De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi…

Ayant reçu en début d’après-midi un « choc de la vie », comme dit l’ une des cabinières de Berlioux, je suis partie aux Halles à pieds avec rien que me mettre à l’eau dans la tête, je n’ai même pas vu passer le chemin, et c’est pourquoi je n’écrirai pas grand chose aujourd’hui : 

Berlioux paisible, avec une ouane bien dégagée, circulez, y a rien à voir, et j’ai nagé pour me calmer, mais je ne suis pas tout-à-fait sure d’arriver à dormir cette nuit quand même, et même et même après une longue conversation avec une amie qui m’apaise…

J’ai bien nagé quand même, sans faire de vitesse, mais il y avait une bonne glisse, surtout en crawl…Depuis quelques temps j’ai vraiment de meilleurs appuis, un vrai plaisir… Dans le couloir une autre nana qui s’arrêtait tous les 50m et faisait un peu de pap, et une autre aussi qui nageait avec des gants en levant trés haut les bras … Un ou deux messieurs, aussi, pas dérangeant, avec chacun son bonnêt bleu… Paisible, je vous dis … 🙂

Rhabillée dare-dare, car j’avais des trucs à faire, au moment de passer le tourniquet de sortie, je vois 2 garçons, et je pense qu’ils étaient des brigades de l’est… 😛 🙂 , l’un avait réussi à franchir le tourniquet (pour sortir) en passant dessus, et l’autre n’y arrivait pas… Il a demandé de passer derrière eux à 2 ou 3 personnes, dont moi, et en fait il n’avait pas de carte … Finalement il a réussi à franchir le tourniquet … Et ils ont filé, lui et son copain…La dame de la caisse ne s’était aperçue de rien, mais l’un des messieurs qui sortaient à ce moment-là est allé  prévenir le staff et a dit qu’ils étaient tous les 2 torse nu dans les vestiaires, avant, avec des chaussures et que la cabinière leur avait fait la chasse … Ils n’avaient probablement pas de maillot et personne ne sait comment ils étaient entrés, car ils n’avaient surement pas pris de tickets …

J’imagine le lieu de cocagne que doit représenter Berlioux pour un  qui veut piquer des trucs :  Un endroit où des tas de types friqués laissent dans des casiers dont les portes ont du jeu, pas tellement surveillés, portefeuilles, montres, iphones, argent, merveilleux trésors à portée de main … Je serais un superman de la petite cambriole que je serais tous les jours à Berlioux avec un excellent tourne-vis ou un petit pied de biche…

J’ai discuté de cela avec mon amie du soir … Elle me dit que ce genre d’aléas existe depuis 20 ans dans les piscines de banlieue (les vols répétés dans les casiers)… Je lui ai raconté que j’avais écrit à Carilis à ce propos il y avait quelques temps, et reçu une réponse le lendemain… J’avais aussi écrit le même jour à la ville de Paris, un mail différent mais sur le même sujet … Eh bien j’ai reçu la réponse aujourd’hui : C’est le copié-collé de la réponse de Carilis …

Il y a 2 ou 3 jours j’entendais à la radio un acteur assez connu à qui on demandait comment lui, qui était d’une famille chic d’éditeurs (ils ne disaient pas le mot « chic », c’est moi qui emploie ce terme) pouvait tout le temps se glisser comme ça dans la peau de « personnes de la rue, ouvriers, maitre-nageurs … »…

Autrement dit, dans la peau de gens simples, frustres … Ca m’ a fait marrer, dans la mesure où les MNS sont quand même assez pointus, question natation, et nombre d’entre eux sont d’anciens nageurs de haut niveau … 🙂

On aurait aimé savoir à quoi il ressemblait, cet animateur de radio, (flemme de regarder sur internet),qui a une émission tous les soirs à 20h, et que je ne trouve pas spécialement doué… Il enfile des mouches avec un tire-laine, le plus souvent, quoi … 🙂 Et ce sont toujours les sempiternels mêmes personnages connus qui viennent parler de leur actualité, à savoir un film dont personne ne se rappelle plus quand il a disparu de l’affiche, avec un retour télé dans l’ année, ou un album de chansonnettes … Vivement des interviews de grands mathématiciens, ou de grands voyageurs ,  ou de géographes,  ou  de gens de la rue,  certains doivent avoir quelque chose à dire, le premier émoi passé, ou de clodos, pourquoi pas …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation