De Paris en piscine Le blog de Papillonista

19ème jour, entre soudanais et supérettes

Un attentat, dans la Drôme. le gars , un soudanais se plaignait de vivre au milieu de mécréants. A quoi donc s’attendait-il ? que veut-il ? un pays qui marche bien, où tout le monde mange à sa faim, et où le très-Haut soit loué toute la journée ? avec la Loi religieuse ? ça n’est pas possible. c’est antinomique, on aurait dû le lui faire savoir au moment où on lui a donné un titre de séjour. Ici ce n’est pas comme au Soudan,  : les gens bouffent à leur faim et consomment, d’autant mieux et d’autant plus que « Dieu  » s’est fait discret…  le Soudan : un enfer pour les femmes qui ont la malchance d’y naitre. Elles vivent un vrai calvaire, là-bas, encore plus que le keum soudanais de base. c’est la loi religieuse, là bas, c’est un pays que je qualifierais de m… pas étonnant que ça ne plaise pas aux candidats à l’émigration.  S’en fout-il, ce soudanais, du sort des femmes au Soudan   ? celui-là, surement … n’a rien à faire ici, si on peut l’éviter. Au lieu de refiler l’asile à tous les keums qui arrivent, et dont on ne contrôle jamais sérieusement (la preuve), s’ils se sont battus ou pas pour une certaine liberté, celle qu’on apprécie ici, on devrait n’accorder  cet asile qu’aux dissidents de ces pays, aux gens réellement persécutés parce qu’ils essaient de changer les choses, ET aux femmes , à condition qu’elles arrivent SEULES.  On devrait faire des deals avec ces pays : on prend vos femmes et ici on les envoie à l’école, on leur apprend un métier. ce serait un moyen de combattre le mauvais chemin dans lequel sont ces pays. Donner aux femmes la possibilité d’être autonomes… (voilà par quoi devrait passer l’aide accordée à ces pays, et non en accueillant n’importe quel keum qui ne change pas de mentalité, mais veut seulement s’acheter un smartphone tous les ans) . Elles pourraient faire des demandes directement dans les ambassades françaises. Elles et bien sur les hommes qui se battent pour des valeurs ressemblant à notre universalisme, voilà ce qu’on devrait prendre ici. Et renvoyer les autres . Qu’ils restent là où ils sont, leurs femmes leur enverront de l’argent. 

Le soudanais d’aujourd’hui , un pur produit du régime soudanais (ça craint) , n’a pas bénéficié d’une éducation correcte, semble-t-il, mais on n’est pas responsables de ça. Et c’était aussi un gars dangereux, avec son cercle de fer dans la tête.  les gens qui lui ont donné un titre de séjour sans le suivre, sans se rendre compte que c’était  un f… c..ard  comme il y en a des millions, sont responsables.  Il y a un virus, actuellement, en France, et on nous oblige à prendre des mesures de confinement;  eh bien ce truc, cette je ne sais pas comment dire, apologie du crétinisme par le biais de la « religion/mode de vie » est un virus aussi, et un virus qui tue .

 Tout le monde va s’en f… parce qu’il n’y a que 2 morts et 5 blessés, donc on va continuer avec ça. sans doute qu’il trouvait que les gens ici n’étaient pas trés gentils avec lui, indifférents…eh bien c’est comme ça en occident: on n’aime personne, sauf si les gens sont créatifs , sauf s’ils savent nager dans ce monde cruel.  Tout le monde se fout d’un pauvre soudanais arrivant comme ça, comme un cheveu sur la soupe. Tu aurais dû, soudanais, plutôt laisser ta soeur venir ici, je parie qu’elle s’en serait mieux tirée… mais ça ne t’est pas venu à l’esprit, sans doute.

 C’est mortel de laisser des « réfugiés » venant de cette culture si éloignée de nos « valeurs » , rentrer en Europe, en France, comme ça, sans les briefer. Vous les laissez rentrer, vous leur donnez des titres de séjour parce que vous voulez de la main d’oeuvre à bon marché. C’est nul.

Tous ne vont pas jouer du couteau, ces réfugiés, mais tous (beaucoup en tout cas) se sentiront comme des m… , devant la dureté de la vie ici, sans comprendre qu’en fait c’est dur pour pas mal de monde , et même pas mal d’autochtones, et trouveront qu’on les traite durement;  ils se transformeront en  autant d’ennemis prêts à se mutiner si un jour ils font de la place dans leur tête à ces discours simplistes  qu’on entend de plus en plus, leur disant que le « Blanc » est un salopard  de colonisateur, qui veut seulement les exploiter, qui veut leur perte, + un sale mécréant. S’ils sont nombreux, ça risque de dégénérer , sur un seul mot d’ordre. On le voit déjà, avec les banlieues, et pourtant les keums sont français,  petits fils d’émigrés … 

Question virus , actuellement, voilà la situation : il fait beau, alors tout le monde est dehors. J’ai essayé de rentrer dans un « Franprix », lors de ma sortie quotidienne, pour acheter des légumes frais, et j’ai fini par abandonner mes courses pour me tirer le plus vite possible : la distance entre les gens n’est absolument pas respectée, les gens te collent au train, te passent à 5cm, et quand tu fais la queue à la caisse , ils te marquent à la culotte, comme ça. Il y avait une espèce de vieux c…  moche, que j’avais essayé d’éviter, près du rayon légumes, qui se foutait totalement de ce qu’on lui serine tous les jours, ou alors il n’écoute pas la radio, il n’est même pas au courant, si ça se trouve, et voilà qu’il me colle, dans la queue, en ricanant parce que je m’écarte, plus une nana avec sa fille qui n’en avait non plus rien à battre de la distance à observer, elle était pressée. Ces gens sont des nuls, et du coup je me suis tirée vite fait, aucune envie de respirer leur haleine de trop près. 

Oui, le problème, pour moi, ce sont les courses : je n’arrive pas à commander des trucs sur internet, et de toutes façons, je n’ai pas grand chose à acheter… un vrai problème. j’ai repéré une petite épicerie, au bout de l’arrondissement, où il y a trés peu de monde, et je préférerai aller là, dorénavant. 

Actuellement  à Paris, les gens semblent passer leur vie dans les magasins alimentaires, les supérettes, sont continuellement bondées;  les caissiers, maintenant qu’ils ont des Plexiglas pour s’isoler,  et un masque, ne font rien pour canaliser. Les gens n’ont rien à f… de leur journée, alors ils vont aux courses. Je n’aimais déjà pas les gens, la foule,  avant, mais là,  je ne peux plus les voir en peinture.  🙁  ça craint. 

Bientôt 3 semaines à se taper ce confinement, encore une semaine, et peut être verra-t-on le bout du tunnel ? ou le début du bout du début du bout du tunnel ?  🙂 

P.S. : Le premier truc qu’ils ont dit, à France infos, à propos du drame de Romans sur Isère, c’est que ça allait « faire le jeu » de Marine le Pen, avec une longue digression sur le fait qu’elle « pensait à 2022 » , les élections… quelle bande de nuls ! ils oublieraient un peu « marine le Pen », ça ne ferait pas de mal…

les titres  : « 2 morts et X blessés sont à DEPLORER … bla et bla … on a l’impression qu’on ne cessera jamais de « déplorer »… à chaque attentat, on « déplore » ! 

Pauvres c… ça les ennuierait de comprendre qu’on peut parfaitement arrêter de « déplorer » en se mettant à nommer les choses, et en les nommant simplement et sans pathos,  y remédier, et en y remédiant, comprendre qu’on peut parfaitement vivre en opposant une barrière étanche à ce genre de comportement, le terrorisme , tout en étant parfaitement net sur une  stricte non violence, y compris contre des gens qui veulent user de violences contre nous. C’est une attitude à avoir. ne pas baisser son froc,  tenir bon sur les principes fondamentaux, nous sommes dans la patrie de ces principes fondamentaux… juste opposer une fin de non recevoir. dans la dignité, et la force. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation