De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Aujourd’hui

Souchon veut quitter Paris, toute monde veut quitter Paris, sauf les rats, qui dansaient dans le jardin des Halles : j’en ai montré un à un monsieur qui passait, et il m’a fait un signe en coupant son bras près du coude : gros comme Le bras, m’a-t-il dit, et j’ai opiné de la tête « oui, oui » … des anglais passaient pas loin avec un petit chien en laisse, et je leur ai dit qu’il y avait des rats disgusting, all around, et effectivement une grappe de rats était suspendue (c’était comme un jeu) à un des paniers en plastique transparents où sont tous les restes de bouffe… Mon Cheval donne de la voix  pour un oui pour un non, maintenant, quand s’élancent les rats, quand passent les dingues  zigues sur leurs trottinettes (ce sont des émanations directement issues du cerveau de la Maire de Paris, je dis, quand elle a voulu jeter un sort aux parisiens… sinon, j’ai revu la dame sans abri avec qui j’étais allée prendre un pot il y a quelques mois…elle a passé l’été à Nice , avec  un petit tour dans son village natal, pr§ès de la Vallée radieuse où moi j’ai grandi, du coup, c’est comme si on se connaissait…je vous l’ai dit, c’est une dame qui a de la culture, et qui parle bien, très cohérente et tout… elle est maquée avec un gars allemand sans domicile non plus, et pas mal de sa personne, et tous les deux zonent dans le forum et autour, avec un petit chien blanc… 🙂 la dame est trés cohérente et tout, mais quelques fois, au fur et à mesure qu’elle parle, on distingue l’endroit où c’est fêlé, pour ne pas dire complètement cassé… enrayé, pendant quelques secondes, et puis ça redevient limpide… Bon, ça va quand même pour eux…à part les dents, on voit que ce sont des « sans dents » comme disait l’inénarrable ancien président, le replet M. Edam , pardon, Hollande …et à propos de dents, il y avait tout un N° pour les 70 ans de Paris Match, avec les 2 vedettes françaises du siècle passé, du cinéma, Belmondo et Delon (rien qui me fasse ch.. plus que de regarder des photos et des articles sur les vieilles vedettes françaises qui ne font plus rien qu’attendre le grand départ…n’inventent plus rien… , on sent que c’est une bonne vieille dead end street, il n’y a rien de nouveau, même quand on les voit avec leurs rejetons tout neufs, ou un peu moins neufs, comme le fils Belmondo qui ressemble à un sirop, et sa femme, la cuisinière italienne, à une quinte de toux… bof… non, je voulais dire qu’il y avait une photo où Delon et Belmondo posaient ensemble, pleine page, et , je jure, vérifiez si vous voulez, tout ce qu’on voyait, c’était leurs dents parfaites (parfaitement fausses, je veux dire) et blanches comme ça n’existe pas… 2 vieux, avec des dents comme au musée Grévin… faudrait changer ça… je suis sure qu’ils peuvent survivre, ou revivre, si seulement ils arrivent à se sortir de cette starification immobile, voilà. (et refilez moi un peu de votre blé, au lieu de signer des testaments, hihi… ) 🙂  il faudrait qu’ils se transforment en vieillards indignes, là on rirait bien… comme Johnny, qui a essayé, le ciel lui en rende grâce, mais les Belmondo et consorts ne laisseront jamais faire ça… 

Mais passons aux choses sérieuses ! je suis toujours ultra branchée sur les Moody Blues, je pense qu’ils étaient à Paris en 1967 (je n’étais pas née, enfin, je veux dire, à peine née… hihi…) , et on les voit dans un de leurs premiers clips, du moins le groupe plus ou moins tel qu’aujourd’hui, car ils sont encore vivants… Night in white Satin… je suis carrément obsédée par le chanteur, qui ne fait que se bonifier en vieillissant…dans le clip qu’ils ont tourné au Royal Albert Hall, plusieurs décennies après, le chanteur n’a guère changé, à part qu’il a pris un peu de bouteille, par rapport au jeune homme grand et assez  maigre qu’il était, mais on (mon Cheval et moi, ainsi que le Pou de Droite —-vous vous souvenez, du Pou de Droite ? ) mais on le trouve encore mieux maintenant… il faut dire qu’il a dû répéter sa chanson (c’est lui qui l’a composée) des milliers de fois, il a maintenant une maîtrise, il place le truc exactement là où il faut… il est toujours grand et il a le même visage, en plus, en mieux… comme je l’ai déjà dit il y a quelques temps ici, ensuite on a un clip un peu plus tard, trés récent, toujours avec le Royal Albert Hall orchestra, et le chanteur est toujours bien, mais là il est plus vieux, il a pris un coup avec les rides, et il est un peu moins bien…(physiquement) , même s ‘il dégage toujours … en 67, il avait des chemises blanches à jabot et dentelles, et des pantalons pattes d’éléphant, plus tard, bien des décennies plus tard, c’est toujours des chemises blanches, un peu plus sobres, et ça lui va bien, ainsi qu’à l’autre musicien, qui fait des voix et joue —je ne sais pas si c’est de la basse ou de la guitare aussi—et lui non plus n’a guère changé… 🙂 bref, je les adore… 🙂 ça fait du bien d ‘écouter des vieux trucs comme ça… tous les gens des années de liberté, comme ça, devraient se remettre au turbin, pour contrer la nouvelle austérité et le politiquement correct de maintenant … ça rigole moins, maintenant, et même la musique n’est pas aussi bien… remettre un monde qui tournait rond au centre des débats… en fait ils sont tous retraités, ou quoi, les musiciens d cette génération, sauf les Rolling Stones, qui mourront sur scène sans doute, le jour où Mick Jagger  aura une attaque cardiaque en direct (c’est ce qu’il cherche ) …mais Joan Baez a fait sa tournée d’adieu, bon, il y encore Dylan, qui tourne et tourne… on dirait lui aussi qu’il cherche quelque chose, mais quoi ? 

Pour me remettre de la promenade au milieu des rats et des trottinettes dangereuses, (ils devraient carrément interdire l’accès des jardins publics comme celui des Halles à ces engins et aux vélos) , j’ai écouté les Stanglers « GoldenBrown »,(mention au chanteur, beau comme Satan)  et ensuite pas mal de trucs de Joan Baez, que je connaissais déjà par coeur, et que j’avais oubliés : House Carpenter , une trés vieille chanson, et puis North Country Blues, une chanson de Dylan, qui lui va mieux à elle, parce que c’est une fille qui raconte : Baez chante ça en plus avec le phrasé, un peu, des filles qui ne sont pas beaucoup allées à l’école, des contrées du nord, minières, de là où Dylan était originaire, le Minnesota, qui est un état, si je n’ai pas tout faux, du middle east (ils disent que c’est le midwest, mais moi j’appelle ça le middle east..en fait c’est près des grands lacs, sous le Canada) des Etats Unis. ensuite, après quelques ballades archi connues , la chanson qu’elle a composée sur sa relation avec Dylan, et qui est vraiment belle  « Diamonds and rust »  … ( Well I’ll be damned, here comes your ghost again … Sacré Nom de Sort, voila encore ton fantôme qui se ramène … ) (traduction Cheval, c’est pas terrible, mais il n’a pas le temps)… 🙂 je note que 2 fois dans la chanson, elle fait une allusion (surtout à la dernière ligne) à la radinerie de Dylan, et au fait qu’il n’oubliait pas de faire  payer  … (mais elle ne lui en veut pas , j’en suis sure) : … it all comes back so clearly … yes I loved you dearly… and if you’re offering me diamonds and rust  … I’ve already paid  ( tout cela me revient si clairement … oui je t’aimais tendrement… et si tu m’offres des diamants et de la rouille… j’ai déjà payé. « 

Je traduirai l’intégralité de la chanson ces jours prochains… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation