De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi/Dimanche

Il y a quelques jours, j’ai fait une grande promenade en passant par la Bastille (un foutoir plein de véhicules et des gens par centaines attablés aux cafés sur la place, au milieu des détritus et des excréments de chiens–j’en ai vus plusieurs–, et les marginaux, les gens errants , devant l’Opéra Bastille : la place est difficile à traverser, avec de multiples feux rouges, des chausse-trappes avec  voitures et motos tournant sur une moitié de la chaussée : quand le feu est au rouge et que tu peux traverser, toi piéton, tu n’as que quelques secondes, peut être 5 ou 10, mais gaffe , car arrivent toujours les bobos à vélo qui ne respectent pas les feux et foncent à toute vitesse en espérant prendre les bagnoles à l’arrêt de vitesse…J’interpelle vigoureusement  une jeune tarte qui fait n’importe quoi avec sa bécane, et pile au milieu du gué, pas pour moi certes, mais pour le flot de bagnoles qu’elle a espéré prendre de vitesse : je prends ma grosse voix (j’exerce ma voix sur les cyclistes… 🙂 …) et hurle (à la manière de mon copain maitre-nageur qui envoie sa voix JUSTE dans l’oreille d’un gosse qui fait n’importe quoi en plein bordel de piscine …)  😮 😮 il fait ça très bien, et dans Paris je prends exemple sur lui : « ET LE FEU ROUGE ! »  ! ! !  c’est une jeune tarte , plutôt jolie, fille, soeur et (future) compagne de bobo , étudiante à l’orthographe indécise, et acquise aux thèses des antifas, avec la « gauche » infuse dans le lait du biberon, les parents possédant une maison à l’île de Ré,  à Gordes ou un château de famille dans le Gers comme la compagne de François Hollande )  (j’imagine tout ça, évidemment…peut-être est-elle issue de tout à fait autre chose)  😉   arrêtée pile parce que les bagnoles vont lui scalper le cadre à vélo si elle s’avance plus;  elle me fait un charmant sourire , tout en maniant l’ironie. (alors…on s’énerve… faut pas le prendre comme ça… ) je vois qu’elle essaie de balancer quelque chose d’un peu vachard, (  allusif à mon âge évidemment , qui est plus élevé que le sien…   ) elle regarde bien ma tête et ma silhouette, pour voir si elle peut lancer ça sans être ridicule … 🙂 pour la silhouette, ça va, et pour la tête, je suis engoncée dans un bonnet, avec une écharpe, et elle ne voit ni mon double menton, ni mes rides, ni les joues qui s’affaissent (non, je rigole, hein… )  🙂   , du coup elle s’abstient et continue dans l’ironie de la dérision…comme quoi elle, elle est moderne avec son vélo qui fait n’importe quoi et moi ringarde qui met des barrières à la Liberté …  comme si j’allais faire un collapsus de rage sur place rien que pour lui faire plaisir … 🙂   un grand coup sur le plat arrière de son vélo, je donne, et l’ironie de la demoiselle s’enraille et part en couilles , et l’insulte qui n’est jamais très loin, fuse dans l’air embouteillé et gazeux, et je lui dis un petit signe de main en m’éloignant …, c’est à mon tour de me moquer …  elle me mettrait bien une torgnole,(mais ce n’est pas une fille très baraquée, et moi j’ai des épaules de catcheur avec la natation)  mais surtout elle est coincée avec son vélo … hihi … 🙂  petite anecdote de la guérilla ordinaire … 🙂  je passe mon temps à g… « on ne ROULE PAS sur les trottoirs » … mais ce qui est nouveau, c’est que je vois maintenant pas mal de gens faire de même …  leur dire la même chose … 🙂 

J’ai quand même une pensée attendrie pour le jeune homme étudiant suisse (en maitrise de maths) que j’ai rencontré dernièrement et qui habite près de la boite à lettres du dentiste : il va tous les jours à la fac de Tolbiac en vélo… mais il passe par les quais rive gauche, sans enquiquiner personne … 

Ensuite prends la rue de la Roquette, qui monte, qui monte vers Voltaire : j’aime bien cette rue bien qu’elle soit étroite , mais elle est pleine de boutiques diverses et variées : du coté gauche, devant le magasin de produits bio (les magasins de produits bio se multiplient rapidement en ce moment, mais celui-là existe depuis longtemps), il y a un campement avec plusieurs keums, et une dame qui a un visage très pur de style indo-européen, probablement origine tsigane, avec un petit enfant suis semble réellement être le sien : ce qui est étrange, c’est que cette dame de l’est ne reproduit pas les codes (qu’on voit à paris) des gens de l’est, des roms : c’est comme si c’était une dissidence hippie des gens de l’est : ils ont 2 ou 3 chiens, qui ne sont pas les kikis inanimés presque qu’on voit actuellement avec les mendiants institutionnels de l’est : non, ce sont des chiens qui sont en liberté sur le trottoir (qui est très large à cet endroit) : l’un d’eux est remarquable : il joue avec un vieux gobelet en plastique , et le dépose devant mes pieds, en core et encore  :  ce chien est une illustration du film « Didier » , mais en vrai chien(Didier c’est un acteur qui joue un chien qui devient une star du foot)  : c’est un goal extraordinaire, tu lui jettes le gobelet n’importe où, en l’air, il fait des bonds ou bien il pile et attrape le truc au vol, juste avant qu’il touche terre … jamais vu ça … le chien a une bonne tête de gros chien normal , avec de bons yeux , et a l’air heureux… la jeune dame au beau visage, allongée par terre avec son petit garçon de 7 ou 8 ans regarde le chien avec amour et amusement, et moi aussi … Les keums à coté, ses compagnons, discutent entre eux tandis qu’un autre chien sympathique s’affaire autour du groupe … j’aurais bien passé une partie de l’après-midi avec eux… 🙂

Je remonte encore la rue, avec les cafés remplis de gens plus ou moins du quartier (il fait très beau), le commissariat sur la droite, avec les flics armés jusqu’aux dents devant, (le commissariat du 11ème a vécu des choses très dures depuis quelques mois , et ça n’arrête pas vraiment) : le 11ème est un grand arrondissement, avec quelques cités, de la petite délinquance et pas mal de gens qui trainent autour de la Bastille la nuit, le jour… (et le maire n’est pas à la hauteur selon moi… Par exemple, il est quasi impossible d’avoir un rendez-vous avec le médiateur … on signale des trucs au maire, il pond une lettre bateau, rédigée par pipeau et compagnie … )  ; et par exemple, si vous voulez essayer de faire venir la police pour du bruit, dans le 11ème, vous pouvez attendre longtemps, la police a toujours autre chose à faire : il y a une sorte d’impunité pour les (petits) enquiquineurs …Les policiers  ne se déplacent que lorsqu’il y a du sang, on dirait …Il faut les comprendre , peut-être : avec le Bataclan, et pas que cela, ils ont été , et sont encore à rude épreuve … Moi je dis qu’on peut faire baisser la grande délinquance en poursuivant la petite délinquance … Il n’y a pas que moi qui dit cela, d’ailleurs …  🙂 🙂 

Je continue jusqu’à la place Voltaire, carrefour qui mène d’une part vers la Nation, par le boulevard Voltaire est, d’autre part vers le 20ème et le cimetière du Père Lachaise vers le nord, et encore le Bd Voltaire et la République vers l’ouest : je choisis l’ouest, vers Saint Ambroise, et les petites rues du Marais …je vais à la piscine évidemment, quelle vie de Patachon !  sur la gauche, la grande friche (qu’y avait-il avant ? un groupe d’immeuble ? une usine ? des bâtiments commerciaux, je ne me rappelle pas ) qui laisse l’horizon dégagé derrière les palissades : un écriteau m’apprend qu’il y aura à cet endroit un jardin, avec toutes sortes de trucs dans l’air du temps —une partie réservée aux herbes folles et son éco-système attaché, genre mare et grenouilles coassantes dedans— je trouve ça plutôt bien, au lieu de mettre un centre commercial…c’est une bonne idée …après, on verra quelle tête aura le jardin : il y a déjà des morceaux en herbe … ceux qui doivent être contents, ce sont les riverains, les immeubles à droite et à gauche du futur jardin…je suppose qu’ils avaient la vue sur les courettes intérieurs des immeubles d’à coté…dorénavant ce sera un jardin…  🙂

Je traverse un des boulevards qui prennent naissance à la Bastille, je ne sais pas si c’est le Richard Lenoir (je crois) ou le Beaumarchais, un peu compliqué à passer aussi …je suis près de l’ancien Charlie (je ne sais pas si la rédaction du journal est toujours à cet endroit du 11ème … ) … je prends une rue transversale,  et me retrouve à passer l’autre boulevard, et ce sont enfin les petites rues du marais, avec des maisons biscornues, que j’aimerais bien habiter, je tourne du coté du Musée Picasso, pour rejoindre la rue où passe le bus 29 direction saint Lazare : bus capricieux qui débute non loin de la piscine où j’allais souvent, dans le 12ème …  🙂   près du carré Thorigny, je retrouve le chien que je caressais souvent, et qui coule des jours heureux devant la boutique d’objets décoratifs, et de luxe — tissages, etc ..— de sa maitresse (à coté du café qui fait l’angle) : c’est un gros golden retriever philosophe— 🙂 🙂  … Je continue le long des petites rues … le carrefour de la rue Beaubourg, très animé, encore un magasin bio, la rue … Etienne Marcel ? quel est son nom ? une tuerie ! impossible de traverser ! bagnoles, feux rouges, motos, scooters dans tous les sens, vélos, gens, centre de Paris bien embouteillé et gens rendus fous par le piétinement … après  la poste , j’oblique dans une petite rue qui va me mener direct aux Halles, par l’arrière…je passe par là, parce qu’il y a obligatoirement une distribution de petites parts de pizzas :il y a 2 endroits où ils font des pizzas délicieuses (6 euros la petite part) et, pour appâter le client, ils distribuent des petits bouts dans la rue : les 2 officines se font face et n’appartiennent pas à la même société, parait-il : c’est donc la guerre … celui de gauche  (en allant vers Les Halles) est un peu plus cher  😉  ça ne rate jamais, les 2 sont bien là, avec un plateau tendu vers les passant : de temps en temps, je rentre dans l’un ou l’autre restaurant , et achète une part complète … ce qui est curieux, c’est que j’ai plus de plaisir à dévorer les petits bouts gratuits que la part entière … Je ne sais pas quelle sorte de fromage fondu ils mettent dessus, mais quand ça refroidit, ce n’est plus bon du tout … 🙂 

J’arrive à la piscine : je pense à l’info que je viens de recevoir dans les oreilles et qui émane du ministère de l’écologie, quel que soit son nom maintenant (ils changent sans arrêt les noms des trucs, tout le temps et pour tout…Chaque changement, de nom, de sigle, d’appellation coûte une blinde, là aussi il y a des économies à faire)

Je pense à Nicolas Hulot et comment il a été rhabillé par pascal Bruckner dans une chronique (ou un article) récent : il le compare au gars qui annonce la fin du monde dans un des albums Tintin (une sorte de personnage qui perd quelque peu la raison et se promène avec une cloche, ou un truc pour avertir) …ca me fait rire, parce qu’il a touché juste … 🙂  dans un journal, récemment, où on joue au jeu des ressemblances, on voit la photo de Puigdemont , celle de Pujadas, et moi je mets celle Hulot à coté … c’est la coiffure … hihi …  🙂

Donc Hulot nous annonce un plan à je ne sais pas combien de milliards d’euros pour rénover l’habitat … je suis sure qu’il y a autre chose à faire avec cet argent …que les gens rénovent leur habitat eux-mêmes, s’ils en sentent le besoin, et pour faire des économies, et qu’on leur réserve des subventions (comme d’habitude ils disent qu’il y aura des « subventions » pour les moins fortunés, mais tu peux être sur que tu n’en fais pas partie…c’est réservé aux minima sociaux ..pour les autres, les plus fortunés, c’est juste obligatoire …  avec toutes sortes de sanctions prévues … et tu peux t’endetter pour ça… Qu’ils nous fichent la paix, bon sang de bonsoir … transformer son habitat à la manière dont ILS le conçoivent, dépasse pour moi l’entendement …Ils voient ça comme un calfeutrement assorti d’air conditionné, de VMC,  et de pompes à chaleur … Complètement cinglé : j’ai vu ce qu’étaient les nouvelles maison « intelligentes » et consommant peu soi-disant : pas belles du tout, moches, mêmes, des cubes , et la pompe à chaleur pour les économies d’énergie … maisons entourées d’un halo de bruit , merci le voisin …c’est quand même curieux, on dirait que cette notion de bruit, de grésillement permanent entourant l’habitat , n’est jamais pris en compte …ILS commencent tout juste à s’apercevoir que la nuit est de moins en moins présente sur terre (l’éclairage est partout), et perturbe les écosystèmes des animaux —et le notre aussi, mais nous sommes les derniers dont ils se préoccupent—mais le bruit, le bruit permanent, n’est quasiment pas pris en compte …toutes les machines permettant de faire de l’air… « garde ton bruit chez toi » devrait être un slogan à méditer …là aussi, il y a des études … le silence de la nature devient très rare sur terre …alors qu’ils arrêtent de nous faire suer avec leur habitat bruyant … leur manière de construire est une aberration … on va économiser sur le chauffage, peut -être, et encore, mais que dire des nouveaux besoins en énergie produits par cette volonté de conditionner l’air partout ? vous ne pouvez pas imaginer un habitat où on ouvrirait tout simplement les fenêtres pour aérer ? y compris dans les pièces humides ? y compris dans les bâtiments publics ? qu’est-ce que c’est que ces conceptions , qui montrent une sorte de peur collective de s’ouvrir, justement ? et comment faisaient nos ancêtres ? 

Je suis passée de nouveau à la bibliothèque des Halles : voilà un bâtiment rempli de surfaces vitrées : aucune ne s’ouvre …la ventilation est assurée par un puissant système bruyant d’air conditionné : les personnels ne sont pas contents (quelqu’un me l’a dit) parce qu’ils attrapent je ne sais quoi, des sinusites ..;actuellement, malgré cette ventilation idiote, la bibliothèque sent les pieds quand on entre … 🙂 de quoi avez-vous peur ? construire de manière plus simple: l’écologie, comme vous dites, ça doit être SIMPLE … 🙂

A la piscine des Halles : il est question d’un label à obtenir, que d’autres piscines ont eu : piscine écologique et intelligente : très bien : au lieu d’envisager tout de suite les grands trucs, imaginez des mesures simples :

— Par exemple : mettre un écriteau à l’entrée des douches : l’eau est précieuse, ne restez pas des heures sous la douche … En effet, il y a pas mal de gens qui passent DES HEURES, voire une après-midi entière,  à faire couler l’eau …je connais une dame comme ça … j’en connais plusieurs …il y en a aussi chez les hommes … 

—Par exemple : beaucoup de flacons sont utilisés à la piscine des Halles, et ils sont quasi tous en plastique : flacons que les gens abandonnent dans les poubelles , shampooings, après shampooings, douches gel, etc … des milliers, plus tous les flacons et bidons de produits de nettoyage : mettre une poubelle réservée au plastique dans les douches, et mettre les produits de nettoyage de la piscine dans une poubelle de recyclage : ce n’est pas fait  actuellement …

— Utilisez des produits écologiques pour le nettoyage, au lieu des produits agressifs  qui ont déjà envoyé plus d’une cabinière chez le médecin (il y en avait une comme ça, quand elle bossait à Berlioux, elle avait des oedèmes sur le visage, elle est maintenant et depuis longtemps en arrêt maladie …coût pour la société ? 

Et dire tout cela :l’afficher :  la piscine des Halles patati, patata,—- ainsi obtiendra-t-elle son label … 

COMMENCEZ  PAR LES TRUCS SIMPLES  ! ! !  des initiatives qui ne coûtent presque rien à mettre en oeuvre, et qui sont d’une grande efficacité générale …   le Hulot aussi , qu’il réfléchisse … 🙂  au lieu de mettre nos milliards dans des stupidités … 

Etc … A SUIVRE ! 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation