De Paris en piscine Le blog de Papillonista

lundi mardi

Le cireur de chaussures des Gobelins, une connaissance à moi 

photo P.A.M.  (c’est un gars qui se trouve toujours avenue des Gobelins, devant la bouche la plus haute du métro à gauche en remontant l’avenue vers la Place d’Italie ..Si vous passez par là, faites vous cirer les pompes  il fait ça très bien et ce n’est pas cher)

 

Le froid ne décourage pas les nageurs : après une petite accalmie, ils sont de retour, plus nombreux que jamais, et je reçois pas mal de coups dans la ligne : Les 9/10èmes des gens rentrent avec des attestations de chômage…c’est impressionnant de voir le nombre de gens jeunes qui apparemment cherchent du travail  …à la piscine … hihi …Mon Cheval pense que c’est le travail qui les cherche, sans jamais les trouver … 🙂  devant la caisse, un lecteur de carte est posé, muselé par 2 bandes de gros scotch brun, témoin de la faillite des systèmes informatiques …malgré cet aspect H.S., plein de gens passent quand même  la carte qu’on leur donne (qui sert théoriquement à la sortie), devant ce lecteur borgne …La caissière, quant à elle, s’est mise en mode automatique … elle a des gestes lents (pour ne pas perdre ni la boule ni la cadence) et débite des entrées, fait signe aux gens qui veulent sortir et ne peuvent pas parce que le tourniquet déconne, de passer par le goulet de la caisse, et explique lentement (mille fois les mêmes mots) que la carte blanche sert à la sortie…quand ça marche. 

9/10èmes des gens rentrent à la piscine avec des attestations de chômage, comme je l’ai dit, et le reste se divise en gens qui paient, (une minorité), personne âgées qui ont la gratuité, et gens qui ont des cartes de 10 entrées (tarif légèrement réduit) mais qui truandent quand même : exemple : une nana dont voici le manège : elle arrive et feint de passer sa carte dans le tourniquet, mais en fait ne la passe pas (elle fait juste un mouvement), des fois que l’appareil fonctionne … Elle fait comme si l’appareil ne fonctionnait pas, et arrive devant la caisse où quelqu’un est en train de se faire délivrer une carte (gratuite) par la caissière ). comme la caissière est obligée de faire des opérations sur son informatique, avec la personne de devant, (elle coche des trucs avec un stylet ou un stylo directement sur l’écran), et qu’elle a les yeux baissés, l’autre nana en profite pour passer derrière le dos de la personne qui attend, le plus naturellement du monde, comme si elle avait oublié quelque chose ou allait chercher quelqu’un … une fois entrée dans le vestiaire, elle est tirée d’affaire…personne ne l’a vue (sauf moi), tout le monde s’en fiche, et c’est bonnard jusqu’à la prochaine fois … 

Je préférerais que tout le monde , absolument tout le monde, y compris les vieux, les chômeurs, les débiles etc… paie quelque chose, ne serait-ce qu’un euro … marre de la gratuité partout…  🙂 et puis ça réduirait le nombre de nageurs, qui est hallucinant quelques fois … tous ces gens qui ne savent pas se tenir dans un couloir et qui font n’importe quoi, ça finit par être pénible … les piscines sont en déficit, il n’y a visiblement pas de quoi les entretenir, ce serait bien que tout le monde paie , voilà … 

2 dames qui rentrent gratuitement tout le temps, ce sont les 2 jumelles qui viennent tous les jours, réglées comme du papier à musique : aujourd’hui, j’ai nagé une demi heure dans la partie fourre-tout, le « portnawak » : elles étaient là, avec la même tête, les mêmes cuisses , le même maillot, les mêmes méchancetés qu’elles se disent l’une à l’autre sur les gens qui les entourent, dans ce dialogue perpétuel qu’elles ont, semble-t-il depuis toujours , l’une avec l’autre, et l’autre avec l’une, qui est l’une , qui est l’autre … ? et qui ne cessera jamais (je fais comme si je ne les voyais pas, mais je les entends …c’est fou d’être comme ça à cet âge…) elles nagent comme des pieds, en faisant du rétro pédalage dans la partie portnawak, et je me demande vraiment ce qui va se passer quand l’une tombera malade (elles ne sont pas éternelles, non ?) …est-ce que l’autre sera malade de la même chose en même temps ? je suis sure qu’elles mangent les mêmes trucs au même moment, etc … absolument et définitivement hallucinant, fascinant pour de pas très bonnes raisons, et … tout et tout … 🙂  elles sont absolument similaires … exactement pareilles au détail près… 🙂  je voulais examiner la cellulite de l’une pour voir si c’était la même que la cellulite de l’autre , mais je n’ai pas osé regarder ça de trop près…je n’aime pas trop être en leur présence … heureusement qu’elles ne nagent pas dans la partie des nageurs… 🙂  va savoir si elles ont un jour connu le loup, comme on dit, ou pas … l’une avec l’autre ?  quelle horreur … bah, pas pire qu’autre chose… Là aussi, les possibilités sont immenses… va savoir … 🙂 

Une demoiselle que je vois souvent à la piscine s’embrouille avec un « bon » nageur, et elle me raconte ça … le bon nageur va assez vite, il n’est pas mauvais, mais « pioche » un peu (je suis très difficile)…Voilà plusieurs jours qu’on le voit venir avec une copine à lui, qui nage assez vite, mais pas avec un beau mouvement (elle sort trop la tête, et bat trop des pieds) … je ne sais pas trop quoi dire à la demoiselle … elle est un peu comme moi, elle pourrait facilement être gênée par quelqu’un dont elle pense, à tort ou à raison, qu’il empiète sur son domaine … 🙂

Elle m’a fait un compliment, comme quoi mon papillon était vraiment bien ! ! ! alors ça, alors ! ! ! oui, parce qu’il faut que je vous dise : je me suis remise au papillon, avec l’espoir d’arriver enfin à faire les 50m sans me biler trop :   le déclencheur a été une vidéo sur laquelle je suis tombée il y a un mois à peu près :  on montrait la première phase de papillon, comment apprendre (en sachant déjà le nager quand même) : c’était filmé sous l’eau, et c’était vraiment bien : en fait il y avait cette première phase en plongeant bien , assez profond, (avec la tête sous les bras, ne pas oublier), 2 mouvements de jambes, et redresser, respiration (à chaque temps)… Et me voilà en train de faire cela, ce qui était en totale contradiction avec ce que je faisais avant, c’est à dire le nager sans vraiment plonger … en fait le nager en plongeant moins profond, c’est la 2ème phase, quand on arrive déjà à le nager en plongeant profond … le nager en plongeant profond vous oblige, je pense, à accentuer l’ondulation, et du coup ça passe tout seul, la tête sort naturellement pour respirer, et si tu respire à chaque mouvement, tu peux faire des tas de mètres les uns derrière les autres …première fois que je n’arrive pas exsangue aux 25 m …  😉 🙂 😮 😮

Donc je travaille cela, enfin je commence, et j’aperçois une petite lueur .;;quand j’aurai maitrisé ça, je rajouterai les autres trucs que j’étais arrivée à définir dans ma vie antérieure de papillonneuse … 

Sinon, rien de bien marquant dans ces séances de natation quotidiennes (sauf le dimanche où je traverse des pans entiers de Paris à pieds) … 🙂 c’est un peu toujours le même décor… cet espèce de temple immense qu’est la piscine Berlioux, avec des colonnes comme dans la Grèce antique … 🙂  hier j’ai revu le monsieur aux yeux bleu du nord (de Delft)  … j’adore les yeux bleu-gris , c’est ce que je préfère … Il parait que les yeux bleus et clairs sont plus fragiles que les autres … 🙂  😮  on s’en fiche, c’est vraiment plus joli … oui, je sais…ce qui compte c’est l’intelligence et la bienveillance des yeux … mais en ces temps d’hécatombe des yeux bleus … 🙂 

Ah, et , oui, il m’est arrivé autre chose, un autre petit rien , et c’était je crois samedi ou dimanche dernier, lorsque je suis allée acheter quelque chose au palais du Roy Merlin au Beau Bourg, là aussi un endroit que j’adore … en plein coeur du Marais, devant le centre Pompidou, riche idée que d’avoir créé ce temple de la création juste à cet endroit … Car c’est un temple de la création , la création étant du bricolage, et vice-versa… Donc j’arrive à la caisse qui se trouve à l’arrière du magasin, censée être la moins encombrée, et j’aperçois un gars de 3/4 , parmi les gens qui attendaient leur tour, et je reconnais quelqu’un avec qui j’avais, comme on dit , eu « une brève aventure » … hihi … il y a quelques années de cela … Un beau garçon, à la silhouette haute, et aux cheveux bouclés … Aucune envie de lui parler, cela dit … 🙂 je me suis abîmée dans la contemplation e tous les trucs à acheter et qu’on aurait oubliés, qui se trouvaient de part et d’autre du « guide file » …hihi …des piles en blister, des lampes de poche, des outils de toutes sortes, j’ai tout regardé, en m’arrangeant à chaque fois que la file tournait (en suivant un chemin sinueux), pour ne pas me retrouver dans la ligne de mire du gars … 🙂

Je n’avais pas envie , voilà…même pas de dire bonjour…ça ne nous aurait menés à rien… quelque part, dis-je à mi-voix à mon Cheval, ce gars-là est uniquement préoccupé de lui-même et de sa précieuse paire de choses, plus son précieux outil qu’il porte à l’élévation, et bien qu’il se donne des airs d’humaniste, de gars ouvert au monde et aux possibles, connaisseur en littérature , mais avec humilité et compassion, hein,  et je vous fais grâce du reste …En gros, il ne se prenait pas pour n’importe qui … 😮 😮  Non… ça m’ennuie d’avance … refaire le chemin de la séduction, ben non, je prends dorénavant des chemins de traverse … 🙂  quel était le numéro qu’il m’avait fait, la dernière fois que je l’avais vu ? (ça s’était mal terminé, hihi …   ) 🙂  ce gars-là avait des prétentions littéraires, il avait commis un petit opus de poèmes, qui n’étaient pas mal … il avait écrit 2 ou 3 bouquins, en fait surtout des traductions, et je suis sure qu’il se prenait pour le sel de la terre, et il n’y a aucune raison pour qu’il n’en soit pas encore ainsi … 🙂  dans la conversation, il avait réussi à me glisser qu’il descendait d’un baron autrichien, ce qui m’avait immédiatement donné envie de lui dire que je descendais d’une femme de ménage portugaise … 🙂 

Il utilisait des formules, pour parler d’amour, (non, il était assez intéressant, dans ce qu’il disait, ce n’était pas le premier pékin venu, certes pas, mais la pente eût été trop ardue pour arriver, pour moi en tous cas, à en extraire la moindre tendresse, je pense … 🙂 … )  « On n’est jamais assez bien pour eux », soliloque mon Cheval, jusqu’à ce que je lui mette un coup sur le flanc pour qu’il revienne à la réalité … 🙂 …Bref il parlait de « celle qu’on aimera… » , etc … Delly et Paolo Coelho améliorés … 🙂  ce qui ne l’empêchait d’ailleurs pas de se taper la première qu’il invitait à diner … 🙂 rien que du déjà vu, quoi … 🙂 … Il m’avait raconté aussi qu’il « nageait très bien » … il se trouve que je l’ai vu un jour à la piscine , je ne me rappelle même plus quand, mais je pense que c’était à la piscine Jean Taris, parce que ce gars-là habitait (et habite peut être encore) mon quartier, et franchement, il nage avec vigueur, certes, mais pas bien du tout …en tous cas ce n’est certainement pas cela que j’appelle bien nager … 🙂

Hé, gars ! je nage 10 fois mieux que toi, tu as remarqué ?

Je suis certaine qu’il m’a vue, en train de faire la queue 3 ou 4 personnes derrière lui, je l’ai vu à son dos , brièvement, mais j’ai réussi à m’extraire de ce truc … j’aurais pu lui dire bonjour, on se serait dit « tiens, ça va ? ça va… etc …) , mais non, de même que je n’avais pas eu envie de lui parler à la piscine, je n’ai pas eu envie de lui parler dans le palais du Roy Merlin… Très bien comme ça, à distance… 🙂 Parce que : Who wants yesterday’s papers, who wants yeterday’s boy ? nobody in the world… dans la chanson des Beatles c’est « yesterday’s girl », mais c’est pareil… non, quand la page est tournée, elle s’enfuit avec les feuilles d’automne … le présent, les gens du présent, les gars du présent sont beaucoup plus présents, justement … 🙂 most likely you’ll go your Way and I’ll go mine …  🙂 🙂 

Fonche, tous ces gars plutôt bien de leur personne … (enfin ceux du même genre que le gars dont je parle) : on dirait que (dans leur tête) les nanas font la queue pour avoir un ticket pour fréquenter leur royale personne … 🙂 ensuite, tu sautes des petites barrières, les unes après les autres, et il distribue des bons points, tout le monde a sa cotation … hihi …  🙂 

Et eux, ils distinguent …c’est toujours l’amour à deux,(l’amour à mort aussi, ils ne te lachent, pour passer à une autre,  que quand ils croient avoir eu ta peau définitivement ,  de toutes façons, plus chiant (comme aventure) ,  tu meurs … 🙂 ils te distinguent, entre toutes , élévation ! ! ! (ce qui ne les empêche pas de mater discrètement s’il y a mieux, on ne sait jamais) et consentent à te faire un enfant, dans le meilleur des cas … 🙂   … Noon, mon Cheval et moi on est bien ensemble, et on ne marche plus dans ces trucs-là… D’abord on ne se trouve bien qu’avec les copains, et pas mal de copains , justement, sont PD, ce qui évite toutes les ambiguïtés … 🙂 l’amour est morte, bien morte, et c’est un grand plaisir … 🙂 vive la vie ! vive la natation !  🙂 🙂 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation