De Paris en piscine Le blog de Papillonista

This is the end, beautiful friends, the end… (of the week)

Ça devient rough ; je suis obligée de prendre le métro, en ce moment, et j’essaie de le faire à une heure où il y a peu de monde. Je continue à nager avec le système D , et ensuite je dois me rendre quelque part, en métro. Les gens sont recroquevillés avec un masque sur la figure, (mon Cheval s’est mis à éclater de rire aujourd’hui, mais comme il portait un masque, personne n’a rien remarqué…c’était une image trop bizarre ce wagon entier.. qui eut pensé un truc comme ça il y a seulement un an…) personne ne peut plus lire dans le métro, parce que la buée envahit immédiatement les lunettes. Déjà qu’il n’y avait pas grand monde qui lisait, dans le métro, là c’est pire que tout. la seule solution pour arriver à voir quelque chose, c’est soit de baisser le masque, soit de le pincer trés fort autour du nez pour que le souffle ne passe pas, le souffle qui fait de la buée dans les lunettes. Une main pince, et l’autre tourne la page…Bonjour le plaisir…vous me direz que le truc c’est de lire sans lunettes, malheureusement ce temps là est révolu pour moi…  🙂  Dans le métro, ça devient rough, et pas seulement vers Marcadet Poissonnier, tout ça…hier, on a eu successivement dans la rame, une demoiselle avec un masque sur le menton, qui devait bien avoir dans les 24 ans, et qui faisait un discours comme quoi elle n’avait rien, et qu’il fallait lui donner quelque chose, mais elle était plutôt bien physiquement, grande, pas mal, décidée, et je ne me fais pas de souci pour elle.  Lui a succédé un gars de plus de 65 ans, petit gros et chauve , (la cible préférée du virus ce grand con) qui a entamé un discours d’une voix de stentor »Mesdames messieurs, je suis retraité et je ne m’en sors pas »… 🙂  il a  fait un petit tour, des gens lui ont donné quelques pièces, pas beaucoup et il est sorti du wagon. Juste après, est entré, je n’en croyais pas mes yeux, le sosie parfait de Moha La Squale, vous vous rappelez si vous êtes habitué du blog,  que j’en ai parlé il y a quelques jours: Je me demande même si ce n’était pas lui, tellement il lui ressemblait physiquement. Le sosie de Moha est arrivé dans le wagon, complètement dépenaillé , sale et négligé, et visiblement sous crack (je ne sais même pas comment on écrit ça) , donc potentiellement dangereux parce qu’on ne peut pas prévoir les réactions, les mecs sont à fleur de peau quand ils sont en manque… . Il tendait la main tout en disant des trucs décousus et en souriant bizarrement, danger danger ! de manière assez insistante pour qu’on lui passe de la monnaie, et bien sur, comme d’habitude dans ces cas là, si je ne détourne pas les yeux, si j’ai le malheur de regarder, c’est à moi que les mecs s’accrochent : donc là il était planté devant moi, et j’ai vu le moment où il allait se rapprocher un peu trop (sans masque évidemment) et je lui ai dit  de mon ton le plus définitif « C’est pas à moi qu’il faut demander, j’ai pas une tune, mec ! » du coup il a continué dans le wagon, et ensuite il est allé de wagon en wagon, descendant et remontant à chaque arrêt. Il était complètement déjeté, ce gars, mais il avait un pantalon écossais (qui pendait sur ses jambes) magnifique, bien que sali,  je ne sais pas où il avait trouvé ça, mais c’était un pantalon extra classe…La dernière fois que j’avais vu un pantalon aussi classe, c’était cet été, dans la ville où il y a la piscine de 50m d’eau de mer, sur un gars d’un certain âge, chic comme c’est pas permis, un pantalon écossais du diable, et il avait fallu que mon Cheval me passe les rênes pour que je n’aille pas lui demander où il avait trouvé ça. Rien de mieux qu’un pantalon écossais bien coupé et classe. Juste pas trop clinquant, mais qui en jette. Eh bien ce gars là dans le métro en avait un comme ça, je l’aurais presque déshabillé, tiens !  

Non, mes sous de petite monnaie pour les gens qui mendient, (il y en a de plus en plus dans les rues en ce moment, de plus en plus, c’est une vraie tragédie, je n’en peux plus de voir ça), je les ai refilés à un gars que j’avais déjà vu hier. Hier, il dormait par terre dans une encoignure, et aujourd’hui, à peu près au même endroit, il était assis, avec un gobelet devant lui.Un grand gars maigre, peut être 45 ans, pas mal, marqué par la misère.  Il m’a dit bonjour, quand je suis passée, et là, vous voyez le regard du gars, et ce n’est pas possible de résister, en tous cas c’est là où ça peut toucher le passant, une sorte de regard direct où on voit les galères, et ce n’est pas possible. J’ai quand même été contente de constater que, après moi, un passant s’était arrêté et discutait avec ce monsieur, et ensuite, quand je suis repassée par là, c’étaient 2 jeunes filles qui discutaient avec lui. C’est curieux que je m’en f… des migrants, globalement, ainsi que des roms en réseau, voleurs de portefeuilles, et encore plus des « familles syriennes » à la c…, alors que d’autres me touchent beaucoup plus. Si j’étais l’abbé Pierre, je ne ferais pas de distinction entre les miséreux…  

Ce sont des temps durs qui s’annoncent.Comment laisser arriver tellement de migrants, alors que déjà il y a tant de gens à la rue qui ne viennent pas d’Afrique, mais de la porte à coté. On devrait vraiment donner la préférence; je sais que ce n’est pas une idée terrible, mais comment faire autrement ? d’autant plus que tout le monde fait pareil. Il y a des années, le père Le Pen avait dit un truc qui avait fait scandale, que lui il donnait de préférence à ses filles, et après de préférence à des membres de sa famille plus éloignée, et ensuite de préférence à ses amis, à ses voisins, et le monde entier c’était pour plus tard… etc… tout le monde de se récrier… et moi je me suis dit à l’époque que tout le monde , absolument tout le monde (sauf des types comme l’Abbé Pierre, mais il n’y en a pas des masses) faisait comme cela. Absolument tout le monde.Donnait selon des hiérarchies. Et ne donnait rien au même moment où la bouche prétendait être si généreuse … Exactement comme ce que disait le Père le Pen… le seul à ne pas avoir la langue de bois. Dommage, parce que par bien d ‘autres cotés, il n’était pas du tout fréquentable, ni sympathique… On ne peut pas faire autrement, je crois, que poser des hiérarchies. Il y a des gens à qui vous n’avez rien envie de  donner, et d ‘autres  à qui vous donnez tout, par exemple votre famille, ou les gens que vous aimez… 

Cela dit, je suis persuadée que si l’argent public était bien géré, on pourrait faire beaucoup mieux. Non seulement prendre en charge toutes les cloches (c’est affectueux, c’est affectueux) qui ne savent pas où elles en sont, et encore plus ceux qui ont eu des accidents de la vie mais ne rêvent que de s’en sortir, toutes les cloches françaises, mais aussi gérer comme il faut cet afflux de migrants, d’une part en stoppant le robinet d’appel, c’est à dire en fermant les frontières d’une manière ou d’une autre, (sauf pour les migrants asiatiques… ou sud américains… ) d’autre part en traitant de manière efficace et humaine ceux qui sont déjà là (et en renvoyant les mineurs au Maroc, m…) … 

Il m’est arrivé un truc pas terrible, aussi, ce soir, après avoir fait des courses,  j’enquille le Bd Saint Germain…des travaux partout, j’étais en train de marcher sur le trottoir rétréci à cause de palissades, ( 1m ou 1,20m de passage peut être pour les piétons) quand un gros con me frôle par derrière , à toute allure sur un vélo de livraison (ce sont des vélos électriques avec un gros panier hermétique  à l’avant (ou à l’arrière) où on met les denrées…je me mets à hurler…le gars continue à pédaler à toute vitesse, il allait trés vite, et voilà que, arrivant à 150m de là, toujours Bd saint Germain, je le vois arrêté, (peut être avait il livré son client) et je ne me dégonfle pas, je m’approche et lui dis qu’on en a marre des gens qui roulent sur les trottoirs. cet espèce de taré me dit que je n’ai pas de masque , que lui il a le droit de ne pas en porter, mais pas moi (je ne porte pas toujours de masque quand je marche dans la rue ), c’est à dire que ce gros machin puant s’imagine qu’il a le droit de rouler à toutes berzingues sur le trottoir, et que ça ne se discute même pas. Je le traite de gros lard. C’était effectivement un gros lard moche , avec une tête large et ronde toute molle, et avec un gros cul moche  posé sur sa bicyclette de con, et un tee shirt bleu éteint sur son bedon, si vous le voyez…) et bien sur ça ne lui plait pas de se faire traiter de gros lard, parce qu’il a le droit de tout faire, rouler sur les trottoirs, et mépriser les bonnes femmes, surtout quand elles ne sont pas polies avec lui.(on devrait s’écraser, à Paris, avec tous ces individus qui se foutent des règles de la circulation et la pauvre tarte qui préside aux destinées de de cette ville a droit à tout mon mépris parce qu’elle encourage ce merdier circulatoire…j’ai vu au moins 20 trottinettes à fond sur le trottoir aujourd’hui et encore plus de vélos)  Et je vois le moment où il va me rouler dessus, alors je mets un réverbère entre lui et moi, et que fait-il ? il me crache dessus, un gros mollard qui m’atteint sur la joue, au coin de l’oeil,  bien gras, bien épais, et ensuite, il se tire, toujours sur le trottoir, en pédalant comme un malade… Bien sur, je pense tout de suite au Covid, moi qui fait quand même trés attention. On n’était pas loin du commissariat, et j’y vais direct, tout en m’arrêtant à un arrêt de bus, pour me mettre partout du gel anti covid… 🙂 je m’en mets même dans l’oeil, dans les cheveux, etc… pouah ! si mon blog s’arrête d’un coup, ces prochains jours, vous saurez que je suis en réanimation… 

Bon, les flics, (assez blasés… 🙂 ) me demandent si je veux porter plainte, je dis oui—il était l’heure du début du couvre feu, plus ou moins… je leur demande si je peux aller me laver aux toilettes, je me passe de l’eau partout , y compris dans les cheveux… ils ont l’eau chaude, dans les toilettes, et du savon liquide… (j’ai l’air d’une cinglée, surement, ): bref, il fallait attendre une heure pour déposer la plainte, du coup, je n’avais qu’un envie, rentrer, et je me suis lavée encore , les cheveux, etc… bien contente d’être chez moi , avec mon Mari, assis dans son fauteuil, qui trouve tout ça trés normal—mon Mari voudrait une épouse rangée des voitures—avec une plume au cul et une autre dans les cheveux  🙂 et mon Cheval … 🙂 le seul qui me comprenne !  …Demain je porterai plainte… porter plainte, en ce moment, si vous n’êtes pas un people ou un membre du gouvernement, est un chemin de croix… en plus, ils font tout pour vous décourager, les pauvres n’en peuvent plus non plus… on leur crache dessus, à eux aussi… et ensuite je vais retrouver le gars, tranquillement et patiemment, et ça va beaucoup m’amuser (si le Covid ne me rattrape pas), parce que je pense que c’est quelqu’un qui travaille soit dans un supermarket du coin, soit dans un restaurant du coin idem.  (et je vais faire mon possible pour lui créer des ennuis) . En effet, pour emprunter l’itinéraire qu’il a emprunté, eh bien ça circonscrit les recherches… sinon, il aurait emprunté la rue Monge… oui, je vais le retrouver, (ou les flics le retrouveront, suite à ma plainte, mais peut être qu’ils ont d’autres priorités et ça risque d’être long… ils ont des caméras, cela dit, le truc s’est passé en plein Bd Saint Germain, près d’un carrefour… )… je vais le retrouver et je verrai ensuite ce que je vais faire. Tout ce que j’espère c’est que ce gros lard ne m’a pas refilé le Covid (mon Cheval me rappelle des histoires sinistres, au début de cette épidémie: quelqu’un avait craché sur un pauvre préposé dans une gare, et le gars était décédé du Covid assez rapidement… dans le crachat du gars, il y avait de la haine, une haine à couper au couteau,  mais ça ne m’empêchera pas de ne pas fermer ma gueule; je prends certes un peu trop les ballades dans Paris comme des campagnes des armées d’Italie, mais ce n’est pas mon choix, sachez le, et sachez aussi que , même si nous ne sommes pas nombreux à réagir , il y en a quelques uns comme moi… l’autre jour, j’ai vu un vieux birbe engueuler carrément un cycliste, et j’ai applaudi 🙂  je lance une idée, pour les journalistes : quel est le journaliste qui posera la question au gouvernement , à la maire de Paris : «  » » »vous êtes capables de mettre des prunes de OUF si on dépasse le couvre feu, QUI vous empêche de mettre des prunes de OUF à ceux qui roulent sur les trottoirs ? gros bénéfs en plus, là…mine de sous… ça devrait vous passionner, non ? «  » » » qui va leur poser la question direct, à ma place ?  …  je vous le dis, ça devient rough, à Paris. Je ferraille, sur mon Cheval, malgré que je ferais mieux de m’écraser, de la boucler, un jour il m’arrivera des trucs encore pires, mais je ne peux pas, c’est impossible. A Paris et en France. C’est le merdier partout, pas encore le merdier total, mais on y vient. Le pouvoirs publics devraient faire respecter l’ordre, y compris pour la circulation, ce qui est le premier truc. S’ils ne comprennent pas comment des gars se permettent de découper des têtes de professeur à la feuille de boucher, je peux leur dire que ce genre de licence se développe immanquablement après  chaque petit délit  non sanctionné. 

J’ai parfois l’impression qu’on va vers une africanisation de la ville, une libanisation de l’Europe, aussi… un gars à l’accueil dans une piscine m’a raconté qu’il envisageait de quitter la France: son demi frère est danois, et il va de temps en temps au Danemark: il trouve que c’est mieux géré, et plus normal… il parait qu’au Danemark, notamment, quand on veut savoir ce que gagnent les membres du gouvernement, on trouve ça sur internet, du premier au dernier sou, à la disposition du pékin…  entre autres. C’est le Danemark qui ne veut plus de cette immigration forcée. les gens arrivent, et le pays est mis devant le fait accompli. Les danois veulent que l’immigration se décide depuis des points extérieurs à l’U.E. Pourquoipas chez nous ? pourquoi tout un tas de gens poussent ils des cris d’orfraie quand on propose cela ? on devrait leur faire un coup, à toutes ces bonnes âmes accueillantes : proposer une loi : si quelqu’un est pour l’immigration sans distinction, qu’il y ait une possibilité pour lui d’adopter un candidat à l’immigration : il le prend en charge financièrement (lui assure le gîte et le couvert, ainsi que l’argent de poche, et la formation) pendant quelques temps jusqu’à ce que le gars migrant soit capable de se suffire à lui même, gagne sa vie… voilà ce qu’on pourrait proposer à chaque individu…Disons qu’il y a grosso modo allons, entre les « verts  » et les « socialistes » en peau de lapin, un bon 20% ou même 25% qui est pour l’accueil , etc… cela fait environ allons, disons 15 millions de français, soit , allons, disons 5 millions de familles … si chacune de ces 5 millions de familles prend un migrant en charge, on arrive à des nombres de migrants aussi élevés, même plus,  que ce qu’ils désirent basiquement… donc on leur propose le deal: vous la fermez, vous arrêtez d’essayer d’imposer vos desiderata aux gens plus frileux, qui s’avouent égoïstes, et qui adorent être repliés sur eux mêmes, qui ne veulent pas être « envahis »..;qui ont la trouille de l ‘ « autre »… hein…tous ces salauds de droite… vous n’avez pas besoin d ‘eux, vous avez la possibilité de prendre en charge vous même un ou plusieurs migrants voyez, c’est la loi…  🙂

on verrait la débandade, à mon avis, à part quelques personnes dont les actions sont en adéquation avec ce qu’elles prônent, et ceux là on ne peut que les respecter… mais il n’y en aurait pas beaucoup… 

Ils étaient encore en train de parler, à la radio, des sanctions à durcir ou prévoir, pour ceci et cela, mais il faudrait qu’ils comprennent (puisqu’ils savent ce qui marche, ils mettent des contraventions énormes en principe si le couvre feu n’est pas respecté, non ? là ils ne sont pas manchots…)  qu’il faut toucher les gens au portefeuille, et notamment saisir leurs allocations. Un truc marrant, entendu aussi aujourd’hui : RTL a voulu rappeler le nom du gars qui a été décapité par un terroriste en iste , le premier en France : Hervé Cornara , chef d’une petite entreprise, qui avait licencié son salarié, un gars radicalisé comme on dit, plein de haine: le salarié a coupé la tête de son patron, l’a accrochée aux grilles de l’entreprise, et puis a fait des photos qu’il a mises sur les réseaux sociaux en faisant une prière-allégeance  à l’armée des ombres en Syrie/Irak, en prime(tandis que les centaines, milliers de petits *** qui estiment que la République française leur doit tout et ne mérite que de crever se réjouissaient en toute impunité sur les réseaux sociaux habituels) : Ce fut le premier décapité en France … le « meilleur » de l’histoire, c’est que, après tout cela, l’entreprise de Hervé Cornara a été obligée de payer PAYER ses indemnités de licenciement à l’assassin, (qui s’est suicidé 6 mois après dans sa cellule). Il faudrait qu’on arrête avec ça: pourquoi ne pas voter dès maintenant une loi (pour le coup, celle ci n’existe pas encore, enfin je ne crois pas)  ou les condamnés pour intelligence avec l’ennemi, ou des actes de terrorisme, ou même des actes de vandalisme, des tueries, etc… et leur famille s’ils sont mineurs… perdent tous droits à toutes indemnités, aides, allocations sociales, y compris retraite, RSA, aides diverses, aides au logement, etc… de manière graduée, certes, mais quand même. En plus du dédommagement aux victimes. Ils peuvent bosser en prison, cela dit, pour dédommager les victimes..;quand c' »est le fond d’aide aux victimes qui paie, c’est nous tous..;et je suis persuadée qu’il y a des situations où le fond d’aide aux victime paie les victimes, tandis que le fauteur , qui est insolvable, se voit doter d’allocations diverses … et si ces mecs ne veulent pas bosser en taule pour aider au remboursement des victimes, qu’on rallonge leur peine… au choix…

    On a entendu une interview du grand père du gars qui a dessoudé le professeur des Yvelines, Samuel: la famille est là depuis plusieurs années, non ? puisque l’assassin est arrivé tout petit … avec toute sa famille… le grand père (qui n’est pas si vieux que ça) ne parlait pas un mot de français… après toutes ces années il n’était même pas foutu de s’exprimer en français… même pas 3 mots…il a fallu un traducteur pour lui poser des questions , auxquelles il a répondu que non, son petit fils était un bon croyant mais n’avait montré aucun signe de radicalisation… dur de la feuille, le pépé, dur de la comprenette , surtout… et la quéquette, fonctionne-t-elle ?  🙂 pas un mot de français… désintérêt total pour le pays, sans doute, et de quoi vit il ? de quoi vit cette honorable famille ?  et je parie qu’ils vont  continuer à percevoir des allocations, y compris le minimum vieillesse pour le pépé…  qu’est ce qu’il fout là ? retourne en Tchétchénie, vieux noc, vieux schnock ! ! m… marre de ces gens, marre. Qu’on s’occupe  en priorité des gens de ce pays, ICI, la France. jusqu’à ce que ce soit vraiment bien. Ensuite on verra pour les autres. 

Bien nagé, avec trés peu de personnes…un confinement à la c nous pend au nez… comment va t on s’en sortir, si ce virus continue à sévir, et que nos dirigeants continuent à vouloir faire comme les autres pays (je suis sure que c’est ça, leur boussole, comme les autres ils naviguent à vue , ils font ce que font les autres… les autres reconfinent, on reconfine… )…on devrait être inondés d’informations sur le virus, et en fait on n’en a pas beaucoup de vraiment fiables, il y a des tas de trucs qu’on ne sait pas, et que moi perso j’aimerais bien savoir… si le masque est utile, comment se fait il que les contaminations explosent, par exemple ? de temps en temps une info filtre (le virus reste 9 h sur la peau, ont dit les japonais… ) mais il faudrait que ce soit plus pointu…il devrait t-y avoir un commandement mondial , ou plus simplement européen, qui serait le récipiendaire de toutes les statistiques concernant ce virus, et l’OMS n’est pas à la hauteur…  j’étais à la masse en arrivant à la piscine, fatiguée parce que peu dormi, au point que je me demandais si par hasard je n’avais pas chopé le virus… j’ai nagé, dans une eau un peu froide, et le miracle quotidien s’est produit, au kilomètre 1,5… 🙂 … en forme après, totalement bien… ne me supprimez pas la natation, svp…  je ne tiens plus qu’à un fil, celui de la natation ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation