De Paris en piscine Le blog de Papillonista

c’est quand même l’été

photo C. lebranchu

 

Me voilà de retour à Paris, et direction la piscine des Halles : peu de monde dans Paris, tout semble fermé. Les bouquinistes , que j’interroge, me disent « il n’y a personne »… ils ne gagnent rien. D’ailleurs les 4 cinquièmes sont fermés… les autres sont comme des plantes en manque d’eau, qui penchent la tête et se flétrissent lentement…le long de la Seine… qui continue à couler et charrier des souvenirs, passant outre la Notre Dame, grande cathédrale qui prend des aspects différents chaque semaine depuis son incendie…quand je regarde Notre Dame  , je me fais la remarque qu’il y a quand même du fric quelque part, tant mieux…

ça me fait ch… tout ça… je veux dire l’Economie qui ne va pas fort… moi-même suis dans une situation qui ne va pas en s’améliorant, mais disons que je ne me laisse pas abattre … je travaille comme une malade… hihi … 🙂  mais si je pense aux « enseignants », je me rends compte que pas mal d’entre eux se sont trouvés bien d ‘être au chômage , payés et sans rien faire… au point qu’und es syndicats essaie de prendre tous les prétextes pour ne pas faire la rentrée des classes… et ne me dites pas qu’ils ont la moindre raison d’agit comme cela, à part leur confortable égoïsme  qu’ils ont l’art d’habiller —ce sont de lettrés en principe—de plein de raisons  toutes aussi inacceptables les unes que les autres— mais ils parlent bien— ce sont les mêmes qui font ch… au moindre changement, à la moindre amélioration qu’on voudrait leur imposer… je parie qu’ils vont se mettre en grève… à un moment ou un autre… j’en ai marre de ces gens (pas tous, le métier de prof est difficile parfois, et pas mal de profs font vraiment ce qu’ils peuvent, et ne volent pas leurs vacances…mais pas mal de gens de l’Education Nationale aussi devraient fermer leur grande gueule , quand ils râlent pour tout et n’importe quoi, et jamais pour les vrais motifs (selon moi) .

Sinon, dans Paris, il y a un peu moins de circulation…je ne sais pas quand on va se réveiller, j’ai l’impression que tout le monde (sauf moi comme d’hab) est sous perfusion… les gens expérimentent de vivre avec des allocations en étant au chômage, et visiblement ça plait à pas mal de monde… j’attends le moment où ils vont faire payer les rares qui continuent à travailler…pour entretenir les autres…ça a déjà commencé depuis un moment… il y a encore et toujours ces discours débilitants sur qui va payer les « masques » et qu’ils devraient être gratuits, on entend des cons qui racontent que pour une famille entière c’est un budget de 300 ou 400euros par mois, et que les familles les plus nécessiteuses, bla et bla…  ce que ça peut m’énerver… les familles nécessiteuses ont toutes un portable par individu, ils sont peut être capables ,dans ces familles, de se confectionner 2 masques en tissu par personne, et d’en laver un le soir pour le lendemain , non ? sinon, le vieux truc du foulard est viable aussi (j’ai vu quelqu’un today comme ça, dans la rue) tu te mets un foulard sur le nez, et c’est bon… personnellement je voudrais dire aux « familles nécéssiteuses » qu’il n’y a pas d’obligation du « masque jetable » donc le masque en tissu c’est parfait… tu peux le coudre toi même avec des chûtes .;;ça te coûte zéro… tu ne sais pas ? tu apprends…pas compliqué…tu peux aussi (rapide) prendre une chaussette (t’as bien une vieille chaussette quelque part ?) , une vieille, mais propre… une chaussette un peu élastique … tu coupes les 2 extrémités (en laissant 2 cms entre le bout et là où tu coupes. Tu coupes la moitié, pas la totalité, sur la tranche … ça te fait, aux 2 bouts, le truc , la lanière qu’on met derrière l’ oreille, et voilà ton masque…je ne sais pas si j’explique bien… je voudrais dire aussi que depuis le 12 mars, personnellement, j’ai investi 5 euros en tout et pour tout dans de l’achat de masques (en tissu): et encore, c’était pour faire plaisir à ma boulangère avec qui je fais des deals de pain (elle me refile le pain de la veille pour des sommes ridicules — enfin, ridicules par rapport à ce que ça coûte plein pot… elle est contente de trouver des clients comme moi, parce que sinon elle jette, ou donne aux associations…) donc un jour elle me montre des masques tissu, assez mignons, bariolés, confectionnés par une amie à elle « on donne ce qu’on veut »…j’en ai acheté un, je lui ai donné 5 euros, et elle m’en a refilé un autre gratuit… et ensuite, les masques se sont multipliés (si si) je ne dis pas comment…je suis à la tête maintenant d’une quarantaine de masques en tissus de toutes sortes, j’en ai même un panthère,  🙂 qui ne m’ont rien coûté, et j’en utilise un ou deux par jour…si quelqu’un me souffle fort dans la figure (masquée), je change de masque après … 🙂 je les lave en même temps que le reste, et voilà…un bon turn over de masques, puisqu’il faut des masques…si je peux le faire, la famille nécessiteuse le pourra aussi, non ? ou alors ils sont trop à la masse, les nécessiteux ? 🙂 pour imaginer des trucs pour s’en sortir… réveillez-vous, nécessiteux !  comme disait quelqu’un, un chanteur des années 60  , à l’époque des beatniks « beatniks have to make it rich » … on peut dire « nécessiteux have to make it rich » … 🙂 ce qui signifie : tu es nécessiteux, trés bien, mais rien ne t’empêche d’e faire un étendard, d’en faire quelque chose de fructueux, de riche … 🙂 d’inventer ta misère, quoi !  🙂 

Incroyable le pays que ça devient… on a l’impression que seuls comptent les « nécessiteux »… les « plus démunis » etc… j’aimerais bien me faire passer pour nécessiteuse, moi aussi … notez que je pourrais…rien que la manière dont je suis habillée, parfois… 🙂  ils ne seront jamais aussi contents que lorsque TOUT LE MONDE, (sauf eux) sera réduit à l’état de « plus nécessiteux » … il s se sentiront bons quand ils voteront des aumônes pour els gens que leurs politiques auront rendus pauvres, auront asséchés… si possible sans logements, et sans revenus, juste une aumône… là, ce qu’ils sont en train efaire, c’est de déshabiller ceux qui s’en sortent à peine , qui ont à peine de quoi se vêtir, pour les rendre vraiment pauvres, de manière à équilibrer avec les tout nus, je dirais même les nouveaux arrivants , ou nouveaux arrivants de 2ème génération… ça les fait jouir, ça… le « plus nécessiteux » a droit à toute ta considération, par contre, celui qui se débrouille tout seul, qui ne réclame rien, juste qu’on lui f la paix, EST SUSPECT !  ET MATRAQUÉ D’IMPÔTS S’IL POSSÈDE QUELQUE CHOSE, UN APPARTEMENT, UNE MAISON, UNE VOITURE, DES ÉCONOMIES  ! ET SUSPECT DE DROITE s’il l’ouvre ! 🙂

Arrêtez de nous faire ch… rien qu’en organisant mieux les dépenses, il y aurait de quoi contenter tout le monde.

Rien qu’en organisant mieux les impôts (faites payer les multinationales, et notamment les extraterritoriales ) il y aurait de quoi contenter tout le monde ;

Rien qu’en organisant mieux les aides à l’étranger (à l’Afrique notamment, mais pas que, actuellement c’est partout le tonneau des Danaïdes), en les suivant pas à pas après les avoir accordées, et en se mettant d’accord pour qu’aucun corrompu pillant son propre pays ne trouve, dans le monde d’endroit où son argent volé soit en sureté, il y aurait de quoi éradiquer la pauvreté dans le monde;

Rien qu’en arrêtant de faire des courbettes à n’importe qui sous prétexte qu’il est friqué, et que c’est un important VIP,  il y aurait de quoi rétablir un peu de morale .

Rien qu’en arrêtant de cibler ses indignations—ce qui est d’extrême droite soi disant par exemple—le bon sens est d ‘extrême droite en ce moment—et en les étendant à tout ce qui mérite indignation, on obtiendrait des résultats étonnants, à l’échelle du monde. 

Rien qu’en arrêtant de donner du crédit et de trouver des beautés à des systèmes religieux et politiques opprimants, on ferait faire un pas à la civilisation. 

En tous cas, à Berlioux, pas de réservations, peu de monde, mais quand même des bourrins , y a rien à faire, Berlioux est le paradis des bourrins qui moulinent …2 jeunes nanas, qui avaient au moins 100 ans de moins que moi (vous ai-je dit que je vais sur mes 120 ans ?  😉 je ne fais pas mon âge) , avec des bonnets d’un club , Athis Mons, qui nageaient assez vite, enfin l’une d’entre elles, l’autre était à la remorque , se sont ramenées, vers la fin de ma séance. j’essayais de les suivre (enfin, une) … 🙂 Ça faisait bizarre de nager dans une eau non salée, plus fluide … j’avais perdu l’habitude …du coup en brasse, ça avançait mieux (dans l’eau de mer, mes jambes sont trop hautes, elles n’accrochent rien en brasse, les jambes sont trés trés importantes en brasse, moins en crawl au long cours des longueurs ) … si ça pouvait continuer comme ça … 🙂 au début, on était 3 dans le couloir, mais j’ai fait attention quand même, les gars sont vraiment dangereux, ils n’ont aucun sens de ce qu’ils ont au bout des épaules… ils ont tous entre 22 et 38 ans, plein de testostérone que visiblement ils n’arrivent pas à refourguer dans les relations amoureuses, et du coup ils se défoulent comme des malades. on ne voit pas ça dans la piscine où j’étais jusqu’à hier… 

Dans cette autre piscine, où il y avait trés peu de monde, avant hier, il y avait un petit garçon de 12 ans, qui nageait trés bien…il était du club parisiens des Epinettes (17ème, club assez connu à Paris) . Il était bon en papillon, il faisait des 50m, et pour le reste c’était bien aussi. ce qui était bizarre, c’est qu’il était quand même assez enveloppé. il m’a dit qu’il était dans un camping du coin, qui a une assez grande piscine, et il s’amuse là-bas. De temps en temps il va à la pistoche de la ville, 50m, et il s’entraine vraiment. Trés sympathique ce petit.. 🙂

A Paris, aujourd’hui, j’ai pris 2 bus : dans le premier, c’était light, dans le 2ème, serrés comme sardines, bizarre … encore et toujours les trottinettes sur les trottoirs, je me demande ce qu’ils attendent pour verbaliser …ils nous font ch… avec le port du masque, mais les trottinettes, elles, font ce qu’elles veulent… j’ai appris qu’il y avait un débarquement de CRS supplémentaires à Marseille… tu pourrais croire que c’est à cause des coups de couteaux, des incivilités, ou même des trottinettes emboutisseuses de passants (je suis sure que les piétons doivent se faire ch…là bas comme à Paris, ya pas d’raison…) etc..ben non, c’est pour le port du masque… 🙂 

JUSQU’À QUAND NOUS PRENDRONT ILS POUR DES C… ? 

Le président de la Biélo Russie, sur qui le Rayon Vert s’est posé cette semaine : bonne tête de stal … 🙂 on dirait une statue (indéboulonnable) du bloc communiste ..;au fait, à propos de statue : j’en ai vu une, dans la petite ville où j’étais, qui valait 10 ! 🙂 la prochaine fois, je la photographie : c’est un buste, posé dans un petit square minuscule 🙂 à l’endroit le plus passant de la ville ! 🙂  un petit buste dans un petit bout de square dont seule la petite France du 19ème avait le secret … combien de ces bustes désespérants a t-on vus dans des petits squares désespérants, ici dans la douce France ? 🙂 à chaque rencontre, quand j’étais petite, chaque rencontre de buste de bienfaiteurs divers, je me ratatinais un peu, je me rappelle, avec une sensation de quelque chose de complètement mort, irrécupérable (sans doute le gars du buste).

Et pour terminer, j’apprends qu’on sait enfin ce qui est arrivé à la petite pitchounette Estelle Mouzin, et si j’essaie de penser à elle, je me sens des méchancetés qui me poussent dans la tête, et je me rends compte que si ce type , l’espèce de tueur en série dont il est question, était dans le couloir de la mort, aux états Unis, par exemple, où cette horrible chose , la peine de mort, existe encore dans certains Etats , attendant sa fin programmée pendant des années , ça me ferait presque plaisir que ça dure pour cette grosse ordure et qu’il fasse dans son froc en attendant le dernier matin… que ça le rende bien malade, que ça lui broie sa sale tête, et qu’il se voie crever… et pourtant, il faut continuer à être contre la peine de mort, même si on s’en foutrait totalement qu’il arrive les pires trucs à ce …je ne sais pas comment l’appeler… c’est important pour soi, en fait, d’être contre la peine de mort … on ne peut pas être pour. Mais imaginez, par exemple, qu’il se passe un truc, (et en pensant qu’ils ont libéré préventivement des sales types, pour cause de risque de covid en prison) soit une révolution, soit un tremblement de terre, et que les prisons s’ouvrent…vous imaginez un truc comme le prédateur d’Estelle Mouzin (je l’appelle « truc » parce que « mec » ou « type » me semble bien trop gentil) remis en liberté, et de nouveau dans la nature ? on ne le supporterait pas… il parait que leur fils, à ce truc et à sa femme, (cette vieille horreur aussi, la femme), ne veut plus rien avoir à faire avec eux et a changé son nom pour essayer d’oublier ses géniteurs monstrueux. Je le comprends. 

Beurk, j’aurais pas dû parler de ça, ça me met le cafard. 

Parlons d’autre chose : non, pas du Covid (on se croirait en mars de nouveau, avec le Covid à tous les menus)…moi je crois, comme le professeur Raoult, que le Covid est un peu moins agressif…à mesure qu’il se répand, il devient plus soft, non ? normal, il perd en intensité ce qu’il gagne en nombre de contaminés…

Non, on peut parler d’histoires princières, et notamment du roi (ex) Juan Carlos qui parait-il s’exile dans le Golfe (là où il y a des rivières de sous qui coulent sous un soleil de plomb et où on vit dans des bulles climatisées): une chérie à lui a accordé une grande interview à un grand journal. 

La chérie est une socialite qui ressemble à toutes (enfin à un certain nombre de ) les socialites du monde : bien coiffée, blonde caramel-miel, (c’est mieux) elle est danoise ou suédoise et a épousé un gars titré allemand, dont elle a le droit, après divorce, de garder le nom (ces trucs-là se monnaient lors du divorce—en général, si on a eu la bonté de livrer un héritier ou héritière à son ex mari, on a l’autorisation de garder le nom trés chic de cet ex …par exemple, la première, enfin l’une des premières à négocier ça, fut Diane von Furstenberg, qui n’avait pas son intelligence et son talent dans sa poche, ce qui lui servit beaucoup quand elle perdit la beauté du Diable qu’elle avait, ensuite on eut la princesse de Monaco, qui s’appelle maintenant princesse de Hanovre, bien qu’elle soit divorcée, et maintenant (enfin il y en a beaucoup d’autres, et je me demande si la 2ème femme de l’Aga Khan a ce privilège aussi…j’étais fascinée par cette histoire, et surtout par une photo où on voyait l’Aga Khan, Karim, qui venait de quitter sa première femme, une anglaise trés belle dont les traits aristocratiques ne bougeaient jamais, ou à peine, rien que ça c’était fascinant… 🙂  Karim Aga Khan avait donc rencontré une autre femme, qui était aussi une chercheuse d’or de haut vol —mon correcteur d’orthographe écrit « de haut viol ! hihi — qu’il avait épousée aussitôt, et elle était vraiment jolie, j’en reviens à cette photo fascinante : on voyait l’aga Khan, un bel homme, mais un peu replet, ce qui veut dire quelques fois que le gars a une activité sexuelle trop importante… secret secret 🙂  marchant (surement près d’un champ de courses) à coté de sa nouvelle femme, un beau et grand voilier, trés trés bien vêtue, blonde, admirablement coiffée décoiffée, avec un visage irrésistible et avec un sourire (une bouche !) à se damner… je n’ai pas la photo devant les yeux, mais bon…bien sur, ils ont divorcé quelques temps après, après qu’elle lui ait livré un nouvel héritier… ce qui en faisait 3 à l’Aga Khan, tous trés chics et trés beaux ..; il parait que son ex, sa première femme,  n’a jamais voulu le revoir (je la comprends) et qu’elle a vendu tous les bijoux qu’il lui avait donnés…  🙂  )  je reprends mon récit : la dame qui fut un « amour » de Juan Carlos, d’après les gazettes people, c’est Corinna zu Sayn Wittgenstein, qui doit être princesse ou comtesse, par la grâce de son ex mari, et qui eut donc une histoire torride avec le roi d’Espagne . Ces dames ne sont pas des imbéciles, elles sont des perruches (ce n’est pas dépréciatif, j’aimerais bien être à leur place, mais je ne suis pas sure que j’y arriverais, c’est un sacré travail quand même—se farcir Juan Carlos toute la journée …  🙂  )  elles sont des perruches de haute volée, diplômées souvent, habituées des châteaux, des avions, des villégiatures, des courses de chevaux,  des milliardaires,  quelle vie ! 🙂 donc la jolie  Corinna  (sa dernière photo montre qu’elle a recours à la chirurgie esthétique, elle a la bouche que j’appelle « Bouche Arielle Dombasle », c’est à dire meurtrie et devenue comme une fraise écrasée à coups d’injections …il y aurait un roman à faire sur les chirurgies esthétiques (au cours des âges) des dames qui ont de l’argent… 🙂  mais bon, elle est trés jolie quand même …j’en viens à ce qui m’a fasciné dans cette histoire : donc la jolie Corinna, Corinna raconte qu’elle était amoureuse de Juan Carlos , elle se baladait avec lui ici et là, lui même lui racontait qu’il l’aimait, s’occupait de son fils (eu avec l’autre gars titré) , lui faisait des cadeaux. Jusqu’à ce que celui-ci (Juan Carlos ) lui avoue un jour qu’il entretenait une autre liaison en parallèle ! 🙂 sacré Juan Carlos ! 🙂 ne pouvait pas  s’empêcher…  🙂 non seulement il trompait la princesse , pardon, la reine Sophie (toujours trés digne) depuis toujours, mais en plus il rencontre l’amour de sa vie, Corinna zy Sayn Wittgenstein (son nom danois ou suédois est beaucoup plus simple) , et il a une liaison en parallèle au bout d’un moment … donc elle ne l’a pas supporté, mais contrairement à ce qui s’est passé entre l’Aga Khan et sa première femme, Sally Crichton Stuart, Corinna et le roi d’Espagne  sont restés amis… et voilà… je ne sais plus pourquoi je raconte tout cela… c’est parce que j’ai feuilleté le dernier « Point de vue » je crois, ou alors j’ai vu ça sur internet …j’ai vu aussi un reportage sur Diane de France, une des filles du Comte de Paris (dans la famille de France, vous m’excuserez de dire ça, mais ils sont tous trés laids, et la moins laide était Diane de France. Qui s’est mariée trés jeune avec  un noble allemand beau comme Crésus, (dans la famille du Comte de Paris, ils n’avaient pas un sou) , un jeune homme pas trop mal , grand et mince. Des déccnnies après, Diane de France est toujours à peu près la même, un peu plus enveloppée, mais son époux est devenu… comment peut on changer à ce point ? je vous laisse acheter le magazine, pour vous distraire et soutenir la presse… 🙂 Pour leur anniversaire de mariage , Diane de France et son mari, le duc , voilà, il est duc, de Wurtemberg,  avaient réuni leurs enfants et leurs petits enfants , tous pas terribles physiquement, sauf l’un des fils , qui est pas mal(son frère aussi se distingue du lot) . Un truc bien dans la photo , qui réunit « toutes les générations », soit peut être 30 personnes : il y a une des petits enfants, qui doit avoir dans les 8 ou 10 ans, qui semble un peu Gogol, (c’est normal, mariages souvent consanguins) , et ils l’ont mise bien devant,  j’ai trouvé ça bien. Même si ce serait peut être mieux, en amont  de ne pas se marier entre consanguins… Un dernier truc :le (la) journaliste demande à  la duchesse Diane ce qu’elle a eu comme cadeau pour cet anniversaire de mariage : elle répond que le duc est « trés généreux avec elle » (quelle veinarde…)  mais que là, elle lui a demandé un bijou pour porter tous les jours, et donc avec des pierres fausses …   🙂 2 pierres d’une couleur  dorée pour symboliser le soleil, son mari (bien qu’il ait d’après moi l’air assez éteint)et d’une couleur plus pâle pour symboliser la lune, elle donc, et ensuite autant de pierres de je ne sais plus quelle couleur pour symboliser les 6 enfants, et ensuite d’une autre couleur pour les beaux enfants, et ensuite d’une autre couleur pour les petits enfants… le bijou sera une broche… 🙂

Bien sur, j’ai écrit tout ça sous la dictée de mon Cheval et de son petit coeur d’artichaut en diamants … 🙂  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation