De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi 23 août 2014

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (photo Jean Mascolo)

Mer, piscine, palmier …

Un vent terrible, avec des apparences de début d’Ouragan (il m’emportait) s’est levé à Toulon, et la mer s’est rafraichie. J’ai donc pris le chemin de la piscine, mais n’étant pas habituée aux horaires toulonnais, je suis arrivée à 45 mns de la fermeture … bah … C’était bien de nager quand même bien que ne sois pas aussi à l’aise dans cette piscine qu’à Berlioux, ou à Hyères que j’adore

Quand le Mistral souffle , les planches et pull-buoys ne restent pas en place, et il faut soit les descendre à l’abri dans la goulotte, soit coincer les planches en les accrochant au T chromé de départ dos ... 🙂 🙂

Bien nagé quand même, ce peu de temps … J’ai retrouvé quelques uns des appuis que j’ai à Berlioux (en crawl, je déplace le centre de gravité, et ça change tout … Je m’imagine moi-même en train de nager comme les champions … 😉 🙂

J’ai remarqué qu’au Port-Marchand , 1°) l’heure de l’accueil (la vraie heure) est en retard sur l’heure du bassin (je les soupçonne d’avancer ça de quelques minutes), et 2°) Il commencent à dire aux gens d’évacuer non pas à 45, qui est l’heure officielle, mais à 42, voire 40 … 🙂

A Paris, ils se feraient tuer, lettres au directeur, à la DJS, pétitions, remarques outrées des Nageurscitoyens … 😉 … Ici, ça passe trés bien … Les nageurs sont un troupeau de mouton ronronnants à qui on peut tout faire … 😉 … Pas d’engueulades comme à Paris, où soudain l’on voit des gens se mettre sur la figure en s’insultant … Non … J’ai moi-même adopté l’attitude toulonnaise …Je ne m’inquiète de rien, j’avale tout, et je cède ma place … 😉

L’autre fait intéressant du jour, c’est que j’ai aperçu, alors que je marchais sur un trottoir peu fréquenté, en allant vers Saint-Jean-du-Var, un insecte large et plat comme un insigne — tiens, comme un pin’s — qui cheminait lui aussi , et qui était vert salade (un beau vert uni et franc) sur le dessus … Encore jamais vu ça ... 🙂

Le Cheval me dit « on ne va jamais te croire … ILS vont penser que tu racontes des craques… Un insecte vert pomme ! un papillon, ok, mais un insecte cheminant … Et de la taille d’un pin’s … Et sans tête, je lui fais … Il avait juste une toute petite marque blanche au bout, grosse comme 5 têtes d’épingle, là où aurait dû se trouver sa queue, s’il en avait eu une … C’était peut-être toutes ses fonctions digestives qui se trouvaient là … je suis restée à l’admirer une petite minute, car il faisait vraiment penser à ces animaux de dessins animés, qui ne ressemblent à rien de connnu … Avec cette couleur invraisemblable … Tiens, tu ne trouve pas que « connnu » gagnerait à être écrit avec 3 n ?

Non, par contre, « inconnnu », oui …

En ce qui concerne ce que je peux raconter, je ne sais pas si on peut « dire la vérité », mais en tous cas, j’essaie de parler avec sincérité … C’est le truc qui est le moins fatiguant, à vrai dire …

A demain … demain, c’est la plage, sur … les piscines sont fermées l’après-midi, et aller à Hyères est un si long voyage, le dimanche !

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation