De Paris en piscine Le blog de Papillonista

2 semaines de la quille

Demain, on sera à 2 semaines de la quille… 🙂 vivement … sauf que ça va être un gros bordel à Paris, j’en suis sure. Il n’est pas question pour moi bien sur de prendre les transports en commun. Tant que le f.. virus est dans la nature, je m’abstiendrai. 

Ca va être étonnant, d’observer ce qui va se passer, le 11 mai… 🙂 il faudra compter ses abattis en sortant de chez soi, et en rentrant, pour voir si on a toujours tout… 🙂  j’ai entendu aujourd’hui parler de gens qui faisaient un triathlon confiné ! et pour la piscine, ils ont fait un deal avec je ne sais qui, des voisins, qui ont une piscine. le vélo, c’est dans l’appartement, et la course à pieds, autour du jardin…  🙂 Actuellement, je me satisferais moi même d’une piscine rikiki de 10m ou même moins… reverrai-je un jour une piscine, les yeux dans les yeux ? hum ! ce sera bon de se glisser dans l’eau, et je ne sais même pas si je vais savoir refaire les mouvements. Songez que cela fait vraiment TRES LONGTEMPS que je nage chaque jours et c’est devenu une seconde nature…là, c’est une interruption de —ce sera— de 2 mois, au 11 mai, et de toutes façons, les piscines rouvriront elles peu après ? rien n’est moins sur… rouvrez les piscines, svp… 😛

Il y a de plus en plus de monde dans les rues, et les keufs ne sont pas trop là. Ils nous ont abandonné… par contre on voit l’armée, soit les chasseurs alpins, soit les parachutistes : ils ont en commun avec les keufs de se nourrir trés mal, dans des kebabs  ou des sandwicheries louches … 🙂  les keufs  doivent se reposer, à mon avis. Après plusieurs mois de Gilets jaunes, d’attentats de cinglés écoutant la voix du Très-Haut,  tu m’étonnes !  🙂 Quelque part, malgré les problèmes sporadiques dans les banlieues et les cités, ils n’ont pas tellement de trucs à faire, ils doivent prendre des congés en attendant la rentrée post Covid. parce que, dès le 11 mai, vous pariez que le bordel va recommencer ? les Gilets jaunes , enfin, leurs avatars copains avec les black blocs vont être là, tous les samedis, à faire des manifs… la CGT va faire son possible pour susciter des grèves… mon Cheval veut se tirer, il en a marre, et craint pour ses précieux sabots , le pays est devenu ingérable. 🙂

On a entendu M. Taché, ce grand dadais , sur RTL. Il était interroge sur le déconfinement. sans surprise, il était contre le suivi des Covid positifs sur smartphone (M. Tâché est trés attaché à la liberté individuelle … 🙂  ), et ensuite on lui a demandé ce qu’il pensait du port du masque..;ce gros noc était vaguement pour, dans les transports, mais pas ailleurs, on a compris…pauvre type ! pauvre incapable ! il devrait se mélanger un peu avec la population, et regarder ce qui se passe, allez, pendant 50 ans, avant de se permettre d’ouvrir la bouche. Bien sur, on a eu droit au couplet habituel sur les « populations défavorisées » qu’on « stigmatise » en disant qu’elles ne respectent pas le confinement, enfin toutes les vieilles lunes socialistes, et tous les gens qui ont tellement de la peine à se nourrir de nos jours … je voudrais lui dire, à M. Taché : bon, c’est vrai, j’ai un endroit où habiter, trés bien, mais pour le reste, je peux vivre avec quasiment rien …je sais faire ça, dans ce pays qui regorge de biens matériels. Alors quand j’entends des gens comme ça, genre M. Tâche, qui gagnent des sommes pas possibles (à mes yeux— je gagne énormément moins que M. Tâche) entonner la complainte des pauvres et des déshérités dont ils sont les champions, ça me fait braire … qu’ils ferment leur clapet, tous ces nocs… les gens qui gagnent peu se débrouillent, ils font de leur mieux, et quant à M. Tâche et aux autres, 1°) fermez-là et 2°) si vous voulez vraiment faire quelque chose, ben ABANDONNEZ vos salaires et avantages, réduisez les à un smic et DONNEZ le reste, oui, tout le reste, avant de parler… et prenez un sans abri chez vous, ou dans votre maison de campagne…vous ne pouvez pas le faire ? pourquoi ? parce que c’est à nous de le faire, pas à vous ? vous ne l’avouerez jamais… ben fermez-la alors. 

Je ne supporte plus tous ces gens qui ouvrent le bec pour parler de « solidarité » « les plus démunis », ceux qu’on « stigmatise », et surtout, le grand mot « l’égalité » … Hé, les mecs ! personne, personne, n’est égal … il y a des grands, il y a des petits, il y a des gentils, et d ‘autres méchants comme des teignes, et égoïstes, des beaux et des laids, des jeunes et des vieux, des malins, des crétins, des intelligents et des madrés, et des naïfs, des généreux et des pingres, des qui aiment être cruels et tuer, quelle que soit leur naissance,  et des qui ne rêvent que de sauver le monde et qui donnent d’eux mêmes, et tout ça dans une grande masse de beaufs qui n’a pas d’opinion. Il n’y a pas d’égalité. Si vous croyiez vraiment en l’ « égalité », vous donneriez tout ce que vous possédez, sans espoir de retour, aux plus « démunis  » que vous… vous ne le faites pas, alors fermez-la… vous voulez bien « l »‘égalité « , mais vous voulez aussi garder VOS avantages. Et si vous n’avez rien, et que vous voulez « l’égalité », cela veut dire que vous voudriez prendre, y compris avec violence, ce que vous imaginez être la richesse, le fric en fait, d’un autre que vous croyez mieux nanti…mais le gagner, à la sueur de votre front, ça, ça ne vous va pas. Vous préférez hurler et revendiquer . (car tout le monde a sa chance, en ce bas monde,  celui qui travaille arrive à acquérir un savoir, ou des biens)

Oui c’est effrayant, tout ça.  Ecouter M. Tâche à la radio est quelque chose de nature à déprimer durablement… incroyable qu’il soit autant payé, ce gars-là. En plus. 

Je ne sais pas, il y a vraiment quelques politiques qui sont tout le contraire de quelque chose de luxueux (dans le sens d’un esprit élevé, intelligent, une personnalité créative, c’est ça que j’appelle luxueux).

Il y avait un beau soleil , pour parler de quelque chose de positif, qui réchauffait. Avec le Paris sans trop de voitures , c’était plaisant… 🙂 j’ai traversé quelques rues, contente de marcher… Et pour finir, je suis arrivée dans un endroit de la rue des Ecoles où il y a 4 librairies les unes à coté des autres (fermées bien sur, espérons que les librairies vont ressusciter le 11 mai elles aussi…j’achèterai au moins un livre . Il y avait une librairie sur des choses pas définies (voir photos), et ils avaient aussi une collection de Pléiades d’occasion, avec aussi un grand tableau dans un coin de la vitrine, avec une illustration de la fable « le corbeau et le renard », style peinture fin 19ème, avec un renard trés intéressant, qui guigne le fromage du corbeau…le corback est hors de portée, dans les feuillages,  (le renard n’est pas un chat… 🙂  ) , trés digne, un peu con sur les bords, mais qui tient bien son fromage dans son bec, on imagine que c’est un large camembert, un camembert du 19ème siècle … 🙂 …  la paysage autour, est celui d’un bout de la campagne française, les arbres à l’ancienne, la Normandie … 🙂

Une autre librairie  sur le cinéma, avec toutes sortes de bouquins trés intéressants pour qui s’intéresse au cinéma, et au vieux cinéma d’autrefois, avec les belles stars aux joues ombrées et aux longs cils faisant des ombres sur les joues, aux orbes des yeux soulignées de crayon brun, et aux cheveux crantés ou ondulés, longs sur les épaules impeccables …  🙂 et 2 librairies de l’Harmattan : l’une est consacrée aux sciences humaines, avec plein de bouquin,(qui les lit ? des lecteurs fidèles ?) ,  et l’autre à l’Afrique, avec moins de bouquins … j’ai photographié… 🙂 j’imagine quelques universitaires africains, étant venus étudier en France, à Paris, à Jussieu ou à La Sorbonne, et qui ensuite écrivent des livres sur des trucs subliminalement hors de notre portée, tout comme les universitaires français, pour essayer de faire avancer leurs pays … il y a une autre librairie comme ça, au coin de la rue Pascal et du boulevard Arago , près du métro Gobelins..spécialisée dans les pays lointains, mais sans le coté touristique. Il y a toujours des livres en devanture, (des livres que je ne lirai surement jamais), mais la librairie est là depuis des années et des années, elle survit . Qui lit ces livres ? l’Harmattan a au moins 3 librairies dans ce coin de la rue des Ecoles, et cette librairie aussi existe depuis des années et des années.

Dans le temps, je revendais des bouquins à l’Harmattan , et je n’étais pas la seule : le patron était un mec gentil qui achetait absolument tout, vraiment tout, et tous les clodos de Paris connaissaient l’adresse …on lui amenait un lot de bouquins, et il disait toujours « là, on va vers… suivait un chiffre … 🙂 bien sur, on acceptait …contents de se débarrasser des livres..;des livres en moins sur les bras, et 5 ou 10 euros en plus en poche… mais j’ai déjà raconté tout ça… il avait un énorme entrepôt en Normandie, disait-on, et par contre, quand on voulait trouver un livre perdu ou épuisé, on pouvait le commander chez lui, et là c’était trés cher … 🙂 je pense qu’il collectionnait les livres, il adorait les livres, il ne pouvait pas laisser un livre à la rue …(moi non plus…si je vois un livre quelque part, par exemple dans une corbeille de rue, au minimum je le sors et je le mets en évidence quelque part … 🙂  

Espérons que toutes ces librairies vont survivre. C’est dommage que le gouvernement n’ait pas autorisé les librairies à rester ouvertes , pendant ce confinement. c’est au moins aussi important de lire que de manger, presque… 🙂 

Je voulais mettre les photos des librairies, prises aujourd’hui, mais apparemment j’ai dépassé la limite des fichiers autorisés: le site me dit de supprimer des fichiers, mais j’ai beau en supprimer, (je supprime des photos) ça ne sert à rien, je ne peux pas mettre mes nouvelles photos… désolée… (donc la vignette, c’est une photo ancienne)

M.A.J. : Finalement, j’ai réussi à mettre les photos : quand on dégage les anciennes photos du fichier, ça met un moment à admettre qu’il y a de nouveau de la place.Et j’ai enlevé la photo ancienne. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation