De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi 29, samedi 30

P1210999Photo Jean Mascolo

Quelle différence entre nager dans les grands fonds et voler dans les grandes masses d’air ?

Grosse angoisse à propos du piwick qui n’affiche quasiment plus aucune visite … J’ai fait un test aujourd’hui à Berlioux, j’ai demandé à une dame si elle pouvait se brancher sur mon blog, ce qu’elle a fait trés aisément, dans le hall à la sortie. je voulais vérifier si le piwick allait enrégistrer ça. Il y a bien eu une entrée, avec un smartphone, mais l’heure n’était pas la même …Alors soit il y a quelque chose qui déc… avec le piwick, soit ils sont vraiment en avance sur l’heure à Berlioux, d’au moins 15 minutes … 🙂 … A l’heure où l’entrée s’est faite (devant moi, alors que la dame et moi allions quitter la pistoche), j’étais encore (heure du piwick) dans la piscine , en train de tailler un 25m en papillon … j’ai connu des piscines où le personnel n’hésitait pas à avancer les pendules, et même parfois de 3 ou 4 minutes, histoire de sortir tout le monde plus tôt, mais plus de 20 minutes, jamais … 🙂

Le jeune homme qui a créé le blog pour moi ( geek ?) m’a dit par mail qu’effectivement  il y avait un problème qui serait solutionné, qui était solutionné …mais je ne vois aucune différence, au contraire, c’est pire …peut-être le piwick reflète-t-il la vérité, et, dans ce cas,  nous allons droit à la catastrophe communicative : Plus aucun lecteur ! Mon Cheval prétend que peut-être je les décourage avec des considérations politiques ! Il faudrait plus de sexe et de frivolité … 🙂 Difficile de se deshabiller encore plus, je lui fais comprendre, vu que je suis presqu’à poil, pour de vrai,  déjà une bonne partie de la journée !  De plus, je deviens militante de l’anti-sexe ! je ne suis pas loin de penser que zéro sexe, si c’était possible,  nous ferait la vie plus facile ! Regardez ce qu’est la vie d’une femme : Dès qu’elle atteint un âge où elle commence à penser de manière cohérente, dès qu’elle lache un peu ses poupées et commence à articuler, c’est le sexe qui prend possession de sa vie … les garçons se pressent autour, elle est censée avoir une vie de femme, flirter, prendre un amant, des amants, un mari, des maris, puis viennent les enfants, et quand enfin elle aspire à seulement lire un bon bouquin loin de la famille, et que la pression sexuelle autour d’elle la quitte, eh bien nous sommes proches de la fin, il est temps de songer à se préparer à disparaitre, entre 2 maladies  … 🙂  Quant aux messieurs, ils ne sont pas mieux lotis … Dès l’adolescence quelque chose pousse dans leur pantalon, qui ne les quittera jamais, et les obligera à tout considérer à travers ce prisme déformant , malgré la pression de la société pour une vie « normale », pleine d’enfants, d’épouses et de mères , de travail , voire de sport …Ils ne lacheront l’affaire que 30 secondes avant leur disparition, en regrettant tout ce qu’ils n’auront pas pu faire …

Si la société était régie par zéro sexe, pensez à tout ce que nous pourrions faire à la place, les discussions intéressantes que nous aurions, les aventures que nous vivrions …Terminés, les tourments de l’amour, pour commencer … Un beau gars (comme celui vu hier à Berlioux) nous laisserait de marbre … terminés les jeux de la séduction, et toutes les avanies qui vont avec, les compromissions auxquelles nous sommes tenus pour arriver à choper quelqu’un … 😉 le nirvana zen, l’état de grâce boudhiste, la paix céleste ! de purs esprits détachés des choses de la terre … 🙂

Hier, j’ai nagé à Berlioux … Il y avait un jeune homme bien fait, qui faisait des exercices genre pilates, assez forts, sur la berge … Trés souple, il se tenait sur une seule main, et une seule jambe, en alternant les mains et les jambes … je l’admirais de loin, pendant les pauses au T , et ensuite, quand il est venu nager, j’ai eu la surprise de voir qu’il nageait trés bien, trés souplement, simplement, et avec style et rapidité.

J’avais l’impression qu’il n’était pas français, je ne sais pas pourquoi, et au bout d’un moment j’ai voulu en avoir le coeur net : profitant d’une pause au T, je lui ai demandé d’où il était, et bingo ! il était italien…et comme tous , absolument tous les italiens, il était simple et ouvert, et on a parlé un peu .Je lui ai donné des adresses de clubs, car il est maintenant à paris pour travailler …Il a repris l’entrainement depuis une semaine seulement, avant ça, il a passé pas mal de temps sans nager…Il est de Torino… 

Il avait une petite barbe noire(pour trouver un gars non barbu, ces temps-ci, il faut se lever tôt) …

Aujourd’hui, retour à la casa Berlioux…Assez calme, avec mes MNS préférés. Je voulais nager peu (jour de repos oblige), mais je me suis laissée entrainer par le mouvement…Il y avait notamment une nana qui nageait pas mal, et me voilà entrain d ‘essayer de lui emboiter le pas … terminé par des 50 pap et dos … En oubliant mes résolutions … 🙂

A un moment, un jeune homme dans le couloir d’à coté (avec une petite barbe), qui me dit bonjour …je crois reconnaitre quelqu’un dont je connais le père, et lui demande de ses nouvelles ! ! !  🙂 🙂 🙂 … 😀 😛

Il me dit « mais, il ne me semble pas que vous connaissiez mon père », d’un air interrogateur … Aussi sec, je le prends pour quelqu’un d’autre « Ah oui, c’est vous, le monsieur barbu qui nage trés bien (je délirais complètement, je n’ai jamais revu ce barbu, pas celui d’hier, mais un autre, habitué d’il y a quelques mois, et cette énigme—pourquoi les gens sont là, et puis disparaissent alors qu’ils ont l’air de se plaire à un endroit— me taraude parfois … Donc je crois reconnaitre le barbu, nageur classieux s’il en fut, mais avec une barbe différente…Je commence à broder sur la barbe de ce jeune homme, qui était plus courte, taillée autrement, et d’une autre couleur… 🙂 avant de me rendre compte que ce n’était pas lui… il me dit alors  « je ne sais pas si je nage bien, mais je ne sais pas non plus si vous me reconnaissez », ou quelque chose comme ça  … »Allez-y, nagez », je lui fais « là, je verrai tout de suite qui vous êtes ! »  (je suis tellement abrutie, maintenant, que je ne reconnais plus les gens qu’à leur manière de nager …ce n’est pas pratique quand je les rencontre dans la rue ! ) …Il se met à nager, (il nage trés bien), et voilà que je le reconnais ! c’est le cavalier Kingphil !    

Bon, à ma décharge, il avait un peu changé : D’abord il était devenu barbu, comme j’ai dit, et il m’a semblé que sa peau était plus lisse (il a perdu les petits boutons légers de la jeunesse) … 🙂  … Je lui ai dit qu’il avait « vieilli », ou plutôt qu’il « était moins jeune », ce qui est la pure vérité (Au lieu d’avoir 21 ans, il en a 23, hankhank) …  🙂 🙂 et puis je ne l’avais pas vu depuis 2 ans … Il ne nageait plus car il préparait le marathon de Paris, qu’il a couru en 3h et quelques … Voilà ! Au demeurant, c’est le garçon le plus charmant de la terre, et il nage trés bien … 🙂 Longue vie, Kingphil !

 Pour terminer ce samedi d’hiver, je suis allée trainer du coté de la fascinante canopée… 😉

Eh bien, si Canopée il y a , intéressons-nous aux singes en dessous et à ceux qui peuplent  les alentours ! J’ai lu sur un site internet que ce sont maintenant les riverains de cet ouvrage qui se plaignent de ce que cette toiture en verre les chauffe et les éblouit quand il y a du soleil … Il parait que les gens sont obligés de fermer les persiennes chez eux parce que ça fait comme des spots de cinéma sur leur appartement … Intérrogés, les concepteurs ont tout simplement dit qu’ « ils n’y avaient pas pensé » … Ca m’a rappelé quand je travaillais avec des architectes … Bien que sympathiques, souvent ils n’étaient pas doués pour anticiper la totalité de ce qui allait se passer autour de leur ouvrage : par exemple, devant une école maternelle neuve, des carreaux complètement glissants, casse-g… par temps de pluie … 🙂 …Ou alors un ouvrage d’art, un tableau, prévu pour être installé juste au dessus d’un gros radiateur … Ou alors, comme dans les piscines, les malfaçons diverses, tellement étonnantes (Piscine St Germain : Prises d’air dans la parking mitoyen … Lol ! Le personnel a eu mal au crâne pendant 15 ans, avant qu’on ne trouve la cause … Ou alors, Nakache, avec 11 douches dont toujours quelques unes en panne, et 210.000 casiers inutiles (bon, j’exagère … 🙂 …)

Ou alors les carrelages qui pètent le jour de la mis en eau (parce qu’on n’a pas respecté la graduation de température, ou bien que les travaux ont été faits par des ouvriers carreleurs qui étaient profs de philosophie en Egypte au départ … (les pauvres …) 

J’ai donc traversé cet énorme truc, qui a beaucoup de succès, et me suis dirigée vers la bibliothèque nouvelle : je suis arrivée trop tard, ça fermait, juste pour me rendre compte que le centre de Hip hop semblait prendre ses quartiers non pas dans la salle dédiée, mais carrément dans les couloirs …2 vigiles surveillaient une bande de jeunes gens qui sautaient de tous les cotés en musique … Après tout, c’est peut-être bien là, le vrai centre du Hip hop …En fait, c’était comme sur le palier intermédiaire de la porte du Louvre, au moment où on va prendre le 2ème escalator pour s’enfourner dans les entrailles du monstre …

En fait, à cet endroit, médiathèque/bibliothèque , tout est gris, verdâtre, bétonné, solide (oui, solide), trés moche (déjà dit), plastique ou grosse ferraille recouverte de plastique, revêtements inusables, lignes sommaires,avec en pointillé un coté vieille Tour-Eiffel bradée… (sans le coté 1900), bref complètement fonctionnel… mais bon, ne nous plaignons pas, nous avons une nouvelle bibliothèque, qui ressemble d’ailleurs à toutes les bibliothèques parisiennes, et c’est quand même un luxe d’avoir des bibliothèques et des hôpitaux aussi (voyez comment c’est à Alep, actuellement, ça crève le coeur)…

Non ! on ne va pas se plaindre! tant qu’on peut nager et lire ! Car mon cheval et moi devenons pessimistes, à mesure que le temps passe … Nous trouvons que nous sommes trop près du Moyen Orient …  🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation