De Paris en piscine Le blog de Papillonista

LUNDI (on est déjà le 23 novembre, à peine j’ai dit ça, que c’est le 24 !) non, non, ça ne va pas, je veux rattraper le temps, qu’il s’arrête 5 minutes ! Steuplait !

BIG BROTHER ( arrosé  lui aussi de bleu Klein)  IS WATCHING YOU 

 

Les piscines sont de plus en plus remplies. En principe, il faut une ordonnance et un document administratif signé du médecin pour y accéder. On est censés avoir une affection de longue durée nécessitant des séances de natation. Parexemple un problème de vertèbres, ce que tout le monde, passé un certain âge, a plus ou moins…on peut même se dire, et dire à son médecin que vieillir (enfin à partir de 35 ans…  🙂  ) est en soi une affection de durée longue… Moyennant quoi, dans l’onde de certaines pistoches,  il y a pas mal de gens qui ne semblent pas avoir du tout d’affections de longue durée… 🙂 , comme ces 2 jeunes femmes qui nageaient ce soir avec tout l’attirail, paddles, pull boy, etc… avec une belle vigueur, et j’étais aussi rapide, au moins  que l’une d’entre elles ,et peut être aussi que l’autre,  sans paddles…(bassin de 25m en fait, plus compliqué en 50m)  je faisais des efforts pour glisser un max , et ça marchait. Cependant on voit des personnes visiblement trés affectées, par exemple des femmes squelettiques, là où frappe l’anorexie, ou alors un homme trés trés gros. Mais le  plus incroyable, c’est que le document administratif spécifie bien que les séances sont réservées, en plus de tous les cas détaillés, dont ceux des sportifs de haut niveau, aux handicapés.

Or, voilà, vous vous rappelez la jeune fille myopathe que je rencontre à intervalles réguliers dans les piscines, aux Halles, et je l’avais vue à Hyères, dans la piscine de 50m. Elle s’appelle presque comme moi, habite à coté de chez moi, et on se rencontre tout le temps. Elle n’est pas myopathe un peu comme ça en passant, mais carrément dans un fauteuil roulant, comme Stephen Hawkind. Elle peut à peine prononcer des mots (pour la joindre, c’est SMS ou mail), et il faut la porter pour la mettre dans l’eau. Nager (enfin ce qu’elle fait dans l’eau) est particulièrement recommandé pour elle : elle doit se mettre des poids aux jambes (qui sont atrophiées) de manière à lutter contre la perte de ses muscles. Elle a une maladie du genre sclérose latérale , myopathie, maladie dégénérative qui fait perdre l’usage de ses nerfs, les nerfs qui commandent aux muscles, et peu à peu on cesse de respirer, c’est pas terrible comme maladie. Elle est constamment obligée de recourir aux services d’un tiers pour l’aider dans la vie courante.  🙂  😛 Donc là, en regardant mes mails, je vois son nom, et je lui envoie un mail pour lui demander où elle en est du coté natation. Elle me répond que c’est terrible, elle ne peut plus aller à la piscine, parce que tout est fermé. Je lui dis qu’en fait, beaucoup sont ouvertes (à des horaires assez fantaisistes), et si elle veut que je demande comment ça peut se passer pour elle , à la piscine où je vais aujourd’hui. Elle dit OK, et je demande à l’accueil. Je dis il y a une demoiselle en fauteuil roulant, qui avait l’habitude d’aller à la piscine, est ce qu’elle doit quand même présenter un  certificat médical pour l’accès (parce que sa maladie est complètement évidente, contrairement à tous les tire au flanc qui nagent en ce moment… 🙂 je précise qu’elle a une accompagnatrice, qui doit la surveiller quand elle est dans l’eau. Et je demande si la piscine a une accessibilité aux handicapés. Vous me croirez si vous voulez, mais la personne à la caisse prétend que ce n’est pas possible ! qu’elle ne peut pas venir parce que son accompagnatrice n’aurait pas la permission : en effet ne sont admis que les gens qui ont le fameux certificat médical. Je dis « et si l’accompagnatrice avait elle aussi un certificat médical ? » « non non, ce n’est pas possible… parce qu’elle resterait sur le bord » alors, c’est fou, non ?  ça rappelle ces histoires d’aveugles à qui on refuse l’accès dans les super marchés parce qu’ils ont un chien et que les chiens sont interdits (mais la loi dit que  les chiens accompagnateurs d’aveugles peuvent rentrer dans les supermarchés, par dérogation ). S’ il y a des dérogations pour nager, actuellement, c’est  principalement pour le haut niveau et les handicapés (il parait même qu’il y a des endroits en France où on ne prend que les handicapés MDPH, c’est à dire ceux qui ont un taux d’invalidité, avec une carte délivrée par la MDPH, et pas tous les autres, avec leurs certificats bidons, allons, disons semi bidons, et s’il y a une personne en France qui doit être prioritaire pour nager, c’est bien cette jeune fille ! c’est vital, pour elle, plus que pour moi, même.  🙂  bon, au moins aussi vital !  🙂 mais je ne suis pas myopathe… Donc voilà où on en est, mais cela n’est pas possible, et nous allons bien voir . Quitte à écrire à la Maire de Paris, ou à la ministre des sports, je ne sais pas encore, et je vais commencer par contacter d’autres piscines pour voir leur position. En plus, sur ce certificat avec le texte de loi dessus, il y a un paragraphe où on demande si on a besoin de l’aide d’une tierce personne pour faire son exercice. Là, justement, c’est le cas… Je vous tiendrai au courant… 🙂

Je trouve le journal Figaro Madame, (c’est moins noc que ELLE, mais à peine, bof, ça passe le temps, c’est aimablement frivole, et ça rappelle les années insouciantes) avec une sorte de reportage sur des acteurs qui tournent des blockbusters, mais sont pourtant inconnus du public ! ils ont l’air de s’appeler tous Chris quelque chose … 🙂 il y a Chris Pine (j’avais mis un « s » à Pine, mais apparemment un « Pine » tout simple  doit lui suffire 🙂 , il y a Paul Rudd, Ryan Reynolds (miam) , Chris Evans, Chris Pratt, et mon préféré de l’article, Chris Hemsworth, qui est le plus charmant des 2 frères Hemworth, une paire d’acteurs australiens (ou néo zélandais) exilés à Hollywood, des garçons pas compliqués et beaux à regarder .. :-).  et ça m’a rappelé un canon (en son temps, il a au moins 80 ans maintenant) Chris Blackwell, qui était un prix de beauté dans les années pop rock reggae 60 et 70. C’est le fondateur du label « Island » qui nous a tous fait rêver…  éditeur de Bob Marley, et de tant d’autres. il vit à la Jamaïque, voilà de quoi rêver, depuis Paris …la Jamaïque… surtout qu’on ne peut même pas y aller …  🙂 

Je ne sais pas si vous avez lu…L’auberge de la Jamaïque … 🙂  de Daphné du Maurier ,   première rencontre avec cette île . j’ai lu ça à 15 ans, je crois, et je ne me rappelle de rien, sinon de la couverture du livre.  🙂 

Je voulais dire encore 2 trucs : un sur la pandémie : au premier confinement, on avait je ne sais plus quel médecin, Raoult, je crois, qui avait dessiné la courbe des contaminations, une courbe en cloche (on était en plein dedans) et je me rappelle qu’il avait dessiné aussi à coté une autre cloche, mais plus petite que la première en disant que c’était ce qui se passerait s’il y avait une 2ème vague, une cloche plus réduite, une sorte de rebond: j’ai l’impression que c’est exactement ce qui se passe, là… 

Ensuite je voudrais dire que j’étais dans un magasin de bouffe à prix plus bas qu’ailleurs, aujourd’hui, et derrière moi à la caisse il y avait un jeune homme qui m’a semblé être un migrant, peut être mineur non accompagné: j’ai vu ce qu’il achetait : une petite bouteille d’eau minérale (genre Evian ou Vittel) et un soda en boite. je suppose qu’il n’avait pas d’argent , pas beaucoup, et dans ce cas c’est bizarre de mettre ses sous là dedans : je lui ai dit qu’il n’y avait pas besoin d’acheter de l’eau en bouteille (de quoi je me mêle , me dit mon Cheval ), parce que l’eau parisienne du robinet est OK —je me suis fait tout un cinéma en pensant que le gars arrivait direct d’Afrique , là où l’eau doit absolument être consommée en bouteille — quant au soda, ça coûte cher pour la saleté que c’est, plein de faux jus d’orange et d’ingrédients frelatés qui te transforment un africain (ou un européen, hein… ) en pleine forme en un bibendum diabétique en surpoids, en 2 temps 3 mouvements… ouais, de quoi je me mêle…  🙂 le gars m’a répondu, il parlait avec un accent, comme quoi ce n’était pas pour lui, tout ça…  je suis sure que c’était pour lui… je suis perplexe, je me demande si, en Afrique, le soda représente un item forcément luxueux, venu d’ailleurs, de l’occident, de trés loin, ou bien si les sodas sont fabriqués en masse, là bas, et alors ce gars-là aurait simplement voulu se rappeler le pays…  ça m’a rappelé aussi que, en Espagne, il y a trés longtemps, les gens du pays, et du coup les visiteurs, ne buvaient jamais d’eau..;il n’y avait pas d’eau, ou trés peu…juste du Coca Cola, partout, en bouteille, et pas trés cher… la boisson de base, là bas, c’était le coca…

845 pages de mon blog ont étés lues, ce 23, ça fait des scores ! 🙂 je trouve ça étonnant. Je me demande toujours si c’est une seule personne, ou deux, qui lisent tout ça, qui lisent et relisent, (mais je ne crois pas) , ou bien 845 différentes personnes, et demain encore plein d’autres différentes … 🙂  ou alors c’est Big Brother aux mille têtes de Méduse qui est watching me !  🙂   et personne ne met jamais de commentaires, juste de temps en temps une seule lectrice, que je connais depuis presque le début … (salut ! ) 🙂 

That’s all, Folks !  🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation