De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi

P1220004Photo Jean Mascolo

De nouveau engoncée dans une doudoune, je me hâte vers la piscine en pensant à une conversation que j’ai eue au téléphone avec une vieille amie … Celle-ci , une fine littéraire, qui a lu beaucoup de livres, avec un esprit délié,  attachée à des choses qui n’ont aucun prix, m’a dit qu’elle avait toujours voulu ne tenir aucun compte du matériel, et qu’elle n’allait pas commencer maintenant … Elle était mariée à un peintre qui vient de partir en fumée ces jours-ci ( non, il ne serait pas fâché que je parle de lui ainsi), laissant un millier de tableaux derrière lui, sur cette terre … 😉

Elle et lui vivaient de pas grand chose, parce que le peintre avait de la peine à se séparer de ses oeuvres (magnifiques) … Il n’en vendait que l’écume… Quelques dessins ou gravures, tirées à quelques exemplaires…  🙂  Il essayait de garder autant que possible les beaux tableaux peints au long cours (une méthode de glacis sur glacis, qui prenait des années… Car en fait les tableaux n’étaient jamais terminés, et en plus,  il sculptait les cadres autour du tableau … de quoi s’occuper durant des siècles … 🙂

Bref, elle est là, maintenant, sans son compagnon, au milieu des tableaux, accrochés partout, ou bien posés au sol, dont un immense, dans l’entrée, qui n’est pas du peintre, (c’est un Tableau extérieur), mais trés beau quand même, et qui représente sa mère, dans les années passées, dentelles, chapeau et robe élégante et surannée, fille d’une famille française, aisée et bohême … 🙂

Leur fille, donc, l’épouse du peintre qui s’est envolé au paradis des peintres, ne comprend strictement rien au discours assez trivial que je lui débite au téléphone : cela tient  au fait que je suis en plein immergée dans la vie de tous les jours, la vie courante, la castagne , la matérialité … Et la pratique de la natation (notion à laquelle est est étrangère, elle est loin de tout effort sportif … mais elle a un trés joli visage )…

Je n’ai pas de peintre pour vivre avec moi, qui ferait un grand oeuvre, je n’ai qu’un mari qui fume sa pipe en lisant son journal (et qui se met un béret sur la tête quand il sort, tout ça c’est trés banal) et un vieux Canasson dont la crinière roussie est de 2 couleurs, et dont le sabot se fendille jour après jour à force de chercher des étincelles sur le pavé … 🙂

Noon, je n’ai personne qui me protège contre vents et marées (hélas, le plus souvent, c’est moi qui protège, je protège à tour de bras …), et j’ai maintenant du mal à comprendre comment on peut être déconnecté, comme mon amie,  de la dure réalité , à ce point … 🙂 C’est sur que si on fonce dans la réalité, le frottement des ailes qu’on possède, c’est sur, produit une abrasion qui fait perdre un peu de rêve … On échange du rêve contre du savoir-faire de la réalité… Mon amie, avec qui je parlais au téléphone aujourd’hui, se voit comme un pur esprit … détaché des contingences matérielles … Et un peu ahuri quand ça lui tombe dessus … 🙂 …

Dans ces cas-là, me dit mon Cheval, il faut avoir de la fortune pour assurer la matérielle, ou bien se mettre avec quelqu’un qui en a … 🙂 le mieux, c’est encore d’aimer quelqu’un qui vous aime aussi, et qui n’a pas de problèmes d’argent … 🙂 🙂

Mon Cheval me confie, sur le ton de la confidence désabusée, alors que nous grelottons paisiblement du coté du Pont Neuf,  qu’il n’a jamais réussi à trouver les 2 dans un même corps …Soit il aime une Chevalette qui  n’a pas un sou, soit il en rencontre une qui est nantie mais qui ne lui plait pas,  soit il en rencontre une qui est nantie et qui lui plait, mais à qui il ne plait pas du tout, à cause de ses oreilles asymétriques  … 🙂 🙂 🙂

Ayant , du coup, appris à tout faire lui même (je lui donne des conseils), tout, la cuisine, le ménage, la plomberie, bâtir des maisons, peindre des tableaux, écrire des ritournelles, nager le papillon (ça, il ne sait pas), faire du ski, chevaucher des heures en banlieue pour apercevoir les loulous paumés,discuter avec des financiers, en remontrer aux syndics, aux hommes de loi et aux finassiers divers qui font la pluie et le beau temps dans notre monde moderne, à lire dans le marc de café et à lire Marcel Proust ainsi que Michel Onfray, et même Schopenhauer et Mistigri, chanter des airs pop et des vieilles chansons françaises, discuter de rien à perte de vue, etc…etc…, le pauvre Cheval se sent comme une bête omnisciente quelque part, mais que personne ne veut protéger, à part moi bien sur, mais moi, il me connait trop, me dit-il l’air piteux … 🙂 😉 😛 😀

Pour lui remonter le moral, je l’emmène à la piscine … 🙂 puisqu’hier tout était en panne … Quelqu’un du staff m’a dit aujourd’hui que tout le monde a eu trés peur  quand la lumière s’est éteinte d’un coup …Le noir ! A part , sur le bassin, la vague lueur du jour par les verrières …Ils ont tous pensé à des trucs de terroristes, et, m’a-t-on dit, personne ne s’est fait prier pour quitter les lieux à toute vitesse … 🙂

En ces temps trés troublés …

Tiens, je voulais écrire un article sur un tout autre sujet, mais comme ça demande à être documenté, ce sera pour demain… Ou un autre jour !

Today, calme, calme, pas de leçons…je m’immerge tranquillement…Comme je suis un peu fatiguée, à cause des évênements de ces derniers jours, j’y vais tranquillement, et puis petit à petit, l’envie de nager me vient, et ça tourne bien…je reste une heure pile, vite passée…Je pars au moment où plus de nageurs arrivent … 🙂 je flâne dans les rues du Marais, après, en prenant mon chemin préféré, par le pont qui mène directement à l’Île Saint Louis, en passant derrière la mairie du 4ème … Il y a une rue, dans ce coin-là, qui s’appelle « rue du Grenier sur l’eau »…j’adore la mairie du 4ème (ils ont changé la machine à café/chocolat/boissons/soupes (0,40 eu , ça vaut le coup)…J’adore la mairie du 4, cependant, là, ils commencent à exagérer dans le « Vivre ensemble » et toutes ces fadaises dont personnellement je n’ai pas besoin …Je vis trés bien avec tout le monde.

« Qu’ont-ILS fait,encore ? » me demande mon Cheval …Voilà : Ils ont inscrit des phrases au sol, sur la longueur de 2 couloirs (en trés beau parquet, hanté par les petites souris grises dont on voit apparaitre le museau de temps à autres) : Ce sont des phrases courtes à propos des … et des … et des … (les pratiquants des 3 religions dont on parle actuellement)… Et quoi, basta ! basta ! arrêtez ! assez ! assez ! ASSEZ !

Moi-même, je suis complètement squeezzée avec ces histoires … Moi qui n’y pensais même pas 10 secondes dans la journée … maintenant c’est pratiquement en permanence qu’on me rappelle à tout ça … La religion, la tolérance (les 2 vont de pair, on dirait, gnankgnank gnank) , dans les journaux, dans la rue, maintenant à la mairie du 4ème ! et même dans mon blog ! c’est un comble !  D’ailleurs, j’ai  parfois l’impression que c’est quelqu’un d’autre qui l’écrit, ce blog ! je veux parler d’un truc, des galaxies, des trous noirs qui m’intriguent tellement (je veux bien aller dans un trou noir, mais pas toute seule ! ), et voilà qu’au moment d’écrire, c’est tout autre chose qui se présente ! d’assez obsessionnel (ne croyez pas que je ne me rende pas compte !) mais bon, il faut vider la chose , probablement, avant qu’elle ne nous vide …une autre stratégie serait de systématiquement ignorer tout ça …mais voilà, je n’ai pas les moyens de partir oublier au bout du monde, ou bien de me concentrer par exemple sur une vie de famille ou de couple assez étouffante pour ne rien voir à la périphérie … pas les moyens non plus de passer directement de mon manoir dans les bois à une piscine protégée dans le bois de Boulogne par le truchement d’une limousine aux vitres teintées, mettant un écran noir (de mes nuits blanches ) entre moi et le monde réel,et poursuivant un tour du monde et de la ville qui me ramènerait, après des années, à mon exact point de départ … 🙂 🙂

Bonne séance de pistoche, avec un éducatif qui consiste à nager le crawl, mais avec plusieurs mouvements de pieds/jambes pour un mouvement de bras …J’ai vu il y a 2 jours, la bonne nageuse (la dernière décrite sur ce blog) faire ça, et ça m’a rappelé les entrainements … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation