De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Dimanche début mai

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (photo jean Mascolo)

J’ai eu envie de revoir la piscine Hébert… Normalement, le dimanche, je me repose, mais là j’avais eu un choc et il fallait que je nage … C’est mon remède …

Je n’ai pas mégoté, je suis partie et j’ai attrapé des bus et des métros, et encore des bus, les uns derrière les autres, et miracle, je ne les ai pas attendus, ils se présentaient dès que je me ramenais … D’abord le 47, que j’ai attrapé au feu rouge (le conducteur a bien voulu ouvrir la porte), jusqu’à la Gare de l’Est, soleil dehors, écouteurs vissés sur les oreilles, sans regarder personne … A la gare de l’est, métro sans hésiter, car aller à HEBERT est coton, sauf à y aller à pattes … HEBERT est à l’autre bout de Paris …Métro avec changement à Marcadet-Poissonniers, le grand couloir , présence de Police un peu partout ce dimanche, et pas les pauvres hères habituels échoués sur les bancs à Marcadet et Marx-Dormoy …Sortie à Marx-Dormoy, j’attrape un autre bus qui me dépose place HEBERT, où il y avait également un contrôle de police dans le square …

C’est là aussi, sur la place qui est entre Marx Dormoy et la place Hébert, (là où il y a le manège), que j’ai vu un grand campement, avec plusieurs lits, des tentures, des étoffes colorées, etc … Le Camp du Drap d’or, je l’appelle , juste pour aujourd’hui …

Ah, enfin la pistoche, je saute sur place à l’idée que je vais pouvoir nager dans de l’eau fraiche ( la chère HEBERT est plus fraiche que les autres piscines), je ressors du square par le portillon du bout, et voila … La grille menant à HEBERT est close … Une chaine et un cadenas … Ils sont en grève, pour sur ! « Quelle est la tarte qui n’a pas appelé avant de prendre tous ces bus et ces métros », rigole doucement mon Cheval …. Qu’à cela ne tienne ! j’allais à HEBERT pour nager, certes, mais aussi parce que j’avais quelque chose à vérifier au début de la rue de l’Evangile …

Je pensais le faire après la séance de nat, mais je le ferai avant, parce que j’espère bien arriver quand même à Berlioux avant la fermeture …

je suis donc allée vérifier ce que je voulais voir de la rue de l’Evangile, et ensuite, re-métro Marx-Dormoy, et changement pour la ligne vers Montrouge, la station les HALLES te débarque quasiment devant la piscine… Donc Berlioux, juste à temps pur 40 minutes … La fin du cours d’aquagym, puis la ouane libre, quelques pékins qui faisaient un peu de pap, moi-même assez abrutie qui commence doucement, et retrouve un peu de nerf sur la fin …

Pour les soucis cela se passe comme ça : Des soucis poisseux pleins la tête,physiquement assez mal (contrastant avec hier par exemple, où je me sentais bien),juste envie de me terrer chez moi … aucune envie d’aller à la piscine, alors c’est justement le moment d’y aller …Il faut y aller … Aucune envie de nager au début, pas de force, pas d’énergie, et puis voyez comme c’est curieux, ça commence par des pensées qui viennent en nageant, et s’entrechoquent dans la tête, tandis que le reste du corps se met en pilotage automatique pour les mouvements à faire … Et les pensées prennent une forme précise, elles sont trés …Comment dire…Positives , oui … On aperçoit un bout de tunnel … Et bien sur, à la fin de la séance, ça va mieux, on est un peu fatigué, mais assez sainement … Envie de manger, dormir comme une boule, en laissant les soucis derrière comme des fleurs jonchées …

Je ressors de là assez neuve et moins déprimée … Je risque le coup avec les escaliers roulants, celui du bas fonctionne, mais celui qui doit me hisser en haut est nase, alors je redescend, et clac, en un coup d’ascenseur, je suis dans le jardin… où passent quelques bêtes à poil tirant leurs maitres par la main…

Virée dans le 13ème pour terminer … Pourquoi ? juste pour amuser le Cheval, pardi … 🙂 🙂

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation