De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Dimanche, chronique des bus, des hyper et des autistes …

L’autre jour, j’ai vu une dame avec des voiles noirs de partout, sur la petite plage. Elle était avec d’autres gens, et notamment des enfants… l’esclave parfaite … elle restait sur le bord et faisait des trucs avec les enfants , les surveillait pendant que le Monsieur (en slip de bain, sans complexe …Hé, mec, on voit tes roustons en modelé, cache toi ! tu offenses la pudeur ! ) pendant que le Monsieur se reposait à quelques mètres … cette femme, qui avait l’air assez âgée quand  même, ce devait être la grand mère, ou alors, si c’était la mère, elle s’était usée prématurément, ne mettait  pas un orteil dans l’eau …C’était le jour de la terrible chaleur, 38 à l’ombre, et je n’imagine même pas ce que ça devait être de suer dans ce suaire …noir, en plus, la couleur qui garde la chaleur … La pudeur, elle, a une odeur, par 38 l’ombre …  🙂   Une folle ! une folle aliénée … pour finir, je pense qu’elle n’en pouvait plus, à la fin de la journée, parce qu’elle s’est plongée dans l’eau avec tout le saint frusquin, des kilos d’étoffe lourde sur sa personne … pauvre tarte … même pas une velléité de révolte ?  Ben, non…  ça suffit de dire qu’elle n’est pas responsable, qu’elle est opprimée par les mâles de sa famille … familles, je vous hais, devrait elle dire … celle-là me paraissait avoir subi depuis toujours, complètement en fin de course, et devenue une chose quasi inerte aux mains d’un système…tant pis pour elle … mais j’en ai vu une autre, dans le bus de retour de la piscine, il y a quelques jours … Montée dans un bus presque vide, avec son mec, qui se mit à parler avec le chauffeur pendant tout le trajet et ne jeta même pas un regard vers sa progéniture et l’alliée-née qui s’en occupait … 3 enfants, dont un petit mâle de 7 ans, qui avait le droit de tout faire…Sa mère lui disait vaguement d’arrêter(il courait partout dans le bus, escaladait les sièges vides) … Il continuait  sans s’en faire … j’ai souvent vu ça, les mères s’énervent, disent d’arrêter, le petit gars continue, et celui qui cède, c’est toujours la mère … le petit a gagné … plus tard, il ne comprendra pas pourquoi le monde ne cède pas devant ses exigences, comme sa mère c’était une famille originaire d’Afrique, le père, d’une trentaine d’années,  était habillé à la mode de la côte sous la chaleur, bermudas colorés mettant son petit cul en valeur, jambes nues, tee shirt qui moulait ses épaules musclées, quelques bijoux de rasta … 🙂 la mère avec des suaires superposés  sur le dos, les bras recouverts d’un truc en laine ou apparenté (38° là aussi dehors), une robe longue, et des voiles sur la tête dont un qui lui enserrait l’ovale … 🙁

Une bande de fous … 🙂 mon Cheval me dit qu’il fallait être optimiste, car ils n’avaient pas revêtu l’enfant d’un linceul : la petite, 6 ou 7 ans aussi, avait des tresses multicolores et était habillée comme toutes les petites filles de son âge … Pour terminer, un quasi bébé dans une poussette …La mère se démenait, disait des trucs , (« mon Coeur » …), ramassait la poussette quand celle-ci chavirait (heureusement le môme avait été replacé sur le siège à coté de la mère ), rappelait sa progéniture à l’ordre , etc … n’a pas jeté un seul regard sur les autres passagers …je pense qu’elle n’avait pas envie d’affronter les regards … 🙂 pour finir ils sont descendus quelque part dans le trou du cul  du monde, sur la route poussiéreuse, et le gars marchait devant, la nana suivait avec la poussette, des courses et des gosses plein les bras … 

Une fois, j’avais vu une famille , à la gare de Lyon, alors que j’attendais un train : il y avait plein de monde partout, et nous étions dans le Hall 3, celui des départs : j’étais assise par terre, avec mon  ordinateur, en essayant de capter le wifi de la gare …A 3 ou 4 mètres, se trouvait une famille , mais assez chics ceux-là, on voyait que c’était la classe supérieure : ils pouvaient être syriens, ou quataris, ou d’Arabie des Saouds, ou iraniens … en transit probablement … on les aurait plutôt vus dans un aéroport …. 😮 😮 

La nana, qui avait moins de 30 ans,  était grande et jolie, fine, élancée, recouverte entièrement d’un habit à la mode religieuse, et d’un voile, mais avec une recherche d’élégance, des fringues chères. le mari s’affairait, ça et là,(on voyait qu’il était chargé des relations avec l’extérieur…le reste de la famille devait rester dans le cocon)  pendant qu’elle s’occupait des gosses (3), dont un dans une poussette … 🙂  ils n’ont pas jeté un seul regard autour d’eux …et c’était flagrant pour la nana : seule lui importait  sa petite famille, le reste du monde, puant,  ne l’intéressait pas …Aucune curiosité , rien …  j’en ai conclu que la religion qu’extériorisait cette famille (la façade de cette famille), était quelque chose de profondément autiste et méprisant pour le reste du monde …C’est d’ailleurs à ce genre de chose que me font penser ces gens qui s’habillent de façon à exhiber leur religion : il y a là une sorte de mépris des autres … le mépris qui est le prélude à la guerre , peut être … On devrait leur dire …on ne devrait pas se priver … 🙂 c’est quoi, ça, de montrer tout le temps sa religion ? va te cacher, ça ne nous intéresse pas … ça finit par blesser l’oeil, de voir cette procession d’accoutrements en rupture avec même le seul bon sens (particulièrement quand il fait 38°… ) « mais c’est à Dieu que je m’adresse, pas à toi ». répondraient-ils … ben, c’est bien ce que je dis … ce n’est pas à moi, pas à nous, pas à l’humanité qu’ils s’intéressent … 🙂          Le Très-Haut jouit-il de les avoir faits aussi c… ?

Aujourd’hui, j’ai vécu (38° à l’ombre et 48 au soleil) une expérience purement kafkaïenne : quelqu’un m’a déposée au supermarché Géant Casino  de la ville de Hyères : je pensais bien connaitre l’endroit, pour avoir constaté plusieurs fois que le bus N° 39 qui mène vers les plages passait derrière ce grand commerce, à environ 3 minutes de la sortie … 🙂 juste au dessus du rond point … Après avoir acheté des pêches et une bouteille d’eau dans ce commerce, me voilà en train de chercher l’arrêt de bus que je ne trouvais pas … L’endroit est immense …Le paradis de la consommation, il y a tout, des monceaux de trucs à acheter, partout … tout est géant … 🙂 devant, non seulement d’autres commerces, mais un immense parking, une esplanade, et au bout, les bagnoles qui tournent, devant le turnpike, c’est à dire l’autoroute, et vraiment, je reconnaissais tout, (un supermarché Casino, un rond point, des grands commerces adjacents, le ciel bleu, la chaleur intense, etc …) mais sans reconnaitre vraiment, il me semblait que tout avait changé … 🙂 je me suis dit que je n’abordais pas la sortie de l’endroit comme la dernière fois, mais que tout allait s’arranger si je continuais … Je m’aventurai donc plus loin (38° à l’ombre, mais il n’y avait pas d’ombre… 🙂  ) … et j’arrivai devant un arrêt de bus, mais ce n’était vraiment pas le 39…C’était le 17, et on ne savait pas où il allait … 🙂 jamais entendu parler de cette ligne … 🙂 il y avait une signalisation, et un bus était annoncé d’un coté de la route dans 2heures dix sept, et de l’autre, dans 45 minutes …je décidai de poursuivre, mais je ne reconnaissais toujours rien …une route se perdait dans la campagne… Je décidait alors de revenir sur mes pas …quoi : c’était bien le Géant casino de Hyères, et il n’y en avait pas 36, et donc le bus 39 devait être là … Mon Cheval, à moitié évanoui de chaleur me hennit que peut être il y avait 2 entrées dans cet hypermarché, et que j’étais à l’entrée sud, qu’il fallait que je retrouve l’autre … 😮  je fis donc demi tour et retournai devant la porte d’entrée du Casino : j’avisai un monsieur à qui je confiai mon inquiétude : l’arrêt du bus 39 était tout près de la gare de Hyères, et où était la gare de Hyères …justement, j’y vais, me dit-il … mais il y allait à pieds, et selon lui, il fallait passer un col, avant de trouver le bus 39, (un col ! ) :-). et c’était bien à 2 ou 3 kilomètres … Il proposait qu’on y aille ensemble !  :-). non, non, mon Cheval refusa tout net ! salua le monsieur avant sa périlleuse ascension, et continua en pensant tout simplement faire le tour de l’hyper par l’extérieur, et qu’à un moment on allait trouver la petite route qui était juste derrière l’hypermarché, avec l’arrêt du bus 39 … nous cheminâmes en silence en tournant autour du bâtiment (au moins 2 kilomètres … à l’arrière, c’était particulièrement repoussant : sur plusieurs centaines de mètres, pas une âme, personne, que l’arrière du bâtiment en ciment, très haut, avec de temps en temps une porte en fer verrouillée, et de gros ventilateurs qui faisaient un bruit époustouflant … 🙂 je ne vous raconte pas toutes mes aventures, mais il y a une constante dans le midi, quand il fait bien chaud , une constante que j’observe depuis toujours , pour ainsi dire : tu te crois seule dans des lieux écartés,(où ton esprit d’aventure t’a emmenée),  mais il y a toujours un gars dérangé qui surgit de quelque part ou arrive derrière toi à l’improviste, et qui a des problèmes de libido … 🙂  😮 😮 

Donc, là, en tournant autour de ce monstre de béton qui n’en finissait pas (38° et le cagnard qui tapait, avec les inventions écologiques des imbéciles qui régissent la planète, quand il est 16h, en fait il est 14 heures ! ), je regardais de l’autre coté qui était barré par un haut grillage, et je devinais la petite route derrière ce grillage, la petite route avec l’arrêt du bus 39, quand soudain, je vis un train qui passait ! et un talus de voie ferrée …Décidément … mais que se passait-il donc ? et de l’autre coté, l’autoroute qui menait train d’enfer … j’avais demandé au gars à qui j’avais parlé, s’il y avait 2 (deux) hyper Casino à Hyères, mais non ! il n’y en avait qu’un et je ne le reconnaissais pas … 😉  Pour terminer, je me retrouvai devant l’entrée de l’hyper, de nouveau, sans rien y comprendre de plus , et je décidai de retourner à l’arrêt du bus que j’avais vu, le 17, et de quitter cet endroit  kafkaïen coûte que coûte … En regardant le plan affiché dans l’abri bus , je vis que je n’étais pas du tout où je croyais (je commençais à m’en douter), mais je vis qu’à un moment ce bus avait les mêmes arrêts que le 39 … 🙂 

Je me crus sauvée … 🙂

Eh bien, c’était faux, la carte mentait … aucun arrêt commun du 17 et du 39 …et ensuite, il y avait 2 hyper Casino à Hyères, distants de 3 kms : l’un était un grand supermarché, et l’autre un Hyper … 🙂 voilà … le bus 17 me déposa quelque part en ville et j’allai à pieds jusqu’à la gare où j’attendis le 39  (40° …) …ensuite la plage dont j’ai parlé hier, ou je commençai un livre avec les rouleaux de la mer en bruit de fond … On se baignait, et des milliers d’algues venaient en paquet se mettre sur nous … 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation