De Paris en piscine Le blog de Papillonista

vendredi

je ne sais pas où c’est, à Moscou, je crois …possible photo de J. M. 

Il faut lire le blog de J.Paul Brighelli, hébergé par le magazine « Causeur », d’Elizabeth Levy, quand on s’intéresse à l’éducation, et aux stupidités idéologiques et tordues que pondent certains décideurs de l’E.N. sous le prétexte de mettre une « égalité des chances » entre tous les élèves : c’est une politique absurde et discriminative en réalité, et M. Brighelli le dit infiniment mieux que moi . Moi je ne suis qu’une petite perruche qui sent les choses instinctivement avant d’en analyser toute la portée. C’est très important, l’Education Nationale, c’est même un pilier de la nation française, pour peu qu’il y ait une nation, même si l’Europe chapeaute tout ça, et les efforts d’une grosse bande d’idéologues pour déconstruire ce que l’école de la République pouvait avoir de bien sont criminels, je pèse mes mots . J’avais bien aimé ce que Fillon avait dit durant sa campagne, à propos de ces fonctionnaires inamovibles qui , (ne pouvant sans doute vivre leur vie d’une manière satisfaisante, c’est l’opinion de mon Cheval, il faut cela pour qu’ils passent leurs frustrations « de gauche » quelque part), s’acharnent sur des concepts et des sens qui ont la vérité des choses construites lentement, d’images lumineuses  surgissant   toutes seules,  pour le bien de tous … une direction …  Il n’est pas si difficile de restaurer une école de la république simple et efficace, donnant sa chance à chaque élève : il faut juste appliquer quelques concepts de base, accessibles à tous , et s’y tenir, avec constance … enseigner à lire, écrire, méthode traditionnelle, grec et latin, svp, autorité du prof, histoire de France imagée, calcul, base des mathématiques, sciences naturelles, géographie non trafiquée, bref tout ce qu’on enseignait jusqu’à ces dernières années où ils se sont  tous  mis, (parce qu’ils n’ont en fait rien à dire ), à vouloir changer les évidences de bon sens … Lorsque les gosses ont une armature, donnée par l’école, ils peuvent digresser, et progresser,  à partir de ce qu’ils savent,  trouver des voies nouvelles, mais leur mettre le souk et la « différence » dans la tête dès la maternelle, comme ce que veulent certains idéologues influents de l’E.N. ne peut qu’être un désastre pour eux …  🙁 

Personnellement, je suis le produit d’un français dont la famille était enraciné dans sa province et à Paris depuis le 18ème environ, et d’une dame venue d’ailleurs, arrivée en France à 16 ans, qui ne nous a jamais bassinés avec ses « racines », sa « religion » (mes parents étaient libre-penseurs, HEU REU SE MENT), ses coutûmes et son folklore personnel … j’ai appris l’histoire de France, avec toutes les figures traditionnelles ( Les gaulois, Charlemagne, Saint Louis sous le chêne, Louis XI, Jeanne d’Arc avec les cheveux coupés au bol (comme moi petite, mais c’était purement fortuit), les rois de France, la guerre de 14, etc.. ) comme si c’était de mes ancêtres qu’il s’agissait , je n’ai jamais appris un mot de la langue d’origine de ma reum, et c’est très bien comme ça … de temps en temps elle nous parlait de ce qui se passait dans sa ville de naissance, au bord de la mer, (elle évoquait, en même temps que quelques souvenirs ensoleillés,  des trucs de religion bêtes à faire peur… elle était ravie de s’être tirée) , et ça ne nous intéressait pas plus que cela … je me demande quelle mouche les pique maintenant de vouloir A TOUS PRIX que les gosses d’immigrés , même nés en France, se tournent absolument vers leurs cultures d’origine EN PREMIER…, parlent la langue des grands parents en priorité, c’est quoi, ça ? c’est une sorte de mépris, non ? , que de proposer cela aux enfants avec insistance … C’est faire le même jeu que ces associations cultuelles qui veulent absolument elles aussi que les gosses se tournent vers les religions d’origine des parents, et fassent la différence entre le pays où ils vivent et une sorte de pays de cocâgne fantasmé, qui est celui de leurs parents…pays de cocâgne bien loin de la réalité —d’ailleurs personne ou presque n’est assez cinglé pour avoir envie d’y retourner  … complètement schizophréniques, ces positions—  les enfants sont français, et c’est en France que ça se passe …si les parents, ou eux, plus tard, veulent se plonger dans leurs « racines », c’est eux que ça regarde, mais la France n’a pas à se mêler de cela  en premier … En gros, fichez-leur la paix, aux gosses issus de parents immigrés : ils sont français, en France, et la France c’est pas mal de trucs dont on peut être fiers, une abondance (si on ne la détruit pas) , un goût de la liberté(et de l’égalité, notamment celle des sexes),  qu’on a du mal parfois à retrouver dans les pays d’origine des parents … Alors restons-en là … 🙂  En France, on apprend le français, d’abord, et puis à bien écrire,  l’histoire de France, la géographie du monde en même  temps que la géographie du pays … 🙂  

F. Fillon voulait leur balancer quelques boules dans la figure, à ces tordus de l’E.N. —grassement payés, c’est ça qui me gonfle le plus, presque— les faire disparaître comme au bowling , bon débarras, toutes les quilles à terre —un grand ménage dans les maisons de ces fonctionnaires nantis …  et inamovibles…

Je serais même pour qu’on supprime pour eux le statut de fonctionnaire …tout fonctionnaire de l’EN, bien au chaud dans les bureaux et terminant sa semaine le jeudi soir, devrait se voir obligé de faire quand même , allons, une dizaine d’années d’enseignement dans les quartiers chauds …avant d’être autorisé  à pondre la moindre circulaire , à préparer la moindre loi … 🙂

Mais parlons de la piscine Berlioux : Il parait que la Mère de Paris en a ras la casquette (vous n’avez jamais vu Mme Hidalgo avec sa casquette de marine ? pardon, de marin ? ça vaut 10 … 🙂 elle pense qu’elle est à la tête du grand vaisseau Paris, et que, vous savez, fluctuât nec megitur, et que ça,  c’est grâce à elle… mais elle ne s’est pas encore rendu compte que  bâbord gîtait grave, et que les finances entrainaient  le navire  au fond de la Seine … bref, Mme H. en a ras la casquette des piscines, des revendications, des grèves, etc … nous parlons des piscines en régie, dans lesquelles il est impossible de nager commodément, et dit que si elle est réélue elle va mettre tout ça sous concession … 🙂 

Il faut dire que Mme H. n’est pas la reine du dialogue, et pas mal de services à la mairie de Paris en ont assez du mérou, pardon, du mépris que, selon eux,elle affiche … Socialiste sur papier glacé, tarte obstinée dans la réalité… 

Avec quelqu’un , nous discutions : d’un coté nous avons les piscines en régie, dans lesquelles nombre de mes copains sont MNS, et je dois dire qu’ils font bien leur boulot, mais nous avons tous connu des MNS qui ne fichaient rien,(très minoritaires) et dont on ne pouvait se débarrasser,  des personnels qui n’en  fichaient vraiment pas une rame, ne nettoyaient jamais, lisaient leur journal, étaient pète-sec avec les clients, ou alors tout le temps en arrêt maladie , etc… tout le monde a connu ça … Impossible de leur dire quoi que ce soit, parce qu’ils sont fonctionnaires et inamovibles …on peut tomber sur un bon gars, qui fait son boulot honnêtement, comme sur un cossard qui n’en a rien à faire … 🙂

et d’un autre coté, on a les employés des piscines externalisées, c’est à dire en système libéral : il y a un patron, qui n’est pas la mairie de Paris (la ville paie pour qu’un  prestataire extérieur prenne tout ça en charge et notamment la gestion des personnels : le prestataire est là pour faire des sous au maximum, il faut que ça lui rapporte : donc il embauche des gens payés au smic, en début et en fin de carrière (à quelques fifrelins près), des gens souvent d’origine étrangère qui ne moufteront pas —à Berlioux ils viennent d’embaucher un gars qui ne parle aucun mot de français— des gens qui peuvent être mis à la porte du jour au lendemain, et ne feront jamais grève :  ils ont un socle de MNS qui sont là depuis longtemps , en tout, sauf erreur, 5 MNS, et le reste, maintenant, ce sont des gens embauchés à la journée, qui sont en CDD par l’intermédiaire d’une association d’intérim … rajoutez un directeur qui se prend pour un garde-chiourme, et voilà le tableau …  

on se demandait donc s’il n’y avait pas un moyen terme à trouver,  pour l’emploi , entre ces 2 alternatives : terminé le statut de fonctionnaire, qui constitue et de toutes façons une vraie sinécure , factrice d’inégalités, et va tomber en déshérence, c’est obligé, et le truc libéral à tout-va, qui est une vraie saleté  pour pas mal de salariés kleenex, du moins pour qui n’a pas l’âme aventureuse … L’Europe actuelle, de toutes façons, va s’acharner à casser le truc fonctionnaire … Trouver la juste voie du milieu … partager le travail, et créer des emplois (au niveau de l’Europe) protégés et payés un minimum, pour les gens qui veulent un truc stable, même  pas très bien payé … C’est une idée que j’ai depuis des années, et je ne vois personne la reprendre , je veux dire cette idée de faire coexister 2 statuts au niveau européen, ce qui voudrait dire sacrifier un peu du tout libéral, (qui n’est pas viable, et qui créera autant de misère que de richesse) en permettant à un grand nombre , même si c’est temporaire, de profiter d’un répit, des avancées de la richesse économique … Il semble que le capitalisme pur et dur ne veuille pas de cela, préférant le truc à 2 vitesses …pourquoi … ? j’aime bien mon idée, j’espère que quelqu’un la reprendra … ou alors que je sache pour quelle raison elle n’est pas intéressante …C’est la seule voie possible, à mon avis, plus intéressante même que le « revenu universel » , etc … parce qu’elle partage le travail … prenons cela à toute petite échelle, celle de la piscine Berlioux : on a une caissière qui craque, pour qui faire 8 heures d’affilée assise, avec seulement une petite pause , suscite une angoisse monstrueuse : la caissière fait ses 35 heures, ne gagne presque rien , etc … : ne serait-il pas intelligent d’imaginer un système qui permette , en partageant le travail de cette caissière, d’embaucher un chômeur :Chacun fait 4 h au lieu de 8, la charge de travail est divisée par 2, mais chacun touche un salaire temps plein, le salaire du chômeur étant financé par  ce qu’il coûte de toutes façons à la société quand il ne bosse pas : indemnité chômage, ou RSA, + tous les avantages réservés aux chômeurs, rabais sur l’EDF, sécu gratuite, et divers …  (avec économie des arrêts maladie sécu des 2 , l’un parce qu’il travaille trop, l’autre parce qu’il ne trouve pas de travail) : qu’on me dise pourquoi ce n’est pas une bonne idée … les énarques n’auraient qu’à plancher sur la chose pour la rendre viable …il faut que ce soit fait au niveau de l’Europe … c’est pour ça qu’on doit se battre … 🙂 à partir du moment où il y a des gens qui se crèvent au boulot, il n’y a aucune raison pour que d’autres touchent des sous sans rien faire : donc on partage, tout le monde bosse, et tout le monde est payé un plein temps pour un mi temps de travail , voilà l’idée … 

J’ai rencontré le seul flic que je connaisse aujourd’hui à Berlioux , c’est quelqu’un de mon ancien club : il est un peu trop idéaliste, pour un flic, mais il doit être obligé, parce qu’il voit des trucs tellement grunge, si vous voyez ce que je veux dire …A un moment, il m’a dit qu’il faisait du yoga pour se libérer l’esprit … 🙂 ça faisait un moment qu’on ne s’était pas vus : on va s’envoyer des mails pour se tenir au courant … 🙂 de quoi ? de ce qui se passe … c’est intéressant …je m’aperçois que je m’intéresse de plus en plus à la vie des autres, j’adore qu’on me raconte des trucs, je rentre dans d’autres dimensions , j’imagine des tableaux vivants … 🙂 

Une chose qu’on m’a raconté à propos du directeur de la piscine : c’est une dame qui a vu ça en se mettant les chaussures sur le banc à l’entrée : le bureau du directeur est à coté : la dame a 2 enfants, qui prennent des leçons 2 fois par semaine avec un MNS, et elle même nage pendant que ses gosses sont en leçon : donc elle est cliente et elle paie, les entrées + les leçons, ce n’est pas rien, ça fait un pactole pour la piscine : elle a une carte pour rentrer (à partir de 10 entrées, il y a un tarif réduit) : sa petite fille de 7 ans prend la carte, pendant qu’elle se rhabille, et va la passer pour s’amuser, dans le lecteur de l’entrée, elle la passe ainsi plusieurs fois, et la mère, quand elle s’en rend compte, stoppe la petite et voit que 4 entrées ont étét débitées , comme ça, pour rien : elle demande à la caissière (qui a tout vu) si on peut lui remettre 4 entrées : la caissière ne peut pas, parce qu’elle est sous surveillance et ne peut rien faire, le directeur l’a interdit, et elle risque sa place (le directeur met les gens à la porte avec pas mal de facilité) …Il faut lui demander directement, justement, il est dans son bureau … Donc la dame va frapper à la porte du dirlo, qui ne répond pas —là, il faut que je vous dise que ce directeur est une sorte de lapin à queue blanche qui ne répond jamais quand on frappe — même s’il est là—il exige d’être appelé au téléphone, ou avec un talkie walkie : ce serait trop simple de frapper à la porte et qu’il ouvre … ce serait (là c’est mon Cheval qui extrapole), de nature à lui rabattre la majesté de sa queue blanche de lapin … 🙂  donc la dame insiste … elle va se décourager , mais il finit par ouvrir : la dame raconte ce qui s’est passé, c’est une bonne cliente …Le directeur refuse tout net et dit à la dame tandis qu’on tend l’oreille  alentours  « mais vous êtes qui, vous ? vous vous prenez pour la directrice ? » …

Queue de lapin blanc, on vous dit… 🙂 pour ne pas être tenté de dire autre chose … 🙂 le savent-ils, à ELLIPSE, ce qui se passe ? le sait-il, M. Ladre de La Charrière, ce qui se passe ? après tout, la concession de Berlioux lui appartient … je suis sure qu’il a plus le sens du poil de la clientèle, M. de Ladre-Charrière … Sa fortune ne lui est surement pas venue en décourageant le client …il faudrait que je lui parle, tiens … 🙂 

Moi, j’ai vu directement autre chose : une demoiselle est arrivée avec une carte, a passé le portillon, et une fois dans les vestiaires, s’est rendu compte qu’elle avait oublié son maillot , son bonnêt, etc … elle a demandé si elle pouvait avoir une entrée gratuite pour la prochaine fois, comme elle était obligée de partir sitôt rentrée : impossible …tant pis pour elle … alors pouvait on  lui prêter un maillot, un bonnêt, pour faire quand même sa séance ? en effet, des tas de gens oublient des trucs qu’ils ne viennent jamais rechercher : les cabinières ont ordre de ne jamais rien prêter, et j’ai appris par une cliente qui a assisté à la scène que le directeur , tous les mercredis,venait récupérer ce qui avait été oublié pour le jeter … encore un adepte du développement durable …quelqu’un qui te dira la main sur le coeur qu’il a le souci de la planète, et de pas gaspiller  …je connais des piscines où les objets perdus sont conservés, les maillots oubliés sont lavés ( et ils ont une machine dans les vestiaires personnels de Berlioux), et éventuellement prêtés à ceux qui ont la tête en l’air … Elle me faisait de la peine, cette jeune fille : du coup je lui ai passé mes affaires , puisque je sortais, et je les ai récupérées plus tard  … je ne vous dis pas comment, ce serait un coup à susciter la vindicte du directeur … 🙂  on devrait leur dire que ce sont des bons clients, tous ces gens-là , et qu’un peu de souplesse dans le règlement ne ferait pas de mal …

Bah …   ils changeraient le directeur, ce serait pas mal non plus  …pas nécessaire d’avoir un gars avec une queue blanche de lapin à ce poste … 🙂

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation