De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Lundi

FullSizeRender-15Un tableau de Claude Le Lorrain ? non, une photo de la galaxie Jean Mascolo

Piscine : Un rush vers 18h,et puis tout le monde s’en va, et on reste tout seuls dans nos 2 couloirs … 🙂

Je ne suis plus habituée aux bassins de 25m,le bout arrive vite, et toujours le poids de l’altitude qui pèse sur moi quand je fais du pap…J’ai du mal à boucler même25m… C’est dommage, je vais m’habituer, et il sera temps de partir.

Je rencontre un gars babacool style, à cheveux longs dans l’eau (le bonnêt n’est pas obligatoire), il attend en nageant sa petite fille qui fait l’entrainement des gosses(elle s’appelle Tiphaine)…ce monsieur est employé dans le magasin bio de la ville … 🙂 je lui demande s’il peut me raccompagner en voiture car on habite au même endroit à peu près …    Eh bien il est parti 1/2 heure après tout le monde, soit 45 mns après la sortie de l’eau ! je me suis demandé s’il ne le faisait pas exprès, par pure malice … 🙂

En l’attendant, je regardais les gens, les parents qui attendaient leurs gosses, des petits enfants entre 7 et 10 ans, tous très beaux, vifs et gracieux.Certaines mamans, aussi , n’étaient pas mal, avec de sveltes silhouettes et un truc en plus, bien que tout le monde soit habillé casual ici. Les gens de la Vallée heureuse forment une espèce à part…Quand j’étais môme, dans cet endroit, il y avait clairement 2 parties : les natifs du coin depuis des générations, qui avaient un peu tous la même allure, à cause des mariages entre familles, tous les mêmes …Ca donnait des gens très attachés à la terre,à leurs hameaux où ils avaient des maisons en pierre, gros murs et grenier à foin (une terre rude qui ne rapportait rien à cause du long hiver, et qui a fait de ces gens des propriétaires terriens très aisés quand les sports d’hiver ont pris de l’ampleur). Les natifs , espèce enracinée depuis des siècles, avec une sorte de méfiance innée envers les étrangers (c’est à dire même le gars du chef lieu à 100kms), n’avaient pas de grâce physique, les filles étaient plutôt grosses , pas fines, et les gars étaient du même tonneau…Ils se mariaient entre eux …Il y avait aussi pas mal de pauvres gens demeurés, à cause des mariages consanguins, des idiots de village…j’en avais rencontré un , un jour :Il possédait plus de terres que n’importe qui, mais tout ça était géré par un organisme de tutelle , car il ne comprenait rien … Il répétait toujours la même chose… (Tout le monde a entendu parler de cette parisienne,blonde trentenaire et très maquillée,  professionnelle de l’immobilier, il y a quelques années, qui avait fait le mariage du siècle : elle avait épousé un idiot d’un village sur les hauteurs de la Vallée Heureuse, qui était fou d’amour, avait 30 ou 40 ans de plus qu’elle, et qu’elle avait laissé en plan le lendemain de l’union —il y avait des photos du gars et de la nana dans la presse—ensuite, elle n’était revenue que rarement, mais le gars avait cassé sa pipe dans un accident de voiture mystérieux 1 an après … Tout le monde s’était demandé comment elle avait fait …mais rien… Elle avait donc hérité de son riche mari … 🙂 …)

Et la 2ème partie des habitants sont des gens importés : Séduits par le climat exceptionnellement vivifiant et paisible de la Vallée Heureuse, ils sont arrivés d’un peu partout et se sont installés, sans vraiment frayer avec les autochtones, et puis ils sont devenus les autochtones à leur tour… Ils ont tous une allure sportive, souvent des sacs à dos, surtout les messieurs (look de grand montagnard sportif, pas mal de beaux gars… 🙂 … J’ai vu quelques prix de beauté, dans la Vallée Heureuse… ) , et leurs enfants sont très trés mignons … C’est eux que je regardais, et je me rappelais de mon enfance … Quelques petits gosses batifolaient devant la piscine, quand je suis arrivé, et on voyait qu’ils étaient plein de feu et d’énergie, des piles électriques remplies de vie …Des gosses vivaces, différents des enfants parisiens, et différents aussi des enfants de la côte, d’où j’arrivais …Complètement différents … 🙂 …Les enfants de la côte ont un coté alangui…

Autrefois, il n’y avait pratiquement jamais de nuages, dans la Vallée … le ciel restait bleu, impavide, chaque jour … On ne voyait un nuage , un hochet blanc, que de temps en temps … Chaleur intense sous le soleil qui dardait, et puis sitôt couché, un grand voile glacé s’abattait sur toute chose … 🙂 Lorsque parfois il pleuvait, c’était un évènement …Nous inventions alors des contes qui se passaient dans des forêts profondes , avec de la pluie et des brumes … 🙂

En écrivant ça, je me rappelle de ma petite chambre, dans la première maison que nous avons occupée : mes parents me permettaient de mettre mon lit devant la fenêtre, d’où on contemplait toute la Vallée Heureuse, et la nuit, pendant la pleine lune, avec la neige qui brillait , c’était magique… J’ai dû recevoir des coups de lune en dormant … 🙂 🙂 🙂

Je sens bien, quand j’arrive dans la Vallée , alors que la rivière  torrent canalise un maximum des eaux bondissant des montagnes, je sens que tout devient sec, la paume de mes mains, mes cheveux qui s’électrisent, et même mes crottes de nez (ta g…, Cheval !), qui deviennent des petites croûtes …Qui seraient délicieuses à enlever délicatement, mais bien sur je ne le fais pas, par respect, héhé… 🙂

Par respect pour le lecteur, héhé… 🙂

Je pense que je tire mon énergie de cette enfance dans la Vallée heureuse … A force de sauter, de monter, de descendre des dénivelés à toute vitesse, de faire du ski (aucune piscine dans le coin sauf un maigre bassin chez des voisins, mais complètement privé), j’ai accumulé une pile presqu’inusable à la place du coeur … Quand je reviens dans la Vallée heureuse après une longue absence, j’ai quelques jours pour me remettre à niveau, et puis de nouveau je sens cette énergie inépuisable … 🙂

Quand on redescend en plaine, ça fait un choc ! certains, de la Vallée heureuse d’autrefois, n’y résistaient pas …Ils dépérissaient, et puis mouraient … 🙂

Une seule radio fonctionne (je continue à parcourir la ville avec des écouteurs aux oreilles) , et c’est France Info : Les nouveautés de la semaine : (ça m’intéresse puisque je serai bientôt home sweet home Paris) La Mère de Paris tient mordicus à ses voies sur berge débarrassées des voitures … Un débat sur la radio , j’écoute les arguments : Il parait que dans toutes les villes où ça a été fait,( de donner une grande artère rien qu’aux piétons) au début il y a un engorgement des rues, tout le monde grogne, et puis ça se tasse , il parait que certains, au lieu d’aller par exemple chez l’ophtalmo en traversant la ville, vont alors chez l’ophtalmo à coté de chez eux … 🙂 —Il faut encore en trouver un en exercice — , suggère finement l’un des intervenants … 🙂 …Donc, en somme, et telle est la conclusion des journalistes : Au bout de quelques mois, tout se stabilise, et la circulation redevient fluide,20% des voitures s’éliminent d’elles même, les gens en ayant marre de faire la queue dans les bouchons—   les voitures sont moins nombreuses parce qu’on a réussi à décourager (à coups de masse), les automobilistes …

Voilà … Mon Cheval hennit que lui, il a l’impression qu’actuellement le coup de massue, c’est pour les Chevals et les piétons … Bon Sang, mais c’est bien sur ! ils sont en train de décourager le piéton à coups de masse ! comme on ne peut plus circuler en bagnole, tout le monde se transforme en motard ou en deuxrouestard … Quitte à rouler partout où il y a des trous et où le rapport de force est inversé, c’est à dire sur le trottoir ! Mort au piéton, voilà le but de la Mère de Paris, en fait ! ou plutôt : Vive le piéton qui n’a rien à faire de la journée qu’à glander, qui peut descendre sur les quais, musarder (faire un coup de Taï-chi ou de je ne sais quelle activité boboïsante à la c… ne vous inquiétez pas, ils vont trouver encore de quoi amuser le chaland, alors que les équipements dont on a vraiment besoin tombent en ruine),  et remonter un km plus loin … 🙂 …Le piéton subventionné, qui a son après-midi devant lui, celui qui pointe aux minima sociaux ou à au allocs chômage, ou qui a des rentes, ou qui a un boulot payé 35 heures pour 20 heures de travail effectif, (je suis pour le boulot de 20 heures payé 35 heures, mais à condition que ce soit pour tout le monde, et non pour quelques privilégiés qui ne céderont jamais leurs bonnes fortunes) , ou qui est à charge de ses parents, ou qui a un sponsor ou un mécène, une épouse avec un bon boulot,un mari efficace,  ou qui n’a que le trottoir pour vivre , que le quai pour zoner … (héhéhé, on parie que les tentes vont bientôt fleurir sur les berges débarrassées des autos ? héhéhé ) et mort au piéton qui se déplace parce qu’il veut aller le plus vite possible d’un endroit à un autre , ne veut pas prendre le bisou (l’ordinateur a transformé « bus » en « bisou »… C’est-y pas beau ?), ni  le métro parce que c’est de plus en plus l’enfer à la mode sardine, et tremble de marcher sur les trottoirs parce qu’on voit de tout, maintenant, sur les trottoirs : Rollers (c’est permis) , vélos : c’est pas autorisé, mais la Mère ferme les yeux sur ses enfants dissipés, les cyclistes et parmi eux, les chouchous, les vélocistes subventionnés par MES sous , motos et scooters, c’est totalement interdit, mais comme personne ne te met de contredanse, on ne voit que ça, plus les vélos à assistance électrique ! , plus ces drôles d’engins électriques, comme une grosse roue sur laquelle tu te tiens en équilibre et qui te propulse sur le trottoir à toute vitesse… 🙂 la chasse au piéton est ouverte, je vous dis !

Ce matin, je regarde le journal Libé sur internet, je vois que c’est accessible sans payer, exceptionnellement, disent-ils … Je tombe sur un article de maman Iacoub, à propos du maillot de bain « religieux » … 🙂 la saison est en train de passer mais on en parle encore … 🙂 M. Iacoub essaie toujours de trouver un angle de vue original, et de temps net temps elle y arrive … 🙂  là elle nous dit que c’est bien pratique, la défroque de bain religieuse ,  quand on a honte de ses 20kgs de trop … 🙂

par exemple … 🙂 Bof …le problème avec maman Iacoub, c’est qu’elle veut absolument se démarquer, même quand il n’y a pas lieu …Si je me rappelle bien (j’ai la flemme de relire l’article), elle suggère que c’est quand même bon de se baigner avec ce gros vêtement, on sent la caresse de l’eau …Elle devrait essayer, tiens ! je me rappelle, à un certain moment, m’être baignée avec un maillot en laine parce que je n’avais rien d’autre … 🙂 je vous garantis qu’on est bien mieux à poil … Question sensation, bien sur, et sans faire intervenir la honte qu’on peut avoir –ou pas–de son corps … Et puis, d’ailleurs, comment se fait-on le moins remarquer, sur une plage, quand on est grosse comme un éléphant ? avec le maillot « religieux » , ou avec le maillot « normal » ? (Tiens, la grosse truie, diront les gens, elle veut tout cacher mais on voit bien quand même qu’elle est monstrueuses-) …Pour finir, M. Iacoub suggère quelque chose qui pourrait éventuellement marcher, que tout le monde se mette le truc religieux sur le dos quand il va aux bains de mer, de sorte que la motivation religieuse et prosélyte de certains soit noyée dans la masse (elle le dit avec d’autres mots, mais l’idée c’est ça) … C’est ce qui fonctionne pour la barbe actuellement …Un grand courant de mode fait éclore des barbus à tous les coins de la terre, des barbus pacifiques, des maris barbus, des petits amis barbus, des homos barbus, bref tous les gars sont barbus …Les seules différences sont dans la taille de la barbe et dans sa couleur, son épaisseur …Ainsi noyés, les barbus de l’Antimonde voient leur pouvoir affaibli …Avez-vous noté : On ne les désigne plus tellement, depuis quelques mois, sous le vocable de « barbus » on en parle un peu autrement … 🙂

Certes, si une grande vague de baigneuses laïques inondait les plages en maillot « religieux », rien que par effet de mode, ou dans la volonté plus ou moins consciente de couper l’herbe sous le pied des grosses confites en dévotion (« grosses » étant, je le rappelle, un terme argotique employé dans certains milieux populaires pour désigner les nanas, les meufs … ), ce serait amusant d’observer le résultat… Je pense cependant que ça n’aurait pas grand effet , au final … Les nanas qui se vêtent de la sorte n’ont aucun gramme d’humour, rien, pas une goutte… Si ça se trouve, elles penseraient vaguement que le reste du monde s’est enfin rendu à la raison, de gré ou de force … Et vogue la galère … « leur demander de discerner un 2ème degré relève-t-il  de la mission impossible ? …

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation