De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Week end de Pâques

Petite ballade dans Paris hier: j’ai franchi beaucoup de ponts. Dès qu’il fait beau, les baladins de rue, et autre peintres, mendiants,etc se rassemblent sur les ponts : le jardin de l’évêché est fermé, il est impossible de passer par là pour se rendre à Notre Dame, et Notre Dame, oubliez-là , il y a des barrières avec des CRS et des soldats (peur d’attentats), on fouille les sacs à l’entrée de l’esplanade devant la cathédrale, et tout cela ne m’incite pas à me mêler à la foule. Sur le pont vers l’Île Saint Louis, un apache , grand et bien fait, avec une casquette et un tee shirt rayé de marin avec des bretelles  fait des acrobaties dansantes, sur une musique parisienne, sur des patins à roulettes, en slalomant autour des boites de conserves…c’est trés agréable à regarder, je regarde un moment. Sur le Pont vers la rive droite, il y a la vieille mendiante de l’est, c’est tous les jours la même, elle est soit d’un coté, soit de l’autre du pont, et quelques fois il y a un autre mendiant de l’est (habillé comme un paysan des Carpathes en 1956 sous Ceaucescu), qui fait la manche …je repasserai au même endroit 4 heures après, et ils seront toujours là, les 2 …
Je repasse , 4 heures après, et juste devant moi, il y a un gars d’une trentaine/quarantaine d’année, petit, court, un peu gros, habillé à la va-vite avec une chemise en nylon, un futal en Tergal fabriqué en république communiste (en 1956 aussi), qui marche assez vite, et voilà qu’il fait un signe au gars qui mendie sur le pont, qui lui répond par un signe — Mon Cheval me propose qu’on le suive , et on lui emboite le pas, juste pour voir où il va … on le suit, on le suit, il ne se retourne pas, il y a énormément de monde, des touristes, etc… Mon Cheval me dit que c’est peut être le chef de la bande des mendiants professionnels de l’est, et qu’il est en train de vérifier ses troupes … le gars longe la cathédrale par le coté nord, on le suit toujours, et il s’arrête devant une dame de l’est qui mendie sous une couverture avec une petite fille … je les dépasse, et je suis revenue ensuite sur mes pas, pour voir ce qui se passait : le gars était au turbin avec la femme et la petite fille, sous la couverture … Donc voilà : ces gens se connaissent et se sont réparti le territoire , chacun son coin pour faire la manche, tous de la même tribu …la vieille toute cassée qu’on voit tous les jours sur le pont est de la famille aussi … je dis « famille », mais ce sont peut être des familles de circonstance, et je trouve effrayant qu’ils s’organisent comme cela pour quadriller Paris … je me demande, comme ils sont toujours aux mêmes places, jours après jours, les mêmes, s’ils découragent les autres mendiants, moins bien organisés, ou esseulés, qui voudraient se mettre dans ces endroits stratégiques (le centre de Paris, (là il y avait un déploiement spécial autour de la cathédrale à cause de Pâques )… je me demande s’ils règnent par la force pour que d’autres ne s’installent pas aux meilleurs endroits… 🙂 je dois dire ce que je ressens pour ces gens bien organisés: aucune pitié, aucun intérêt … quelques heures plus tôt, au même endroit, de nouveau les jeunes filles de l’est, mauvaises comme des teignes quand on s’écarte et qu’on leur dit de se tenir au large, en train d’essayer d’arnaquer les passants et de les voler, avec la fausse pétition … je ne sais pas ce qu’il faut faire avec ces gens, mais n’y a t-il pas moyen au moins de les empêcher d’utiliser les enfants ? j’ai juste envie de leur balancer un gnon, à force de les voir tous les jours au même endroit, invariables … la vieille qui psalmodie en geignant sur le pont(gna gna gna s’il vous plait madame),et quand tu te retournes, 10 secondes après, tu vois qu’elle est en train de faire un signe de mauvais sort dans ton dos—du coup tu lui rends la pareille— le gars avec ses 2 pauvres chiens drogués sur le Petit Pont devant Notre Dame, un autre éclopé sur le Pont neuf avec une autre vieille au nez qui pèle , la famille avec un gosse ou deux sous une couverture aux endroits stratégiques (au début de l’avenue de l’Opéra, par exemple), les nanas en bande avec la fausse pétition devant Notre-dame, ou devant le Louvre, etc… personne ne pense à les intégrer, ceux-là ? doit-on éternellement pleurer sur leur misère ? je ne suis pas sure qu’ils fassent la moindre chose pour s’en sortir , et je suis certaine qu’ils méprisent totalement les c.. nantis que nous sommes à leurs yeux, juste bons à être rançonnés … 😉 pas sympathiques . Sauf un, une fois, mais je crois qu’il ne faisait plus partie de la famille mafieuse…Il volait de ses propres ailes.

j’ai lu dans le journal aujourd’hui, qu’une passante, ayant adressé la parole à un couple de touristes sur le Bd Saint Germain, avait réussi à leur voler toutes sortes de trucs, dont une Rolex à 45.000euros … 🙂 pas plus de renseignements, mais Il faudrait savoir comment elle a fait … 🙂

Passant le pont vers la rive droite dans la première partie de mon périple, j’arrive le long des quais, du coté large, et j’avise un petit bonhomme assez âgé, maigre, avec des haillons , assis avec un caddie et un sac, sur un banc en pierre , en train de boire un gobelet de café noir(ça m’a fait envie), et qui me dit bonjour en rigolant, du coup je le salue aussi, et il me dit, avec un accent algérien prononcé, est-ce que je n’ai pas des livres à lui donner … 🙂

Alors là, des livres à donner, j’en ai plein, sauf que je ne les charrie pas avec moi … 🙂 du coup on a discuté : il récupère des livres un peu partout et ensuite il se met quelque part, il sort les livres et de temps en temps il en vend un … 🙂 j’ai pris son N° et je vais l’appeler (répondra-t-il ?) quand je sortirai mes bouquins …je lui ai indiqué une laverie, dans mon quartier, où les gens déposent leurs livres à donner sur un rayonnage fait exprès … je lui ai fait un plan… il m’a demandé si ça ne posait pas de problème s’il récupérait les livres …il doit avoir l’habitude d’être chassé, ou qu’on ne veuille pas de lui … quand il a sorti son portable, j’ai vu un objet comme on ne voit plus depuis au moins 20 ans, un vieux portable tout bizarre : je lui ai dit que je lui enverrais un SMS, et il m’a répondu que ces trucs-là, sms et autres, il ne connaissait pas, il peut juste répondre quand on l’appelle … 

Alors là, je vais juste me permettre de donner son N° ici : 06 05 64 10 27 , je ne pense pas qu’il m’en voudra, je pense qu’il sera trés content si quelqu’un l’appelle pour lui donner quelque chose, des livres, ou autre chose . Moi-même, je ne l’ai pas encore appelé, mais je vais le faire, dès que j’aurai rassemblé les livres à donner .  je ne suis pas sure que ce petit bonhomme touche le RSA, alors que ce serait en priorité à lui qu’il faudrait le donner, à lui et aux gens comme lui : en conclusion, ne donnez RIEN aux maffias, aux professionnels de la manche, et donnez tout ce que vous pouvez, même si ce ne sont que quelques pièces, aux autres, à ceux qui demandent , tous les éclopés, les laissés-pour-compte…Il suffit, en ce qui me concerne, que quelqu’un fasse ne serait-ce qu’un effort minime, comme quelqu’un qui se donne la peine de récupérer des livres, ou des vêtements, ou n’importe quoi, pour les vendre comme il peut, pour que je me sente complètement concernée … les biffins, tous ces gens-là, qui ne peuvent survivre que comme cela, sont complètement bienvenus, pour moi, maintenant qu’ils sont là… 🙂 par contre je n’en peux plus des gangs de mendiants professionnels, je ne veux plus les voir… 

Natation aux Halles aujourd’hui, assez calme, pas de leçons…La caissière est toujours impériale, souriante derrière son guichet, c’est la personne la plus luxueuse de cet établissement : toujours nette, impeccable, bien vêtue, jolie, polie, marrante, une vraie princesse … 🙂 c’est la fille d’un vrai roi d’une province outre mer : voilà ce que nous avons ici, au centre de Paris, pour nous donner un ticket ou une carte … 🙂 

Tout le monde ne parle que des grèves à la SNCF, et moi je pense toujours au gendarme qui s’est fait assassiner: j’ai acheté Paris Match, et il y avait sa photo…ainsi que celle de ses frères, 3 beaux garçons … ça me rend triste, cette histoire … je ne sais pas quoi faire … je pense qu’il croyait quand même, en prenant la place de cette caissière, qu’il arriverait à quelque chose avec l’assassin, et qu’il n’a pas tenu compte du danger …les médias se plaisent à raconter maintenant  que son sacrifice a réveillé les consciences ,etc …mais je ne sais pas…j’aimerais bien…la mienne était déjà réveillée, mais réveillés ou pas, ce qu’il faut savoir, c’est que faisons -nous ? 

On avance quand même, à petits pas, semble-t-il … 🙂 on ne sait pas de quoi demain sera fait, mais on devrait se préparer à ce que ces minorités de salopards continuent à tout faire pour déstabiliser, à coups d’attentats, le procédé est bien connu, il est à l’oeuvre dans plein de pays… De plus en plus d’attentats ? moins de concessions à la bigoterie, voilà la réponse. 

C’est comme si toute une partie du monde, des centaines de millions de gens,  faisait une sorte de maladie infantile d’un genre particulier…On a la chance, ici, en Europe, et même en France, d’être au delà de cela, on a largué ces conneries il y a plusieurs siècles … ne retombons pas, par mimétisme … 🙂 j’en ai assez, et mon Cheval encore plus,  d’entendre que cette religion a l’avantage sur nous (nos sociétés qui ne croient plus à rien, soi-disant) d’apporter une proposition spirituelle … Rien n’est plus faux …aucune proposition spirituelle ne peut être aussi plate, avoir aussi peu de saveur, être aussi simpliste et conne, porteuse d’ennui, que la proposition en 2 dimensions de cette religion prosélyte et qui ne cherche qu’à se faire voir et écraser …c’est des trucs de débiles … Notre société d’abondance matérialiste, avec ses enfants désenchantés, sa liberté affichée, son athéisme et sa laïcité, est infiniment plus porteuse d’espoir et de transcendance, d’appréhension du miracle et du sucré, pardon, du sacré, bof, du saké… 🙂 que toutes les religions du monde, et que cette religion-là en particulier …

Pas autre solution à proposer que de ne pas laisser une seule seconde de compromission avec ce qui gravite autour de l’idéologie/religion en question s’introduire dans la république : il faut qu’on pose un principe, et qu’on soit féroces sur le sujet : la France est laïque et ne changera pas. Elle donnera des leçons au monde pour cela. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation