De Paris en piscine Le blog de Papillonista

15ème jour

Pierre Bénichou s’est tiré  au ciel … Pierre Bénichou, qui faisait rire tout le monde, complètement décalé, toujours au 8ème degré, dans les « Grosses têtes », et avant ça, on le lisait dans Le Nouvel Observateur.

Un type bien.

Trop triste.

Mais pas malade du coronavirus. Il devait être malade d’autre chose, d’avoir trop fumé dans sa vie, trop bu en compagnie, peut être. Un jour, on lui avait demandé pourquoi il n’avait pas publié plus de livres que cela. Il avait répondu qu’il n’avait pas eu le temps, plutôt que de travailler , il adorait discuter avec des gens, comme ça, au café, au bar. Parce qu’il détestait être seul, avait-il dit … 

Je me doutais qu’il allait partir, parce qu’il avait été absent un moment du programme radio. ensuite il était revenu, pour un petit moment…

Sinon, l’atmosphère actuelle est assez lourde (à mesure que le ciel se fait plus léger et printanier) … c’est un peu : tu choisis : OU la Nature,  OU  Moi ! , le genre humain … le virus a mis le genre humain , ce prédateur sous cloche, et du coup tout revit : A Paris ça ne sent plus tellement le bitume empuanti, comme c’était du temps de l’horrible Hidalgo ; on ne peut pas sortir, ok, mais il y a considérablement moins de poussière !  j’ai lu une interview d’un riverain de l’aéroport de Nantes : il dit qu’il dort beaucoup mieux, suite à l’arrêt du trafic, que ça ne sent plus le kérosène, et surtout qu’il a vu toutes sortes d’oiseaux revenir dans les parages. Pareil vers Orly, l’aéroport est à l’arrêt, et des centaines de milliers de gens s’en réjouissent. A Venise, un satellite a pris des photos de la lagune, dont l’eau est redevenue pure, ça se voit d’en haut, avec là aussi toute une faune qui est revenue… 🙂

Et le silence … le silence revient dans Paris (et ailleurs) — mais malheureusement, ce qu’on entend, quelques fois, ce sont les aérateurs— et j’ai entendu que les animaux , notamment les oiseaux, appréciaient vraiment le silence… (et moi aussi, j’apprécie vraiment).

La question principale maintenant, si il y avait un peu de jugeote, et quand tous les c… vont se remettre à « vivre » comme ils disent, c’est à dire , dans mon quartier, à rouler partout avec leurs vélos et trottinettes, à consommer, à acheter, et à s’entasser comme des c… dans tous les bistrots, (on dit que les étudiants sont pauvres, ben moi je ne trouve pas tellement, dans mon quartier…ils ont plus de sous que moi, on dirait… ) pourrait être de savoir comment décélérer ce qu’ils appellent « la croissance », (une croissance d’accroissement de biens de consommations jetables) tout en gardant une vitesse de croisière pour les vraies améliorations, celles qui pourront nous rapprocher de l’instauration d’un paradis terrestre physique et géographique (qui est ce vers quoi on doit tendre), un monde paisible, intelligent (et non pas de leurs « maisons intelligentes et connectées » ), et lent. LENT ! (voir une chronique de Michel Serres à propos de la LENTEUR qui est la forme la plus rapide de l’intelligence).

Pour commencer à décélérer, le point à considérer est que l’économie ne doit pas s’effondrer : voilà, comment changer de monde (à condition que les soi disant revendications écologiques qui ne vont pas manquer de suivre cet épisode de Corona virus soient autre chose que des voeux pieux , comme c’était le cas jusqu’ici) , sans que l’économie ne s’effondre. Moi je pense qu’on peut, au cas par cas, à chaque fois qu’un choix se présente, prendre la bonne décision. Choisir  bien nous conduirait immanquablement à améliorer le monde, et c’est justement ce qu’ILS ne savent pas vraiment faire. Par exemple, il est inutile de développer des trucs qui nuisent à l’environnement, (à partir du moment où des gens se lèvent contre un projet, c’est certainement qu’il est nuisible… au lieu de l’imposer, il faut céder et f la paix aux riverains… il semble que cette option se fasse (trés timidement)  entendre — ILS ont abandonné récemment un méga projet en banlieue nord de je ne sais plus quoi, super centre commercial avec des attractions, etc…—et pour ça il faut se battre avec l’idée que les Décideurs-à-courte-vue qui n’ont que le Dieu dollar /euro dans l’oeil ont en eux comme quoi ça va améliorer les choses : par exemple, un exemple connu entre mille, et qui pourtant perdure : les rond-points, à l’entrée des villes françaises… parfois agrémentés de sculptures horribles… ou alors les extensions d’aéroports … au minimum laissons l’aéroport tel qu’il est, ne le rendons pas plus gigantesque … ne pas construire , ne pas rajouter, économisera de l’argent public, et économisera de la santé , économisera de la pureté d’air, etc… NE PAS faire, ne nuira pas à l’emploi, ne cassera pas d’emploi. Donc on peut commencer par NE PAS FAIRE. Et ensuite, l’argent public (car il y a toujours une part d’argent public dans ce genre de projets, même si ce sont parfois des financements mixtes) ainsi économisé pourra être investi autrement, dans un projet vraiment respectueux de l’environnement, et des gens, et qui leur soit utile. NON, je ne parle pas des éoliennes, surement pas. Ni des conneries pour installer des VMC et des extracteurs  et des pompes à chaleur partout… 

Un poète au sommet du ministère de l’environnement … quelqu’un qui voudra que le monde finisse par ressembler à Disney world , ou à un dessin animé par le créateur de la « Reine des neiges » …c’est ce genre de paysage que je veux autour de moi, + les senteurs  de la nature, + le silence, + les animaux en paix autour, et ça n’est possible que si les humains se calment … 🙂

Ce virus nous dit vraiment que l’Homme est un sale prédateur. Quand l’Homme se confine, tout revit…  🙂 je crois que je n’aime pas le genre humain, finalement, pas tellement, à part quelques amis … 

Un dernier truc que je viens d’entendre , et qui rejoint ce que j’avais écrit il y a quelques jours : un médecin de terrain est venu raconter qu’il pensait que en fait ce virus était présent depuis plus longtemps, enfin avant la pandémie actuelle , quelques semaines, quelques mois : en effet, il avait vu remonter (les médecins correspondent entre eux à propos des cas qu’ils rencontrent)des avis de médecins disant que cette année la grippe était trés bizarre : qu’elle durait moins longtemps qu’une grippe habituelle, et qu’aussi les symptômes étaient vraiment étranges . ce médecin pensait que peut être il s ‘agissait du Corona avant le Corona, et qu’une partie de la population avait été infectée à bas bruit , bien avant le début de la pandémie et que c’était une chose qu’on saurait plus tard, quand on testerait toute la population… 

et, tiens, encore quelqu’un aujourd’hui, qui dit que les chinois auraient menti à tout le monde, et que ce truc avait commencé finalement dès septembre ou octobre, minimisé par les chinois… 

Et moi je me rappelle que j’ai eu comme ça un syndrome grippal que j’ai trouvé vraiment bizarre, je ne sais plus quand, en octobre ou novembre, avec un coté de maladie qui s’agrippe vraiment fort (et dans ma lutte avec ce truc, je me rappelle m’être dit que je n’avais jamais encore rencontré ça, et même je m’étais demandé à un moment si ce truc n’allait pas me rendre vraiment malade, avoir ma peau… (je me le demandais avec incrédulité) et pour finir, tout ça s’était terminé, après un épisode de fièvre, par une toux diabolique, vraiment, sèche, pour expéctorer quasiment rien après des séquences de toux nocturne de ouf … j’en ai eu marre, et je suis allée voir mon médecin, et je vous ai raconté, après cette bataille, que j’avais pris une cuillerée d’un sirop, donné par le médecin avec réticence, et une sorte de miracle s’était produit, j’avais quasi arrêté de tousser, et tout était allé mieux, beaucoup mieux… Donc , d’après ce que j’entends aujourd’hui (et aussi d’après un article par un professeur italien , que j’ai lu il y a 2 ou 3 jours et qui disait quelque chose de similaire, à savoir que il y avait eu fin 2019 de cas de grippe trés bizarres en Italie) il y a la possibilité que j’aurais attrapé cette saleté fin 2019 est plausible… 🙂 là aussi, je le saurai (si je survis) si je me fais dépister, plus tard, puisque c’est apparemment ce qu’ils ont l’intention de mettre au point pour l’ensemble de la population. 

J’espère que ça servira de leçon à tout le monde (mais je ne pense pas, malheureusement), parce que des scénarios similaires peuvent se reproduire sans arrêt : des virus en circulation, qui sont mortels, il y en a eu, il va y en avoir… Hé ! les virus voyagent en avion, savez vous… parce que les virus infectent les hommes, et que les hommes voyagent en avion… des bactéries, aussi … on va rigoler, si ce sont des bactéries, et qu’on n’a pas d’antibiotiques correspondants … il peut y avoir aussi des virus informatiques … c’est pour cela qu’il ne faut pas asseoir tout le fonctionnement mondial sur la seule informatique… et les virus informatiques peuvent aussi être les résultantes de guerres menées par des humains … la libre circulation de tout chez tout le monde , c’est aussi la pénétration d’idéologies pas trés plaisantes. Je ne doute pas que nous aurons, un jour (juste avant d’aller sur Mars, hihi), un gouvernement mondial , et que les hommes circuleront sur terre sans frontières ni rien, mais le seul truc à comprendre, c’est qu’il faut y aller doucement. Tu n’as pas envie que n’importe qui accède à ta maison, à ton appartement, s’installe dans ta famille sans ton aval ? je pense, malgré ce qu’on entend, que c’est exactement pareil au niveau des peuples. Je n’aime pas « les gens « , n’importe qui, je suis misanthrope. je trouve que plusieurs milliards d’habitants du monde c ‘est trop.  Je n’aime pas spécialement et automatiquement les cultures différentes , même si c’est plaisant de regarder de loin,  de connaitre, ou à l’occasion d’une visite dans un pays… je veux choisir qui j’aime, qui je fréquente, ce qui me plait. Certaines choses me plaisent, et d’autres ne me plaisent pas du tout. Et je ne veux pas qu’on m’impose quoi que ce soit, et surtout pas une manière de vivre. Et j’aime bien l’idée d’être tranquille dans mon jardin, et que les autres soient au large, (qu’ils vivent comme ils veulent, et fichez moi la paix) que je ne les entende pas. voilà. Je trouve que, de même qu’il y a des frontières à ma maison, c’est bien qu’il y ait , pour le moment, des frontières à mon pays, en attendant mieux.  Et ça ne signifie pas du tout que je sois contre les échanges, ou que je veuille du mal aux gens qui sont différents de moi, ou dont la manière de vivre ne me convient pas. Je ne suis pas obligée d’aimer tout le monde, toutes les cultures, il suffit que je les respecte , (il suffit que les gens se tolèrent, on ne peut rien de plus, et aussi ne pas profiter de la misère des autres, c’est tout ce qu’il faut faire, et aider, si on a l’occasion) … à condition qu’eux aussi me respectent, et à condition de ne pas me sentir envahie non plus. Comme je suis universaliste, je suis contre la peine de mort, et contre une quelconque persécution de qui que ce soit, même les sales cons avec de bêtes  idées religieuses, par exemple… 🙂 je vis et je laisse vivre, et je ne frappe que lorsqu’on m’attaque, pour me défendre.  ce qui n’empêche pas non plus d’être attentif aux misères alentours, bien que je n’en sois pas responsable : je peux m’en rendre responsable de manière raisonnable, et faire ce que je peux, mais pas plus, et sans me mettre en danger, sans mettre mon mode de vie en danger, mon équilibre. Je peux juste développer une éthique de vie qui permette à ceux qui sont moins bien lotis d’avoir plus de chances. Je peux me battre ici pour que le monde change. mais je ne suis pas obligée non plus d’être Mère Thérésa, je suis égoïste, comme tout le monde, en essayant de faire un effort sur moi même. Voilà, je peux faire des choses comme cela, et rien d’autre . je ne suis responsable que de ce dont je veux être responsable. 

Ouf ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation