De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi, samedi

 photographié de dos, « Rimbaud, L’homme aux semelles de vent »  , statue qui fut d’abord au métro Sully Morland, et qu’ils ont déplacée pour la mettre sur le quai Saint Bernard, rive gauche, dans le jardin de sculptures qui longe la Seine.

    1. Vendredi, les nouvelles sont alarmantes, il serait question de confiner seulement les personnes « à risques » dont les « vieux »(la limite serait à 63 ans) , pour laisser les chérubins et les jeunes vivre leur vie se contaminer joyeusement… Ouest France cite le cas d’une septuagénaire (71 ans) américaine, qui a été testée contaminante durant plusieurs semaines … 🙂 pour illustrer l’article, on voit la silhouette d’une personne âgée voûtée, penchée sur une canne … mon Cheval, qui envisage d’aller se faire faire une carte d’identité bidon Porte de Montreuil au cas où les personnes de plus de 50 ans seraient visées, et de circuler masqué , avec des lunettes noires, une queue de cheval et en mini short pour égarer la maréchaussée (les Chevals sont particulièrement en ligne de mire) me dit que la septuagénaire n’est toujours pas morte… contrairement à quelques gaillards de 30 ans qui bossaient dans le funéraire, euh ! je veux dire en abattoir… 🙂 à cet âge là,(71), savez-vous, tout va beaucoup plus lentement : vous gardez vos cancers sans traitement pendant 10 ans, ça évolue lentement, etc…pareil pour le Covid : la période d’incubation est de 2 ans, le temps de contaminer un continent (non, je ne parle pas de votre conjoint incontinent) et ensuite soit vous y restez, soit vous vous relevez, comme cette centenaire (101 ans exactement) qui s’en est tirée (avec les honneurs) : elle avait tout vu, plusieurs guerres, la déportation, sa famille au cimetière, et ça ne lui avait donné que envie de rester encore un peu sur terre, histoire de voir comment tout cela allait se terminer, si on allait finalement aller sur Mars, et à quoi ressembleraient les arrière arrière petits enfants de la Didi, pardon,de la Princesse Diana… 🙂Samedi, je vais à la piscine à pieds, aucune envie de monter dans un bus, j’ai l’empreinte des news dans le cerveau, le Covid détruit tout, il est partout, il touche tout le monde, et vous n’avez pas le temps de vous rendre compte que vous êtes en train de mourir sur un brancard dans une salle d’attente d’hôpital…) …dans les transports en commun, il y a toujours toujours une ou deux ou trois personnes qui discutent avec leur portable, le masque baissé jusqu’au menton, envoyant des postillons à tout le wagon.
      Et vous avez noté, maintenant ils disent que les métros et les trains vont devenir moins abondants… c’est à dire qu’on va encore et toujours se retrouver en surnombre dans les transports en commun…il ne leur viendrait pas à l’idée que justement, en ce moment, on a besoin de transports fluides, de peu de monde dans les wagons…non, ça ne leur vient pas à l’idée…nuls, de chez nuls, nuls nuls nuls…(on est censés rester chez soi, mais beaucoup de gens travaillent, de toutes façons, etc eux là ont besoin de se déplacer…la femme de ménage qui vient dans notre immeuble arrive du 95, et elle aimerait peut être ne pas avoir le nez sur le pardessus de son voisin dans le RER) .
      Avec cette histoire de Covid, à peine croyable (il est étrange de remarquer à quel point les gens se sont habitués vite, et à quel point il est facile de transformer une population en une foule de zombies peureux, ne discutant plus rien, obéissants … il est étrange aussi de remarquer que ce qui leur semblait (aux Décideurs) si ardu, si dur, si difficile, quasiment impossible avant, par exemple d’imposer des règles strictes pour la circulation, etc… devient absolument facile, sans discussion, et applicable immédiatement quand il s’agit d’interdire la circulation des gens sous prétexte de Covid), avec cette histoire de Covid, qui semble durer, j’ai tout à fait l’impression de me retrouver dans un conte (je n’ose pas dire de fées) , un conte et légende de mes bouquins de petite fille (frissonner à l’abri de son foyer tranquille) qui commencerait comme ça :
       » Une pandémie silencieuse , qui avait pris naissance au coeur de l’hiver, s’étendait sur tous les territoires; l’épidémie, aveugle, se hâtait de frapper, précédée par la Mort armée d’une faux qui désignait de ses doigts à la chair rongée ceux qui devaient succomber les premiers, car les gens mourraient les uns après les autres et ceux qui tardaient à mourir mourraient quand même de saisissement, de peur, et n’étaient plus bons à rien. l’épidémie étendit son aile noire sur toute la partie occidentale de l’Europe, puis gagna les vastes étendues de l’Outre mer, frappant jusqu’aux oies sauvages, aux animaux qui gitent dans les eaux, et ceux que gardent les bergers, l’Outre Mer où ne résidaient que quelques populations de sauvages (dans des tours de cent étages 🙂 ) et qui ne comprirent rien à ce qui leur arrivait…  » 🙂Je plaisante, bien sur, quoique… donc today, je partis à la piscine de toute la vitesse de mes petites papattes , et je fis des rencontres. Du coté de Denfert Rochereau, suivant les rues quasi désertes le long de la voie de chemin de fer (c’est comme au 19ème siècle, de ce coté, et il y a encore des friches accompagnées de petites maisons), je croisai une dame assez jeune, avec un chien, et bien sur je m’arrêtai pour caresser le chien (poils rugueux),et nous engageâmes une conversation, chacune avec le masque sur la figure. Elle me demanda une cigarette, une seule, que je n’avais pas, car j’ai arrêté de fumer il y a bien longtemps déjà. Et pourquoi donc une cigarette ? c’est le moyen qu’elle avait trouvé pour réduire sa consommation : au lieu d’acheter un paquet, (elle savait qu’elle ne pourrait résister à tout fumer d’un coup, un peu comme moi avec une tablette de chocolat), elle demandait et en fumait seulement une. (et d’ailleurs j’ai remarqué qu’il y a de plus en plus de gens qui sont en train de fumer dans la rue en ce moment de pandémie qui fait ch tout le monde). elle m’expliqua que le stress de ce qui se passait et son histoire personnelle faisaient qu’elle ne pensait qu’à en griller une… 🙂 elle était illustratrice de contes , justement, et je lui ai indiqué l’intitulé de mon blog, et je la salue si elle lit ça. C’était une enfant du 14ème, à ce que j’ai cru comprendre , et elle m’a indiqué un endroit, sur cette avenue, où habitaient ses parents, disparus tous les deux… 🙂  elle avait eu le Covid, en mars, et était persuadée, pour plusieurs raisons qu’elle m’expliqua, qu’elle avait eu cette maladie à cause des courses du supermarché qu’elle avait touchées, elle ne voyait pas comment sinon, parce qu’elle vivait seule à l’époque et ne sortait pas. et moi je lui dis que je devais aller nager tous les jours pour affronter le vaste monde, et que ça marchait très bien. De fait, et comme à chaque fois presque, je me sens pas trés bien en arrivant à la piscine, par contre en sortant, la différence est incroyable… incroyable ! 🙂Je suis donc arrivée à la piscine où j’allais , et là, open bar, j’ai nagé sans m’arrêter. il est incroyable quand même que, en cette période troublée , on puisse nager mieux que jamais, parce qu’il y a de la place , et voilà. 🙂
      Il y avait une jeune fille , que j’avais déjà vu 2 ou 3 fois avant, qui nageait trés bien, et qui faisait partie d mon ancien club. j’ai appris qu’elle était en fait danseuse ! professionnelle, d’une compagnie qui passe au théâtre du Palais de Chaillot. Voir une danseuse professionnelle nager aussi bien est trés étonnant, en fait ça ne se voit jamais… sauf là… 🙂 et il y avait aussi un jeune homme qui nageait vraiment trés bien (niveau Nationale 1), avec un bonnet d’un club de Guyane(CN Cayenne) : j’ai un peu discuté avec lui : il est arrivé en métropole cette année, voulait faire les championnats de France, et manque de pot, il n’y a pas eu de championnats de France de natation… j’ai analysé sa manière de nager, et ensuite, comme on s’est retrouvés dans les vestiaires ensemble, je lui ai dit ses points faibles , et j’avais trouvé ça pile… 🙂 j’ai regardé des entrainements durant des années, dans mon ancien club, et je sais vraiment voir si quelqu’un nage bien ou pas, les défauts (tout le monde en a, même Phelps) , et les points forts… hier dans cette même piscine (bassin de 25m), un jeune homme est venu nager dans mon couloir (en ce moment on est quelque chose comme une seule personne dans un couloir, voire une seule personne dans la piscine) et il était trés rapide, beaucoup plus que moi, d’autant plus que c’est un bassin de 25 et qu’il gagnait du temps aux virages, oui, il allait vraiment vite, et c’était un nageur de club. J’avais du mal à nager dans le même couloir, parce qu’il ne nageait pas vraiment trés bien, en fait, malgré sa vitesse, il manquait de souplesse (à mon avis)… ce qui faisait une différence avec le nageur d’aujourd’hui, qui avait une excellente technique, puissant et avec de la glisse (et des virages top) sans surprise, sa spécialité est le sprint, 50 et 100 NL, et aussi le papillon. Les 2 excellents nageurs dont je parle là, la jeune fille et le jeune homme, étaient 2 personnes dont un ancêtre devait être métis guyanais ou guadeloupéen genre (pourquoi je dis ça ? parce qu’ils n’arrêtent pas de nous bassiner avec le fait que Kamala Harris est « noire », ces cons-là…j’ai entendu ça au moins 50 fois today, je m’aligne… ) . le jeune homme est grand, avec 2 petites boucles d’oreille, sur chaque oreille, et un visage irrégulier à la peau grêlée, plein de confiance.(et il est trés beau) Il habite en proche banlieue sud ouest, nage avec le club de cette banlieue, sauf que tous les clubs sont arrêtés en ce moment, et la piscine fermée. Il prend le tramway, + un ou deux bus pour venir dans cette piscine…il nage dans les 23′ (un peu plus) au 50m , et est déjà descendu à 22 et poussières …ce qui est top … 🙂 il y avait un MNS africain aussi, qui n’a pas arrêté de faire des exercices au sol et j’avais l’impression parfois qu’il interprétait une comédie musicale (tandis que 2 autres MNS surveillaient les rares nageurs). Bref c’était Tip top comme séance… 🙂 je suis ressortie de là boostée à mort et prête à avaler tout Paris ainsi que la moindre portion de Covid qui se présenterait… ça semble irréel,ce Covid… en rentrant, je suis passée devant l’hôpital Cochin (et aussi le Val de Grâce, hôpital décédé qu’on ferait bien de revitaliser, mais ils sont tellement cons, qu’ils n’y pensent même pas, je suppose..J’ai entendu qu’on allait reconduire la prime pour que les gens achètent des bagnoles électriques, parce que les ventes se sont effondrées…pour quelle raison ne mettent ils pas cet argent PLUTÔT dans l’hôpital, cet argent, et aussi tous les sous qu’ils sont en train de mettre dans des trucs secondaires? ne sommes nous pas en ce moment aux prises avec quelque chose de PRIORITAIRE sur le reste ? soigner les gens qui tombent malades ! il faut donc mettre des moyens, ça passe avant tout, non ? NON ? NON ? SI ! comment faut-il faire pour que vous le compreniez ? au lieu d’arrêter toute l’économie … de quelque coté qu’on se tourne, la conclusion définitive, c’est qu’il faut mettre plus de moyens dans l’hôpital, et commencer sans tarder, parce que apparemment, même si vous avez des velléités, Ô décideurs, de le faire, c »‘est trop timide, il faut y aller comme un tank ! mettre TOUT l’argent là dedans. Jusqu’à ce qu’on voit le bout du tunnel! et faire repartir l’Economie…laisser les gens se contaminer(en freinant par des mesures qui ne freinent pas l’Economie) et mettre des lits de réa.L’élection américaine : Ils ne cessent de nous dire que Kampala Harris est la « première noire » à accéder à des fonctions de vice présidence … c’est la première femme aussi, mais ça a l’air de compter moins que d’être « noire » ..ce sont les mêmes (tout le monde en fait) qui n’arrêtaient pas de dire que Obama était le premier « Président noir »… jusqu’à quand, ça va durer ces conneries ? Kamala Harris en plus est moitié indienne et moitié jamaïcaine, si on parle de sa parentèle, franchement, qu’est ce qu’on en a à faire ? ce serait bien de s’habituer à voir les choses autrement, tant pour les gens qui se sentent plus « noirs » qu’autre chose que pour les gens qui se sentent plus « blancs » qu’autre chose, ou ceux qui veulent « retrouver leurs racines « … je n’en peux plus, de ces conneries, je n’en peux plus, vraiment plus. J’avais devant les yeux les 2 meilleurs nageurs de la piscine, today, et tous deux se foutaien pas mal de leurs ancêtres, à mon avis, ou du fait qu’ils avaient la peau plus foncée que la mienne ou celle des asperges dysfonctionnelles qui nageaient en même temps…on s’en fout, des couleurs de peau, on s’en fout, des religions et arrêtez de nous parler tout le temps de ça, de nous mettre ça devant le nez, et c’est valable aussi et surtout pour ceux qui brandissent leur religion ou leur couleur de peau comme un étendard. Foutez nous la paix. ce qui compte , c’est autre chose, essayez de trouver quoi, ça vous occupera.
  •  
  • Biden a été élu, et je sais pourquoi !  🙂 🙂
  • parce que :  : Joe Bye Don (bye BYE DONald)—des mugs ont même été imprimés aux States avec ce slogan(BYE DON)  —donc, Biden =Bye Don !(ça se prononce presque pareil  BAÏDEN—BYEDON —  🙂 
  • 🙂
  • personne ne peut résister à ce clin d’oeil venu d’ailleurs… comme une injonction … 🙂
  •  
  • Ca m’a rappelé une histoire que quelqu’un m’a racontée : ce quelqu’un avait rencontré le regretté Claude Nougaro, iconoclaste, dans un bar, dans les années 70 ou 80. On en était à l’élection présidentielle : « Pour qui allez vous voter? » demanda la personne à Nougaro, perché sur son tabouret, un verre dans la main  … 🙂 « Pour Giscard » répondit Nougaro . « Et pourquoi donc ? »  « parce que Giscard DESTIN » répondit Nougaro … 🙂 anecdote authentique qui m’a été racontée par une personne authentique  🙂
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation