De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi 30 avril 2018

J’ai failli écrire 2017 … 🙂

Demain toutes les piscines seront fermées sauf peut être une ou deux en région parisienne …une habituée de Berlioux s’inquiète déjà de savoir où elle nagera, du coup… 🙂

C’est plaisant d’arriver dans cette piscine, après avoir suivi un itinéraire cabossé, surtout s’il pleut comme aujourd’hui (le bonhomme Hiver était revenu, pour une petite représentation, parce qu’il sait bien que sitôt le mois de mai arrivé, ses heures sont trés trés comptées … d’ailleurs , ayant regardé les arbres, j’ai vu qu’ils se couvraient de feuilles vert tendre à vitesse grand V … ça pousse d’un coup ! suite à l’été d’il y a une semaine … 🙂

J’arrive à la piscine, et tout le monde me dit bonjour, en m’appelant par mon prénom, c’est super motivant … 🙂 on se sent chez soi … 😮 … quelques petits enfants, de ci de là, pas beaucoup … il ne fait pas bon s’adresser aux petits enfants de nos jours, on sent que les mères ou les accompagnatrices surveillent cela … c’est triste… mais je les comprends… encore une petite fille massacrée par un vieux pédophile ne pouvant « résister à ses pulsions »…une petite fille massacrée succède à une autre petite fille massacrée, qui succède à un petit garçon massacré, c’est trop souvent…et encore on ne sait pas trop ce qui se passe dans les autres pays…les gosses sont petits et sans défense…   ces derniers temps, à 20h, au lieu de filer sur une chaine d’informations, je restais sur RTL où J. Pradel nous raconte chaque soir des histoires de meurtriers en série… consternant et intéressant, même si pas vraiment fascinant … Le truc qui ressort, c’est que ces meurtriers sont souvent, aussi, cons comme des b… c’est le cas de le dire: en plus d’être sinistres, il sont stupides … s’ils ne se font pas prendre tout de suite, c’est seulement parce qu’il y a plus c…(plus inorganisé plutôt)  encore en face d’ eux … enfin, ça , c’était pour toutes les affaires anciennes …maintenant il y a un excellent travail de la gendarmerie, la police scientifique, et des fichiers croisés, des fichiers génétiques aussi … c’est comme ça qu’ils ont coincé Nordhal Lelandais, (il parait que son père lui a donné, ainsi qu’à son frère, un prénom finlandais parce qu’il bossait dans une usine finlandaise…je trouve ces prénoms trés beaux, ça fait bizarre de les voir sur un gars aussi terrifiant… qui voudra s’appeler Nordhal, dorénavant, du moins dans ce pays ?) évidement il est plus facile de s’appeler Emile (Louis) quand on est tueur en série … je pense aussi à Dutroux, qui avait trouvé sa femme, Monique Ollivier,sa complice,  par une annonce sur « le Pèlerin », un journal catholique … je ne sais pas si elle est sortir du trou, maintenant, la mère Ollivier, j’espère que non, mais il était question, à un moment, qu’elle soit accueillie par des soeurs dans un couvent … 🙁  … dans le cas du petit Grégory,(où il ne s’agit pas d’un tueur en série) il est absolument incroyable que personne n’ait réussi à découvrir qui a fait le coup … parce que visiblement, les possibilités sont restreintes … ça se passe en famille…

les meurtres d’enfants, c’est l’éternelle histoire du Loup Garou … dur, dur, d’être un petit … le petit garçon, qu’on a retrouvé dans un étang, il y a 2 ou 3 ans, et qui dormait dans le dortoir de sa colonie de vacances quand il a disparu…personne n’a rien vu ni entendu … on suppose que l’assassin est un meurtrier en série allemand, qui croupit actuellement dans une prison en Allemagne …le gars (un type érudit, qui parlait bien—un éducateur—travaillait depuis des années auprès des enfants… là aussi, on devrait regarder les éducateurs de plus près: il est évident qu’un gars qui a des tendances pédophiles choisira de préférence un métier au contact des enfants , à moins qu’il n’essaie de combattre ses propres tendances…)  on se  rappelle aussi le crime de Bruay en Artois, avec une sombre histoire de notaire , et une vérité jamais découverte … et aussi le crime de Pleine Fougère, en Bretagne  : une petite anglaise assassinée alors qu’elle aussi dormait dans son dortoir… ils ont fait des prélèvements ADN sur tout le village, sans résultat …il a fallu attendre un coup de hasard , un ancien enquêteur voyageant dans un avion, des années après , et qui fait le rapprochement avec une autre affaire : le gars, Francisco Arce Montes, est coutumier de cette manière de faire : s’introduire dans des dortoirs de jeunes filles …plusieurs fois condamné, il n’effectue qu’une partie de sa peine, et récidive …c’est un voyageur, et les diverses juridictions ne font pas le lien entre les affaires…

Je ne sais pas pourquoi j’écris tout cela, moi … lorsque j’étais dans mon ancien club, il y a des années, un jeune homme , peut être 25 ans, a disparu : il était triathlète, complètement branché par le sport, et il lui manquait, disons, une demi case, comme d’ailleurs pas mal d’entre nous, qui faisons du sport de manière assidue … il était trés bon, d’ailleurs, vélo, natation, course à pieds… 🙂 joli garçon aussi : il est parti un jour du mois d’août en voiture, de Paris (il habitait dans le 13ème) pour faire le triathlon d’Embrun, il allait rejoindre des potes là-bas : il s’appelait Philippe, et avait un surnom, Rantanplan(mais c’était gentil, tout le monde l’aimait bien)  … 🙂 il pensait rallier Embrun en 2 ou 3 jours, et sa première étape fut pour un camping en Savoie (si seulement je me rappelais le nom…j’ai tout un dossier là dessus, il faut que je le ressorte ) …Il arriva au camping vers 18h, s’installa, monta sa tente, et on ne le revit jamais , jamais … et on ne l’a pas retrouvé depuis… je me demandais , l’autre jour, si Nordhal Lelandais n’y était pas pour quelque chose , je voulais appeler ses parents … je vais le faire, il faut juste que je retrouve le dossier … cette histoire s’est passée il y a pas mal d’années, mais j’ai vérifié avec l’âge du gars Lelandais, ça pourrait être possible … 

J’essaie de me rappeler, si, au long de ma vie aventureuse, je n’avais pas moi aussi, failli disparaitre … eh bien, réotropectivement, oui … et quelques fois, j’imagine à quel point il serait facile de me faire disparaitre …je marche le long d’une route, il n’y a personne, arrive une camionnette ou un van, derrière moi … facile … quand on est seul, il vaut mieux marcher dans le sens contraire des voitures … à la moindre alerte, partir dans la direction la plus compliquée à prendre pour un agresseur … etc …etc … 

Je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça … 

Trop nagé sans doute …il y avait 2 jeunes nageurs plutôt bons, (une fille et un garçon ) dans le couloir, ça motivait tout le monde … 🙂 oui, trop nagé … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation