De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Bonjour, nous sommes mardi, je suis dans le pays des enfants sportifs

    Le chien d’une amie (on parie que ce c..- là sait qu’il est photographié … ?  🙂 …) 

Photo J. Mascolo

Je suis dans l’endroit deFrance où la canicule se supporte le mieux : je suis dans une vallée qui est elle même au sommet d’une montagne ! 

Dans la journée, il fait très chaud : le soleil n’a aucun filtre, mais l’ombre est agréable, avec une brise légère. La nuit, tout va bien, on n’étouffe pas …tout le monde constate qu’on n’a pas besoin de chauffage, mais c’est tout …On est vraiment bien…

J’ai de plus en plus tendance à passer une bonne partie de la journée à la piscine … 🙂 

Hier, dimanche, je ne suis pas allée voter, mais je suis allée nager : j’ai pratiqué le bassin intérieur, c’était son dernier jour d’ouverture avant la vidange : nous étions peu nombreux, ce fut une bonne séance , car je commence à m’habituer à l’altitude, je me sens maintenant comme un poisson dans l’eau à 1300m de hauteur, ce qui n’est rien comparé à certains villages du Tibet, ou des Andes … 🙂 

Rêve-je, ou il y a eu une époque ou « Tibet » s’écrivait « Thibet » ? … Tu rêves … C’est dans tes limbes de cancre, que Tibet s’écrit avec un H… 

Hier, après avoir nagé , je vais prendre une douche et j’aperçois un beau gars qui arrivait: pendant qu’il se douchait avant d’aller à l’eau, 2 ou 3 dames le regardaient de coté —j’ai senti un flash d’intérêt de leur part quand il est arrivé (je me suis aperçue qu’elles étaient toutes italiennes: il y en a même une qui est venue de suite se placer à coté de lui, changeant de position … 🙂  ) : dans cette piscine, le dimanche, c’est l’invasion des italiens; la piscine était bourrée, bassin intérieur de 4 couloirs (eau froide alors moins de monde), bassin ludique, avec toutes sortes de jets d’eau, de tunnels, etc… et bassin extérieur , auquel on peut accéder de l’intérieur par un couloir d’eau, et 6 lignes pour nager, 3 pour s’entrainer, et les 3 autres portnawak … 🙂

Des transats tout autour, et au delà, une immense pelouse en bosses et en creux, avec des sapins, et toutes sortes d’arbres …Comme nous sommes très haut, l’air n’a pas de filtre de brume (comme par exemple à Toulon) l’air est très pur, et les couleurs sont exacerbées, incroyables, ces couleurs ! je l’ai déjà dit l’autre jour, vert vert vert , bleu bleu bleu, nuage blanc (c’est nouveau), et un peu de neige encore sur les sommets, ce qui est incroyable, avec cette chaleur … 🙂 une autre chose incroyable, ce sont les torrents et la rivière : la rivière principale, qui roule vers des vallées plus basses, est large et tumultueuse (tueuse de tumultes ?) et des petites rivières, qui la rejoignent, ne le sont pas moins : c’est pour moi quelque chose d’ahurissant de voir toute cette eau qui roule, jour et nuit, sans s’arrêter, et ce sont des M3 et des M3 d’eau, c’est énorme … D’où vient cette eau ? normalement, à cette époque, la rivière devrait se calmer, devenir une flaque de liquide croupi  : même avec toutes les neiges qui ont fondu au printemps, il est impossible qu’il reste encore de l’eau, vu le débit extraordinaire … 🙂 🙂

Un truc de ouf ! 

Je voudrais qu’on m’explique pourquoi il y a encore toute cette eau…

Cette flotte qui roule à grand bruit(j’adore ce grondement) va rejoindre un grand lac artificiel qui s’étire sur  2 départements et se termine par un énorme barrage qui assure de l’eau et de l’électricité à une immense ville plus bas au bord de la mer …

Donc, allongée sur mon transat, je vois le beau gars basané comme un indien (il avait une tête particulière, qui me rappelait quelque chose, mais je ne savais quoi), qui nage et nage, le plus vite qu’il pouvait, mais ce n’était pas très bien … Il devait plutôt faire des sports genre ski ou canoë rafting …

Dans le couloir d’à coté, il y avait un autre gars, beaucoup moins bien physiquement, mais qui nageait beaucoup mieux …je l’ai vu faire des séries de jambes à toute vitesse, pas mal … 🙂

Ensuite il est parti (il devait avoir une carte à l’heure, donc pas rentable de s’allonger sur l’herbe ou sur un transat, une fois la séance de natation terminée) , et moi je suis un peu retournée à l’eau, pour essayer de faire du papillon … 🙂 pas terrible …Par contre, pour la première fois, j’ai fait des virages d’enfer … j’ai réussi à comprendre ce que fait mon copain nageur , et pour quelle raison il se retrouve à faire de bonnes coulées à la sortie du virage : je me suis sentie comme lui … 🙂 en fait, c’est tout bête, je commence mon virage un peu plus loin du bord … 🙂

Aujourd’hui, je suis retournée à la piscine, après avoir fait des trucs obligatoires en cuisant au soleil, avec un short et un tee-shirt que j’avais juste envie de jeter à la poubelle tellement il était imprégné de sueur … Je suis arrivée à la piscine avec 3 heures devant moi … Le bassin intérieur était complètement vidé … 🙂  j’ai donc nagé à l’extérieur, seule ou presque dans mon couloir … A un moment, il y avait des gosses dont on sentait bien qu’ils n’étaient pas du coin, mais plutôt d’une banlieue perdue, qui se sont mis à faire n’importe quoi : la monitrice est venue leur dire que le bassin ludique était de l’autre coté …Ensuite, j’en ai vu 2 autres, qui devaient aussi faire partie d’un centre aéré, ou quelque chose comme ça, qui sont venus me regarder nager avec mes plaquettes : Ils m’ont dit qu’ils étaient dans une maison d’enfant « pour l’asthme » …Tu m’étonnes : là aussi, grandissant dans des banlieues du nord de la France, ce sont des clients rêvés pour les maladies pulmonaires : quand j’étais petite, aussi, ici, dans la Vallée heureuse (j’allais écrire la « vallée perdue ! c’était un peu ça), on voyait des tas de gens et de gosses venir ici pour guérir l’asthme … 🙂 …Je leur ai demandé s’ils savaient nager, ils m’ont dit , l’un , que oui, l’autre que non, alors je leur ai proposé de leur donner une leçon, enfin, de leur montrer, et ça leur plaisait bien, mais au dernier moment, avant de se mettre à l’eau, voilà qu’ils se rappellent que la monitrice leur avait interdit de se baigner … je voulais lui parler, à la monitrice, mais personne ne savait où elle était …En partant, je les ai revus, tous les deux, qui ressemblaient un peu à Laurel et Hardy version gosses  🙂  , et je leur ai demandé si ils partaient déjà : ils m’ont répondu : oui, désolés … …  hihi … 🙂 🙂 je leur aurais bien donné une leçon de natation…peut être que je les reverrai demain …Ils devaient avoir 7 et 8 ans à tout casser … tout petits, comme ça, paumés dans une maison d’enfants, en train de se guérir de leur asthme …   🙂

Je m’étais dépêchée de nager, car je sentais qu’il y aurait des entrainements de gosses à partir de 17 heures … Il y a des entrainements de gosses dans toutes les piscines de France …  🙂  « Hormis aux Halles », me rappelle mon Cheval, dont je viens de m’apercevoir qu’il s’était glissé dans mes bagages en se pliant comme une figurine de carton-pâte … 🙂 

Il y avait 2 beaux maitre-nageurs, des nouveaux que je n’avais jamais vus, peut-être des stagiaires embauchés pour l’été … 🙂  … un blond, avec l’accent de Grenoble/lyon , et un brun qui ne parlait pas … je sens que ça va être le festival des beaux gosses, ici,cet été … mais je dois retourner dans la grande ville … 🙂 la Vallée heureuse est envahie, l’été, non seulement par tous les italiens de la terre, mais aussi par tous les beaux gosses sportifs de France … 🙂 ils veulent tous faire du canyoning, de l’escalade, du ski d’été, de la randonnée, de la montagne, de la grimpette sur la montagne à vaches, manger de la raclette ou de la fondue, ou des salades du pays … 🙂 😉 😮 😀 😛

Les petits gosses de l’école de natation sont arrivés : 6 ou 7 ans, là aussi, avec l’entraineur sympathique, et ils se sont mis à nager comme ils pouvaient : ce ne sont pas les gosses des centres aérés , mais des gosses du coin, dont les parents peuvent les inscrire à l’entrainement de natation (un peu plus loin, il y a aussi une patinoire qui fonctionne aussi l’été, je crois) , et d’autres gosses , sur un terrain à coté de la piscine, faisaient de l’athlétisme … 🙂

Encore une fois, ça m’a rappelé mon enfance : nous n’avions pas de piscine, mais on faisait du ski tout l’hiver, du tennis l’été, marcher en montagne , (et même dans la ville, c’était du sport, car ça ne fait que monter et descendre … personnellement, j’étais d’autant plus motivée, que je courais pour voir  les garçons … ) et c’est grâce à cet entrainement auquel tenait mon père,(le ski, pas les garçons !),  que je suis encore en activité aujourd’hui, je crois … 🙂 du sport en altitude, quand on est enfant, rien de mieux … 🙂

Les petits gosses nageaient sur le dos (ils se cognaient les uns les autres, parce qu’il est difficile de nager sur le dos en plein air, pas de repère au plafond, impossible de s’aligner sur un nuage qui bouge tout le temps), ils étaient marrants à regarder … On en voyait qui étaient plus doués que d’autres  (ils étaient 8 ou 9 , 4 filles , 5 garçons) . Il y avait notamment un petit joufflu à qui on avait donné un programme spécial, je pense qu’il devait se destiner au 4 nages … 🙂  à la fin, l’entraineur (encore un beau garçon) leur a fait faire un jeu ( dans les écoles de natation , on fait des jeux à la fin de la saison) : Les petits sont allées chercher 2 énormes matelas de piscine en mousse, qu’ils ont porté à plusieurs, et qu’ils ont mis à l’eau : il y avait 2 équipes, et chacune devait emmener le matelas jusqu’au bout, et revenir : 2 derrière pour pousser en battant des jambes, et 2 sur le matelas, pour essayer de le faire avancer en pagayant avec les bras … Il y avait une équipe qui perdait toujours, celle avec les filles … 🙂  dans l’autre équipe le petit garçon joufflu avait tout compris : il ne se démontait pas, et se servait de ses bars comme d’une rame d’aviron, assez profond … 🙂

On les voyait frétiller, pour ainsi dire, se dépenser, heureux, avec des bonnes mines de gosses en pleine santé, loin des tracas, des maladies, des soucis … Ca avait un coté réjouissant, même si, au fond, on peut penser que c’est une grande indifférence qui est démontrée-là, une sorte d’égoïsme des familles qui se portent bien …mais ça ne faisait rien, j’ai adoré ce spectacle (pour une fois j’avais le temps juste de regarder )… à un moment, j’ai fait signe à une petite fille mignonne, celle qui était sur le devant du matelas, de pagayer plus profond (en fait c’était exactement le mouvement du crawl éducatif qu’elle aurait dû faire, —et que le gosse joufflu de l’autre coté avait bien compris—), et elle m’a regardé en rigolant , gentille comme tout … 🙂 des petits éclairs de bonheur fusaient de tous les cotés , pendant que l’entraineur  faisait un doigt de cour amicale à la maitre nageuse en surveillance  … 🙂 

J’ai regardé tout ça jusqu’à ce qu’on mette le public dehors, et je ne pense qu’à y retourner ! je vais rentrer à Paris en pleine canicule, et ça m’ennuie déjà, même si je retrouve certaines habitudes … 

j’espère simplement qu’ils auront arrêté de construire et déconstruire l’immeuble d’à coté ! le cauchemar de la canicule + le cauchemar des travaux  bruyants (ça dure depuis mars, ce truc !)… ma vie deviendrait un cauchemar … 🙁 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation