De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi

Un article du « Figaro » de vendredi (ne me demandez pas comment il m’est tombé dans les mains) titre  » Vexés, des profs d’EPS défendent leur « Novlangue » ...

Si j’ai bien compris l’affaire, ils se sentent vexés(pardon, stigmatisés, ne nous privons pas… ) des moqueries quasi unanimes qui ont accompagné la découverte du jargon utilisé par des experts de l’Education Nationale pour définir les activités sportives et les lieux dans lesquels il convient de les pratiquer  …

Vous vous souvenez … « milieu aquatique profond  standardisé » pour définir une piscine, « traverser l’eau en équilibre horizontal » au lieu de nager, et « créer de la vitesse » pour courir … 🙂 (et sans doute plein d’autres perles, dont celle-ci, ou l’on apprend qu’entre le CM2 et la 6ème,  « L’étude de la langue renforce la posture métalinguistique de l’élève » 

« A mon avis, on ne devrait même plus parler d’élève », me fait le Cheval  » là, les rédacteurs avancent à découvert , on comprend tout de suite de quoi il s’agit … c’est un terme qui date, et de penser qu’on utilisait ça au 18ème siècle déjà ,  sans doute avant, me glace les roupiopots »  ! ! ! … 🙂 (les roupiopots du Cheval sont situés au même endroit que ses castagnettes …)

Le SNEPSU (syndicat majoritaire chez les profs d’EPS (attention, je ne dis pas profs de sport, ils pourraient prendre la mouche ), a envoyé une lettre ouverte à un présentateur de télé d’une chaine nationale (non, vous ne saurez pas laquelle… pourquoi ? pour faire suer gratuitement, na …), où est déplorée « une critique soi-disant humoristique, ciblée uniquement » (sur leur discipline).

Il s’agirait, toujours selon le syndicat d' »une forme de condescendance et d’ignorance bienséante lorsqu’il s’agit d’EPS et de sport à l’école. Un enseignement se préoccupant du sport (donc considéré comme de bas niveau intellectuel ? ) devrait(il) forcément s’écrire dans un langage trivial et non se théoriser(?) « Et de continuer en disant que si l’on parle de « milieu standardisé », c’est pour « rendre explicite le fait qu’on n’apprend pas à nager en rivière par exemple »… »cela peut être une piscine, mais aussi un bord de mer calme, sans courant, délimité comme dans les DOM »…Etc …

Je ne vois pas …

On pourrait aussi « standardiser » une rivière, non ?on a bien « standardisé » la Seine à l’époque des premiers bains sur Seine (on délimitait un espace par des planches pour casser le courant et retenir les corps , lol ) … mais la question n’est même pas là … Piscine, tout le monde comprend … Apprendre à nager aussi … par contre , « milieu aquatique profond », c’est pas ça … parce qu’on peut apprendre à nager dans un milieu aquatique peu profond … il suffit de 30 cms … et piscine résume bien n’importe quel milieu aquatique, justement » … il y a des piscines pour nager, des piscines pour élever des poissons, des piscines dans lesquelles baigne l’uranium, voir Fukushima, où il était question de piscine toute la sainte journée, dans les journaux … toutes sortes d’usages pour les piscines … piscine vient de « pisces », le poisson …

Apprendre à nager est aussi apprendre à faire le poisson , non ? est-ce qu’ils vont en mourir, dans les DOM, s’il y a écrit qu’on apprend à NAGER dans les PISCINES, dans les programmes de l’Education Nationale, et que eux seuls donnent les leçons dans un petit bout de mer calme et délimité ?

Parce que si j’ai bien compris, les leçons sont données en théorie dans des piscines partout en métropole, et qu’il n’y a que dans les DOM que c’est dans le milieu standardisé…

Mais rappelons-nous aussi qu’il a existé, en France, au moins un endroit où les enfants avaient des cours de natation entièrement à sec, parce qu’il n’y avait aucune piscine  dans la région …(gros titres de la presse il y a 3 ou 4 ans, avec photos des enfants nageant sur des tapis de sol)  … je suggère donc qu’on change encore les définitions de l’éducation nationale … le milieu aquatique n’est absolument pas indispensable pour apprendre à nager

… Et s’il y avait eu une rivière à proximité, avec un trou d’eau calme et peu profond, avec les conditions de sécurité maximum,  je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas pu envisager d’y emmener les gosses, puisque on les emmène à la mer dans les DOM …

 Et rappelons aussi que les profs de sport —pardon d’EPS— ne sont absolument pas les meilleurs pour l’enseignement de la natation … non, ce sont les maitre nageurs sauveteurs qui sont les spécialistes pour ça …Rappelez-vous la polémique entre les MNS et les PVP (profs ville de Paris, profs de sport mais pas maitres-nageurs), il y a quelques temps, grèves et tout ça … 🙂

C’est bien compliqué, tout ça …un peu de simplicité ne nuirait pas, d’un coté comme de l’autre … le syndicat des profs d’EPS, qui n’a sans doute rien d’autre à faire (leurs activités leur laissent-elles donc tellement de loisirs que d’aller ratiociner à propos d’une polémique elle-même issue (à juste titre à mon avis) d’un jargon, qui, en plus, si on le décrypte, est glorieusement abscons et ne correspond pas à la réalité ? … « traverser l’eau en équilibre horizontal », je suis désolée, mais ce n’est pas du tout ce qui se passe en natation …Ca peut être une définition approximative, comme il peut y en avoir des dizaines d’autres )—et pourquoi dans ce cas ne demande-t-on pas l’avis d’un nageur ? un gars qui s’y connaitrait ?– si je me mets à « traverser l’eau en équilibre horizontal »dans la ouane à Berlioux, on va m’envoyer vite fait patauger dans le petit bain du portnawak…

Et « Créer de la vitesse » pour courir, est encore plus idiot, à mon avis … qu’on interroge un spécialiste du 100 m ou un marathonien, ça m’étonnerait qu’ils … créer de la vitesse, ça peut même se faire en restant sur place … on peut créer de la vitesse en maniant une bonne vieille toupie, par exemple …ou alors, les gars du CERN , en Suisse, dans l’anneau de (24) kms qu’ils ont construit pour envoyer des particules , là, vraiment, créent de la vitesse … 🙂

« peut-être aussi courent-ils autour de l’anneau, en même temps, pour essayer de voir le fameux Boson de Higgs », me fait le Cheval, perplexe (lui aussi, il essaie de comprendre° … 🙂

« Nager », c’est clair et explicite … universel … swim … nautare… sans doute trop clair pour les têtes pensantes de l’éducation Nationale et les gars du syndicat de l’EPS, qui demandent carrément à ce que les programmes soient écrits exclusivement pour les enseignants,leurs « premiers utilisateurs » et pas pour le public !

Et puis quoi encore ?surtout, que ça reste bien emberlificoté, bien obscur, pour que le tout-venant ne puisse pas critiquer, ou même faire preuve de bon sens … Ah, c’est incompréhensible, alors c’est supérieur !  tout le monde sait bien que le bon sens est le cousin du populisme honni,  l’ ennemi d’une complexité réservée à une élite qui seule a accès au sel du savoir … 🙂

Dans cet ordre d’idées, une dame, prof de lettres en banlieue parisienne (rapporté par le journal du Métro d’il y a quelques mois) s’est alarmée d’une conversation qu’elle avait eue avec la principale de son Collège, et qu’elle a reproduite sur Facebook … On lui fait le reproche que ses élèves « lisent beaucoup trop », et que le cours de français n’est pas là pour « pousser les enfants à adopter des habitudes élitistes » … 🙂

………………. ? ? ?

On est tombés sur la tête, là, ou quoi ?

Mon Cheval arrive avec le mors dans les dents, il veut qu’on sorte pour aller nager (enfin, moi), mlais avant cela, il veut que je jette un oeil sur un ouvrage  intitulé « Les lois fondamentales de la stupidité humaine » ( de Carlo M. Cipolla (1922 – 2000 )PUF, c’est du sérieux, traduit par Laurent Bury ) …Mon Cheval  me dit que c’est d’actualité … 🙂 …Je n’ose pas lui demander s’il pense à moi … sans doute un peu, mais je ne suis pas la pire, hein, dis-moi que non … 🙂

Prof d’économie à l’université de Berkeley, et à l’ENS de Pise (Italie), Cipolla (oignon en italien), nous révèle les 5 lois qui régissent la stupidité, son action, sa puissance, et en décrit la pernicieuse combinaison (là encore je cite un article, mais je ne sais pas de quel journal ça vient, je pencherais pour Télérama ) … La troisième loi décrit ainsi le stupide : « Est stupide celui qui entraine une perte pour un autre individu ou pour un groupe d’individus, tout en n’en tirant lui-même aucun bénéfice, et en s’infligeant éventuellement des pertes » … 🙂

Cipolla  🙂 classe la population en 4 catégories : le crétin (qui perd mais fait gagner l’autre) , l’intelligent (qui gagne et fait gagner l’autre), le bandit (qui gagne ce qu’il prend à l’autre), et le stupide, déjà décrit …

La question, c’est est-ce que les rédacteurs des programmes dont on se moque dans toute la presse (oui, je sais, on crie avec les loups…mais bon, on n’a pas tellement d’occases de se divertir … 🙂  sont dans la même catégorie que le syndicat des profs d’EPS ? c’est la question, la seule … 🙂 🙂 🙂 😉 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation