De Paris en piscine Le blog de Papillonista

De samedi dernier jour de novembre, ne reste qu’un tas de cendre

IMG_6408-1(photo Jean Mascolo)

Dans la plaine  les baladins

S’éloignent au long des jardins

Devant l’huis des auberges grises

Par les villages sans églises

 

Et les enfants s’en vont devant

Les autres suivent en rêvant

Chaque arbre fruitier se résigne

Quand de trés loin ils lui font signe

 

Ils ont des poids ronds ou carrés

Des tambours des cerceaux dorés

L’ours et le singe animaux sages

Quêtent des sous sur leur passage

( Guillaume Appolinaire, début du 20ème siècle)

Ce poème me fait penser à des toiles Picasso, d’abord, je viens de m’en rendre compte, et la figure d’Appolinaire me fait penser au Douanier Rousseau .
Et ensuite j’ai pensé à ce poème en voyant une tente sur le terre-plein entre le pont d’Austerlitz et l’entrée du Jardin des Plantes : Quelques mecs étaient là, qui devisaient, qui recevaient, même, (café, etc…), les visites du samedi après-midi chez soi, en quelque sorte, avec un petit enfant qui s’amusait, et une cage grillagée avec un petit animal dedans, genre cage à chats… Je suis passée en bus à cet endroit, sur le chemin de la piscine Dunois (le nouvel itinéraire, c’est bus ou à pieds le long des quais, jusqu’ au pont du Quai de la Gare, et remontée à pieds… )  On aperçoit le long de la Seine, les péniches LOUISIANE BELLE (avec roue à aube) et BELLE VALLEE … 🙂 + un ciel clair avec des bandes de nuages dorés

Au coin du Quai et du bd Vincent Auriol, la vitrine de Noël du magasin de plantes, toujours somptueuse, mais moins cette année (ça m’attriste, ils ont dû changer de décorateur), et un petit garçon aux yeux tendres que sa maman enjouée photographiait avec le paysage de forêt enneigée  en fond … 🙂 🙂

Arrivée à Dunois, j’ai nageoté un peu (et j’ai regretté après de n’être pas restée plus longtemps dans l’eau : Les 3 semaines avant Noël sont des périodes à chouchouter pour les nageurs, car les bassins sont vides, spécialement les samedis : Tout le monde est aux courses de Noël … Mais j’avais rendez-vous avec un copain qui avait des bonnêts et des lunettes de natation à me vendre (prix cassés) : j’ai acheté 3 magnifiques bonnêts, et une paire de fausses suédoises : Je ne me suis rendu compte qu’après qu’elles risquaient de ne pas m’aller, je déteste les suédoises en fait, mais il était trop tard … Je me console en regardant les prix de ces objets sur internet : J’ai quand même fait une affaire ! (si ce n’était pas le cas, j’en serais trés fachée… 😮

Et puis une soirée avec d’excellents nageurs, et un excellent repas … 🙂 🙂 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation