De Paris en piscine Le blog de Papillonista

Samedi et dimanche, bestiaire du week-end

P1180572Photo Jean Mascolo

Je n’ai pas nagé samedi, mais j’ai pris un petit bateau qui m’a emmené de l’autre coté de la rade… Le soleil tapait tellement que j’ai passé tout le temps à l’ombre, n’osant pas me mettre sur la plage. Je me suis réfugiée dans un supermarket délicieusement rafraichi par de l’air conditionné, et j’ai acheté des cerises et de l’eau pétillante …Ca allait mieux après ...

Ensuite, voulant revenir à la ville, j’apprend que le prochain bateau était à plus de 2 heures de là … Alors j’ai pris le bus, qui contourne la presqu’île, en discutant avec une dame qui avait à peu près mon profil pour certaines caractéristiques, et pas du tout pour d’autres … par exemple, elle adore sortir dans des trucs culturels (expos, etc…), ce qui me déprime par dessus tout … Elle adore le jazz, alors qu’elle n’est pas de la génération du jazz… le jazz, c’est bien, voila, mais c’est pas ma tasse de thé, ni ma génération non plus...ce qui explique que je ne sois pas une fan absolue …je préfère la pop, le rock, tout ce qu’on veut, sauf le jazz ...

Pourtant, c’est bien … 🙂

Figurez-vous que sur une plage du littoral, en début de mois, on a repêché un requin-renard(énorme), sans tête … 🙂

J’apprends ça ce soir, alors qu’aujourd’hui, batifolant dans la mer, je me posais justement la question : est-ce qu’il y a des requins, ou pas ?

(quelqu’un qui a habité la Réunion m’a dit que les requins s’en prenaient aux surfeurs parce qu’ils les confondent, à cause de la planche,  avec les grosses tortues qu’ils adorent avaler ) ... 🙂

Et au cas où il y en aurait ici, des requins, à quelle distance de la plage s’approchent-ils ?

Ont-ils un sonar pour détecter les humains qu’ils n’ont pas envie de rencontrer ?

Ont-ils faim ? et cette légende d’été qui dit qu’il sont attirés par le sang, même par une seule minime coupure (de rasoir, par exemple), et que si l’on n’a pas de plaie, on ne risque rien, est-elle vraie ?

Mon sixième sens me disait que non, requins y en a pas ici,  que les requins font des dégâts à La Réunion, dans les mers chaudes, dans les mers exotiques, au large de l’Amérique centrale, voire en Polynésie, mais sûrement pas ici…

« Hé, » me fait mon Cheval au téléphone, « c’était pas Hémingway, qui partait à la pêche au requin ?  justement dans les mers chaudes ? » … C’était dans les années 30, non, on se partageait entre la corrida en Espagne, les safaris lions, rinhocéros et éléphants au Kenya, et la pêche aux gros dans les Antilles ...L’espadon, non ? l’histoire du « vieil homme et la mer », c’est de quel poisson qu’il s’agit ? (je suis tellement nulle que je ne me rappelle même pas s’il s’agissait d’un poisson, que le vieil homme voulait pêcher ) « C’est mal vu, tout ça maintenant » , je dis à mon Cheval,  » les temps ont changé »

Eh bien, voila, en voila un, justement,de requin,  pas trés loin, et il a bien fallu qu’il arrive jusqu’à nous par ses propres moyens … Mon Cheval dit que, sans tête, peut-être a-t-il été pris dans un filet de pêcheur, qui l’a décapité (vous savez, comme quand il arrive qu’on se coupe au sang avec un simple fil, ce qui laisse dubitatif sur les propriétés de la peau à nous protéger … 🙂 …), mais la question est de savoir combien de milliers de kilomètres il a parcouru (enfin, sa vieille carcasse sans chef) pour arriver jusqu’à nous … 🙂 il y avait la photo, il avait l’air d’avoir été décapité la veille … Il n’avait pas pu mariner si longtemps que ça …ce qui signifie que les requins sont maintenant parmi nous, alléluya ! (espérons qu’ils vont faire des orgies de beaufs cet été !)

Avant d’aller tremper mon corps dans de l’eau salée, je me suis promenée dans la ville (toujours sinistre, le dimanche), et j’ai aperçu un vieux chien que son maitre promenait d’une façon inédite : le chien n’avait plus rien à l’arrière (un requin l’avait boulotté ?), que 2 moignons à la place des papattes, et son maitre avait confectionné une espèce d’atelle qui soutenait l’animal par le milieu, de manière à lui permettre d’avancer avec les pattes de devant … c’était un gros toutou jaune (mes préférés) genre labrador mélangé à du berger, et j’ai discuté un peu avec le monsieur qui le baladait ainsi (il était obligé de soutenir le chien, en fait, par le milieu)

Je lui ai demandé ce qui était arrivé, le monsieur ne savait pas …Il avait hérité du chien dans cet état…Un toutou avec des moignons … j’ai trouvé ça vraiment méritant, de se charger d’un animal aussi invalide… en général, dès qu’un chien a quelque chose qui ne va pas, les gens n’hésitent pas à le faire piquer

Ce cador était sympathique, je lui ai dispensé quelques caresses et grattages de tête, il était content… j’aimais bien la texture de son poil… 🙂

Ensuite, j’ai vu, pendant tout le week-end, des insectes vraiment étranges, d’abord en plein dans la ville, une espèce de gros truc noir avec des pattes qui cheminait sous le soleil sur le trottoir, et puis, at home,  un insecte inconnu, que j’ai envoyé promptement dans le jardin, enfin , sur la plage, à un endroit un peu bétonné, avant le chemin, quelque chose qui se hâtait vers une fissure… Une sorte de mini crabe trés affairé … dans la ville, au dessus d’un ruisseau asséché qui la traverse, un énorme oiseau blanc et gris, qui s’est posé non loin de moi, à qui j’ai voulu parler, comme d’habitude, et qui, comme d’hab, m’a snobée en s’envolant 5 m plus loin, et puis, et puis …la radio nous a donné des nouvelles du moustique Tigre, en disant bla bla qu’on en racontait beaucoup sur lui, mais que pas grand monde le voyait … Ce qui m’amène à révéler que, m’étant grattée jusqu’au sang à cause des moustiques, depuis 3 jours, j’ai décidé hier soir de frapper un grand coup (de bombe aérosol), avec chambre aspergée, et puis fermée, de manière à passer une nuit tranquille … ben, ça a marché, aujourd’hui je n’ai gratté que les boutons de la veille … 🙂 et je recommence cette nuit ... 🙂

That’s all, folks … 🙂 😉 😛 😀 😀 😮 😮 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation