De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Ce jour

Naïade au bout du monde —photo Jean Mascolo

Ce jour, malgré un ciel voilé, le soleil a fait des apparitions remarquées, et le vent est un peu tombé …(allons, comme en Angleterre, ne PARLONS QUE DU TEMPS ) ! j’irais bien vivre un peu en Angleterre,tiens,ça fait longtemps que je n’y  ai pas mis les  pieds … 🙂

Je me suis retrouvée au centre de la ville sans savoir que faire,car j’avais  1h ou 2 devant moi, la piscine n’ouvrant qu’assez tard :  depuis quelques jours,  j’ai des envies d’acheter des livres :j’ai envie d’acheter le  dernier Michael Connelly (on passe toujours un bon moment, à  L.A.  comme les petits français éblouis qui vont là-bas pour la première fois…)…(Les grandes lettres « Hollywood »sur la colline sont mythiques,  mais quand on regarde ça de près,c’est assez cheap comme signalisation… 🙂   ) Connelly a vécu longtemps à LosAngeles, mais il vit maintenant à Miami(moins de risques sismiques): je me demande comment  il fait  pour décrire si bien la ville. Ses souvenirs,peut-être, ou alors il y  va  en  vacances, et opère un recyclage …  Son héros, Harry Bosch , qui a fait le Viet-Nam, est de plus en plus âgé, et je me demande ce que va faire Connelly, car il est certain que Bosch sera sénile avant que Connelly n’arrête d’écrire … Bosch a un demi frère, qui est avocat, Mickey Haller, et j’aime bien les romans où cet avocat anticonformiste apparait … 🙂  … Haller traite ses affaires dans une voiture,c’est son bureau … 🙂  il a été incarné au cinéma par Matthew McConnauhey  (pas sure de l’orthographe), et depuis, je ne le vois plus que sous les traits du séduisant Matthew, quand je lis un roman de Connelly … 🙂  Bosch, lui, a été incarné au cinéma,une  fois ou deux par Clint Eastwood, et ça lui allait bien. 🙂

Pour finir, j’ai acheté les mémoires de Béate et Serge Klarsfeld… j’en suis au début, quand Béate raconte un petit bout de son enfance/jeunesse, en Allemagne après la guerre,  jusqu’à la rencontre avec Klarsfeld,  sur un quai du métro , et ensuite ce dernier prend la parole, et il y a plus à raconter,parce que son enfance se passe pendant la guerre;  et le père de Serge Klarsfeld, qui s’appelait Arno, est rafflé et envoyé à Auschwitz, d’où il ne reviendra pas …En ce moment, je suis en train de digérer les premiers chapitres avant de passer aux suivants … je déteste lire des trucs (ou voir des films )qui rappellent cette guerre, l’occupation, les nazis, etc… je déteste tellement ça que parfois j’ai l’impression  qu’il a dû m’arriver quelque chose de funeste durant cette guerre, et que je suis   revenue sur terre quelques années après en ayant oublié presque tout, et en ne voulant que regarder vers le futur forcément radieux … 🙂    le livre est très intéressant, et j’ai hâte d’en arriver à la chasse aux nazis … 🙂

Pour terminer  cette belle journée, je suis allée à la piscine de 25m,remplie bourrée de gens, et bouillante parce qu’il y avait eu les bébés nageurs le matin …Tous les 25m, j’étais obligée de me tenir debout pour respirer …C’était un joyeux bordel de braves gens folkloriques , dont une dame qui se donnait en nageant avec des palmes, un tuba, et des plaquettes ,tout ça ensemble … 🙂  à un moment elle a laissé tout le matos sur le bord,et s’est mise à avancer comme un escargot  en simili brasse … 🙂

Je soupçonne ces gens d’adorer nager dans de l’eau trop chaude, parce que les jours précédents, il n’y avait personne et l’eau était à température normale … 🙂

So long, folks ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation