De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Jeudi

P1220538Photo Jean mascolo

La page 62 du livre de Michel Onfray « La philosophie féroce » : Je recopie, mais ce n’est pas dans un but mercantile, c’est parce que je trouve ça bien :  ;

« Les religions monothéistes communient dans une même foi : la vie sur terre est une fiction ; seul compte un arrière-monde peuplé de créatures à faire pâlir les contes d’enfants – un dieu qui voit tout, un barbu qui fend la mer en deux, une vierge qui enfante, un mort qui ressuscite, un prophète abstème détestant la charcuterie; le corps est une punition ; la femme une catastrophe ; l’enfantement une nécessité pour perpétuer la négativité au nom de laquelle on nous châtre ; la pauvreté, la misère, la mort des enfants, la souffrance procèdent d’un plan dont on ignore le détail, mais qui a ses raisons ; etc.

Quand cessera-t-on d’enseigner ces balivernes tout juste bonnes pour les marmots ? À quel moment dirons-nous que ces histoires à dormir debout valaient il y a des siècles, à l’époque de la pensée magique, mais qu’elles font honte aujourd’hui à l’humanité de l’homme ? Qui se lèvera pour inviter à récuser les religions et à célébrer les activités intellectuelles qui en appellent à la déduction, à l’intelligence ? Quand pourrons-nous rejouer la Révolution française, la séparation de l’Église et de l’État, Mai 68, autant d’occasions offertes aux hommes pour arracher leur destin aux mains des prêtres afin de se le réapproprier ?

Les monothéismes détestent également les individus qui ne sacrifient pas au même Dieu qu’eux. Intolérants,  jaloux,  exclusifs, arrogants,  sûrs d’eux, dominateurs, ils s’érigent en loi pour autrui. D’où leur complicités de toujours avec les guerriers, les soldats, les militaires – du sicaire payé par les tribus primitives au terroriste surfant sur le Net, en passant par les armées régulières de tant d’États …. Du sacrifice d’Abraham aux fatwas islamiques en passant par le goût des crucifixions, des martyres et autres guerres saintes catholiques, les monothéismes vouent un culte au sang et à la mort.

Qu’on en finisse avec ces religions du meurtre et de la haine cachée derrière un verbe de paix et d’amour du prochain. Si les hommes demandent des fictions pour vivre malgré le trépas, qu’au moins ils les cherchent puis les trouvent dans un registre où l’on n’invite pas à supporter la mort en mourant de son vivant ou en l’infligeant autour de soi. En augmentant la négativité, on n’a jamais fabriqué de positivité. La vie se vit et se construit en résistant aux pulsions de mort contre soi, les autres et le monde, pas en y consentant, comme y invitent les trois religions du Dieu unique …

Michel Onfray (la philosophie féroce, éditions Galilée …dans toutes les bonnes bibliothèques  et librairies …

🙂

Le nageur étranger du jour, à la piscine, fut un mexicain qui nageait le papillon … Comme on avait échangé quelques mots (il m’avait demandé depuis combien de temps je nageais), et me trouvant derrière lui alors qu’il nageait un papillon un peu pénible, je m’apprêtais à lui dire ce qui clochait, quand 6 petits enfants ont envahi la ligne une, c’était la leçon ! Et le gars disparut, reparti au cimetière des nageurs, qui se trouve quelque part 2° de longitude est, dans le triangle des nageurs évanouis …  🙂

Je continuai à nager dans les autres couloirs, recevant des coups de palme, en veux-tu, en voilà … 🙂

Bien exténuée ! Pourtant, ça avait mal commencé, impossible de me bouger, pas d’appuis, aucune sensation en crawl, guère mieux en dos … En plus, après une demi heure de présence, voilà que j’ai un chat dans la gorge, et puis le hoquet ! ca n’arrêtait pas … Un monsieur me conseilla alors d’aller dans les douches, de prendre une grande gorgée d’eau , de la retenir, et de l’avaler en 10 petits coups sans respirer … ce que je fis immédiatement …je réussis à tenir, et à avaler , mais en 6 coups seulement … Plus de hoquet !

Ce ne fut qu’au bout de 45 minutes, que je commençai à bien nager, à avoir des ailes, parce que soudain un bon nageur arriva, et ça me donna du punch … 🙂

Ensuite je décidai d’aller acheter quelque chose du coté de la place d’Italie, et je ne sais pas par qui ou quoi je fus inspirée, mais ce n’était vraiment pas une bonne idée …Car, voyez-vous, la manif de ce jour était trés exactement place d’Italie (j’en étais restée à des manifs à la République ou à Nation) … J’y allai quand même…A pieds … je passai par les petites rues autour, regardant de loin des voitures de police, les CRS, et les éboueurs qui attendaient leur tour … 🙂 😉 😮 😛 😀

Quelque chose de marrant quand même : Rue gay-Lussac, un magasin de produits cosmétiques avait trouvé le truc : dans la vitrine (assez modeste), alignés et entourés d’un papier soyeux , des « Savons au lait d’ânesse » … 🙂 🙂 🙂

Popée, es-tu là ?  2000 ans après, quelqu’un a eu cette idée marketing géniale ! … 🙂

Sinon, j’ai rencontré le gars qui zonait devant Berlioux, en train de marcher dans le jardin des Halles…de loin, je l’ai pris pour le juif errant, et puis je l’ai reconnu…Il a une barbe de plus en plus fournie, m’a-t-il semblé (il suit la mode), mais il était quand même reconnaissable : je lui ai demandé où ça en était, sa demande de domiciliation pour le RSA… Toujours au même point, il n’y est pas allé…Moi-même j’avais dit à mon Cheval d’appeler pour lui, mais bien sur, il n’a  rien fait …J’ai proposé au gars d’y aller tout de suite ensemble, mais ça ne lui disait rien … (il est trés trés cool, vraiment trés cool ! ) …Il m’a expliqué que ça allait, les choses se feraient… Qu’il les laissait arriver tranquillement… C’est sa philosophie de la vie …  Quand je dis que le RSA va à tout le monde sauf aux gens qui dorment dans la rue ! … 🙂

En tous cas, il n’a pas l’air malheureux, pas trop … Moins que beaucoup, en tous cas  … 🙂 …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation