les hommes et femmes  nombreux, qui leur montrent le chemin (je pense notamment à ce journaliste (un type vraiment bien) qu’on vient de libérer,  emprisonné pour avoir manifesté, quelque chose comme ça, ou écrit un truc qui déplaisait au pouvoir… incroyable, où ils en sont, en Algérie…Ils feraient mieux de regarder ce qui se passe chez eux plutôt que de mettre leur impotence sur le dos de la France, éternellement) La colonisation, ce n’est que l’emprise d’un plus fort sur un plus faible, plus retardé… C’est le modèle même sur lequel fonctionne le monde… Modèle qui appelle des réflexions, ces emprises sont multiples, pour le coup, on pourrait les appeler intersectionnelles… elles ne sont ni le fait de gens d’une seule couleur de peau, d’un seul sexe, ou de niveaux socio économiques différents … ces emprises sont le tissu même de la société, des sociétés… la seule remarque que l’on peut se faire, à ce propos, c’est d’initier une réflexion sur les rapports de force, qui sont tous azimuts  et multiples… c’est complètement con de penser qu’il y a des bourreaux éternels et des victimes éternelles … les 2 étant plus ou moins interchangeables …on pourrait même dire que les dominations des uns sur les autres sont l’essence même de l’être humain. (ce qui ne veut pas dire du tout qu’on ne doit pas les combattre. moi je crois qu’il faut les transformer.  Alors réflexion  et réflexion, et encore réflexion…   En disant aussi que la « colonisation  » appartient à l’histoire, et que chacun d’entre nous supporte tant la mémoire des colonisés que celle des colonisateurs … ben oui, des dizaines d’années après, personne n’est plus responsable de rien … nous sommes tous les héritiers de ces faits de l’Histoire… quelle que soit notre couleur de peau actuelle, nous sommes tous de toutes les couleurs de peau… et il n’y a pas besoin d’écriture inclusive , en tous cas pour moi, pour que je me sente un mec si j’ai envie…  🙂

Il y a assez matière ici et maintenant à s’indigner de ce qui se passe en ce moment même  , dans le monde, pour aller se complaire dans une relecture biaisée de l’Histoire en pensant qu’on appartient à tel ou tel background, et pas à l’autre coté … nous sommes les héritiers de tout ce qui s’est passé dans l’histoire de l’humanité jusqu’ici, et si on s’intéresse aux rapports de domination , on peut simplement regarder autour de soi, et même dans sa famille, il y a matière à réflexion… 🙂

Qu’on se penche sur le présent, la réalité du présent.

Pour en revenir aux problèmes des « banlieues », La « Diversité »  doit se pencher sur ses problèmes ACTUELS, qui sont nombreux, et dont sa culture et sa religion, selon moi,  sont les ferments. Au lieu de rester éternellement la tête dans le cul. 

J’entends encore et toujours, dans les Médias, la « gauche » , dont la vieille p à la tête de Paris est une excellente illustration, se lamenter à propos de ce qui s’est passé hier à Beauvais , je crois, et quand ce n’est pas à Beauvais, c’est ailleurs, c’est partout … j’entends les mots suivants, de la part du crétin, (ou de la crétine)  « de gauche » habituel   » : « les habitants de ces quartiers se sentent abandonnés » « se sentent méprisés » « les jeunes de ces quartiers se sentent abandonnés » « …ils voient que leurs parents ont été maintenus dans un état … »  etc … etc… 

Est ce que quelqu’un peut leur dire, à ces « jeunes », à leurs parents, et au passage à tous les imbéciles de gauche ,  que chacun est  maitre de son destin, qu’on FAIT AVEC CE QU’IL Y A SUR PLACE,  qu’on s’adapte , et que la réthorique victimaire n’est absolument pas porteuse. 

Le problème étant, encore et toujours , à mon avis, la culture, la  religion, dur de s’extraire de tout ça… il faut avoir envie d’être libre…je suis pessimiste  peu de gens ont vraiment envie d’être libres : quand tu es élevé dans l’idée que tout est écrit, et que tu dois suivre « la loi de Dieu » , (ou bien qu’on te met le communisme dans la tête, ou qu’on t’inculque que ta destinée de femme est de faire des enfants avec un mec qui serait tout à toi) qu’on te met ça dans la tête dès le berceau, tu es mal parti… Quand on te met dans la tête que si tu te sens démuni, ce n’est pas parce que tu es un petit con qui ne comprend rien, et que tu dois travailler dur pour t’extraire , mais que c’est de la faute du sale pays colonisateur qui t’accueille, que les « blancs sont méchants »par essence,  et toutes ces sornettes qui font le lit de la violence actuelle  chez une minorité de racailles agissantes, que tout t’est dû, que tu as des « Droits » , même si tu n’es qu’un merdeux qui ne comprend rien,  et que tu n’as pas beaucoup d’efforts à produire parce que tu es victime des autres, ça ne risque pas de se passer bien pour toi…   les petits mâles de certaines cultures (c’est un peu le cas de toutes les cultures, mais certaines plus que d’autres)  sont survalorisés par rapport aux nanas, par leurs mères, elles mêmes ayant intégré bien profond leur sous-valorisation, elles se prennent pour des sous merdes au service du mâle de toute éternité, et déjà c’est une grosse erreur … certes, ici, traditionnellement,  ce n’est pas parfait de ce point de vue, mais les choses changent peu à peu…

Vu l’énergie que déploient, logistiquement parlant, les petits merdeux qui organisent les trafics de shit dans les cités, rien n’est perdu , ils ont quelque part un bon esprit d’organisation et d’entrepreunariat…  🙂 ce sont des managers nés… 🙂  hihi : légalisez la consommation de cannabis, pour commencer, soyez moins stupides, vous aussi, au gouvernement, à droite … 🙂 et ensuite donnez des postes dans les officines nouvellement créées à tous ces petits cons , les anciens trafiquants, pour qu’ils puissent faire une carrière … 🙂  je ne me fais pas de souci, il y en aura toujours pour embrayer sur d’autres trafics, sur la prostitution des nanas, (mais une nana se manipule un tout petit peu moins facilement qu’une caisse de résine de cannabis) , mais en attendant, nous aurons gagné quelques années… et de  l’argent,  ce qui permettra peut être justement, par un ciblage approprié, de faire comprendre aux gosses que la consommation de cannabis n’est pas excellente pour la santé mentale …tout comme l’alcool … ou d’autres addictions, hein… reste que les addictions sont le propre de l’Homme, à mon avis ..vouloir éradiquer la « drogue » c’est un peu comme vouloir éradiquer la prostitution, à mon avis c’est impossible, il faut vivre avec … ce qu’ils faut éradiquer, c’est le proxénètisme, c’est la traite des êtres humains, c’est le cannabis trafiqué et mortel, ce sont les drogues mortelles parfois, de nouvelle génération… légaliser ici pour mieux combattre là, voilà… et ne pas oublier le droit des gens à se détruire s’ils le veulent, c’est important, ça. Reconnaitre la liberté intime des individus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation