De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Mercredi et jeudi

Gr de lionsUn poème d’Apollinaire :

 » Le pré est vénéneux, mais joli en automne

Les vaches, y paissant, lentement s’empoisonnent

Le colchique, couleur de cerne et de lilas

y fleurit .Tes yeux sont comme cette fleur-là

Bleuâtres comme leurs cernes et comme cet automne

Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne  

Les enfants de l’école viennent avec fracas,

Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica

Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères

Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières

Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

Le gardien du troupeau chante tout doucement

Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent

Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne

——–

(de mémoire) … 🙂 On voit qu’un poème est bien quand on a de la facilité à le retenir, qu’il ne faut pas se forcer pour se le rappeler…Mieux encore, on a besoin de se le dire de temps en temps, c’est comme un album qu’on a plaisir à regarder, un pays, une contrée où on peut se réfugier l’espace d’un moment …ce poème est trés visuel, et on a à la fois le champ de colchique et le mal-être du poète qui pense aux yeux de son amie … En 1910 ?

Apollinaire est mort pendant la guerre de 14, je crois qu’il a été blessé à la tête …

J’écris tout ça sans avoir ne serait-ce que jeté un coup d’oeil sur l’internet qui me renseignerait trés précisément … j’adooore les poèmes d’Apollinaire …ce serait presque mon préféré, tiens !

 

Mercredi et jeudi, deux  après-midis à Berlioux … Un revenant, le papillonneur en série, qui avait disparu depuis plusieurs semaines (il visitait sa maman en Croatie… 🙂 … non, j’en sais rien…) …En tous cas, il était tout gonflé d’ardeur à papillonner en envoyant des giflettes à qui venait en sens inverse … Comme au bon vieux temps où je lui faisais la tête… 🙂 On peut le dire, il gonflait tout le monde …Néammoins, je suis devenue plus philosophe avec lui, mon Cheval me souffle qu’il aura bientôt sa tendinite habituelle…Il suffit de patienter … Quand la leçon a récupéré la ligne 1, il s’est mis à coté, mais a nagé le crawl (plutôt pas terrible, son crawl…)

aujourd’hui, dans le couloir, (mon Cheval me fait remarquer que je passe une grande partie de ma vie dans des couloirs…Quand on y pense … 🙂 …)on a vu arriver une jeune nana, peut-être d’origine cambodgienne, petite, mais bien faite, avec un beau maillot qui la découpait bien, et on voyait tout de suite que c’était quelqu’un qui faisait des entrainements en natation… elle s’est mise à l’eau et a commencé en crawl rapide, en battant trés vite des pieds …Ensuite elle a fait du pap, et puis elle s’est mis une paire de plaquettes assez petites, qui dépassaient à peine de sa main…je lui ai fait remarquer que les plaquettes étaient bannies de la piscine, et elle m’a dit « mais je n’ai pas de plaquettes…mais je n’ai pas de plaquettes « … je me demande si elle se fichait de moi, ou bien si c’était un déni de réalité, ou alors si elle appelait ça autrement … 🙂 🙂 🙂 

Elle les a quand même enlevées … 🙂 Elle nageait assez vite, et avait quelques bases techniques, comme je l’ai dit, on voyait qu’elle faisait des entrainements, mais elle était desavantagée par sa petite taille , elle était trop « courte »…Je ne sais pas si c’est possible, pour quelqu’un de petit, de se penser en train de nager en allongeant…je ne sais pas … J’avais connu un nageur nippon, petit, mais bourré d’énergie, qui nageait aussi un peu comme ça …Compenser l’allonge et la souplesse par une énergie qui fait mouliner … cette nageuse allait plus vite que moi, en tous cas, et en sa présence, j’ai eu le réflexe d’allonger et de nager en souplesse … C’est ce que je sais faire de mieux, quand ça marche…Sinon, je nage pas terrible, en fait … Il me manque quelque chose … D’avoir commencé petite … 🙂

Les autres revenants, à Berlioux, those days, étaient le gars qui fait des exercices tout seul sur la berge …Après une absence de plusieurs semaines, lui aussi … Est-il parti en vacances avec le serial papillonneur ? ils se sont absentés en même temps !    oohhh !  Y aurait-il un secret ?

Il me fait penser au coucou suisse, celui-là … pendant un long moment il fait des trucs un peu loin, du coté du palmier (le palmier est excellent, dans son rôle de palmier, vraiment le palmier vaut 10 !  La palme au palmier ! ) , et périodiquement, tous les quart d’heures, mettons, il revient en boxant dans le vide sur le devant de la scène (les nageurs indifférents nagent en dessous), il fait des tours et des détours, et puis repart dans le fond … 🙂

Il a ses gros poids aux chevilles et ça ressemble furieusement à des moon-boots, celles qu’on porte dans la neige, et qui venaient des trucs que portaient les premiers explorateurs de la Lune … 🙂 …Voilà, on a un gars en maillot de bain, torse nu et avec des moon boots, qui donne des coups de poing dans le vide en tournant sur lui-même … 🙂

Dans un lumineux décor de béton enterré, situé au centre tellurique de l’une des villes les plus peuplées d’Europe … 🙂 4,50eu l’entrée…Ne vous privez pas !

A la sortie de la piscine, il y a toujours 2 personnages, parfois ensemble, parfois il n’y en a qu’un … Il y a d’abord un black, qui semble rempli de compassion pour soi-même … je lui dis bonjour, j’ai vaguement essayé de discuter avec lui, une ou deux fois, mais il est du genre qu’il faudrait sauver malgré lui, j’ai l’impression … Il semble se plaire à cet endroit, et puis, hein, si c’est son destin … Et il y a un autre gars qui se tient toujours debout au coin avec une boisson, une canette de je ne sais quoi … Lui, il a toujours la même attitude …celle du gars qui est au bar, et qui attend quelqu’un avant d’aller quelque part …Sauf que le seul bar around est beaucoup plus loin, et que personne ne vient jamais pour lui… 🙂

Je suis allée à la librairie Gibert en quittant la piscine : J’ai vu un étalage intéressant : Alice au pays des Merveilles, trés bien illustré par plusieurs illustrateurs, mais aucune mention du nom du traducteur …Juste à coté, les Fables de Lafontaine illustrées par Gustave Doré, une merveille … A laquelle on imaginerait des couleurs …mais surtout, il y avait un carnet de dessins de Wilhelm de Kostrowitzki … Qui devint Guillaume Apollinaire … ce carnet de dessins (qui sont intéressants) a fait partie de la collection de P. Bergé, qui a voulu publier ces dessins avant de vendre sa collection—…J’ignorais que Guillaume fût né Wilhelm … Le nom qu’il s’était trouvé « Apollinaire, me fait toujours penser aux tableaux du Douanier Rousseau …Les poèmes d’Apollinaire aussi font penser à ces tableaux, descriptifs et poétiques, naifs mais mieux encore   🙂 … le seul truc(dû à nos contemporains) pas terrible, c’est que le carnet est vendu plus de 17 eu … Je me demande au profit de qui …On aurait dû le vendre dans les 9 ou 10 euros … 🙂 ouais … Je ne suis pas d’accord sur le prix des livres, je ne suis pas d’accord sur les prix en général … 

Un livre de Camille Laurens vient de paraitre … Elle donne des interviews à tours de bras en ce moment … Je ne pense pas que je vais l’acheter … même si c’est plutôt bien écrit … le sujet qu’elle traite n’est plus le mien … Je ne sais pas trop d’ailleurs quel est le sujet,parce que je ne fais qu’écouter ses interviews sans lire une ligne d’elle,  mais ça doit tourner autour du rapport hommes/femmes … 🙂 …le désir, l’amour, à deux, et toutes ces c… 🙂 🙂 …Ce serait pas mal que les femmes comprennent que les hommes les « aiment » nécessairement pour de mauvaises raisons … Ou alors ne les aimeront jamais … c’est la même chose… Même s’ils sont avec, même s’ils vivent avec, mariés, enfamillés, voire paisibles et heureux, ils sont avec par nécessité, mais quelque part  ils ne sont jamais vraiment avec les femmes… Il suffit qu’une un peu « mieux » passe … un peu plus riche, un peu plus jeune, un peu plus belle, un peu plus inconnue…S’ils ont les moyens, ils partiront sans remords… 🙂  Ce sont d’autres choses qui les intéressent … Nous mêmes, femmes, n’aimons pas vraiment les hommes non plus …j’avoue pour ma part que j’ai du mal à les supporter, dans leur ensemble … 🙂   Nous devrions séparer sexe et amour … Ca nous libérerait … 

Nous avons quand même un avantage sur les hommes (je dis ça à Camille Laurens, au cas où elle lirait ce blog … 🙂 😮 😛 😀 … hihi … : Si vieilles que nous puissions devenir, nous trouverons toujours quelqu’un pour nous —comment dire — b… vous voyez … Alors que la réciproque n’est pas vraie … C’est le drame des garçons qui voudraient trouver des filles juste pour un moment… ce n’est pas si facile que ça …Alors que nous, même moches, pas de problème ! Si ce n’est pas un avantage, ça ! … 🙂

Les femmes doivent apprendre à être indépendantes… C’est trés difficile, ça doit tenir, cette difficulté à être indépendante, à cette histoire des 2 chromosomes semblables… les hommes ont quelquer chose en plus, un chromosome que nous n’avons pas, mais nous, en en ayant 2 semblables, nous pouvons redoubler de force …

C’est difficile , d’être vraiment indépendante, parce que quelque chose d’asservi nous tient depuis le fond des âges … les femmes deviendront indépendantes et des hommes et de la maternité, et le monde changera … il restera l’amitié … 🙂

« Hiho Hiho », fait mon Cheval … 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation