De Paris en piscine Le blog de Papillonista

AYé ! J’ai réussi à me faire un cycliste !

IMG_6282-1  ( PHOTO  JEAN  MASCOLO )

Ayé ! ! !  j’ai réussi à m’en faire un ! ! !  c’était au coin du Pont Neuf et du quai , et une mer de bagnoles venait de s’arrêter au feu … La première colonne à l’arrêt est celle des bus . Je la franchissais,  alors que tous les véhicules piaffaient d’impatience, lorsqu’un premier cycliste dépassa le bus par la gauche et me coupa la route, filant à toute vibrure et slalomant pour éviter les bagnoles qui venaient du pont et dont c’était le tour de passer …

Alors que je hurlais  « Pauvre malade », dans ses oreilles allongées par le vent comme celles de Mr Spock, un autre cycliste, de sexe féminin cette fois-ci , me fonça dessus venant du même endroit, me passant devant à 1cm, me coupant presque la moustache  (oui, j’ai une moustache, vous ne le saviez pas ?… ), et l’occasion était trop belle …

… 🙂 🙂 …. 😛 😛 …… 😀 😀 ….. 🙂 :=-)

Une grande claque moitié dans le dos, moitié sur le haut du bras,  qui ne l’a d’ailleurs pas fait chavirer, je rassure les âmes sensibles qui voient dans les cyclistes parisiens des êtres humains comme les autres … 🙂

Bon Dieu, quel délice ! ! !  des mois de frustration à les voir filer sur les trottoirs , brûler les feux, enquiller les sens interdits , couper la route aux motards qui sont presque aussi stupides qu’eux, et tout ça dans la plus grande impunité, des mois à leur hurler  » fracasse-toi », ou à murmurer de fervents mantras pour qu’un sort magique les fige en morceaux dépareillés sur un cadre de voiture pour l’éternité …         des mois à crier dans leur sillage  » 95 euros d’amende ! »   alors que les piétons, mes frères, se regardent entre eux en se tapotant la tempe …

« Et des mois à recevoir des insultes, voire des coups de la part de ces sauvages maraboutés »me rappelle le  Cheval, « rappelle-toi la fois où nous terminâmes au poste de police,  l’ irascible  vélocypédiste et nous-mêmes… »

Des mois de frustration vengés par un seul geste bien assené… tandis qu’autour de moi les passants approuvaient … 🙂 que le chauffeur du bus, derrière sa vitre haute esquissait un sourire, et que la bobo lobotomisée à vélo, emportée par son élan arrivait par miracle de l’autre coté du carrefour, profitant d’une clémence inattendue du Génie-des-Collisions  retenu par un terrible carambolage du coté de Toulouse… 🙂 … 🙂

C’est donc le coeur ravi et les instincts repus, avec une inédite sensation du travail bien fait, que nous abordâmes, mon Cheval et moi-même, le lacis des ruelles qui mènent à notre piscine favorite …

J’avais peu de temps pour nager, devant de toute urgence rejoindre une de ces multiples réunions qui émaillent nos vies de citadins …La 3ème de la semaine (et la dernière – OUF – est pour aujourd’hui ) … Si on pouvait supprimer les réunions … Ca se remplace avantageusement par des mails, selon moi … On peut résoudre des tas de trucs par téléphone, aussi … Mais il y a toujours quelque protagoniste qui A BESOIN de la réunion … La réunionite, voila la maladie dont souffrent les bobos busy de cette ville … Et les réunions se font souvent à l’heure où, moi, je préférerais nager … 

Je me jetai donc à l’eau aussi vite que possible … Après quelques échauffements trés trés tranquilles, alors que 2 ou 3 nanas dans le couloir nageaient fort mal mais plus vite que moi, je me mis à faire des exos de papillon, sans arrêter :

50m de toutes les manières possibles : sans respiration du tout (plusieurs mouvements de pap enchainés, 3 ou 4, ou même 5), et puis arrêt total et reprise de la même manière ….  Ou alors respiration tous les 3 temps, et arrêt repos au milieu du bassin … ou alors les exos classiques : une respiration en mouvement crawl pour 2 ou 3 mouvements pap, et puis pour terminer, des 25m entièrement pap, avec la respiration et tout, et le reste , 25m en dos …

C’est seulement vers la fin que je me suis mise à faire un peu de crawl et dos, rapidement, et ça changeait tout, mais il fallait partir …je n’allais pas loin, à cette fameuse réunion, juste rue du Louvre, presqu’en face de la piscine … 

Diner ensuite dans le quartier, avec quelqu’un que j’aime beaucoup, et qui a un esprit assez naif, dans le bon sens .du terme … je lui ai demandé son avis sur l’ouvrage en construction chapeautant le quartier, et qu’il venait de voir pour la première fois … Bof bof, fut la réponse … 🙂 🙂

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation