De Paris en piscine Le blog de Papillonista

lundi 28 septembre

P1160967Photo Jean Mascolo

Nous chevauchions au milieu des cordes mouillées qui tombaient du ciel, mon Cheval et moi : tout avait changé vers les 14h … de gros nuages, tapis en embuscade sur le mont Faron s’étaient soudain mis à lacher de gouttes espacées d’abord, et puis de plus en plus drues …comme chaque fois qu’il pleut à cet endroit, les gouttes ont rapidement fait des ruisseaux, et des amoncellements d’eau roulant en paquet vers les creux …

J’écoutais le discours du Président (le notre) aux Nations Unies, et cela me mettait dans un état de concentration totale … je me demandais ce qui se passerait si les présidents abandonnaient le ton quelque peu grandiloquent des discours officiels,encore que, je trouve , les discours de maintenant soient plus compréhensibles que ceux d’autrefois, où vraiment on effeuillait des mouches grises les unes après les autres, sans jamais réveiller personne … :-)

A un moment, la … je ne sais pas comment on dit… la journaliste, voila, qui présentait, dit que les Nations Unies avaient été crées en 1945 … mais on devrait rappeler que les Nations Unies, l’ONU, prit la suite de la Société des Nations (SDN) … L’ONU n’est guère plus efficace que cette Société des Nations d’avant-guerre … Comment peut-on en être encore là, nous sommes au 21ème siècle, que diable ! incroyable !

La radio m’apprend aussi qu’on vient de trouver 11 « migrants » dans un camion qui traversait la Vienne … Voila une route inédite ! oyez, les « migrants » sont parmi nous…peut-être ont-ils confondu la Vienne d’Autriche avec notre modeste département de la Vienne ? … 🙂 🙂

« En ce qui concerne le dilemne : se coaliser ou pas pour attaquer les cinglés du désert, et faire ainsi le jeu du Babar syrien, mon Cheval pense qu’il y a 2 solutions : soit on se retire de tout, on devient neutres, et on tâche d’accueillir (ou pas) ce qui vient dans notre pays (ne pas faire la guerre nous économisera beaucoup de sous que nous pourrons mettre et dans l’accueil des gens pas de chez nous, et dans le rétablissement des gens de chez nous, et dans la défense du territoire s’il est besoin) — soit on décide de se coaliser, et là il faut absolument être pragmatique … le Babar syrien semble incontournable—pour le moment, alors on ne bouge pas une oreille sur le sujet, on laisse les autres s’entendre avec lui tout en gardant nos convictions (c’est un infâme)… mais rien ne nous empêche d’en toucher un mot à Poutine, et à tous ceux qui veulent absolument le maintenir là où il est … essayons d’obtenir du personnage qu’il soit un peu moins dur avec sa population, en échange de l’aide que la coalition va lui apporter ...

Je manque d’informations, mais il doit bien être un peu à bout de souffle, quand même … il va peut-être nous quitter sous peu, son coeur de pierre va lacher … (on le photographie sur fond de ville bombardée…Ca ressemble à Berlin en 1945 … , personne ne peut supporter ça, non ?)  D’ailleurs, on n’entend plus parler de la Belle Asma al Babar ,son épouse,   fan de mode et de chaussures ... ( mon cheval me dit tout le temps qu’elle lui rappelle mme Imelda Marcos, épouse du dictateur des Philippines fût un temps … 🙂 la séduisante Imelda , dont le visage parfait arborait toujours la même expression, possédait des milliers de paires de chaussures, elle était célèbre pour ça … elle essayait d’établir un record à inscrire sur le Guinness book … autant de chaussures que de prisonniers politiques … autant de chapeaux que d’opposants torturés … mais elle n’y arrivait pas… elle était encore loin du compte, les confectionneurs n’arrivaient pas à fournir à la même allure … )

Oui, si on se met dans la coalition (et n’oublions pas , dans ce cas, d’essayer de mettre un max de pays dans cette coalition, Y  COMPRIS  LE  RESTE  DE L’EUROPE …, et formons aussi les jeunes syriens qui arrivent dans nos contrées, c’est à eux aussi à se battre pour leur pays … ), eh bien on doit mettre le cas Babar de coté pour l’instant(tout en le gardant dans la ligne de mire …il ne perd rien pour attendre  🙂

De toutes façons, (désabusée), même une guerre ne résoudra pas le problème de la radicalisation des imbéciles sans conscience… il faudrait les assécher de l’intérieur …non, je ne sais pas comment faire … il faudrait se focaliser sur leurs sous, leurs approvisionnements en sous, leurs financements , les détruire économiquement… voila un programme … on dit qu’ils revendent les trésors archéologiques qu’ils pillent, par exemple … qui leur achète ? comment est-ce possible ?

Je sais qu’il y a un gars, un anglais, qui a monté un système de rachat des femmes qu’ils vendent, pour la bonne cause évidemment…ce gars là fait un bon travail, concret ...mais je pense que pour les choses inertes, les trésors archéologiques, on ne devrait rien racheter … la moindre de ces choses rachetée à ces gens-là devrait être mise à l’index, et les acheteurs montrés du doigt …

On est arrivés à la piscine d’Alep…pardon, du Pin d’Alep (un petit morceau de Syrie en France, alors !) à la fin de l’après-midi … nous venons de dépasser le temps de l’équinoxe, et c’est le seul moment où la nuit et le jour sont de même durée (équinoxe d’automne et équinoxe de printemps …) et c’est aussi le seul moment où le crépuscule tombe en même temps à Paris et dans le sud … avant l’équinoxe d’automne, le jour dure plus longtemps à Paris qu’à Toulon, et après, c’est le contraire … la nuit va tomber plus vite à Paris que dans le sud de la France … 🙂

J’ai nagé pas mal, l’eau était chaude, mais pour une fois, c’était bien …Beaucoup de 25 pap, un peu poussifs …décidemment, il n’y a qu’à Berlioux que je le nage bien. du dos, aussi, voila, de quoi remplir une bonne heure en contemplant les pins d’Alep à l’extérieur … me suis entortillé les cheveux dans 2 ou 3 foulards pour ne pas attraper froid, et j’ai mis un ciré par dessus, pour partir sous la pluie (pas mal de temps avant de trouver un bus)… tandis que la radio m’apprend qu’on aurait trouvé de l’eau sur Mars, enfin des traces d’eau …mais, rappelez-vous : il faut aussi une Lune pour réunir les conditions de la vie sur Terre, alors ce n’est pas demain la veille …

« Ah, ce mystère nous affole », me fait mon Cheval , « gardons-nous de trop nous envoler, maintenons-nous les sabots sur terre… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation