De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mardi, février

 Un « sans abri » qui dort, dans la rue  entre le parvis Beaubourg et le Sébasto, juste à 3 mètres d’une terrasse de café trés animée …photo P.A.M. prise il y a quelques jours.

Non, ce n’est pas un autre sac poubelle, il y a un monsieur dedans … 

la première photo, c’est la cathédrale la nuit, avec la « lune rouge » à coté (mais elle n’est pas trés rouge sur la photo…) :-). photo P.A.M.

grâce à une lectrice de ce blog, j’arrive maintenant à réduire la taille des photos pour pouvoir les mettre sur ce blog. pris avec un iPhone.

 

et Les gens ne sont pas habitués à la neige, en Île de France 🙂 le seul avantage, dans Paris, où aucun bus ne circulait, c’était  peu de voitures et un silence (avec seulement des bruits de moteurs fixes, cette horreur qui annonce des temps ou le moteur fixe sera installé absolument partout, y compris dans les contrées lointaines et les océans). Depuis la Rivoli, en passant le long du chantier de la Samaritaine, on n’entendait aucun bruit,(sauf 2 ou 3 moteurs fixes, rien que pour cette petite rue..faut le faire…)  La neige amortissait tout   🙂

J’ai pataugé , dans l’après-midi, alors qu’il commençait de neiger, parce que je voulais aller quelque part à tous prix, après avoir volé au secours, si l’on peut dire, du dentiste … 🙂 la situation du dentiste s’est améliorée (je parle de sa situation juridique) grâce à moi, durant quelques semaines, et puis , après cette embellie, nous avons eu un pic comme si on tombait sur une dent cariée…les dernières 72 heures furent éprouvantes, et soudain, aujourd’hui, après un moment de désespoir, lol 🙂   , une embellie meilleure que jamais ! des temps nouveaux !   🙂

Laissant le dentiste recevoir ses patients de manière sereine, je suis allée là où je devais aller … 🙂 vers 19h30, je me suis dit que j’irais nager …Mon Cheval protestait, ses sabots étaient mouillés, à cause de l’eau qui tombait solide sur les pavés, il voulait rentrer au coin du feu et retrouver mon Mari qui lui avait promis une histoire de Cheval chiant des pièces d’or au lieu de crottin vulgaire … 🙂 mais j’insistai, et nous voilà partis vers la piscine en métro, tout pourris et emmitouflés dans des strates de vêtements, enfin mon Cheval, car il est frileux et je lui ai mis ses paletots pour l’hiver … 😮 😮 

Dans le métro, la moitié du wagon était vide, et une énorme foule s’entassait de l’autre coté…Comment expliquez-vous cela ? 🙂 un monsieur dépenaillé qui puait trés fort était écroulé, endormi, ou cuvant du vin,  sur un siège … 🙂 une demoiselle se bouchait délicatement le nez, en faisant des mines, et moi j’ai carrément changé de wagon, pour un qui était normalement bondé …juste avant la station avant Concorde, un grand escogriffe qui devait faire 2 M , le cou un peu voûté, est entré dans le wagon et a commencé à réciter une litanie comme quoi il n’avait pas un rond…personne ne faisait vraiment attention à lui, et moi j’ai regardé son visage , osseux et un peu ingrat, mais quand même un bon visage, assorti d’un destin de  pas de chance, et comme il voyait que personne ne s’intéressait, il s’est tourné, et il avait une veste (qui ressemblait à une veste d’ouvrier bleue ), avec une grande déchirure dans le dos, et il avait aussi des grandes mains inutiles, et du coup je lui ai donné toute ma monnaie . Il m’a semblé que son visage s’éclairait un peu, surtout pour le témoignage de sympathie, je pense … Il est descendu à la station , et nous étions juste avant Concorde lorsque le métro s’est arrêté au milieu du tunnel, et la lumière s’est éteinte carrément. Les gens ont allumé leurs portables. Personne ne s’est énervé, et le métro est reparti environ 10 minutes après et 2 ou 3 annonces du conducteur … 🙂

Je suis descendue à Châtelet (après avoir changé à Concorde), et ensuite j’ai réussi à m’extraire du labyrinthe des couloirs, directement dans le Forum des Halles, qui était animé comme à l’accoutumée … 🙂 direction la piscine, la queue, j’étais tellement mouillée que j’avais hâte de me mettre sous la douche chaude … 🙂

En arrivant, je constate une grande discussion, si on peut appeler ça comme ça : une nana qui hurlait d’énervement, avec un comportement hystérique : on lui avait volé son sac, elle voulait appeler la police, on a appelé le chef des maitre-nageurs, qui a dit que la police allait visionner les caméras … 🙂 il parait que seule la police a le droit ..encore un règlement idiot, non ? pour quelle raison le chef d’établissement n’aurait pas droit, lui, de visionner les bandes ? ça ferait gagner du temps, non ? 🙂 

Bref on en était là, j’ai demandé à la nana comment était son sac, en cuir, d’une marque trés connue (sac trés cher), marque que j’ai oubliée aussitôt, et quelle couleur , mademoiselle, ? brun , etc … tout était dedans, son argent, son portable, etc … bref, ça a duré bien 15 minutes, le temps que la police arrive, … en fait ils ne sont jamais arrivés parce que soudain une cabinière a demandé si elle avait pensé à regarder dans le casier à coté de celui qu’on lui avait « cambriolé » … 🙂 quelqu’un est allé voir, et le sac était là … lol … c’est à dire qu’il s’était passé ce qui se passe habituellement, et 99 fois/100 dans ce genre de cas de ‘vol » : la nana avait posé son sac dans le casier d’à coté, ensuite elle avait enfermé ses affaires dans l’autre casier, et elle était partie nager … et voilà… toute prête à accuser les cabinières de lui avoir fauché ses affaires (en général, hélas, c’est ce qui se passe dans ces cas de figure … ) la cabinière en était toute secouée … elles sont en première ligne des c.. des clientes, les cabinières ..franchement, je me demande si tout le monde supporterait les humeurs, comme ça, des clientes …    🙂  je veux dire, d’autres cabinières, qui ne soient pas des femmes venues de pays où on gagne un lance-pierre avec un dur travail de 12 heures par jour … 

Ensuite j’ai nagé, et me suis bien réchauffée … la natation, c’est le seul truc qu’on ne regrette jamais après l’avoir fait … on ne regrette pas, je veux dire, de ne pas être rentré chez soi direct … 🙂

Il y avait une nana , à la sortie, qui devait avoir un grain, elle aussi à sa manière : c’était une énorme masse de chair blanchâtre , qui avait l’air enceinte du torse… avec une grosse tête placide et pas trés avenante : à l’arrivée, elle était en train d’enlever ses affaires du casier où je voulais me mettre … je croyais qu’elle partait, mais non, elle changeait tout simplement de casier …du coup je lui ai demandé si le casier avait un problème (autant le savoir avant) …elle m’a regardé comme si j’avais dit le truc le plus incroyable de toute la décennie … je n’ai pas insisté… Au retour, elle était là, elle avait nagé, et son maillot suspendu à la patère déversait de l’eau en quantité sur le sol …il y a des petits panneaux dans les cabines comme quoi on doit essorer dans l’essoreuse et pas dans les cabines… elle n’essorait pas, mais c’était tout comme … je lui ai dit d’aller porter son maillot dans la machine au lieu de le laisser dégouliner comme ça …Là aussi, regard bovin …comprenette  en berne … enfin, b…, si elle est capable de nager, elle doit bien être capable de comprendre un règlement de piscine, quand même, non ?  🙂 du coup je suis allée m’habiller plus loin, tellement ça m’énervait(en fait j’étais à la cabine d’à coté, et ça se déversait sur mes pieds, passant sous la cloison ! en plus de représenter plus de boulot pour les cabinières  … 🙁

Je sors de la piscine, pas un chat (au fait, que sont devenus les chats des Halles ?  eux si nombreux ?—au fait, savez vous que certains ministères sont envahis par les rats ? ainsi que le Musée d’Orsay… il parait que l’un des ministères , en plus de dératiser, a accueilli 2 couples de chats … pour contrer les rats … 🙂 …) la neige en blancs manteaux …assez joyeux… j’ai vu un gamin de 13 ans à peu près avec une énorme boule de neige(35 cm de diamètre)  dans les bras … 🙂 des personnes se bombardaient aussi … mais il était tard : le gars qui zone toute l’année devant le Franprix des Halles (coté Seine) et qui dort dans une alcôve de la vitrine (il est complètement stabilisé, il connait tout le monde à cet endroit), ce gars-là, donc, était en train de dormir dans son duvet, sous l’auvent Franprix … ce gars-là, il veut vivre à cet endroit, il est connu de tout le quartier. parfois il aide les gens du Franprix à ranger des trucs …je ne me fais pas de souci pour lui. 

Ensuite, j’ai avancé, en glissant parfois,  jusqu’à la Seine : je suis passée le long du chantier de la Samaritaine : c’est une petite rue étroite : dans une encoche de vitrine, d’immeuble, mais sans porte, il y a les affaires d’un monsieur qui est là depuis des années : tout le monde lui fiche la paix, lui apporte des trucs : il est juste en face du chantier. j’ai l’impression qu’il ne peut dormir qu’assis, comme les prisonniers du Roi Louis XI selon ce qu’on raconte dans l’Histoire de France (celle de mon temps, là je me demande où ils en sont, les rumeurs disent autre chose ): dans la journée, il n’est jamais là, mais le soir, on peut le voir : je lui ai demandé si ça allait , et s’il voulait des oranges, que j’avais en quantité : il en avait plein lui aussi, et il ne voulait rien . Il a une bonne tête et il ressemble à quelqu’un que je connaissais et aimais bien , ce M. de la samaritaine, en plus joyeux , c’est trés curieux … 🙂

Arrivée avant le Pont Neuf, (mes chaussettes étaient trempées, mais la natation avait transformé le jus glacé en un jus tiède … ) , voilà que j’aperçois un petit bonhomme complètement gelé, qui tremblait semblait-il, juste avant les marches du métro, il était assis sur une bouche chaude du métro, et ma foi, ce n’était pas désagréable. Une dame venait juste de lui donner un bifton de 10 euros,(j’ai trouvé ça bien), et moi je lui ai demandé s’il voulait des oranges, il en a mangé une, et j’ai appelé le 115 …incroyable, le 115 …Ils ont dû mettre un max de sous pour une annonce aussi bien faite ! ! ! dommage que l’excellence s’arrête là !  tu te croirais à l’accueil téléphonique des Galeries Lafayette, encore que ça m’étonnerait qu’ils fassent autant attendre les gens aux Galeries Farfouillette … une voix de femme trés agréable, des annonces en une dizaine de langues, en anglais,(hold on… 🙂 …)  mais aussi dans plein d’autres langues , peut être celles des étrangers qui sont supposés arriver sur les trottoirs parisiens, je ne sais pas : ça disait surtout ne raccrochez  pas, un … (je ne me rappelle plus du terme, … intervenant ? ) va prendre votre appel, (à chaque retour de disque, lorsqu’on entend ça, on reprend espoir que quelqu’un réponde… une sorte de musique, et l’annonce en plusieurs langues … au début, ça a dit , votre temps d’attente est estimé à 10 minutes … j’ai regardé la grosse horloge qui est juste devant le Pont Neuf, rive droite : j’ai attendu 20 minutes, (et même plus) et rien du tout ne venait, pendant que le type claquait des dents …il était bulgare, et ne parlait pas un mot de français. il avait des chaussures noires de mauvaise qualité, le genre  qu’on confectionne à l’est ,  des chaussettes en coton, et une sorte de blouson qui ne devait pas le protéger beaucoup …  Le 115 n’est jamais venu, même si j’étais disposée à rester sur place jusqu’à ce que QUELQU’UN ARRIVE ou que ma batterie de téléphone crève … 🙂 au bout de 20 minutes, j’ai proposé au gars (par gestes ) de l’installer devant une boisson et un sandwich dans le café à coté, qui est un peu plus loin sur le quai, mais il n’a pas voulu, et m’a fait signe qu’il partait dormir, par là… il m’a montré l’autre bout du quai … je me sentais une âme de Saint Martin et je lui ai proposé un de mes pulls (un pull d’homme que je porte en souvenir (vague) de quelqu’un.. ça lui aurait bien convenu, mais il a refusé , il refusait tout, en fait…  je lui ai donné un maigre bifton de 5 euros, et l’ai abandonné à son destin … Ca fait plusieurs fois que j’appelle le 115, et jusqu’ici je n’ai réussi à les joindre qu’une fois ! ! !  JE NE COMPRENDS PAS CE QU’ILS F… à Paris, avec notre argent, celui des impôts, enfin M… ! avec ce qu’on nous ponctionne, ils ne sont même pas capables de mettre au moins un service d’urgence qui fonctionne ! j’étais absolument furax, et je le suis encore …Malheureusement il ne m’est pas possible d’emmener quelqu’un crêcher chez moi, je n’ai pas la place …

On se demande ce qu’elle fabrique, la Tasse (mix de Tarte et d’autre chose que je ne précise pas)  qui dort dans les ors de l’Hôtel de Ville : C’est sa ville, non ? alors elle n’est pas foutue de mettre en place un service d’urgence digne de ce nom ? le pire, ce sont les gens qui passent et qui s’en fichent (comme je fais moi aussi le plus souvent). tout le monde s’en fiche, c’est certain… en ce qui me concerne, il y a des limites à ce que je peux faire, individuellement, c’est sur, cependant je n’oublie pas de revendiquer auprès des élus … et si je n’ai pas satisfaction, je n’élis pas . voilà ! et pour que j’aie satisfaction, il faudrait que je ne voie plus cette misère dans les rues. Pour commencer.Ensuite on verra.Enfin, cette tasse de l’Hôtel de Ville dépense un max dans des trucs dont personne n’a besoin, ses conneries avec les berges, les fêtes pour amuser la galerie, dernièrement (tout le monde s’est foutu d’elle), un « audit » à propos de la saleté de la ville … 🙂  plus de 200 ou 300.000 euros pour dire que la ville est sale et qu’il faut nettoyer … pauvre tasse ! elle a la manie de l’audit, comme elle ne sait pas quoi faire, elle agite les bras comme des ailes de moulin en envoyant valser nos sous, et pendant ce temps des gens sont échoués dans les rues de cette ville sale … il faut cesser ça tout de suite !

Juste, du balai ! je m’égosille dans le vide, c’est sur, mais quand même  je pense qu’elle est sur un siège éjectable .Socialiste mes fesses ! erreur de la nature ! stupidache ! bête comme ses pieds ! je ne t’aime pas, et si je te rencontre, je fais comme si tu n’existais pas !

Et les médias : des tonnes sur la galère des automobilistes ! on s’en fiche ! ils peuvent dormir dans leur voiture, eux au moins … 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation