De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samdi

Je n’en reviens pas : Je découvre , sur un site, une photo du ministre de l’Intérieur inaugurant un lieu de culte à Cherbourg, il y a quelques mois…Figurent sur cette photo 2 toutes petites filles revêtues de ces trucs censés cacher la féminité au regard masculin, et qu’on voit maintenant sur pas mal de ces grosses tartes qui nous mettent , dans l’espace public, autrement dit les rues, leur « foi » devant les yeux. je croyais ces horreurs réservées aux pays en guerre , je veux dire, presque complètement détruits par la guerre, je me rends compte qu’on n’arrête pas le progrès (la progression de l’état de guerre) ici non plus… Une autre photo,  avec Fillon coupant un ruban je ne sais où, avec encore des petites filles dans cet accoutrement, et tous les mecs habillés normalement, à coté …

Définitivement dégueulasse !

Ca les dérangerait , ces gros nuls, de dire, non, je n’inaugure pas de lieux de culte, non, je ne coupe pas de rubans en présence de cette horreur …c’est déjà nul avec les tartes d’âge raisonnable, qui font du prosélytisme pour leur stupidité mortifère, mais c’est là carrément à chier quand il s’agit d’enfants …Les députés viennent de voter, parait-il, l’interdiction de la fessée, et des coups à enfants … Et ça, alors ? ça, c’est toléré ? revêtir une petite fille de ce truc poubelle ? ils sont malades, ou quoi, ces politiques ?

Sidérée ! j’en découvre chaque jour un peu plus et ça me dégoutte profondément.

C’est ça, la France ? ces politiques à ras du parquet ? le silence des braves gens ? le renoncement et la compromission avec ces trucs-là ?

On deviendrait d’extrême droite à moins … Il faut lutter pour ne pas se laisser aller ! Il faut lutter pour ne pas devenir d’extrême droite ! où sont les gens de gauche qui se lèvent contre cette saleté ?  Ils sont où, les gens des Droits de l’Homme, ceux qui sont toujours à protester dès qu’on pète dans la figure d’un pauvre , à condition qu’il vienne d’un pays du sud ? Il  est vrai qu’il ne s’agit que des femmes, des petites filles … Les défenseurs des droits de l’homme n’ont pas de mots pour pourfendre l’esclavage, mais l’esclavage de la petite fille, le masquage de sa féminité, l’oppression dès l’enfance, afin d’en faire un objet de reproduction, ou sexuel,  par des adultes ayant autorité, ça, c’est culturel …

Dégueu…

J’en perds l’envie de raconter ma séance de piscine dans le grand bassin de 50 …C’était pourtant bien …Mais le chagrin de ce qui se passe ici en France me le fera oublier ce soir …

Je raconterai demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation