De Paris en piscine Le blog de Papillonista

27 septembre 2013 (2013, déjà…Avec tout le foin pour le passage à l’an 2000 ! Le temps est un cheval au galop…Le temps va plus vite que la lumière, ma parole !

Aujourd’hui 27 septembre, j’ai nagé 2800 à la piscine Léo Lagrange, près de la maison… Un paradis, comparé à Paris… Quelques habitués, rien de bien nouveau… J’ai vu un groupe de quelques élèves, sur le stade en passant… 🙂 🙂 et mon copain le chat qui perd son pelage : C’est un chat caméléon, jamais vu ça encore, de grandes parties de sa fourrure s’en vont, le laissant … à poil… Même pas à poil…A peau… Et puis sa fourrure repousse …Ce ne sont pas quelques poils qui repoussent, mais l’ensemble de la zone…Le résultat, c’est qu’il a tout le temps envie d’être gratté, pétri, caressé, tripoté…En passant devant chez lui, je fais « Psssttt, hé le chat », et le voila qui sort de dessous un truc et arrive à toutes pompes…Il y a 2 petits seaux d’enfants, abandonnés, dans le petit bout de jardin…

Il y a la B(elle)OTHERO, et la BOTERO…Là, à la piscine, il y avait 2 Botéro sous la douche, impressionnantes, avec une petite Botéro en devenir…Grand-mère, mère, fille… Je sentais comme une sorte de réprobation à mon encontre, sans doute rapport aux dimensions des unes et des autres…

Et puis, à La Valette, en montant vers le haut du village, je tombe sur une statue extraordinaire, impossible de savoir ce que l’artiste avait voulu représenter…Quelque chose comme une allégorie de la guerre sans doute (ils sont trés branchés débarquement, char Verdun, guerre mondiale, généraux célèbres, à La Valette), mais je doute que l’artiste ait bien mesuré l’impact de son oeuvre qu’on peut interpréter tout autrement, à l’aune de notre société de 2013… J’ai dénombré 4 paires de jambes…Donc il s’agissait de 4 mecs, avec des attributs pour chacun, notamment celui qui était devant, qui en avait des incroyablement …Euh…Présents, et derrière lui un autre , que faisait-il exactement ? il lui collait aux fesses, et puis un autre et puis un autre…Une gigantesque backroom party  en plein air…Dont la gaité si manifeste me fit éclater de rire…je ne suis pas en train de chambrer, là, ni de manquer de respect à mes copains gais, non, ce qui me faisait marrer, c’était de voir cette oeuvre en toute innocence, en plein village…je suis certaine que le maire, quand il passe devant, même s’il se gratte la moustache perplexitivement, ne se doute pas une seconde de l’effet que ça peut faire EN REALITE… 🙂 j’aime bien ces naivetés des objets, ça et là… Un grand objet, en tous cas…

Et puis après je suis allée aux voiles de légende, sur le port…je raconterai demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation