De Paris en piscine Le blog de Papillonista

dimanche

NMS_2289Photo P.A.M.  

Troupeau de  touristes dans le jardin de Notre-Dame un jour de pluie …

Piscine des Halles fermée (il parait qu’elle a rouvert dans l’après-midi, mais je m’étais déjà habituée à l’idée de ne pas y aller …je suis allée faire un ptit tour à Roger-Le-Gall, avec une grande randonnée à pieds ..

Un mot sur les gens de l’est, il y a une polémique en ce moment avec  Michel Onfray qui, d’après certains, ne dit pas ce qu’il faut dire sur eux… il est question quelque part de « voleurs de poules » …  (je n’ai pas entendu les propos de Michel Onfray, ou je ne les ai pas lus, ce qui ne m’empêche pas d’avoir de l’intérêt pour ce qu’il écrit et dit).

On dirait que personne ne peut sortir du duo : « les roms sont tous des salauds et des voleurs, ça ne changera jamais, c’est inscrit dans leurs gènes  » et versa vice :  « les roms sont tous de pauvres gens innocents, et c’est nous qui sommes des salauds coupables de ne pas les aimer » …

Pourriez pas essayer de nuancer,pour changer,  svouplait ?

De toutes manières, pas mal de gens ne comprennent rien, et n’analysent pas, ne sont capables que de suivre une conviction ou une idée déjà ancrée en eux de toute éternité … le dialogue entre soi et soi (moi et moi) ne se fait pas, ou si peu ...

En ce qui nous concerne, au foyer … 🙂 , mon Cheval est un c… comme un autre, et moi une c.nne comme une autre, mais nous ne cessons de dialoguer, réfléchir, penser, et traquer la moindre variation de la machine (je me considère comme une machine, composée d’un Cheval, d’un Mari et d’un Moi … 🙂 … c’est la Trinité ... 🙂

Qui dit mieux ?

La radio France-Infos diffusait la chronique de Michel Serres, entretien hebdomadaire avec Michel Polacco … il était question cette semaine des « préjugés »..; comme d’habitude, c’était trés intéressant (mais un poil difficile, pour moi, je ne comprenais pas tout, notamment lorsqu’il a été question d’une confusion de notre époque moderne, ici en France, à propos du roman policier, qui est le genre anglo-saxon, c’est à dire à base « puritaine (le crime et pas de sexe) alors que nous , nous serions plutôt de tradition pas de crime et beaucoup de sexe … j’ai d’ailleurs senti Michel Polacco plus déboussolé que d’hab… sur le sujet ... mais ça ne fait rien, c’était quand même méga intéressant … 🙂

je vous laisse vous référer au site de France-Infos, pour de meilleures explications ...

il apparaissait que les préjugés étaient des choses fermement enracinées en nous, et quasiment « naturelles », et que ce que l’on pouvait faire de mieux, pour essayer de péter un peu plus haut, était d’analyser justement le préjugé, le décortiquer,le passer au laser de son esprit … réfléchir, quoi … exemple de préjugé : un homme vaut mieux qu’une femme … il est « naturel » qu’un homme soit supérieur à une femme … c’est la nature ... 🙂

Il y a quantité d’endroits où on pense comme ça, et même si dans d’autres endroits, ça ne se fait plus de le dire, combien de personnes le pensent dans leur fort-intérieur ? c’est tellement naturel, que ça fait partie des meubles … etc … 🙂

Ou alors, autre préjugé (entre mille) : « l’homosexualité est contre la nature » il y a la conduite « naturelle », et celle qui est « antinaturelle » …

Combien de personnes … etc ...

Papillonista moraliste :

Ce qui est intéressant, surtout, c’est de ne pas se mentir à soi-même, car on ment toujours un peu aux autres, on est tenté de suivre leur point de vue, parfois d’abonder , ne serait-ce que un petit peu, dans leur sens, car on veut être en accord avec les autres, et il est difficile de prendre le contre-pied de ce qu’ils affirment, au risque de se les aliéner … 🙁  … C’est pourquoi il est intéressant de savoir si on se raconte des craques,  savoir où l’on en est exactement, analyser pourquoi on a dit ça ou ça, alors qu’on ne le pense pas tout à fait, etc … 🙂  toutes les petites lâchetés, ou faiblesses ou compromissions de la journée … qui mettent mal à l’aise, finalement, à moins qu’on n’analyse, in fine … pour recadrer ... 🙂 … faire émerger quelque chose de fort … 🙂

Pour commencer, je suis passée sur le pont aux cadenas, jolis copeaux d’amour étincelants sous le soleil et l’idôlatrie des touristes, tandis que les mariées coréennes se reproduisaient à grande vitesse, et que les perches à selfie se tendaient vers l’astre des visages pâmés (cette arabesque verbale est de mon Cheval ...)

Les premiers gens de l’est que j’ai vus aujourd’hui étaient sur le pont suivant, celui qui mène du bout de l’île de la Cité à l’île Saint Louis : autant le pont précédent est celui des mariés cadenassés l’un à l’autre pour la vie , autant ce pont-là est celui des musiciens-du-Paris-de-toujours, et des acrobates, contorsionnistes et inventeurs  de la rue  ... 🙂

On ne compte plus les accordéonnistes et autres bateleurs avec des orgues de barbarie hérités du grand père, violonistes et contrebassistes donnant l’aubade,  chanteurs de rengaines, etc … 🙂

et là, today, à chaque extrêmité du pont il y avait une personne de l’est en train de surveiller un gosse mis au turbin pour jouer de l’accordéon … à la première extrêmité du pont, c’était un petit garçon de 7 ou 8 ans, avec une tête de petit garçon qui en a vu beaucoup (certains des petits garçons que les gens de l’est envoient mendier dans le métro ont parfois des têtes à faire peur, tellement ils ont l’air battus et vieillis, ce sont des petits vieux de 11 ans), l’adulte qui le surveillait était une femme qui se tenait à quelques mètres, et il y avait aussi une petite fille pas trés loin,

et de l’autre coté du pont, il y avait un autre petit garçon, avec un air pas trés heureux non plus, qui jouait en duo avec un adulte, tous deux de l’accordéon ...

Peut-être son père, peut-être quelqu’un d’autre ...

Rue Mouffetard, l’autre jour, c’était 2 gosses de l’est, un garçon de 12 ans environ, et un autre, plus petit, 7 ou 8 ans, qui semblaient ne pas être d’accord sur la direction à prendre, monter ou descendre la rue Mouffetard, et pour quoi faire … je les ai suivis un moment, il me semblait qu’ils essayaient de se tenir de près derrière des personnes , mais je n’ai rien vu de plus ...

Le bd Henri IV possède un monsieur de l’est, un seul, qui est là tous les dimanches sur le trottoir, (en face de la caserne ), avec 2 chiens de l’est , dont un qui est plus gros qu’un chien de l’est normal … (wouff), un caddy rempli de choses diverses, sans doute ce dont il a besoin pour ses périgrinations dans Paris, et un dictionnaire ... il apprend le dictionnaire français par coeur … je trouve ça extraordinaire, et quand je le vois, je discute un peu avec lui … Il est roumain…

Plus tard, je suis passée par le Cours de Vincennes, où il y avait une gigantesque brocante-vide grenier, et quelque chose m’a étonnée : pour la première fois (oui, je dis bien la première fois, j’avais encore jamais vu), il y avait des stands tenus par des gens de l’est … Environ 4 ou 5 stands …majoritairement des femmes et des jeunes filles … j’ai pris ça pour une énorme avancée  de cette « communauté » …  …

En effet, AUTANT CA NE ME PLAIT PAS,  des gens, peu importe d’où ils viennent,et quelle que soit leur misère,  qui mettent les enfants au turbin, (et je refuse de donner un sou à ces enfants, et même, à chaque fois, je dis à l’adulte qui se tient derrière que autant on pourrait lui donner quelque chose s’il était seul, autant on n’a rien envie de lui donner s’il fait bosser l’enfant, et que la place de celui-ci  est à l’école,  pas au turf ... C’est pas mal, en France, car on scolarise tous les enfants, même ceux-là, alors à eux les adultes  de s’adapter),

AUTANT CA REPRESENTE UN FORMIDABLE EFFORT , SELON MOI,  de demande d’insertion, d’envie de changement, de déclaration de guerre à sa misère, en quelque sorte, pour trouver  quelque chose de plus pérenne pour les enfants, que de tenir un stand dans un vide-grenier, en vendant sans doute des choses récupérées, peut être des choses volées (mais on s’en fiche, les autres brocanteurs sont logés à la même enseigne) ... 🙂

Oui, c’était bien de les voir là …

au lieu du Pont neuf avec des fausses pétitions et essayant de détrousser les touristes au passage ... 🙂 … 🙂

Roger-le-Gall ensuite … RAS … Ah, si : je n’ai pas nagé ! je suis juste passée, vu 3 ou 3 copains, discuté, repartie à pieds …ma vie est une longue marche ponctuée de traversées de piscines …

🙂 😉 🙂 😀 😀 😛 😛 … 😛

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation