De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Author Archives: Deparisenpiscine

Bonjour, appelez-moi Papillonista (Pap, ou Ista pour les intimes)...Je passe pas mal de temps chaque jour à nager, ça me met de bonne humeur, je connais toutes les piscines parisiennes, et les chemins pour y aller ou en revenir...

Mardi et mercredi, piscine Leo Lagrange à Toulon, j’ai nagé 5000m

Séances à la piscine Léo lagrange : mercredi le Grand Réchauffeur était caché derrière les nuages, ça grelottait un petit peu (les toulonnais étaient tous avec un pull ou un survêtement).

je suis allée à la piscine en fin d’après-midi…Un vrai miracle : Pas un gosse, personne, seule dans mon couloir, 4 en tout dans la piscine, je pouvais caracoler à mon aise. Sur la fin une ou deux personnes sont arrivées, rien de bien méchant… Petite pensée pour les sardines parisiennes, bien serrées, encore plus serrées cette rentrée, et qui vont être encore compressées dans les bassins d’élevage, pardon dans les piscines pensées par les cr…s cyniques des Directions des sports parisiennes…

Ils ne sont pas meilleurs à Toulon, il n’y a qu’à voir comment ils ferment les piscines hormis 1 bassin, 3 mois par an, c’est digne du Mali où la piscine de Bamako est aussi fermée plus de 4 mois par an… Au profit du foot… Non, on n’est pas assez nombreux, c’est tout… La natation est un sport de riches, disent-ils en ouvrant de moins en moins car même si de l’argent il y en a , il est affecté à d’autres choses plus visibles médiatiquement…Qui va faire un article en se félicitant que les équipements publics fonctionnent bien ? Personne. Qui va faire un article sur la nuit blanche à la c… ? Ou sur les crétineries des aménagements des berges?  ou sur le gros bubbon qui pousse sur le gros centre commercial aux Halles ? Tout le monde…Il y a les « Pour », il y a les « Contre », ceux de gauche sont « Pour », ceux de droite sont « Contre », ceux de gauche disent que ceux de droite seront forcément contre , et versa-vice…Emballez, c’est pesé…Tellement prévisible… Et ceux qui veulent essayer de nuancer le Blanc/Noir ou s’en prendre aux Elites sont immédiatement taxés de « populisme », grosse insulte …

Non, à Toulon, ce qui est bien, c’est que même avec les piscines peau de chagrin et les ouvertures peau de balle, les nouveaux stades ayant coûté un bras et déserts, non, ce qui est bien à Toulon, c’est que les gens ne sont pas des nageurs, pas sportifs du tout, même… Ca c’est bien…A part quelques triathlètes qui se comptent sur les doigts d’une main, et quelques rares mémés qui palment tranquilles, tout le monde préfère passer son après-midi aux terrasses des cafés pour les mecs, ou à attendre (le bus, pendant 30 minutes pour faire 200m, ou aux caisses du  magasin Carrefour pour remplir des caddies géants de plein de denrées dont je parie que 95% n’est pas utile, à la CAF, (grosse distraction toulonnaise), ou dans les salles d’attentes des médecins conventionnés, pour les dames munies d’enfants… ) , Personne ne pense à faire des longueurs à la piscine…Et ça c’est bien..; 🙂 🙂

Je parle des salles d’attente des médecins parce que justement j’ai dû aller en voir un pour un certificat d’aptitude à la natation(obligatoire pour inscription à un club, je prévoyais pour la suite à Paris)…ne sachant où aller, j’ai demandé à une pharmacie…Déjà, les pharmaciennes  ignoraient où pourrait bien se trouver un médecin conventionné, ou un dispensaire, ou n’importe quoi avec de la médecine de ville à un prix sécu…Personne ne sait jamais rien, dans cette ville, perpétuel sujet d’étonnement pour moi…Et puis, en me promenant dans le centre de Toulon, je vois une plaque de médecin, je rentre, je croise un groupe de personnes qui sortaient avec une ordonnance à la main, je leur demande le prix de la consultation, si le médecin était conventionné…On aurait cru que je parlais chinois, personne ne savait rien…Pour nous c’est gratuit, me répond-on… je monte dans la salle d’attente, quelques personnes, je pose la même question, même réponse, personne n’avait jamais entendu le terme « conventionné » et personne ne connaissait les tarifs du médecin, car c’était gratuit entièrement, personne ne payait jamais rien, et apparemment ne s’intéressait pas non plus au coût de cette chose gratuite…Au delà du fait qu’en France l’accès au soins est quand même une chose aisée quand on est malade, même si l’on est pauvre, et il faut que cela continue, la consommation de médecine et de médicaments est une consommation comme les autres, et ça, on devrait faire un effort pour que cela soit moins dans les habitudes.La surconsommation, je veux dire…Surement pas politiquement correct de dire ça…  Qui saura comment faire ?J’ai donc attendu, peu,  car les gens restaient en moyenne 7 mns avec le médecin, j’en ai déduit que , comme pour moi, ce ne devait pas être des choses graves qu’ils avaient, et mon tour venu, j’ai demandé le prix, c’était conventionné, et le médecin, égaré par ma question, m’a même dit qu’il pouvait me faire la consulte gratuite, j’ai trouvé ça sympathique, mais je l’ai payé, bien sur… Je trouve trés bien que les gens puissent avoir le tiers payant où même qu’on les prenne en charge gratuitement s’ils sont nécessiteux et malades, mais je trouverais trés bien aussi qu’ils fassent l’effort de se tenir quand même au courant des tarifs, et de ce que cela coûte , malgré la gratuité.C’est une démarche personnelle, un effort qu’ils devraient faire, qui leur dira ? Déjà ce serait pas mal que les tarifs soient affichés dans les salles d’attente, et ensuite, serait-il populiste de suggérer un affichage à propos de la gratuité des soins, qui est merveilleuse et qui devrait devenir l’affaire de tous en responsabilité pour la conserver, du trou de la sécu abyssal, et des comportements individuels à adopter..;

Vous me direz…tant qu’ils sont à faire des queues ici ou là, ils n’en font pas à la piscine…tant qu’ils sont à bouffer des médicaments pour soigner des trucs dont un peu d’exercice les soulagerait immédiatement, ils ne sont pas à la piscine. Et tant qu’ils sont à Carrefour pour acheter des trucs qui vont leur mettre de la graisse saturée dans les intestins et vider leur porte-monnaie, ils ne dépensent pas leur argent à la piscine… , Certes… 🙂 🙂

On peut s’interroger aussi sur l’opportunité de faire rembourser à la sécu  une consultation pour des certificats d’aptitude à la natation, au sport… il pourrait y avoir un tarif réduit, quand par exemple il s’agit du médecin habituel, et qu’il peut délivrer le certificat rapidement, ou par corrspondance…

 

dimanche/lundi

Dimanche, mer moins froide que samedi, j’étais bien partie pour faire une petite distance quand j’ai senti une vive piqûre en dessous de l’épaule droite : C’est pas possible, me dis-je, il ne peut y avoir des méduses ! mais si…Demandé à un jeune homme en sortant de l’eau… Il y en avait, et je ne m’en doutais pas…il en avait vu 5 ou 6…je suis sortie dare-dare , j’avais pensé à tout, sauf à ça…

Et ce lundi, de nouveau la piscine. Chaque jour ils mettent une configuration différente des couloirs : Soit 5 petits couloirs type « Pailleron », où tu ne peux pas te retourner, soit 3 couloirs Pailleron et un portnawak Pailleron aussi, ou alors comme aujourd’hui, le bon vieux couloir N°1, plus large qu’un couloir normal, ensuite un petit couloir « normal », et puis un portnawak Pailleron et enfin un dernier couloir Pailleron où les dames barbotaient.

Pas trés motivée, j’ai fait des palmes (les MNS -qui déjeunent sur le bord du bassin- sont sympas, ils prêtent tout le matos, y compris des palmes…J’ai choisi les extra souples (ils ont aussi des petites palmes d’une dureté …Rigides…Malheureuse avec ça, je me demande même qui peut en acheter…Ca m’a rappelé les entrainements masters d’autrefois, avec des palmes coupées, ça rendait fou, le coeur éclatait…Bref, je ne me suis pas éternisée…A la dernière séance, quand je suis arrivée à la piscine, personne à la caisse, les portillons grands ouverts, bah…Je suis passée…sans mettre ma carte à l’heure…Là, non, payage !

Rentrée le long du nouveau stade…Il doit y avoir quelque chose qui m’échappe quelque part…Voila un magnifique nouveau stade… D’abord on a un terrain de rugby avec de la vraie pelouse, une entrée, des grillages tout neufs, trés haut, de quoi éclairer, de la vidéo surveillance (c’est annoncé par des panneaux), et autour du terrain, une piste d’athlétisme, pour courir (un mec qui courait tout seul…)

des gradins, sous un large dais protecteur, mais ces gradins offrent peu de place, beaucoup moins qu’au stade Mayol..;Donc exclus les grands matchs de rugby avec Jonny Wilkinson contre le reste du monde…Non, ce stade ne peut accueillir que peu de monde…Ensuite, tout en continuant à longer cet ouvrage, vers la piscine, on a un grand parking, avec un gardien, et pratiquement aucune voiture…Qui irait se garer là, d’ailleurs ? C’est loin de tout sauf du stade, et il n’y a personne dans le stade… Ensuite, ce n’est pas fini…On a un autre grand terrain, (foot ? Rugby ?) avec de la pelouse synthétique (c’est marqué) et également une piste d’athlétisme pour courir autour, mais pas de gradins, et puis on a un petit terrain de basket, encore un autre, un tennis…Tout ça sans gradins…Je ne comprends pas…C’est près de l’autoroute, il y a de la place pour des parkings, c’est derrière l’ancien hopital Brunet qui ne sert plus à rien depuis qu’on a construit le nouvel hopital, et d’un autre coté tous les 15 jours on a des embouteillages dans tout le centre de Toulon à cause des matchs de rugby à Mayol, alors pourkwâââaa qu’ils ont pas créé un nouveau vrai stade de rugby à cet endroit, plus accessible ? Avec des gradins dignes de ce nom ?

Je m’en fus en méditant le pourquoi du comment… Un stade complètement vide depuis des mois, à par un ou deux pékins en short de temps en temps…Cherchez le gâchis…Peut-être s’entrainent-ils la nuit, après tout…C’est le stade de Nulle-part…Au pays de Nulle-part…Dans la contrée de no-man’s-land…Au royaume du n’importekwâââ…A Toulon, quoi…

j’en suis arrivée à la conclusion que les gens à Toulon, enfin certains, étaient mieux embouchés qu’à Paris…le sourire est plus facile…Par contre, pour les renseignements…Je me suis remise à chercher la bibliothèque…Inutile de demander aux jeunes des collèges où elle se trouve, ils te regardent avec des yeux ronds, elles te regardent avec des yeux ronds impeccablement fardés…le mot, même, leur est inconnu… Je me suis dit qu’une vieille dame saurait ces choses-là, non ? Les vieilles dames appartiennent à une époque où l’on lisait…Incollables sur Agatha Christie, ou même Benoite Groult, rêvons un peu…Eh bien, pas du tout…la dame aux cheveux blancs à qui je m’adressai me regarda semblant revenir d’un long voyage du pays d’Alzheimer et me fixa de ses yeux un peu laiteux, me rappelant un vieux chien que j’adorais, dans le temps, et me dit qu’elle ne comprenait pas la question…La…Quoi ?…

samedi je suis retournée voir la mer

Je suis retournée voir la mer.. Un beau soleil chaud, mais la mer vraiment glacée, alors j’ai fait 100m…Et puis je me suis assise sur la plage à regarder le spectacle : Quelques personnes clairsemées en maillot, qui faisaient la même chose que moi…Un vieux couple (femme distinguée), un autre vieux birbe genre vieil ingénieur, un couple dont la fille (pas plus de 18 ans) était vraiment jolie et bien fichue, pas du tout dans le genre mannequin, mais avec des formes pleines, bien tendues, ronde de partout, petite, avec un visage qui faisait penser à une gitane…

Les voiliers étaient les rois du large, il y en avait 3 qui naviguaient jusque près de la plage, je me disais ils vont se fracasser, mais ils faisaient demi-tour de suite, laissant la place à un autre…Mais les reines de la plage, c’était les mouettes, que tout le monde regardait…Une était sur un rocher, qui regardait on ne sait quoi dans le ciel, et puis 2 sont arrivées à quelques mètres de moi, à plonger leurs becs dans l’eau, se piquer du bec dans les plumes, (chacune SON bec dans SES plumes), et battre des ailes un petit peu en même temps, etc…Et puis elles se sont installées sur la plage (elles ne bougeaient pas mais regardaient partout), et une 3ème est arrivée, qui s’est mis dans le coup…Elles étaient 3 à ne pas bouger sauf un peu les ailes de temps en temps, et la tête, trés mobile…Et au bout de 10mns, elles se sont levées toutes les 3 et sont parties en se dandinant, d’un même pas, si l’on peut dire, vers le bout de la plage, tranquillement…C’est alors que je leur ai jeté de loin des miettes de  pain, pour les faire revenir, mais rien du tout…

Alors je suis partie… Il y a une maison qui donne sur la plage…Franchement, j’y habiterais bien…Pour toujours…

Next  week end, gros évênement annoncé à Toulon : les voiles de légende… Il y avait une expo de voiliers célèbres du passé, maquettes reconstituées, elles se ressemblaient toutes un peu, ces voiles, goelettes  du Roy, ou plus contemporaines, mais c’était quand même beau à regarder…Le spectacle sera ce week end (ou celui d’après)dans le port de Toulon, si j’ai bien compris… En rentrant avec le bus N° 7, encore des embouteillages avec le stade Mayol…Ce coup-ci c’est Jonny Wilkinson contre Bayonne…M’en fous… 🙂 🙂

vendredi 20 septembre, 2300m à piscine Léo Lagrange Toulon

L’étudiant en sports qui habite à coté est tout le temps fatigué (il dit qu’il fait trop de sport… 🙂 et il lui faut une voiture pour faire 100M…

Il est venu nager avec moi (j’ai profité de la voiture au retour, j’ai trouvé ça idiot car nous habitons à 500m…Bon… Il a le beesan (ou le truc équivalent), il est maitre nageur (ou surveillant de baignade), et il nage comme un  pied, il faut bien le dire…Il a de la vigueur (20 ans), il sait nager, mais franchement il devrait prendre des cours pour la technique…

Je nageais presque aussi vite que lui (et plus vite avec des paddles), ce qui n’est ABSOLUMENT PAS NORMAL… Il devrait être 2 fois plus rapide que moi… Quand je nage avec mes copains MNS, ou à coté des entrainements, CNP ou MOUETTES, mettons, je suis un petit ver qui se tortille misérablement, à coté… Là j’étais un gros ver pas misérable…ce n’est pas normal…

Il s’est extasié devant mon dos…Il faut dire que le dos et lui, ça fait 2… Je lui ai montré quelques exercices pour améliorer, mais je doute qu’il me suive, car il semble avoir une trés haute idée de lui-même (il pense qu’il nage super bien…)

En plus, je l’ai dit, ce grand et beau gaillard blond de 20 ans est toujours fatigué… peut-être couve-t-il une maladie… La maladie des grands sportifs, va savoir… 🙂 🙂 🙂

P.S. : J’ai modifié l’article d’hier…

mercredi 18 et jeudi 19 septembre

TGV hier et de retour à Toulon, pour peu de temps///En arrivant , je constate qu’il fait doux, malgré le vent, et que ça sent bon…Ca sent les plantes, les arbres… 🙂 A Paris ça sent la rue, ça sent la Gare de Lyon…Un train presque vide… 4 place pour moi seule (2 pour ma valise, 2 pour moi) , et le Cheval dans le filet, avec les sabots qui pendent, personne n’a rien osé dire, les gens ne voulaient pas passer pour ringards (un Cheval ? Dans un filet à bagages ? Et quoi, qu’est-ce !…, on voit ça tous les jours… 🙂  juste un petit mioche qui voyageait avec son frère de 18 ans (super beau) et sa maman (avachie),et qui voulait tout le temps s’échapper du wagon est venu et a regardé le Cheval pendu au filet, en tenant un long discours où il était question d’un Cheval pendu à un filet et que bientôt il allait rentrer à la grande école et qu’il pourrait tout faire tout seul…Ils sont descendus du train à Aix, le gosse, son frère qui m’a fait un grand sourire, et la maman qui s’était dépliée d’un coup…

Et aujourd’hui je suis allée nager (2000) à la piscine LEO LAGRANGE, rouverte depuis peu…je suis passée devant le grand stade (vu 2 personnes qui couraient…C’est un début..)

La piscine, elle,  était assez bourrée de bourrins toulonnais, mais si gentils…Tout le monde fait un sourire gentil…Ils avaient installé une nouvelle configuration de lignes, pas terrible, à mon avis :

Cette piscine a des dimensions curieuses : Elle n’a que 4 couloirs, mais les 2 des extrêmités sont plus larges que normal. Ca c’était avant les vacances. Malheureusement il y a des crochets supplémentaires et on peut transformer la piscine en une à 5 couloirs étroits… Alors ce midi, 1 portnawak de 2 couloirs, et 3 autres couloirs où il était difficile de nager, non pas qu’il y ait eu beaucoup de monde, mais les gens discutaient  ou nageaient au milieu… Ce sont de petites bandes qui se connaissent… 2 braves dames qui avançaient avec des planches en papotant, l’une retournée et l’autre dans le sens normal (elles se seraient mises de front que c’était la fin du couloir), et je me suis aperçue avec stupeur qu’en plus elles avaient des palmes… 🙂 A 500m/heure avec des palmes 🙂 🙂

Un autre Mr, que j’ai vu arriver en vélo, a tout de suite mis des paddles , Bonjour la tendinite qui guette, et il passait les bras à l’horizontale, dans ce petit couloir c’était pas possible… Heureusement qu’il s’arrêtait tous les 50m pour échanger des vues avec les autres, , me laissant le champ libre… Impossible de doubler dans cette configuration, et bien sur les gens me regardaient comme un ovni, mais sans méchanceté. Et finalement j’ai réussi à nager comme je voulais, en m’arrêtant au T pour laisser prendre de la distance, impossible de doubler, non, couloirs trop étroits…

J’entends les nageurs du public qui sont pas contents, à Paris : Je l’avais bien dit, du haut de ma grande importance 🙂 , je l’avais bien dit : la Ville, la DJS, ce que vous voulez, tiens…l’adjoint Vuillermoz (ou Villermoz, ou willermoz, (rien à voir avec le dessinateur Vuillemin !), 🙂 comment s’appelle-t-il, cet adjoint au sport ? celui avec qui il fait bon discuter, parce qu’on a l’impression qu’il comprend, que l’on soit nageur du public citoyen d’une assoce, ou représentant des MNS,  eh bien lui, et TOUS, ils n’en ont que faire des nageurs du public…Vous le savez bien, ne faites pas les étonnés…Même si c’est pas conscient, vous le savez intuitivement..;

Et cette grande enquête…Vous vous souvenez de la grande enquête, avant l’été…A propos des gens fréquentant les piscines…Et la Ville, dans sa grande bonté et intelligence lance une grande étude, voyez comme on se soucie de nos administrés…et quels sont  leurs désiderata, aux nageurs du public, on est à l’écoute…et blabla bla…Bla bla… Et tous les nageurs qui se mobilisent…faut répondre, faut répondre…Surtout pas de pollution humaine sur le feuillet, hein…Ben maintenant vous voyez…

On voudrait nager correctement à Paris, comme dans n’importe quel pays du monde riche…Oui, riche…Parce que les pays pauvres, eux, n’ont parfois qu’une piscine municipale, comme au Mali… (mais quelle piscine ! un 50m bâti sous la coopération soviétique )… Nous sommes un pays riche…Encore un peu riche… Pourquoi n’arrive-t-on pas à nager correctement dans une grande ville pleine de lumière comme Paris ? Le monde entier devrait venir s’entrainer ici, si on était un peu malin…Tiens, je vais en parler à l’émir du Qatar… 🙂 Demander, ici, c’est comme de pisser dans un violon …On n’obtient rien…De moins en moins en tous cas…

« Mais pas du tout », me dit mon canasson, « Tu n’y es pas…le public a dit clairement qu’il avait trop de créneaux à Massard, c’est évident, et qu’il fallait en libérer le samedi matin pour un club bien en cour, c’est tout..Tu ne penses tout de même pas qu’ils auraient pris l’initiative tout seuls, à la Ville de Paris ? Quand même !!!  Non, ils se sont appuyés sur l’enquête, sur le peuple, le bon peuple des piscines a parlé »… « Et puis aussi sur l’audit, le fameux audit à 300.000 euros… diligenté après la Grand Grève, pour savoir ce que veut réellement le contribuable »…

« Ouffa… Si vous avez un peu de jugeotte, vous irez droit au coeur de l’affaire, vous leur demanderez où ils mettent l’argent de nos impôts… « ,  tapé-je sur le clavier,

« Tu insistes trop, avec ces histoires de fric (frac) », hennit mon Cheval,  » Prend le sportif de base : Il se dit apolitique (il aurait une opinion que ça l’empêcherait de faire ses longueurs en toute quiétude  encore qu’il se pourrait qu’il n’ait plus le choix trés bientôt et se voie obligé de s’immerger dans les eaux nauséabondes de la politique, à force de se faire empapaouter  en long et en large,…Mais…il n’y a pas que l’argent dans la vie, quand même »…

« Sans doute pas, Cheval de mes deux », lui réponds-je tandis que nous clopinons dans les ruelles du vieux Toulon, « mais tout commence par l’argent, tout est économique, au début fut le verbe et il s’incarna trés vite en une ravissante pièce de monnaie……Quand l’économique devient stable, pour chacun d’entre nous, alors on peut se projeter dans l’utopie, parier sur la comète, vivre en harmonie, penser à autre chose,  quoi… D’où la nécessité de LEUR demander des comptes… » 🙂 🙂

« D’ailleurs, Cheval de mes rêves, tu vois bien : on n’a jamais entendu autant parler de la Cour des comptes que ces derniers temps…Le premier président doit baliser de gagner autant en ces temps difficiles, du coup il fournit un surcroît de travail et le fait savoir…

Dernier rapport en date : la grande gabegie des régions avec notre argent… Abyssal…

 

Mardi Centre nautique Youri Gagarine à Villejuif

Ouf…Un truc de ouf… J’ai nagé 3500m… Dans le bassin extérieur, dans la pluie, dans le vent…Parfois, à fond les ballons une feuille lachée des arbres venait à ma rencontre, et je pilais, croyant à autre chose…le vent balança une planche juste sur ma tête encapuchonnée d’un bonnêt noir… 🙂  J’ai remarqué que les bonnêts n’étaient pas obligatoires à Youri bassin extérieur…Nous étions 5 dans tout le bassin, seule dans mon couloir de 50m tout du long… Le bonheur…J’étais un peu nase, n’ayant dormi que 5h, mais bien sur ça m’a remise d’aplomb…

Il y avait 2 chaises jaunes couleur d’automne et une chaise vert amorti couleur d’automne aussi, et je ne sais plus quoi qui était couleur rouille, couleur d’automne, quoi, autour du bassin, plus un pull buoy qui rouillait sur un tas de feuilles mortes…Et toujours ces 2 bâtiments style HLM staliniens bordant la piscine, bien en face et un peu à gauche… rébarbatifs, mais ça me plait…Mon passe-temps légèrement psychotique,  tout le temps, durant mes pér (é? i? )grinatations, étant de m’imaginer habitant ici où là, ça n’a pas raté, je me suis vue prenant une location (après aval de la Mairie de Villejuif  et prise de carte du Parti ),  avec la vue d’une de ces fenêtres, sur la piscine…Avertie dès les premiers beaux jours, de la réouverture…Vérifiant de ma croisée  si le bassin est pratiquable ou pas…Epousant un brave garçon travailleur et syndiqué qui ne mettrait jamais le nez à la fenêtre , s’en revenant de travailler à Paris… Paris si loin, et si près car en un clin d’oeil on est à place d’Italie, mes pénates…

Le club est arrivé pour nager vers 18h15, mais il n’ont pris que les couloirs du milieu, et comme par ailleurs il n’y avait personne…les MNS et les entraineurs étaient bien au chaud sous des doudounes ouatées, avec des bonnêts et des gants…Et nous en maillot…Franchement j’ai déjà eu beaucoup plus froid dans des bassins couverts…

Pour finir en beauté, je suis allée au point cafétéria de cette piscine, le niveau 3, d’où on voit les 2 bassins , extérieur/intérieur, et j’ai bu un potage … Le distributeur, bon Prince, m’a recraché mes 50 centimes…Alors j’ai pris une autre soupe… Ah, et… J’ai vu l’autre petit bassin, avec des gosses…Eh bien, il est de belle taille, carré, et ça fait 5 bassins en tout, dans cette piscine géniale… Sortie sous l’averse !

! HO ! j’allais oublier… On n’a pas retrouvé Mme Assad, (c’est angoissant, où peut-elle bien être, à la fin !), mais on a des nouvelles du beau-frère ! Celui-ci  a des avoirs considérables à Paris sous forme de multiples immeubles et hotels particuliers dans de beaux quartiers , des endroits où j’adorerais habiter (pour le calme), ce qui me transformerait sur le champ en harpie manucurée , lyophilisée, surlissée et gonflottée des ballasts,  et donc voila que la classe politique  (la notre) s’interroge sur l’opportunité d’essayer de mettre la main sur le trésor, la problématique étant que le tonton Assad  jure qu’il a acquis ses quarante cinq mille cinq cent millemilliards de doublons roublards en toute légalité, hein (juste les affaires) et que d’autres, mal intentionnés, prétendent que c’est des origines douteuses…Et qu’il faut les restituer à eux,  pardon, à la rébellion syrienne… Là dessus un politologue éminent, genre Pinçon-Charlot en politologue, s’en est allé examiner de près de quoi était composée la rébellion syrienne, et  s’est mis à pousser des cris comme quoi il y avait de tout, de l’excellent et du trés moins bon, pour ne pas dire dég…  Décourageant, non ? un Pas-Recommandable qui fait  la guerre à une hydre moitié ange, moitié Pas-Recommandable…

On ne sait plus où se placer…C’est plus facile quand c’est droite/gauche… 🙂 🙂

 

Aujourd’hui j’ai nagé 2000m à la piscine polytechnique

La piscine Polytechnique tombe en ruines… l’horloge s’est cassé la binette sur la MNS, du coup elle l’a fait disparaitre…les lignes sont inutilisables…Partent en lambeaux… Ne parlons pas des pommes de douche…l’un des boutons d’une des pommes était dénudé et on voyait des fils… Qui semblaient électriques…Non, cela ne se peut…Sous les douches…Quelques scolaires grillés ?  Un coup à aplatir le Maire comme une crêpe ! Scandale !

Séance planplan tranquille…

Tombée sur une photo d’Assad (je me triture le chou depuis quelques jours pour savoir s’il a la moustache ou pas, comme une célébrité ratatinée de la 2ème guerre mondiale… Certaines photos le montrent avec , sur d’autres il est glabre…Probablement que personne n’ose s’approcher assez près pour lui tirer le portrait, et au téléobjectif c’est pas possible, il y a toujours quelqu’un entre le grand large et lui…par précaution…)Donc je me demandais …Lorsque mon Cheval a récupéré un exemplaire du « 20 minutes » d’il y a 1 semaine, et m’a fait remarquer qu’on voyait trés bien le sous-nasal d’Assad : le trou (on  ferait sa vulgaire, , on parlerait de trou-de-balle, pour ne pas dire trou d’autre chose…), le trou, donc, est si grand qu’il forme comme un petit carré d’ombre, en dessous du pont entre les narines, juste la forme de la petite moustache en question…  Bon… La question demeure quand même : que devient Mme Assad…? voila un moment qu’on ne la voit plus… Un peu plus, et on s’inquièterait pour sa santé,  me dit mon Cheval…Puis il ajoute, tout-à-trac : « Quelqu’un devrait étudier la reproduction des dictateurs… »… »Génération spontanée, mon ami », je lui fais…

That-s all, folks…

 

 

Dimanche 15 septembre j’ai nagé à la piscine Jean Taris

les noms des piscines…Les noms des nageurs…Jean TARIS ( TARI…) les noms des rues dans lesquelles sont les piscines…(rue desnoyez)… Un Paris dont les piscines seraient les yeux…(bleus)… En tous cas à Taris, today, l’eau avait une drôle de couleur émeraude profond, j’avais jamais encore remarqué…Et gros dégagement d’odeur chlorée aussi..;

La piscine TARIS, telle qu’en elle-même … Clientèle archi familiale… Tu viens pour te détendre… Toujours ce couloir réservé pour les leçons, pour une personne, même si c’est la foule à coté…Dans des piscines petites, aux horaires d’ouverture au public réduits comme peau de chagrin…La Ville de Paris n’engagera même pas une réflexion sur le sujet, ça ne vient à l’idée de personne apparemment, et les MNS campent sur ce privilège…s’en fichent du moment qu’ils ont leurs leçons…Certains laissent parfois une ou deux personnes du public utiliser ces couloirs en même temps que les leçons, mais c’est assez rare pour mériter d’être salué quand ça arrive…C’est un privilège des MNS des piscines en régie…A Le Gall, par exemple, j’ai rarement vu des leçons individuelles, et quand ça arrive, elles se font au milieu du public…A Hermant il n’y avait pas non plus de leçons individuelles… A Berlioux, l’exception pour une concédée, c’était tellement visiblement scandaleux, les leçons individuelles…Un couloir de 50 pour une personne seule alors que les gens se battaient et s’insultaient(souvent) à coté… 🙂 🙂 Souvenirs de Berlioux.. Certains MNS étaient tellement imbuvables là-bas… Pareil qu’à Baker… Spécificité Carilis, peut-être ? Il parait que c’est pareil à Alfortville… Bon, c’est pas tous, quand même… Le chef de bassin, à Berlioux, était OK, et un ou deux autres aussi..;Et le personnel des cabines vraiment sympathique, caissiers compris…Tous au chomdu actuellement…

Cette rentrée a vu son lot de piscines faire l’objet de travaux non prévus, par exemple BAKER, fermée pour plusieurs semaines (tellement elle a été bien conçue, celle-là…Elle ferme pour 3 ou 4 mois tous les 6 mois environ, va savoir combien ça coûte,  encore )…LE GALL reste au tarif cher durant les week-ends, et le fameux nocturne a repris (c’est le seul moment de la semaine où l’on arrive à nager, mais il faut payer 5,80eu…) Là aussi, à Le Gall, ils n’ont pas encore engagé une réflexion sur la nécessité de mettre des brise-vagues pour le public…Non…le Directeur n’a pas cette orientation-là à l’esprit…Ca ne lui vient pas à l’idée…Pourquoi ne pas changer le Directeur, Messires de l’UCPA ?

A Pontoise aussi, on peut nager le soir, mais il faut payer…On peut pas se le permettre tous les jours…Peut-être existe-t-il à Pontoise un tarif annuel pour les séances du soir, qui reviendrait moins cher…mais je n’aime pas cette piscine…Et puis, il y a quand même du monde le soir, ce n’est pas désert, loin de là… 🙂

Une association de nageur, pleine de bonne volonté et d’ardeur, croyant encore que la Vox Populi est la Vox Dei, s’est fait connaitre avant les vacances, prenant des rendez-vous et exposant ses idées et désidérata aux instances dirigeantes : NOUS VOULONS NAGER A DES HORAIRES PUBLIC  sans que ce soit la foire d’empoigne, ont dit ces gens qui aimaient nager en solo… Ils ont cru qu’ils étaient sinon entendus, du moins écoutés…Ils croyaient naivement retirer quelque chose de leurs démarches, ils sentaient des ouvertures…Pure illusion : le résultat ne s’est pas fait attendre : VLAMM :  Encore moins de créneaux pour le public, par exemple ceux du mercredi matin, quand il en restait encore sont supprimés au profit des activités pour les gosses, (et peut-être aussi ceux des autres matins entre 7 et 8, j’ai cru comprendre)  et j’apprends que par exemple plusieurs couloirs du samedi matin à Armand Massard sont supprimés au profit d’un Club du sud ouest parisien bien connu… Quelle merveilleuse opportunité , en plus, pour le propriétaire d’un site de nageurs trés fréquenté par les internautes (et trés pointilleux  sur la non-critique  des choix municipaux), qui justement nage dans ce club…Quelle chance il a…

(A noter que le nocturne de Massard, autrefois jusqu’à 22h le mercredi, est maintenant ramené à 20h, depuis 1 an ou 2…)

le Club principal du 13ème arrondissement, quant à lui, garde toutes ses prérogatives, y compris (entre autres) l’heure récupérée sur le public le mercredi après-midi de 16h30 à 17h30… La pistoche DUNOIS ferme à 16h30 le mercredi…Sachant qu’elle est déjà dévolue aux scolaires en activités annexes le mercredi matin, occupée par l’aqua gym tous les midis, que le reste du temps, en semaine elle est fermée, que le nocturne du lundi a été supprimé cette année,que toute l’après-midi du mercredi voit une petite école de natation pour les gosses montée par les MNS dans le couloir 1, et qu’une grande partie de la piscine, le mercredi après-midi reste squattée par les enfants et les gens qui barbotent… Et on pourra toujours s’égosiller à dire que c’est un grand scandale…

Oui, c’est  » cause toujours »… 🙂 🙂

Aucune contrepartie à ces réquisitions de créneaux ou de couloirs, de la part de la Ville, par exemple en étendant certains horaires nocturnes, ou en faisant, comme le proposait cette association de nageurs, cohabiter public et clubs en soirée, ce qui était une bonne idée…nooonnn…Rien du tout … Aucune espèce d’effort dans ce sens…Plus de mépris, tu meurs…

C’est qu’il n’y a plus de sous… En tous cas pas pour ça… Et puis ces messieurs-Dames s’en fichent…Des promesses, oui… Parce que nous allons rentrer en année électorale…C’est comme ça… pouahhh…Pouahpouah…

Si vous avez un pouvoir médiatique, ils vous prendrons en considération…Ils sont trés occupés par leur image,  qui leur importe plus que tout… Ils connaissent l’opinion…Versatile… Ecoutant celui qui crie le plus fort…Le dernier à parler…Occupée de tout autre chose, (mode, tendances, vacances, vie sexuelle),  et croyant naivement qu’il y a la politique d’un coté, et la vraie vie de l’autre…Empêtrés, les gens,  dans les résolutions des problèmes de la vie courante, qui ne font que se compliquer au point de laisser les plus faibles exangues sur le carreau…

Une espèce d’hydre que personne vraiment ne contrôle suce les gens jusqu’à ce qu’ils soient obligés de demander des subsides à l’état…les gosses, le boulot, gagner 3 sous et surtout ne pas les laisser filer dans l’aspirateur à billets qui s’emballe …Comment prendre le temps, dans ces conditions, de revendiquer ce que nous ne savons même pas nous revenir de droit… Non… On s’écrase mollement…Pas d’énergie pour ça…

Pour extrapoler, je crois encore et toujours ( idée simple mais réconfortante), que la bonne marche des choses, petites et grandes, tant pour ce qui nous concerne personnellement et sur quoi nous avons du pouvoir que ce sur quoi nous avons moins de pouvoir et élisons des gens pour s’en occuper,  est une question d’orientations basiques au départ.

Bâtir un système économique viable et simple, déjà on peut le faire à l’échelon d’une ville, c’est plus facile que pour un pays, ou un continent). Jusqu’à présent, personne n’a eu les idées assez claires, parmi nos dirigeants, ni assez d’esprit de synthèse et d’expérience sur le terrain de la vie (c’est toujours assez abstrait pour eux) pour avoir les bons choix de départ… Il y a toujours des moments d’exception, certes, une bonne décision est prise, une idée intéressante est avancée, par l’un ou par l’autre, et malgré tout ça marche, cahin caha, mais personne n’arrive à faire une synthèse lumineuse…Il leur faudrait une vie, avant la politique, à se débrouiller anonymement, pour avoir de bonnes idées…pas suffisant de faire l’ENA… Et on avance à tout petits pas, dans le noir, on recule, on avance… C’est ça, ce n’est pas ça…Il faudrait que ça aille plus vite…

C’est pour ça que c’est intéressant, ce micro problème du mal-nager à Paris : On a une problématique (c’est comme ça qu’on dit ?), (qui peut être ramenée en modèle à pas mal de problèmes beaucoup plus amples, si on trouve des solutions pour celui-là, on en trouvera pour d’autres)…: de plus en plus de gens veulent se détendre en nageant parce que c’est un moyen formidable d’être en meilleure santé, mais c’est le M…… Il y a des piscines, mais on nage trés mal… Et voila…On peut analyser, voir comment le problème est traité…Tout en constatant que ça ne s’améliore pas, que ça se déterriore, même…Pourquoi ? Pourquoi les décideurs, DJS et compagnie, DEPUIS LE TEMPS, n’arrivent pas à satisfaire à la demande ? est-ce que c’est vraiment la quadrature du cercle, d’y arriver, et sont-ils de toutes façons trés méritants d’au moins essayer ? (dans ce cas il faut les réélire de suite)…Ou bien… Oui, ou bien… C’est cela, hélas… mais pour nous c’est intéressant d’exercer notre analyse…Juste sur ce petit sujet de la natation à Paris…Et, plus important que de savoir quelles décisions ils vont prendre, savoir QUELLES  DECISIONS, NOUS, nous allons prendre…

J’ai lu un peu d’autres blogs, de ci de là… Nous avons tous, nous blogueurs, le même défaut, nous sommes trop longs(désolée) :-)… mais on peut nous lire en diagonale… 🙂 🙂 je vous fais confiance, vous ne vous forcerez pas… 🙂 🙂

 

 

 

Piscine Dunois le samedi 14 septembre 2013

Bien calme, en fin de journée, mais il parait qu’il y avait eu du monde plus tôt. La Butte est fermée, et Baker aussi…(les ballasts, me dit-on…) jusqu’au mois de novembre ou décembre… »il faut la renflouer », me dit mon Cheval que j’attache sous la pluie à l’entrée (il adore prendre une petite averse sur le poil, d’autant que le fond de l’air est doux…) On voit se balader des jeunes filles avec des anoraks ouverts sur des tee-shirts à décolletés plongeants comme dans les séries américaines, seul le visage est recouvert d’un capuchon avec une lisière de fourrure… par contre il semble que les nanas aient abandonné le short cet automne, après l’indigestion de l’été…

le couloir des leçons, à Dunois, était occupé, et seulement 2 autres couloirs avec 4 ou 5 personnes, c’était encore trop pour moi et je m’en fus donc dans le portnawak qui était vide, heureuse surprise, à part une famille possédant un gosse qui était le centre de l’attention, un gosse de 3 ans avec des brassards, trés hardi qui parlait de tout, et qui hurlait à la mort si son père se permettait de faire une longueur…Le papa n’avait pas un visage particulier, par contre il sortit de l’eau pour plonger, à un moment, et je vis qu’il était de belle taille et pas mal du tout… A part un ou deux messieurs asiatiques,et un vieux pékin dont j’oubliai la tête sitôt aperçue, la dame d’un certain age qui doit prendre 10 leçons par semaine,  il n’y avait vraiment personne…

Et après, je suis partie pour Roger-Le-Gall, où il n’y avait vraiment personne dans l’eau, là non plus…En fait les tarifs sont toujours prohibitifs les week-ends, alors qu’ils sont redevenus « normaux » en semaine. Il en sera ainsi jusqu’à la fin septembre…S’il fait froid, une dizaine de personnes dans l’eau…un poil plus après 19h (le nocturne…)

Voila…Rien à dire…Plombée par la morosité… Vive le soleil, quand même…

J’ai demandé si quelque chose avait changé pour les usagers, après la mise en place du nouveau découpage horaire des créneaux et le sucrage supplémentaire d’une partie des ouvertures public…Rien du tout à Dunois…les créneaux du mercredi matin n’étaient déjà plus accessibles au public depuis lurette, alors, …Ben, c’est toujours pareil…Les Directions des sports, dans leurs tours d’ivoire, pensent sans le dire que le public  (moutons abrutis), se détournera vite en masse de cette idée de faire des mouvements dans de l’eau chlorée, écoeuré par la pénurie de place…peut-être cette idée (que le combat est perdu d’avance) avait-elle commencé à faire du chemin, car il n’y avait vraiment personne…Ou alors c’est un phénomène passager…D’une journée…

Jeudi 12, Roger-le-Gall – vendredi 13, Youri Gagarine

Il existait des princesses Gagarine (une actrice française d’origine russe en fait partie), mais Youri, lui, est un héros de l’ère soviétique, et une amie et moi aujourd’hui vendredi 13, sommes allées nager à Villejuif dans cette piscine qui porte son nom, et c’était vraiment bien…Cela dit, il vaut mieux arriver avant le club…Mon amie a nagé à l’intérieur et moi à l’extérieur, nous ne fûmes que 2 dans le couloir de 50, avec quelques rayons de soleil et des passages de gros nuages, un peu de pluie, qui ne décourageait personne… C’était bien…je me suis pris une carte de 3 mois du coup…Avec dans l’idée de faire comme à hermant, parce qu’il ne faut pas se leurrer, ce n’est pas toujours paradisiaque, c’est la grosse foule à certains moments certainement, mais dans la périphérie des heures, et assez durablement, il y a des zones de vide…Donc on a bien nagé…Elle est maitre-nageuse, faut dire…Elle m’a raconté un truc marrant à propos d’une piscine où elle fait parfois des remplacements, dans le 92 : 🙂 🙂 Les MNS voyaient avec terreur arriver le nocturne, plein de petits embêteurs machistes et grossiers, alors ils décidèrent, il n’y a pas si longtemps, de façonner un brownie (ce gateau au chocolat assez consistant) en forme de quoi vous commencez à deviner, et de l’envoyer au fond de l’eau…Et puis (après l’avoir photographié pour la preuve), ils firent évacuer pour cause de pollution humaine… 🙂 🙂 🙂

Et moi j’y suis allée de mon anecdote à propos des MNS dans certaines piscines, complètement réjouis lorsqu’ils apercevaient un pollution humaine au fond du bassin…sans oublier ceux qui voient la pollution humaine à 10h du matin, et qui ferment toute la journée…Alors que le délai à respecter c’est 4 heures…le temps pour l’eau de se renouveler… Nous sommes allées diner dans sa petite maison, en passant par la banlieue, et se succèdaient banlieues de droite et banlieues de gauche, qu’on reconnaissait assez facilement…On reconnaissait les banlieues de droite, me dit-elle, en me faisant rire, aux maisons cossues, arbres bien taillés, trottoirs alignés et proprets, et tout de suite après, banlieues de gauche, barrières défoncées, jonchées de papiers et de vieux sacs par terre, et de temps en temps on voyait un mec de gauche cheminant dans une banlieue de droite, ou alors des chiens de droite en laisse dans des banlieues de gauche…Bon, on rigole…Hein…On essaie quand même d’être politiquement correctes.. là où elle habite, en fait tout près d’Orly, on n’entend aucun avion, étonnant, mais un ou deux trains, par contre, et celui qui fait le plus de bruit n’est pas le TGV, mais l’autre, le train de marchandises, c’est trés supportable car il est assez loin…En fait c’est son chat qui fait le plus de bruit…Elle m’a raconté les moeurs du chat…la vie de Patachon…Il pionce toute la journée, et se réveille vers 17h…Et là il commence à s’en aller dans la nuit ou le crépuscule pour faire on ne sait quoi…de temps en temps il revient, rentre dans la maison et fait des trucs bizarres comme de se suspendre au dessus des portes…Ou se frotter contre mon sac (amoureux de mon sac…A cause du chlore…), il ramène parait-il des mulots, ou des papillons… Quand je suis partie il ronflait le nez dans un coussin… Mon amie m’a ramenée par les quais de la Seine, CHOISY, VITRY,  IVRY, des campements roms le long de la route, de la rue, serrés entre des murs de pierre et du bitume, face à la Seine…le truc qui fume, là, l’incinérateur dont tous les politiques te disent la main sur le coeur qu’il n’est pas dangereux…(ce n’est pas l’avis de mon médecin)..;on rigolait bien…

Et la veille, Roger-Le-Gall, où j’ai nagé en plein vent , une épreuve, les tuyaux d’arrosage et du monde qui savait pas trop nager, des gens qui faisaient de la planche dans la ligne matériel, etc…

Nagé 2600 chez Youri et 1800 chez Roger…je sais c’est pas beaucoup…mais c’est TOUS LES JOURS…Qui dit mieux ?