De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi

P1160362 (photo Jean Mascolo)

 

La pub au mur du palais de justice avec les beaux garçons est remplacée par un gros téléphone intelligent, le N° 5 (comme le parfum le plus célèbre dans le monde) , l’appareil est couleur abricot, et quoique immense, il semble perdu dans la toile blanche,   et on voit un truc tout lisse, sauf un bouton en premier plan … dans 10 ans, sa forme sera obsolète, je suis certaine qu’ils feront des smartphones encore plus malins, rien ne dépassera, aucun boutonl’appareil te reconnaitra  quand tu le toucheras, ou alors quand tu l’appelleras, ou alors il faudra souffler dessus pour qu’il s’illumine et se mette à clignoterBientôt il suffira de PENSER pour que l’engin fonctionne , il sera branché directement sur le cerveau

Les gens de l’est, en faction avec leurs chiens, ou en mouvement dans les centres de la ville ( sur le parvis de Notre-Dame, au coin du Pont-Neuf, au Louvre, sur les ponts (ils adorent les ponts), sont là ou ne sont pas là … je suppose que ça dépend du business de la police … Il y a des trouvailles avec certains mendiants … Du génie, presque … Par exemple, cette petite vieille toute courbée, comme un trés vieux sarment de vigne avec des noues de partout … Ca faisait longtemps qu’on avait pas vu ça de par chez nous … Ca n’existe plus que dans les illustrations des contes anciens … Elle fait retentir son escarcelle en la frappant sur son genou, et en racontant des trucs … On ne voit même pas son visage, caché par un fichu … 

Ou alors, une autre fois, un extraordinaire mendiant, je suis désolée pour lui, le pauvre diable, il ne lui restait presque rien comme membres, et je ne croyais pas que c’était possible de voir ça, je pensais que ça appartenait au passé … Il était placé dans un petit carré en bois avec des roulettes…Il avait sans doute trouvé comme une famille, qui le déposait au turbin devant la Samaritaine tous les matins et le récupérait le soir … Mais il n’est pas resté longtemps … Peut-être était-ce trop pour les parisiens …

On voit de petits hommes, trés valides, et courant sur leurs deux jambes, reconnaissables entre mille dans la foule des passants :ce sont leurs visages (ruraux, tannés) et leurs vêtements (personne ne s’habille plus de cette manière, comme  en 1950 sous l’ère soviétique, dans un kolkhoze du Donbass … Ou dans la campagne bulgare … ) … comme si un doigt venant du ciel les suivait à la trace alors qu’ils carapatent dans Paris … C’est étrange d’être encore habillé comme cela, car des vêtements abandonnés sur les trottoirs, il y en a plein … De quoi se vêtir dans le goût du jour … On voit les gens de l’est (et pas seulement eux), autour des containers de vêtements placés ça et là par les associations qui ramassent le textile … Ils ont trouvé un système pour accéder aux vêtements alors que normalement ceux-ci sont avalés par une trappe et on ne peut les récupérer … Ils remettent tout en ordre après avoir trié et pris ce qui les intéresse… C’est pas mal quand soi-même on cherche un pantalon … … 😉 🙂

Dernièrement un jeune homme y a laissé la vie, il s’était suspendu  et avait passé le haut du corps dans la trappe, pour saisir les vêtements … 

je connais un endroit dans mon quartier, où tous les samedis soirs, le dépôt-vente  d’une rue trés passante laisse un ou deux gros sacs noirs dans la rue, remplis de vêtements en surplus … ceux que ça intéresse peuvent m’écrire, anonymement , je donne l’info … Ce sont majoritairement des vêtements de nanas… 🙂 🙂

De l’art de survivre dans une ville riche et remplie de gens pauvres … Quand on est une femme, c’est encore plus difficile… C’est déjà difficile en temps normal, bien qu’il y ait des avantages si l’on est jeune et pas trop mal … Mais les femmes de la rue, elles, sont agressées sans arrêt… Les hommes de la rue considèrent qu’elles sont à eux, et se rattrapent sur elles de leur infériorité par rapport aux gens possédant un toit … Une vrai galère … J’avais pas mal discuté avec une nana qui n’avait pas toute sa tête, et qui vivait sur le quai pas loin de chez moi, dans un vieux bus, avec son chien (magnifique , le chien) … On avait commencé par lui voler un premier chien , et ça c’était une folle du quartier (mais possédant un apparte), qui faisait une fixation sur les chiens des SDF qu’elle imaginait à tort malheureux … Elle les kidnappait, oui, pure vérité … et les emmenait chez des gens à la campagne, croyant accomplir une mission … Elle en avait comme ça récupéré 4 ou 5 en quelques mois, toujours dans le même quartier autour de chez elle … C’était trés compliqué pour les gens sans abri , d’aller porter plainte, car on ne les croyait pas forcément, ou alors on refusait leur plainte, ils avaient du mal à s’expliquer … 

Donc cette dame qui vivait dans son bus avec son dernier chien, avait eu des problèmes avec 2 s… de sans-abri qui eux, vivaient dans une casemate sous le pont … Ils la traitaient avec une grande violence, alors qu’on leur aurait donné le Bon Dieu sans confession lorsqu’on était -disons un passant normal qui leur refilait une petite pièce à l’occasion … 🙂 🙂

Elle m’avait un peu raconté son histoire, elle avait bossé à un moment, s’était mariée, avait eu un enfant … Mais il lui manquait définitivement une petite case … 🙂 (moi aussi, remarquez, mais j’ai décidé une fois pour toutes de faire avec) … 🙂

Je l’avais aidée à porter plainte, pour son chien volé, j’espérais arriver à le retrouver, et puis j’avais fait une petite enquête à propos de l’amie des bêtes qui sévissait dans le quartier , (en fait je l’avais déjà vue une fois à l’oeuvre), et j’avais retrouvé 2 autres propriétaires de chiens à qui elle avait déjà fait le coup … Par exemple, 2 jeunes gens, garçon et fille, qui dormaient dans le square près de l’ex école polytechnique, (sur la rue des Ecoles) … Ils avaient eu un labrador noir, qu’ils avaient malheureusement attaché devant le supermarché rue Monge, pour faire des courses, et voila que la kidnappeuse était arrivée, et avait récupéré ce brave chien qui aurait suivi n’importe qui … 

J’aurais pu comme ça reconstituer toutes les histoires de ces chiens kidnappés, au moins suffisamment pour donner quelque chose à la police, ça m’amusait assez, en fait … Mais l’intendance (des gens de la rue floués…Je les appelle « gens de la rue » pour ne pas écrire « sdf » ) ne suivait pas … C’est là que j’ai vu à quel point il était difficile pour certains de se projeter dans une possibilité … Possibilité de retrouver un chien que pourtant on adore … (leurs chiens sont toute leur vie, pour certains de la rue)…Impossible de se projeter et de faire LE NECESSAIRE pour une issue au problème … C’était trop difficile de coordonner, de synthétiser, de projeter, d’imaginer , de réaliser, en un mot … Alors j’ai abandonné, je ne pouvais pas le faire à sa – à leur – place … Les autres personnes concernées étaient tout autant défaitistes pour leurs chiens… 

La séance de pistoche, petit rayon de soleil de mon coeur : … 🙂

Berlioux pas trop bondée, pas de leçons (j’ai l’impression qu’ils ont mis une sourdine sur les leçons, à Berlioux, maintenant …)

J’ai pas mal nagé, un peu de pap, moins que d’habitude, bien que paradoxalement je me sois sentie en meilleure forme qu’hier, on dira … Presque normale … 🙂 😛

Le Mr aux beaux yeux bleu-gris des ciels de Delft était là, il m’a dit son age, il ne le fait pas du tout, ça m’a étonnée … Il a un peu parlé de sa maison près d’Avignon, une maison de ville, mais où il a une piscine … de 13m … sur 3m… (je commençais déjà à envisager d’aller le voir… ) Non, je plaisante, pas question d’aller voir qui que ce soit … 

A un moment, il m’a dit qu’il était milliardaire (j’étais sincèrement intéressée…), il a soutenu ça durant une ou deux minutes, et puis il a fini par dire , dans un souffle, que non, mais … Mais quoi …? on se demande … Bon, il est à son aise, quoi … 

… 🙂 😉 😉 🙂

Pour ceux qui se demandent si je cherche un milliardaire, la réponse est oui, à ceci près : Je cherche sans chercher … 🙂 je n’ai pas l’intention d’investir ne serait-ce qu’une seconde dans la recherche … 🙂 … Si le milliardaire se présente, qu’il me fiche la paix et ne me demande rien en échange, alors oui, il peut investir ses milliards dans ma survie, si je puis dire (sans oublier mon Cheval… 🙂 … 🙂

Quant au Mr aux yeux gris-bleus, il est trés sympathique, mais les nageuses ne sont pas sa tasse de thé, si vous voyez ce que je veux dire … 🙂 … 🙂 Nous en resterons donc à une amitié platonique … A part ça, j’adore ses yeux … Brillants, comme une belle faience ancienne, justement … La teinte est exceptionnelle … J’adorerais avoir des yeux comme ça … 🙂 Et j’aime bien aussi son attitude générale, un peu en retrait, mais s’intéressant … sa manière de parler … il y a toujours des choses non-dites qui ont l’air intéressantes … Il laisse toujours quelque chose en suspens …  🙂  Je nage mieux que lui , ahahaha… 🙂  il m’appelle « grande nageuse », pour rire …Chaque fois qu’il vient, je suis là, ce soit être pour ça … 🙂 🙂

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation