De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Dimanche, mars…

La Samaritaine nouvelle, très belle, un jour d’orage au crépuscule, vue du Pont Neuf 

Hé bien, il semble bien que la guerre contre mon voisin et sa locataire, après une acmé la semaine qui vient de s’écouler et un pic aujourd’hui, ait pris un tournant favorable pour moi. (alors que le mois dernier, tout semblait perdu…mais je ne renonçais pas) . Il semble bien que la guerre soit terminée (même si je ne dois pas le dire trop vite, des retournements de situation sont toujours possibles) et que j’aie eu gain de cause … mais c’était moi qui avais raison au départ donc retour au statut d’avant, qui était parfaitement paisible et équilibré. 

Ouf ! je me vote des félicitations, parce que j’ai fait exactement ce qu’il allait, au moment où il fallait, j’ai installé une machine de guerre, avec des alliés,  qui prenait de la force chaque jour un peu plus. Et pour faire ça, j’ai pris sur moi aussi, quand j’avais envie de hurler … 🙂 j’ai tout calculé, et c’était ce qu’il fallait faire. Oui je suis contente de moi. Vive moi !  🙂

Maintenant, envoyez-moi en Russie !  🙂 🙂  lol … 

En Ukraine, on voit de pauvres gens qui sont emmenés sur des brancards , après les bombardements, avec de pauvres couvertures qui ne protègent même pas du froid , parce qu’il n’y a plus de chauffage , des femmes en attente d’un train, d’une voiture, qui pleurent  dignement, avec des enfants endormis dans les bras… ils sont habillés comme nous ici, les gosses ont le même genre de bonnets, sauf qu’il y a un peu plus de pompons que chez nous, et que les couleurs des vêtements d’hiver sont un peu moins diverses … j’ai eu l’impression hier que c’était, cette guerre,  rien d’autre que les convulsions habituelles du monde, une guerre conventionnelle en Europe tous les 70 ou 80 ans, à peu près, voire moins (20 ans entre les 2 guerres, 20 ans à rigoler et danser autant qu’on pouvait, car après, ce fut dur dur) , car impossible de passer plus de 70 ou 80 années sans une bonne guerre… est ce qu’il y a eu, en occident, en Europe, un laps de temps de plus de 80  ans sans une guerre ? je ne crois pas … nous on était sans doute les premiers à avoir ce laps de temps, au cours duquel nous sommes nés,  entre la guerre de 39/45 et celle-ci, qui ne dégénérera peut être pas … 🙁  rien n’est jamais tout à fait calme, il y a toujours des poches de guerre partout, mais quand c’est vraiment loin et que ça touche d’autres modes de vie, on s’en fout un peu, même si on déplore;  

Mais pourquoi, mais pourquoi, tout le temps la guerre  ? est ce que ça représente la vitalité éternelle de l’humanité, ou bien son irrépressible chute vers un avilissement qui ne fait qu’augmenter  ? …quand même, me dit mon Cheval, il sera difficile de faire pire que les millions de morts de Staline, et aussi de faire plus *** ( je ne trouve pas le mot) , que les exterminations de la dernière guerre… Staline a tué plus de monde que Hitler (à ce que j’ai entendu), mais rien, à mon avis, dans l’Histoire, ne rejoint l’absolue abjection de ce qu’on fait Hitler et les nazis, il y a là quelque chose de vraiment particulier, de spécial, au royaume sinistre des génocides, une intention encore plus diabolique au carré, quelque chose de profondément pensé, et non plus la cruauté mélangée à la bêtise à fleur de peau… là c’était mijoté, tortueux, je ne trouve pas les mots … des sanguinaires, il y en a eu dans l’histoire, qui ont réalisé leurs visées avec plus ou moins de succès , qui se basaient pour leurs exactions sur le sadisme et la cruauté des gens qui les rejoignaient, et qui eux mêmes avaient hérité du truc on ne sait comment, soit une enfance misérable, soit quelque chose d’autre de non identifié, qui préexistait à leur naissance, mais le truc de la dernière guerre, pour moi qui n’ai pas connu ça heureusement, ça atteignait vraiment des sommets indicibles …impossible de s’en remettre sauf  à devenir sourd et aveugle, ou faire de l’art sans réfléchir pendant toute son existence;  j’écoutais la radio aujourd’hui, en faisant des trucs, et il y a toujours quelqu’un en train de disserter sur la « folie » de Poutine, ce qu’il a ou n’a pas dans la tête : quelques fois on apprend des trucs, par exemple que Poutine a une peur panique du covid !  🙂 (peut être que ça explique la table de 1km entre lui et Maqueron)  le Covid est la seule chose qu’il ne peut pas empoisonner, ou assassiner … 🙂 il arriverait à empoisonner le Covid qu’on le traiterait en bienfaiteur de l’humanité… … 🙂  et il parait aussi que Poutine s’intéressait beaucoup à la chute de Saddam Hussein, comment il en était arrivé là, et les vidéos qui montraient la fin de Saddam… (moi j’ai vu des photos, quand il a été traqué dans sa cachette, qu’il était devenu à moitié fou, lui aussi, la barbe qui poussait n’importe comment, et cet air de ne plus rien comprendre, égaré…et sa tête après sa mort … ) donc il parait que Poutine se sent glacé au sang quand il pense à tout ça… il a peur, très peur, et se blinde dans son Kremlin, avec des gardes du corps partout, de peur de subir le sort de tous les dictateurs… rattrapés par la foule en colère qui se venge…

Et Franco, le dictateur, qui met des semaines à mourir, parce que tout le monde était tellement pété de peur qu’ils l’ont prolongé , agonisant, autant qu’il l’ont pu … une horreur… catholique, aucune chance d’abréger ses souffrances…

Parlons de la vie et de la petite piscine, à laquelle je commence à m’habituer, mais demain, c’est direct Berlioux, pour une longue séance de natation dans l’eau de mon 50m préféré… là, piscine de 25m, encombrée, mais quand on nage dans les couloirs, c’est tranquille (ils ont de vraies brise-vagues, c’est pas mal ). Il y avait un jeune homme qui nageait bien, plus rapide que moi, avec de bons virages, sinon c’était la clientèle habituelle du dimanche dans les piscines de quartier. Quelques gosses, avec un ou deux papas, des dames qui faisaient de la brasse lente, etc … et la caissière, après quelques jours où j’avais un masque (je voyais qu’elle se posait des questions) a fini par reconnaitre mes yeux, et m’a appelée par mon prénom… 🙂   🙂  c’est marrant, ce truc des yeux, mais j’ai l’impression que les gens reconnaissent les yeux, maintenant, plus que le reste… on a parlé des gens qu’on connaissait dans cette piscine …elle est toujours la même (elle ne porte aps de masque, elle, protégée par sa vitre ), avec juste quelques cheveux gris, et je me rappelle qu’elle m’aimait bien.  J’aime bien ces rapports avec des gens que je connais peu, juste des relations , pas suivies, sauf si on se voit toujours aux mêmes endroits, ça ne va pas loin, mais ça me plait comme ça. Bizarrement, (parce que je ne savais pas encore que la guerre avec mon voisinage était terminée, je l’ai su en rentrant chez moi seulement) , je me sentais complètement euphorique en arrivant à la piscine, ou plutôt, je me sentais vraiment bien, en harmonie avec tout, et c’est dans cet état d’esprit que je suis arrivée sous la douche : il y avait un papa avec ses 2 petits enfants, et il m’a cédé sa douche, car une douche sur deux est condamnée, dans cette piscine, plus idiot tu meurs … (pour cause de Covid) … il avait un type étranger, moyen orient genre, libanais, syrien, avec des gosses mignons et très bien élevés, et ensuite quand il est parti vers le bassin avec un tas de trucs pour ses gosses, bouées, frites, et je ne sais quoi, j’ai eu envie de lui dire quelque chose de sympathique, et je lui ai fait, juste au bon moment « Vous êtes bien équipé, là » … 🙂 et ça lui a fait tellement plaisir qu’il a commencé  avec une suite de paroles, en riant, avec son accent étranger, où passaient toutes les choses qu’il faisait avec ses gosses, et comment il était à la hauteur , et que c’était sa vie, là…  🙂 rien que cet échange nous a revigoré , cet échange se plaçait quelque part dans une zone qui échappait pour un temps à toute l’actualité morose, et de la guerre, etc… juste un moment de bonheur entre 2 inconnus, et pour moi en tous cas c’était comme ça… oui, du bonheur pur…  (on se contente de ce qu’on a, hihi ) 🙂

Ensuite je suis allée (il pleuvait, mais j’étais bien emmitouflée) au dessus de la Gare de l’Est, dans une zone tampon entre le haut du boulevard et le début des arrondissements du nord, j’allais porter une lettre ( 1,08 d’économie … ) 🙂 et je suis retournée vers la rive gauche en passant à droite de la République, après avoir suivi le canal Saint Martin , et ensuite tout le Marais du nord au sud, et puis les ponts, l’île et la rive gauche, excellente promenade …  🙂 

That’s all, Folks ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation