De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi 29 avril 2014

J’ai nagé à Berlioux. 2500m environ… je m’étais dit que je commencerais trés doucement aujourd’hui, vraiment lentement, ce que j’ai fait.

Tout le monde me dépassait : comme souvent, il n’y avait que des garçons, sauf dans le couloir palmes où c’était une majorité de filles. la seule femme dans mon couloir était une dame qui se tortillait trop et n’avançait pas.

Quelques fois les gens s’arrêtent en bout de couloir et on les voit recracher de l’eau .. Il vaut mieux ne pas trop s’appesantir sur cette vision, qui est de nature à gâcher la fête … Dès que je vois ça, j’oublie trés vite… Si j’y prêtais attention, je ne pourrais plus nager du tout en piscine …

Même si on sait que ces rejets des personnes sont immédiatement traités par le chlore qui est dans l’eau, ça a quand même quelque chose de dégoutant …sans parler du reste, les poils de barbe, les débris de repas avec la salive les fluides corporels divers …

Non, quand on veut nager à tous prix, l’image de la piscine incrustée dans notre cerveau est celle d’une étendue pure … Ou alors on sait que c’est dégoutant, mais on l’accepte … On fraternise dans les humeurs communes, en quelque sorte …

Parfois on voit des gens avec des pustules (purulentes , ça arrive …) sur le corps, particulièrement le dos … Ca c’est terrible … certaines piscines affichent une interdiction d’entrée pour les gens avec maladies de peau, mais personne ne fait respecter… On se croirait à Lourdes, dans ces cas-là … l’affligé espère que personne ne va remarquer ça (c’est déjà dur d’avoir des crevasses sur tout le corps, si en plus on interdit les accès à la piscine …) et se met à l’eau comme si ça allait le guérir …

Les chevaux ne sont pas admis , ni les autres animaux, cependant on a déjà vu des puces d’eau à Berlioux … Je me rappelle… je ne voulais pas y croire… je l’ai déjà raconté … Une personne me dit qu’elle avait été piquée par une puce d’eau…Me montre la piqûre, toute rouge … malgré cela je ne voulais pas y croire … Eh bien, 30 secondes après que le nageur eût fait cette remarque (c’était au T coté petit bain), nous vîmes une puce d’eau qui sautait sur l’onde … J’en restai baba …

J’ai vu un chien, aussi, l’été, dans les Alpes, être admis à se baigner dans le grand bassin extérieur d’une petite ville de villégiature … Le chien était fou-heureux de sauter dans l’eau (c’était un genre Labrador), et le MNS s’n fichait … J’ai trouvé ça étrange, même si c’était peut-être l’habitude dans ces contrées du nord du sud profond …

Franchement, je n’ai pas trés bien nagé … Même si la séance a passé en un éclair…je n’avais pas d’appuis, j’étais à la rue … Moins fatiguée qu’hier, car j’avais commencé doucement, et puis je suis montée en puissance… mais ce n’était pas ça… Et impossible de faire du pap…Je me suis effondrée à la première tentative …

Je me suis rendu compte aussi qu’un Mr que je voyais depuis longtemps à la piscine (et que j’ai retrouvé par hasard à la sortie du forum) était 2 , en fait …Un tour de prestidigitation de mon cerveau … je voyais une seule personne  là où il y en avait 2… je les confondais … Voila de quoi douter sérieusement …

Sinon, RAS … Tout était à peu près pareil … Vu la danseuse qui fait des pirouettes à sec devant l’espalier… Elle avait été malade , les allergies du printemps …

Petit tour du coté des Champs Elysées, après, sous la pluie … Rien à dire de plus … 🙂 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation