De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Vendredi / Samedi

Au centre de la vallée, il y a la piscine : des bassins serpentins avec de l’eau à 31°, des toboggans, des jets d’eau chaude et une petite profondeur … De temps en temps le crocodile e,nnemi du Capitaine Crochet fait surface, mais on l’entend arriver de loin à cause du Tac-Tac du réveil qu’il a avalé… En face, le bassin de 25m, 4 couloirs, avec 2 couloirs pour l’entrainement des enfants perdus … 🙂

Vers la mi-juin, un autre grand bassin ouvre dans l’herbe verte, du coté de la barrière de montagnes …Le Pays perdu, qu’on appelle aussi la Vallée heureuse a ceci de particulier, que quand on y est, on n’imagine pas pouvoir s’en échapper, car, au sud, là où la Vallée se prolonge, il y a une haute barrière de montagnes, une chaine enneigée, infranchissable … 😮

Certains n’arrivent jamais à quitter la Vallée , ils essaient, mais tombent d’inanition sitôt dans les plaines … ou bien mettent fin à leur vie, desespérés par la différence entre les plaines obscures et la Vallée radieuse … 🙂

Ou alors, échoués dans la grand ville dont ils ne comprennent ni les codes, ni la misère , ils partent encore plus loin, jusque dans les mers du sud, et passent le reste de leur vie à se demander comment ils ont réussi à S’ARRACHER … 🙂

Il y a quelque chose de trés vivifiant pour le physique et la santé dans la Vallée heureuse (alors que l’esprit s’étiolerait plutôt), sitôt arrivé, on ressent une sorte de grande fatigue, car  on est trés haut, à plusieurs centaines de mètres, et le corps doit s’adapter… L’oxygène est plus rare, et les poumons doivent s’adapter … Hier, j’ai marché au moins 15 kms, de haut en bas, et de bas en haut (il y a des dénivelés de cinglés , ce qui donne des points de vue extraordinaire ! )… En plus, passant près de la piscine, voilà que je m’en vais nager quelques centaines de mètres, incapable de faire plus, tellement j’avais crapahuté, telle un sherpa dans l’Himalaya … En marchant, je repère (comme dans tous les pays que je visite), les maisonsj’aimerais habiter … Là, c’est en haut de la Vallée heureuse, tournée vers le sud …Cependant pas trop en dessous de l’énorme montagne surmontée d’une croix, qui parait-il, s’effrite peu à peu et enverra surement de gros éboulis vers le bas, un jour ou l’autre : Je contemple avec une certaine angoisse la forêt qui est dessous en me demandant si les sapins résisteront …Ou pas … 🙂

J’étais incapable de nager le crawl plus de 100m, je n’avais envie que de faire du dos (problèmes de respiration à cause de l’altitude)…Hier, vendredi, trés peu de monde dans les 2 couloirs réservés aux nageurs … Vers la fin, une nuée de petites filles est arrivée, qui s’entrainaient pour un ballet aquatique : elles répétaient sur le bord, avec les enchainements, et puis elles se sont mises à l’eau et tous les nageurs sont partis dans le froid …car il fait trés chaud dans la journée, et trés froid dès que le soleil disparait derrière la dent du Loup (c’est moi qui l’appelle comme ça…En fait, le pic s’appelle « les Tenailles » … le soleil se fait avaler par les Tenailles …

AAujourd’hui, un autochtone avec un bonnêt jaune qui nageait comme le pied d’un triathlète, dans le couloir d’à coté (on était un par couloir, sauf au bout où les enfants perdus n’arrêtaient pas de sauter et de crier), et qui allait aussi vite que moi, et ça m’énervait, je ne sais pas pourquoi … 🙂 Quand je suis partie, il a pris une paire de grosses plaquettes noires, et il nageait encore plus mal …Il n’y avait personne car la totalité de la population se trouvait dans le Luna Park qui s’est installé à proximité …Un Luna Park un peu réduit, vu les dimensions réduites de la petite ville qui s’accroche sur les flancs et le fond de la Vallée … Une chose étrange aussi, les torrents impétueux qui roulent dans tous les sens, venant des montagnes, et forment des confluents …C’est quand même étrange , parce que, à l’allure où les eaux courent, fuyant vers le sud, il ne devrait plus y en avoir depuis longtemps … Il y a énormément de neige sur les sommets, mais quand même, ce sont des mètres cubes d’eau qui s’en vont à chaque minute…Il ne peut y avoir autant de neige, si ? 

Demain, des photos !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation