De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Week end de pâques pangolique, pandémique et anémique

Du plus loin que je me souvienne, le week end de Pâques était toujours sinistre : lorsque je ne connaissais pas la natation, je m’ennuyais et désespérais comme un rat sur le point de crever, à mi chemin entre l’Hiver que j’aime et l’Eté où le corps est libre  : j’errais dans les rues vides, et invariablement il faisait froid et gris. 

Ce week end de Pâques est le premier ensoleillé (même s’il a plu brièvement, ça n’avait pas le caractère sinistre habituel) depuis fort longtemps, et demain il fera beau, mais l’atmosphère est plombée comme jamais. j’avais même envie de verser une petite larme , cet après-midi, en pensant aux jours de croissance et de consommation insouciante… reviendront-ils ? je pensais aussi à tous ces gens qui ont des petits commerces, qui ont monté des petites affaires et qui voient tout se casser la figure, avec l’angoisse du lendemain. 

Il me semble que la griffe du fisc devrait être pour eux la première chose à desserrer… ça, le gouvernement peut le faire … (et geler les grands projets qui coûtent bonbon … ça aussi on peut le faire, et même on s ‘en portera mieux). Les employés seront au chômage, les loyers commerciaux pourront être différés , échelonnés, ou même baissés, ou même remis, et il ne reste plus que le fisc, qui devra s’abstenir… 

Je n’en reviens pas : il y a 1 mois et demi, Paris était un enfer où on ne pouvait pas circuler, maintenant c’est un désert où on rôde silencieusement, et je note que les boulangeries ferment les unes après les autres…est ce que ça annonce carrément une disette de nourriture ? ce qui fait encore tenir les gens, c’est cette possibilité de manger, mais imaginez que cela aussi disparaisse ? 🙂 bon, mais ça ne va pas disparaitre, les paysans sont là…  🙂 cela dit, les fruits et légumes sont trés chers, actuellement, et on se dirige vers la saison des cerises, que je ne veux pas rater.

Ayant écouté une centaine de médecins , voire plus, depuis le début de cette crise, et chacun donnant son avis sur ce qui se passe, je donne le mien : voilà ce que je ferais si j’étais à la tête de l’Etat : je constate que l’Allemagne gère cette épidémie beaucoup mieux que nous : beaucoup moins de morts. Je ne sais pas trop pourquoi… ou plutôt, j’imagine que cette différence tient au caractère allemand, plus discipliné et rigoureux que nous. Je préférerais avoir à faire à des allemands, actuellement, plutôt que cette énorme proportion de gens qui font n’importe quoi comme on a ici. Tout est lié : le laisser aller qui régnait jusqu’ici, notamment à Paris (ça devenait une atmosphère générale de portnawak ) et dont j’attribue une partie des causes à la maire de Paris… On croyait qu’on avait tout vu, avec Notre Dame et l’incendie du coeur de la France, si on peut dire, eh bien non. Là on a le virus. Les Gilets jaunes, les grèves des transports, la circulation anarchique, l’incendie et maintenant, la cerise du Corona sur le gâteau du délitement … mais pourquoi diable je ne vis pas en Allemagne ou en Hollande ? On doit aussi une partie de la gestion actuelle qui n’est pas optimum , au fait que le pouvoir central nous traite comme des mômes … en plus de tout… les masques qui n’arrivent pas, les tests dont on. ne sait pas où ils se trouvent…et le gouvernement qui ne dit pas la vérité…

Trève de jérémiades : que faut il faire ? la distance est la chose à respecter, dans cette épidémie, et ne pas toucher des surfaces souillées, ça y est, tout le monde l’a compris. 

Il faut donc des masques : comme disait une plaisanterie que j’ai entendu : on fabrique des avions Airbus, en France, et toutes sortes de trucs sophistiqués, et on n’est même pas fichus d’avoir une production de masques ? peut être faudrait il aussi REVOIR  le genre de masques, je parle de ceux pour les personnels hospitaliers : il faudrait imaginer des masques recyclables (lavables ) : je pense que ce sera plus intelligent que les masques jetables. Il vaudrait mieux, tout en continuant à en commander à la Chine, commencer notre propre production. Je pense que les matières premières pour des masques performants, nous les avons en France, je suis certaine par exemple qu’on peut recycler des textiles pour ça, choses que nous avons en abondance ici. On peut aussi imaginer ces « masques  » qu’on voit de plus en plus, avec des sortes de visières en Plexiglas , qui sont forcément recyclables . Ou un mix entre lunettes de natation et quelque chose qui couvrirait le bas du visage. peut être faut il inventer un masque spécial pour ce virus trés contagieux. 

Si on a de la chance, (j’ai l’impression que c’est ce qui va se passer), on recevra la totalité des masques dont on a besoin juste au moment où l’épidémie des terminera… 

En attendant, et j’espère que M. Maqueron annoncera ça lundi soir, il faut absolument que le port du masque soit généralisé dans tous les lieux recevant du public. Tous. Le masque, même fait maison, protégera au moins les autres. Ça et respecter les distances. Avec ces simples 2 mesures, si elles étaient respectées, on pourrait même recommencer à travailler et circuler. On n’a pas besoin d’autres chose, (au cas où les tests n’arriveraient pas )… 

Même un simple masque home made , si chacun en porte un, serait suffisant, avec un respect des distances même pas trés bien observé—comme c’est le cas actuellement—serait suffisant pour que l’épidémie s’épuise tranquillement. 

Il faut absolument que l’économie reprenne, et que les gens recommencent à travailler . il faudra , dans un premier temps, privilégier les transports individuels, et prévoir quelque chose de draconien dans les transports en commun, c’est à dire faire en sorte que les gens ne soient jamais les uns sur les autres …ce sera compliqué, à Paris, mais il faut absolument le faire. C’est à dire que l’économie tournera plus lentement, mais ça vaut mieux que pas du tout : par exemple : la piscine pourrait être moins ouverte, de sorte que les employés aient le temps de rentrer lentement chez eux . Le public pourrait être rationné : pas plus de 90 personnes en même temps dans l’eau … etc … et, toujours avec l’exemple de la piscine Berlioux, les actionnaires (M. Ladreit de Lacharriere je crois) recevraient moins au final, et ça c’est bien aussi …les millionnaires ont déjà perdu pas mal d’argent depuis le début de la crise; et on entend que des dividendes ne seraient pas versés, c’est la moindre des choses. On entend aussi que les footballeurs professionnels vont toucher moins, ont accepté de réduire leurs salaires, rien n’est plus satisfaisant, vu les sommes scandaleuses qu’ils perçoivent …  

Et ainsi, on pourrait expérimenter le travail partagé : tous les gens émargeant aux minima sociaux et au chômage seraient invités à partager le travail des autres … je ne suis pas sure que l’Etat ait actuellement les moyens de verser les sommes énormes qu’il verse actuellement (en tous cas avant le confinement) aux gens qui ne travaillent pas. Partage… partage des tâches … On peut arrêter cette pandémie , en tous cas la ralentir sérieusement, en confinant tout le monde derrière son masque.Et ainsi, même si on garde les principales mesures barrière, assouplir le reste, réouvrir certains lieux , etc … 

Les coiffeurs par exemple : le coiffeur porte un masque, les clients sont éloignés les uns des autres d’au moins 1,50 ou 2 mètres, et portent des masques… tout le monde se lave les mains avant et après, personne n’attend son tour assis tout près, et voilà… le coiffeur peut ouvrir. 

Le principal obstacle à la mise en oeuvre d’un déconfinement tout en  gardant certaines mesures barrières tient à ce qu’il y a dans la tête de plein de personnes, beaucoup trop. On a vu ce que c’était à Paris, avec la circulation anarchique et tous ces cons qui font, avec la meilleure foi du monde, n’importe quoi, en vélo, en trottinette, mettant la vie des autres en danger, et en s’en foutant totalement. Ce sont les mêmes qui font faire suer dans le déconfinement, et qui ne sont pas non plus comme ils devraient être, actuellement . Le fait qu’ils ont, pour certains, un petit peu peur de ce qui pourrait leur arriver, les freine un tantinet, mais pour beaucoup , ils s’en fichent, persuadés que le virus n’est pas pour eux. Ce sont donc ces gens-là qu’il va falloir contraindre à se plier à des contraintes, et pour cela, l’ « appel au civisme » , si cher à la pauvre tarte de Maire de Paris qui fait semblant de ne pas comprendre, ne marche pas…Amendes, et fortes amendes, pas 150euros, mais 500 euros, voire prison direct  si récidive… Port d’un masque et tiens toi loin de moi… 🙂 

Ces 3 ou 4 simples mesures devraient permettre à l’économie de ressusciter sans que la population soit contaminée. Et mesures draconiennes aussi en faveur de la protection des salariés, dans les usines, les bureaux. Si on arrive à tout cela, c’est à dire à remettre l’économie en marche tout en cohabitant avec le virus, cela signifiera aussi que le travail produira moins, forcément, et sera plus lent. Quelque part, ce sera pas mal, parce que cela pourra casser aussi les cadences infernales d’avant, et cela plaidera pour une sorte de petite décroissance, ou disons une croissance plus faible, ou une croissance AUTRE (en qualité plutôt qu’en quantité, on crève sous les objets inutiles… ) ainsi que le partage du travail, même salaire, mais un mi temps ou 3/4 de temps pour le même prix… 🙂 je tiens à cette idée… 

Et la fin des choses trés stupides et mauvaises, épuisantes pour tout le monde et pour les ressources : par exemple l’aviation loisirs low cost, une hérésie, et aussi les voyages de certaines denrées qui font le tour de la terre en avion ou en cargo … (certaines viandes tournent durant plusieurs mois… produite ici, conditionnées là, déconditionnées à 5.000 kms, un truc hallucinant…) oui, on pourra toujours avoir de denrées venues d’ailleurs, de trés loin, si elles sont vraiment spécifiques à un pays, mais pour ce que nous utilisons chaque jour, les circuits courts seront valorisés… 

Une manière différente d’appréhender la suite. Oui, ça pourrait être pas mal, même si on entend ici et là les tenants du vieux monde commencer à beugler pour que les mêmes erreurs se reproduisent … j’appelle ça des « erreurs » mais c’est juste le produit de la courte vue et de la non conscience. Et toujours les mêmes qui ont des vapeurs à l’idée de la fermeture des frontières …non, mais qu’est ce que ça peut leur f… ? ils ne laissent pas n’importe qui entrer dans leur appartement, ou leur maison de campagne, en tous cas… c’est bizarre, ça … cet espèce de tropisme qu’ils ont pour ce qu’ils croient être l’ouverture à tous vents tellement généreuse, tu parles, alors qu’en réalité ils sont carrément confinés dans leurs têtes et leurs coeurs, n’aiment et ne donnent  qu’à  leur sang, leurs proches, en fin de compte … ( moi j’aime bien que pas tout le monde puisse accéder à moi, à chez moi, garde une distance,  même si c’est égoïste…la fête des voisins me gonfle, par exemple… 🙂   )

On est à Pâques, et du coup on entend le Pape François … 🙂 il dit tout le temps les mêmes trucs et il n’arrive jamais à rien… ça ne bouge pas d’un iota, et quand ça bouge, ce n’est pas grâce au Pape François… 🙂 parce qu’il ne nous dit pas pour quelle raison on devrait être si bon et faire autant de trucs éloignés de nos intérêts directs égoïstes…  🙂 il ne nous le dit pas parce qu’il ne sait pas , justement… quand il le saura, eh bien, ça se saura … 🙂 normalement un discours vraiment fécond doit porter des fruits immédiats … pas celui du Pape François … 🙂 il n’y a pas plus incapable que le Pape François…  🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation