De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Berlioux’ time

Bonjour  bonjour … 🙂 marché dans la nuit depuis la rue de Bagnolet , parce que je venais de Roger-Le-Gall  en voiture avec une amie , et elle m’avait déposé là … A chaque fois que je rencontre la rue de Bagnolet, je pense au poème de Robert Desnos :

Le soleil de la rue de Bagnolet                                                                                                                                                                           N’est pas un soleil comme les autres                                                                                                                                                Il se baigne dans le ruisseau                                                                                                                                                                  Il se coiffe avec un seau                                                                                                                                                                            Tout comme les autres                                                                                                                                                                           Mais quand il caresse mes épaules                                                                                                                                                    C’est bien lui et pas un autre                                                                                                                                                                 Le soleil de la rue de Bagnolet             ………………………..  je vous laisse découvrir la suite du poème …. 🙂

Longue marche, je n’ai pas vu les kms passer, jusque chez moi …

Et avant cela, j’étais chez Suzie, bien sur , où j’ai nagé … Il faut le dire vite … J’ai surtout discuté  avec une dame qui est des iles … Quelles iles ?    Ah, je ne vous le dirai pas … Elle a de toutes petites palmes et elle va lentement, mais elle aime bien discuter …. J’ai appris que dans les iles, la plupart des gens ne savent pas trop nager, ça ne les intéresse pas … Il y a des pêcheurs, qui aiment pêcher, mais qui ne vont jamais dans l’eau …. Être en compagnie de l’eau leur suffit … Chacun  chez  soi … P1160290Elle-même n’avait jamais appris à nager … Elle me dit que c’est quand elle est venue en France … mais, lui dis-je, ……… (son ile) est française, que je sache … C’est l’habitude des insulaires de là-bas de considérer que bien que ce soit la France, ils ne sont pas tout-à-fait en France … C’est alors qu’elle me dit son age … 56 ans … On lui en donne 42 à tout casser … C’est parce qu’elle était trés sportive (tout sauf se mettre dans l’eau)… Elle faisait de l’athlétisme… Et là, depuis 2 ans, elle palme à  1km/heure à Berlioux … On contemplait en rigolant un petit môme marrant qui prenait une leçon avec le MNS sympa (il est nouveau) :  5 ans, et peur de rien du tout, sautait du grand plongeoir, en redemandait, et tombait au fond, remontait et imitait (vraiment bien ) le pap, oui, le pap, ou le crawl, et recommençait, passait sous la ligne, faisait un saut périlleux, une vraie attraction, avec un public de 3 ou 4 personnes, scotchées au T pour voir ça … Il avait un bonnêt bleu et un petit maillot bleu plus clair, une tête de titi l’oiseau, toute ronde, avec de grandes lunettes, un petit d’homme plein de vaillance qui disait « regarde, regarde, vais sauter », et puis on ne comprenait pas … Top mignon, dirait-on … 🙂 🙂 

Pendant ce temps, 2 messieurs…Bien…Parlant de chasse et de chiens…Dans un bar américain…. Boivent le wiskhy du matin … Non, pardon, 2 messieurs bien , bien fichus , beaux, tout quoi, barbus, belles têtes, avec chacun le même bonnêt rose fushia, discutaient et se faisaient voir ligne 3, et puis nageaient (pas bien, mais pas mal non plus), l’un derrière l’autre … Ca se fait beaucoup de nager en compagnie, à Berlioux … La ligne 3 est la ligne des gays qui nagent bien … (ainsi que la 1, un peu plus disparate parce que la brasse y est admise)… Tous les autres sont en exil dans les autres lignes… (Comme on dit des planètes (en exil) en astrologie )… 🙂 Tout le monde cohabite trés bien à Berlioux, je pense que 95% des garçons sont gays et c’est assez plaisant, apaisant pour une femme … Impression d’être complètement invisible, parfois, ou alors c’est assez bienveillant … J’aime bien … 

Et avant ça, ce garçon que je connaissais d’ avant, ex maitre-nageur, exilé d’un pays de l’est, et qui n’est pas gay du tout, lui, chasseur de femmes invétéré … Nage souvent à Baker, retour à Berlioux, première fois que je le voyais depuis la réouverture… Salutations de part et d’autres…

Et encore avant, les gens, le forum, je passe à coté de quelqu’un avec le portable vissé à l’oreille, je saisis des bribes de paroles  » T’voir la baffe  que t’va prendre tt’ta l’heure… » disait-il  au téléphone … A qui ? ses enfants ? sa femme ? sa mère ? (ce serait horrible !)…  Ce qui m’a amusée, c’est l’allant du gars, visiblement l’idée d’une bonne petite baffe  à  envoyer le rendait primesautier, presque …

Et puis, juste avant, juste avant d’entamer les escaliers mécaniques de la porte du Louvre, que  visiblement  ILS  ont décidé de ne PLUS JAMAIS réparer, je jette un coup d’oeil sur la Bourse du commerce, le bâtiment sublime qu’on essaie de gâcher à coup de boiseries moches, j’aperçois une peinture assez élaborée au pochoir, sur le plastique maronnasse, un homme et une femme qui dansent, grandeur nature, et ça fait bien … Je suppose que c’est du clandestin, mais … Bonne idée, qui que vous soyez à l’avoir eue … J’EN PEUX PLUS DES PORTES MOCHES DE LA BOURSE DU COMMERCE (coté Halles)…

En remontant le temps, 10 petites minutes avant, un instantané parisien, je faisais le pied de grue devant le feu de la Rivoli, qui dure des plombes, et une scène rapide surgit se développe et s’éloigne, devant mes yeux : Un beau grand vigile black rattrape un petit voleur assez moche , et la scène se passe en 2 secondes, on aurait dit un puma sautant sur sa proie, le vigile … le petit voleur ( mince, agile mais pas assez, teint jaune) ne pouvait rien faire … Il avait rempli un gros sac en plastique de toutes sortes de fringues… En lui barrant la route, et puis en le tenant par l’épaule, le vigile est entré avec lui dans le magasin de fringues , l’a bloqué et a sorti les trucs, puis les a remis, et on les a vus partir vers le fond du magasin … A un moment le petit gars a essayé de parlementer, (mais qu’est-ce qu’il pouvait bien dire ? J’ai une nombreuse famille ? des bouches à habiller ?… 🙂 , mais ça n’a pas marché …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation