De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Aujourd’hui et hier, quelques jours après, et dimanche

Piscine du nouvel hôtel Cheval Blanc, à la Samaritaine

Hier, je passe dans le hall métro /RER aux Halles, en sortant de la pistoche  : de nombreux mendiants sont couchés par terre, sur des cartons, ou même sur le sol,  certains mendient à la façon dont il « faut mendier » pour solliciter en accord avec la « religion qui monte », comme je l’appelle : par terre, courbé, dans une posture qui quémande, et sans regarder ceux qui vont donner , comme un bon type (femme bien couverte ) soumis aux lois divines et prêt à accepter la sentence .. Nous ne sommes que des riens, dans la main du Tout Puissant, … et bla bla … je vois là la différence entre deux  attitudes civilisationnelles , découlant des religions  « du Livre » comme on dit, dont l’une pour moi est acceptable, mais pas du tout l’autre, que je trouve très très, mais alors vraiment très conne… quant à la 3ème  religion, très minoritaire en France, je ne la connais pas, aucune envie de la connaitre plus avant non plus,  mais tout ce que je lui demande, c’est de faire son truc sans essayer de m’embrigader (ce qui est le cas), et vogue la galère… 🙂 

Il y a, dans ce trou des Halles,  la sempiternelle nana moche , recouverte d’un suaire noir ,  installée là à l’année, qui mendie avec la pancarte « famille Syrienne » . Je ne suis pas sure du tout qu’elle soit syrienne… ( en la voyant, je pense à la jeune fille, une lycéenne sans doute, qu’on voyait partout dans le métro il y a quelques années, à peu près à l’époque de « Charlie » et du renouveau de la fierté de la religion qui tue si on l’ « humilie »  … dans une posture de la sorte, en train de mendier… elle a dû se faire pas mal de sous, au fil du temps, je l’ai vue pendant des mois, et puis plus rien… disparue … j’espère que les sous récoltés lui ont permis de s’affranchir …  

Des mecs sont affalés par terre dans la crasse, au milieu des papiers jetés et des détritus…un peu plus loin, par contre, le métro est plutôt propre… peut être nettoie-t-on certaines parties et pas d’autres ? les ascenseurs qui font la liaison entre le jardin et le forum sont dans un état pathétique, eux aussi, et puent l’urine. tout semble pauvre et sale, abandonné… dans le jardin des Halles, il y a des excréments humains, (on voit des trucs inouïs, comme une énorme merde jaune  fluo presque, ou alors ce sont des excréments de chiens, et on se demande ce qu’il faut manger pour sortir ça … 🙂 — petit toutou, que tte fait-on manger ? 🙂 — du vomi aussi, et des crachats, mais alors en pagaille …j’essaie de ne pas marcher dessus  pour éviter de ramener ça dans mon immeuble … 

Dans le RER, que j’ai pris pour aller jusqu’à Denfert, je vois, en descendant les escalier, et avant de prendre le roulant, qu’un mec me colle (il y a 3 secondes, il s’est retourné pour se foutre derrière moi)  : il s’agit  d’un grand black, bien habillé, fringues que je devine siglées;  soit c’est un ado de  banlieue, soit un mineur isolé (je penche pour cette définition)…je m’écarte brusquement, et le laisse passer… il attrape aussitôt un smartphone , ( version récente de l’iPhone d’Apple, je vois les icônes ) et se met à le tripoter à bout de bras…il est donc devant  moi en bas de l’escalier mécanique,  et se dirige vers un des quais (il a le choix entre 2), et je fais comme de rien, mais j’ai envie de voir où il va…donc le voilà sur le quai, toujours avec son iPhone à bout de bras, pour montrer qu’il s’intéresse à autre chose qu’au sac à dos des gens,  et moi je le suis de loin comme si je ne m’intéressais pas du tout à lui …passe une patrouille de flics du métro … qui croise le mec en lui jetant un coup d’oeil, puis s’éloigne…le mec marche sur ce quai du métro … moi derrière (le métro est annoncé pour dans 3 minutes … )mon Cheval me dit que si c’est ce qu’on pense, c’est à dire un mec qui essaie de se faire un butin quelque part, il va aller tout au bout du quai, puis se tirer et remonter par l’escalator, et c’est exactement ce qui passe, le gars va au bout, jette prestement un regard derrière lui (je suis plus loin, l’air de rien, à l’arrêt ) et se casse…ensuite je vais là où il était, et je ne le vois plus nulle part sur ce quai ni sur l’autre, ce qui prouve qu’il est remonté par l’escalator… (non, je n’ai pas remonté l’escalator, fin du reportage … 🙂 )

Samedi : Je vais à la piscine, c’est l’une de mes sorties de la journée.  Soleil d’hiver, qui me rappelle le ski de février dans la Vallée Radieuse, ciel  bleu sur les toits , bleu comme une grosse orange !  🙂 annonce le printemps : entre 2 journées boueuses,  à chaque fois,  en février, il y a un clin d’oeil du printemps à venir, mais après tout peut être est ce seulement  un clair ciel d’hiver avec les journées qui rallongent, et un brin de soleil et rien de plus. J’habite un quartier dans l’un des centres de la ville, où tout le monde veut se promener pendant les week ends, c’est assez pénible, parce qu’on dirait qu’il y a de plus en plus de monde partout (ça me gave), et de ce fait on ne peut même pas avancer. Tous les bateleurs sont de sortie, montreurs d’ours en filigrane, qui se sont transformés en montreurs de marionnettes, les mecs habillés comme des apaches de 1900 ou en uniforme d’anciens policiers années 50, font des acrobaties en  patin à roulette  sur le pont qui mène à l’île , et les cafés ( les consommations ont doublé de prix) sont pleins , les gens contents, les chauffages extérieurs allumés , les toutous à fourrure sont de sortie aussi—il y a un monsieur, sur l’Île saint Louis, que je vois souvent, et qui en a 2 gros tout jaunes, que je caresse en passant—  J’ai plusieurs itinéraires différents pour arriver à la piscine, mais finalement, je fais toujours les mêmes trucs … 🙂 je suis les mêmes chemins, je passe aux mêmes endroits,(ce sont les endroits qui changent, se modifient, mais pas moi , dans des voyages éternels  🙂 qui pourraient s’arrêter en une seconde) . Je fais les mêmes choses chaque jour, le simple sentiment d’exister me suffit, j’ai l’impression de suivre une voie tracée , (qui aboutit à ou revient de—une piscine— c’est terrible ! 🙂 ça et mon travail. (j’adore mon travail, un petit peu chaque jour, je suis une tâcheron. pour tout vous dire, je construis une petite Tour de Babel , patiemment avec une brindille quotidienne  qui se rajoute sur la brindille de la veille … 🙂 ) . A propos de « Tour de Babel » , (je pense à ça parce que j’en ai encore vu une aujourd’hui) …ben, il y a beaucoup de choses à dire, et notamment que j’en vois des représentations diverses tout le temps; c’est un peu comme la Joconde, la Tour de Babel est accommodée à toutes les sauces, dessinée de mille manières différentes. (notre vie , la vie de chacun, est une tour de Babel);  Il y a même, dans le métro, une plaque à la gloire de la Tour de Babel (à SèvresBabylone, me semble) , intitulée « tous les babils de Babylone »où on explique que le langage était tellement important pour « Dieu » qu’il s’était arrangé, dans les temps anciens, pour qu’on ne lui vole pas sa place (on finira par la lui voler totalement un jour) , pour donner à chaque homme, chaque groupe d’homme, un langage différent , de sorte qu’ils ne puissent se comprendre, s’unir contre lui …  🙂 — c’est réussi, hein , la guerre partout— 🙂

Là, le chemin, c’est , par l’Île saint Louis et le Pont Louis Philippe, la rue pavée qui mène à la mairie du 4ème, bâtiment rassurant, beaucoup plus que l’Hôtel de Ville, et ensuite les petites rues du Marais où j’arrive à trouver des portions d’itinéraire moins encombrées que le reste : je passe par cette rue toujours assez déserte qui abrite une poste dont on ne comprend pas si elle fonctionne ou pas, après un magasin de sous vêtements pour hommes (des slips bourrés, plus grands que nature, en vitrine, 2 boxers rayés ou à pois pour le prix d’un), nous entrons dans le royaume des « gays « , qui ont leurs cafés, leurs bars, leurs boutiques (« le BHV Marais Hommes « ), leurs boutiques pour chiens, leurs librairies, et les passages cloutés arc en ciel, parce qu’il parait que « gay » = arc en ciel … (la c.. de Mère de Paris—qui se prend un bouillon en ce moment ) d’ailleurs je me rends dans une piscine où il y a beaucoup de « Gays », et aujourd’hui (et hier), en faisant des battements de jambes avec une planche dans le portnawak,  je regardais les garçons, les hommes, (ce continent inconnu),  sous l’angle d’essayer de voir les signaux qu’ils s’échangeaient les uns les autres. Les mecs draguent, dans cette piscine, mais c’est très discret, et ça passe par dessus la tête des nanas ..et en plus, il y aussi beaucoup de mecs qui viennent là pour nager, avant de draguer… 🙂 mais dans les douches, c’est un peu plus hard que sur le bassin, quand on regarde bien : je vois un vieux birbe barbu se savonner longuement à l’intérieur du slip de bain en baissant de temps en temps ce dernier de manière à ce que la compagnie autour voie son engin… 🙂  … ça me  fait penser… en ce moment, il y a une pub pour un film « les jeunes amants « … il s’agirait d’une histoire d’amour entre une nana âgée ( Fanny Ardant, plus de la soixantaine, peut être 70) et un mec beaucoup plus jeune (je n’en sais pas plus—malgré toute la sympathie que je pourrais avoir pour ceux qui prendraient leur pied dans une histoire d’amour entre une vieille et un plus jeune, aucune envie d’aller voir ça…il me semble que c’est une énième resucée de l’histoire d’amour universelle et soporifique qui, à mon avis, n’existe nulle part … 🙂  à part celle qu’on vit personnellement, bien sur…  🙂 ) avec ceci de plus que souvent, c’est plutôt l’histoire d’amour entre un vieux et une jeune qui est déclinée à l’infini… 🙂  genre Vincent Kassel et Tina cunikey  😉 —pas plus interessant— 🙂 . je veux dire beaucoup plus intéressant pour eux que pour moi…  🙂 mais là, dans ce film, le mec est incarné par Melvil Poupaud, acteur très sympathique  et que je trouve très beau … 🙂 imaginer Poupaud amoureux de Ardant, même si Ardant est très bien… euh…ça ne le fait pas, mais bien sur je n’ai pas vu le film, je m’enquiquinerais, c’est sur… je suis hyper difficile, pour les histoires d’amour « réussies » au cinéma…  🙂 je ne trouve jamais ça crédible du tout…  😉  bien sur, en regardant l’affiche, on voit qu’ils ont quand même pris soin de mettre des poils blancs dans la petite barbe de Melvil (quel dommage, qu’il ne soit pas glabre  !—rien que son nom, Melvil, est génial— 🙂 ) pour bien montrer qu’il est plus jeune que la nana, certes, mais pas tant que ça, hein ! faut pas charrier… 🙂 il aurait l’âge du jeune nageur avec qui j’ai échangé quelques mots il y a quelques jours à la piscine (excellent nageur, 18 ans ou peut être 20) , que ça serait un gros scandale ! 🙂  faut pas pousser mémé dans les orties ! 🙂  tant qu’à faire des films sur les amours d’un jeune et d’une vieille, allez y franco, faites nous quelque chose de vraiment …comment dire…pornographique…le sexe cru, pas de sentiment…  🙂 les seuls trucs qui n’ont pas l’air bidonnés en la matière (je vais choquer  🙂  ), ce sont les développements des trucs pornos quand il est question de la grand mère et du petit fils, une des déclinaisons des sites spécialisés … hihi… désolée, bien sur je ne pense pas un mot de ce que j’écris ! je n’ai pas vu le film avec Poupaud et Ardant, voilà, je ne l’ai pas vu, c’est sans doute très bien !  la suite de tout ça, me dis-je, en marchant dans la rue du Louvre, c’est aussi une publicité, en ce moment, sur les abri bus : on n’a jamais vu ça encore ! dans la lignée que le moche est un truc beau comme les autres ! faut croire qu’on a dû arriver aux limites du « beau » dans la publicité : on n’en supportera guère plus … les nanas parfaites ripolinées de partout avec des peaux de bébés, on a tellement vu ça … et là, une très vieille nana (mais franchement elle a un beau visage, pour son âge, elle a dû avoir une bonne vie, elle est même jolie) photographiée jusqu’aux cuisses pour une publicité de je ne sais quoi : le ventre est terrible, bourré de vieille graisse moche, énorme, en cascade celluliteuse… franchement , c’est terrible … 🙂 je ne sais pas à qui ça peut faire envie, franchement … je veux dire : d’avoir ça sur soi… 🙂  peut être un … j’ai lu (mais on lit des trucs comme ça en permanence, presque ), qu’un migrant africain avait violé une dame de 95 ans, dans le sud , en rentrant chez elle par effraction : la dame envoyée à l’hôpital avait les parties intimes déchirées … mon Cheval me dit qu’il ne nous restera bientôt plus que cela, quand nous serons très vieux/très vieilles : un migrant venu tout droit de Mars ,(terre d’origine des migrants dans 40 ans—peut-être un retour des premiers colons transformés par le séjour sous bulle—)  qui se fera absolument n’importe qui, n’importe quoi ! 🙂

Une dernière chose quand même : une publicité pour le vaccin à la c, la « 3ème dose », dans les médias, qu’on nous envoie en continu : une chanson « Amore mio », et on voit d’un coté un monsieur âgé qui se pomponne devant son miroir, il est pas mal pour son âge, mais bof… et de l’autre une dame âgée qui se pomponne de son coté, pas mal non plus,  assez classe, chacun à partir de chez soi, intérieur cosy,  ils se mettent en route (sur leur 31, le mec met une cravate…ils se rendent à une petite fête, pensez, une vaccination gratuite ! ) … 🙂 on s’imagine qu’ils vont se rencontrer comme dans ces pubs pour Meetic séniors , les gens de plus de 50 ans qui ont des affinités—ils aiment le cinéma, le sport— (terrifiant , croyez moi !)  … donc les voilà qui cheminent, ils vont à la rencontre l’un de l’autre… ben, ils se croisent, sans se regarder, sans se voir, dans le film de pub … ils vont chacun à la pharmacie, figurez vous, se faire faire leur « 3ème dose »… complètement obscène, cette publicité… et en plus, le monsieur, quand il annonce au pharmacien qu’il vient pour son vaccin, il a la voix d’un des intervenants des « Grosses têtes » de Ruquier , un acteur à la voix ultra reconnaissable (qui n’a rien à voir avec ce monsieur de la publicité )… ça me dégoute, ces trucs, ces publicités, mensonge et trucage et compagnie …non, rien que de très normal, c’est partout, mais écœurant … pour un vaccin qui ne me botte pas, en plus… ça vous gênerait de revenir à un mode de fonctionnement acceptable, quelque chose de simple, clair, sincère autant qu’on peut, direct ? marre des publicités , marre marre et marre …j’en ai tellement marre que je change immédiatement de station dès qu’une pub arrive… j’ai le cerveau comme une éponge, et je me surprends à entendre, dans ma tête,  des publicités non sollicitées, un peu trop souvent,…elles existent malgré moi dans mon crâne…obscène est le mot. Si on pouvait changer ces choses dans notre environnement, ce serait super. je ne peux pas me brancher que sur les chaines et les stations publiques, genre France Inter , parce que c’est toujours aussi orienté d’une manière qui finit par m’énerver. Politiquement parlant, je veux dire. Changer de pays, tiens ! voilà une bonne idée…

(c’était la minute cynique de mon blog du samedi ) .  bye bye … 

Et le tripode chromé, me direz vous, le tourniquet de la piscine ? encore en panne… 🙂 on le répare lundi . Dans l’eau , je prends conscience du bruit : un bruit de fond très prononcé, c’est le chant des goulottes qui crachotent, j’essaie de tendre l’oreille, quelques mots surgissent.  🙂 je suis comme Jeanne d’Arc, je peux entendre des voix si je veux, na ! Par contre, quand je nage, si mon bonnet est serré sur la moitié d’une oreille, en crawl, j’entends aussi des crachotements, et là ce sont des mots distincts, des bouts de phrases, et je reconnais des phrases sorties de tout le discours qu’on entend partout, radio, etc…( j’avais noté ça, un jour, juste un segment de phrase, franchement, c’est bluffant, on dirait Macron qui s’exprime…- mais de là à penser que ça vient de ma tête, il n’y a qu’un pas, que je franchis … j’ai déjà dit que, en nageant, des bribes de rêves me reviennent , à chaque fois, presque … et aussi, dans une autre position, on entend distinctement une guimbarde (un petit instrument de musique qu’on porte à la bouche) qui rythme des séquences. Enfin, le dernier bruit de la piscine, qui me surprend à chaque fois, c’est, quand par inadvertance, au T, je fais glisser une main sans y penser sur la barre chromée sous le plot (c’est la barre à laquelle on s’accroche pour les départs en dos, mais ça sert aussi à faire des étirements) , une musique s’élève, quelques notes, très agréables …à chaque fois … 🙂 cette barre de la piscine des Halles est spécialement mélodieuse… 🙂 

Aujourd’hui, samedi, il y avait des visiteurs sous le palmier: un garçon, allongé , et de l’autre coté, une mère avec son fils, un angelot blond de 5 ans, aux cheveux longs, qui faisait des trucs spéciaux comme de courir en arrière exprès, assez adroitement;  j’aurais aimé être dans sa tête pour savoir ce qui se passait, à quoi il pensait.    🙂  c’était mignon, le palmier, la plage, la maman sur le transat , le faux ciel étoilé, et le gamin blond qui jouait …

Pendant que je nageais comme une malade, pour enlever l’angoisse générée par mes problèmes avec mon voisin de l’immeuble où j’habite (surtout ne pas minorer cette angoisse, le fait le plus présent, finalement, dans ma journée, à moitié égale avec le plaisir de la vivre,  cette journée ), un vrai sale con malgré ses manières soi disant bien élevées .  🙂 

Ensuite je suis rentrée par un autre chemin, en passant devant la Samaritaine rénovée (très jolie). ils ont fait un hôtel là, aussi, de luxe, ça s’appelle « Cheval Blanc » (Cheval Blanc, c’était, je me rappelle, le lieu où vivaient des amis à moi il y a un moment…on va à Cheval Blanc, me disaient ils … )… et j’ai lu un reportage comme quoi il y avait une piscine DE 30M  DEDANS  ! à coté de l’inévitable « Spa »  30M, c’est assez inhabituel, même pour un hôtel de luxe (bien que certains hôtels aient des piscines plus grandes, mais pas tellement en France ) . Là, ça ressemble à un couloir de nage de 30m,voir la photo, en haut de l’article  ( mais une piscine est tellement chère à entretenir, que personne ne peut vraiment en avoir de grandes, sauf les municipalités ou les collectivités ou certains hyper milliardaires, et encore… il y avait ce monsieur, mort maintenant, qui en avait une de 50m , olympique, au Canada, c’était l’homme le plus riche du  Québec… ) c’est quand même très intéressant, une 30m au centre de Paris , surtout si on peut vraiment y nager… mais si c’est pour barboter au milieu d’une paire de mémères friquées pratiquant la brasse gynécologique, ça ne le fait pas tellement ! 🙂 à Berlioux, nous avons 50m sur 8 couloirs, ce qui est pas mal du tout, un luxe incroyable, en réalité, avec en plus un palmier avec une noix de coco factice, et quelques beaux garçons qu’il est agréable de suivre ou de doubler en nageant  ! et des jolies filles aussi, pour les mecs intéressés  (et tous les dingos de Paris, me dit mon Cheval… ne pas oublier…toutes les anorexiques, les schizophrènes en traitement, les messieurs qui ont une dent contre le monde entier, et en plus ce sont eux qui ne paient pas l’entrée …  avec une carte d’handicapé… 🙂  ) ainsi , quand même, que des copains et des  gens que j’aime bien , gentils … 🙂  oui, j’adoooore cette pistoche !  🙂 

Dimanche : visite à la piscine des Halles again… 🙂  l’eau du bassin est un peu plus chaude, il y a 3 jours c’était 25°5 …brrr… brrr… et tous les gens du dimanche, eau trouble … j’arrive un poil stressée, et immédiatement je sens l’eau qui m’entoure et me caresse la peau, c’est super G É N I AL 

Je regarde le site d’un certain Lionel Labosse,(tapez ce nom sur Google, et regardez le journal de  la sitcom du Covid, section janvier février 2022) et je me marre … 🙂 (c’est un gros rire , une esclaffe !) 🙂 

That’s all, Folks ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation