De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Sensation de piscine

P1160363 ( Photo Jean mascolo)

Il était vraiment trop tard quand je suis arrivée à la piscine des Halles. Le couloir 1 était utilisé pour des leçons, et les couloirs à coté étaient remplis de gens qui nageaient trés moyen …

J’ai revu la dame mûre qui adore la conversation : L’an dernier , quand elle n’était pas en train de palmer dans le couloir adéquat, elle tenait salon au T, (dans les intervalles), et j’avais remarqué que les jeunes gens  aimaient bien discuter avec elle, bien qu’elle n’ait rien d’époustouflant, (elle est même plutôt pas belle, enveloppée, etc… ), si ce n’est sa vitalité … Elle a toujours quelque chose à raconter, et c’est suffisamment particulier pour qu’on s’intéresse … 🙂

Je n’ai pas nagé trés longtemps, parce que je trouvais ça usant  de devoir faire attention,  et particulièrement à une jeune dame en palmes qui avançait plus lentement encore qu’une brasseuse débutante : Stoppée net devant sa paire de palmes bleues, j’ai failli lui dire « mais essayez de forcer un peu, allez-y, remuez les jambes « … 🙂 Elle devait avoir 25 ans, avec un visage rond, genre gentille avec des bons parents, une enfance à Mandres-les-Roses, un BTS de secrétariat, et la lecture du journal  Elle lui a montré la direction de l’exercice dans l’eau … A chaque arrivée au T, elle prenait tout le monde à témoin, et puis repartait à 200 (mètres) à l’heure … 🙂 « Elle venait de s’acheter les palmes, ou quoi ? », souffle mon Cheval, qui lit par dessus mon épaule … 

On ne pouvait pas la dépasser car de l’autre coté il y avait un blindage : 2 dragons femelles, en palmes également, qui ne pouvaient concevoir leur séance que côte à côte en discutant , suivies par un train de : Un gars avec un tuba, qui ne regardait jamais devant lui, et toujours au milieu gauche du couloir, un autre qui faisait du crawl avec palmes bien au milieu, etc…

Il est clair que 2 des MNS se font la g…  Dès qu’il y en a un (e) qui se pose quelque part, l’autre se met ailleurs, et, non, ce n’est pas parce qu’ils surveillent de cette façon … Chacun à tour de rôle discute avec le (la ) 3ème MNS, il y a de la confidence, de la doléance, peut-être … Mais ensemble, jamais … Ils ne se parlent pas … Même pour le service … Je note tout ça, car ce blog n’est pas tellement lu, (enfin pas autant que d’autres sites sur la natation… :-), et sans doute pas par ces MNS-là ..; 🙂

Lors du rhabillage, la dame diserte (dont je parle au début) , qui a recueilli des confidences de la part de quelques MNS car depuis peu elle prend des leçons de crawl, m’a dit qu’ils étaient chacun plafonnés à 6h de leçons particulières /mois (comme ça dure 1/2h, la leçon, ça leur fait 12 leçons /mois) Il parait qu’ils ne sont pas autorisés en faire plus, pour laisser de la place au public … mais cela m’étonne grandement … Certains jours on les voit enchainer les leçons les unes derrière les autres, la ligne 1 est occupée en permanence. On peut multiplier les heures de cours autorisées par le nombre de MNS à Berlioux, et ça nous donne les heures d’occupation de la ouane, en dehors des cours collectifs (quotidiens tout de même) qui ne sont pas concernés par la limitation … Donc 8 MNS, (3 dames, 5 messieurs), qu’on multiplie par 12 heures, ça fait 96h, soit 192 cours individuels par mois … Soit 3h et 12mns d’occupation de ouane /jour pour cours individuels … 

Malheureusement les cours des MNS ne sont jamais groupés (2 MNS avec chacun son cours, ensemble).ce serait pourtant bien … 

« T’as pas grand chose à dire, aujourd’hui, on dirait », gémit le Canasson … (il gémit parce qu’il est en empathie avec moi … ) »Peut-être que tu devrais n’écrire tes reportages qu’un jour sur deux, et soigner un peu le texte ? »

Hélas… C’est exact … Je ne vais pas recommencer avec la Tour Eiffel, quand même … 🙂 Et pourtant, je l’ai revue, ce soir, mais du coté rive gauche … j’y étais … Je peux dire qu’il y a des sortes de grandes allées, et je ne savais même pas que ça existait … de plus je suis encore arrivée là au moment où elle se mit à scintiller pendant 5mns … Elle envoie 2 faisceaux de lumière  au dessus de Paris, comme des grands bras…  je peux dire que l’architecture des immeubles alentours, là aussi, c’est grandiose …

J’ai continué vers l’est, en passant par les beaux quartiers, le bd de la Tour Maubourg, le fossé autour des Invalides,  des douves dans lesquelles on a planté du gazon … (une parano de Napoléon, prétend  mon Cheval),  Et puis les ambassades de la rue de Grenelle … Le bd Saint Germain… En fait il y a comme une continuité des beaux quartiers … depuis le village d’Auteuil, on remonte jusqu’au Trocadéro, l’Etoile, ou alors jusqu’à Saint Germain par la rive gauche … 😉

Peu à peu, le paysage change, les immeubles se font plus modestes, c’est plus resserré, moins de place, jusqu’aux plus vieux quartiers de Paris …

J’aimerais qu’on rebâtisse des immeubles en pierre de taille , avec des sculptures, comme autrefois … on en voit, des modernes, avec des parements en pierre, en façade, mais c’est quand même assez rare. Ordinairement, c’est béton et compagnie …Et même le béton fait  office de matériau noble, maintenant, à coté de ce qui se fait DE NOS JOURS , fabriqué en … En quoi , on ne sait pas :

Un exemple : L’immeuble du journal « de particulier à particulier », construit il y a 2 ans, à l’angle de la rue du Cardinal lemoine, en face de Jussieu (ils ont détruit un immeuble pour ça, celui des bureaux des HLM de la Ville – Ils n’ont gardé que le petit Hotel particulier attenant, un bâtiment classique  où l’on a envie d’habiter…)

Je suis certaine qu’ils ont dû faire un effort pour le construire en « HQE » (haute qualité environnementale, mais malgré ça, je suis certaine que ce truc est pourri de souffleries bruyantes, air conditionné et tout l’attirail moderne de la Nouvelle Manière de Vivre  – Calfeutré, avec de l’air dosé au gramme près, fenêtres  n’ouvrant jamais, et chaleur constante exsudant des murs  et des sols, revêtements composites partout- ),  c’est un gros pâté qui fait un angle et semble être posé de guingois car l’une des rues remonte,  tout en verre, ou en plastique, plutôt, que je trouve absolument moche, (et mal inséré entre les immeubles ), bien que j’essaie de faire un effort … J’ai failli le trouver joli, un soir, tout illuminé( c’est tout transparent) … mais non, rien à faire, alors que la beauté des immeubles des beaux quartiers saute immédiatement aux yeux…

C’est pas tellement le cas pour ces constructions nouvelles-là.  Un peu d’humilité, de la part des architectes, ne pas vouloir absolument se démarquer, ne pas avoir honte  de revisiter les classiques, construire simplement, des endroits faciles à habiter … C’est vrai que ce n’est pas  évident, comme on dit, car la plupart du temps, le travail de l’architecte doit s’insérer dans des contraintes, budgétaires, des astreintes, même, et puis les multiples réglementations leur pourrissent la vie, et la notre, donc …

Une chose qui existe peut-être, mais  ne doit pas être trés poussée, à mon avis : Les impératifs d’isolation phonique entre les appartements : Semblent être les oubliés des immeubles modernes … Même les derniers sortis…

Une fois, j’avais logé à Amsterdam, chez des amis, dans un appartement pas spécialement luxueux, mais l’isolation phonique, par rapport aux voisins, était top, et c’était vraiment agréable …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation