De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi

De pire en pire : Le W.P. Piwick est en vacances depuis plusieurs jours, et je n’ai aucune idée combien de personnes lisent le blog … c’est le premier truc sur lequel on se jette … Les stats, est-on lu, plus ou moins qu’hier, etc ...

Ben, là, c’est en panne

Une personne lectrice (je ne dis pas si c’est un homme ou une femme) m’a envoyé un mail, à propos de mes commentaires sur ce qui se passe à la ville et les consultations du public … La personne travaille elle-même à la ville de Paris . Je vous ferai part de sa lettre un peu plus tard ...

Direction la piscine Baker (je manque d’imagination), le flop total … 12 personnes par couloir, et 12 personne ne sachant pas nager … Le moindre objet sur l’onde ombrée luisait d’une aura éléphantesque ... 🙂

Tu te rends compte de ce que tu écris, me dit mon Cheval …

mais c’était vrai, je lui fais, je me suis rarement autant enquiquinée que ce jour … Quand je pense que je vais surement y retourner 2main... 🙂

Remplacer ces séances par de longues marches à pied … Comme je continue à bosser (marre de bosser), je ne peux pas aller là où JE SAIS que c’est le paradis, c’est-à-dire à la piscine HEBERT, (quand Berliouxxx est clôse) un vrai paradis

Voila mon idée du bonheur : Piscine HEBERT, une bonne heure de natation, bien solide, un peu de papotage avec les MNS, et puis retour vers le centre, depuis un presqu’ inconnu … 🙂

Hélas … Je connais tout Paris par coeur …Peut-être quelques coins du 16ème profond, et encore … Et encore !

En plus il faisait trop chaud, à Baker, je ne pouvais pas respirer … Hébert est toujours un peu plus froide (1/2 °) que les autres piscines …Le paradis des nageurs …

Du coup, je suis partie après 35mns, j’ai essayé de tenir le coup, mais c’était trop …Même en planche , je n’étais pas assez lente …Et je me recevais des coups de toute part… On dirait qu’ils ne connaissent pas leur corps, ni leurs membres, les gens à Baker … Ils ignorent où se situent leurs extrêmités, ils ne les visualisent pas ...

On ne sait pas si l’on doit aimer tous ces gens, qui peuvent être attendrissants dans leur gaucherie, leurs manques, ou alors les détester, option misanthropie …J’oscille entre les 2 … J’oscille tellement que ça finit par me filer la trouille …Être au milieu de ces hordes qui ne savent pas se tenir me rend paranoiaque …je me demande si je ne vais pas me noyer dans l’indifférence la plus complète ... 🙂

En effet, me dis-je, les MNS (qui ont disparu dans l’ombre) surveillent, mais ils ne vont pas me surveiller MOI, je pense qu’ils vont surveiller de préférence ceux qui nagent le moins bien, et comme je suis malheureusement celle qui nage le mieux céans … 🙂 …Ils vont croire que je peux me débrouiller … de plus je ne vois pas comment , avec cette lumière tamisée de boite de nuit, et ces dizaines d’individus gigotant les uns sur les autres, ils pourraient repérer un corps –le mien, si ce gosse me tombe sur la tête— flottant assommé entre deux eaux

Parano, je vous dis … Impossible de se mettre dans le couloir crawl, le pire endroit du monde …

Une demoiselle disait à un type qu’il allait trop vite pour cette ligne-là … Qu’il devrait se mettre à coté … Et lui, il n’était pas d’accord …je ne vous raconte pas le dialogue …

Alors, oui, je suis partie … Vivement qu’ils ouvrent Berlioux … Les lignes de 50m dégagées, à 2 ou 3 personnes … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation